Partagez | 
 

 le temps est comme les morts, il ne revient pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kaishyko Taisho

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 327
Date d'inscription : 23/12/2010


MessageSujet: le temps est comme les morts, il ne revient pas...   Mer 9 Mar - 22:26

Karashi déjeunait alors dans sa modeste habitation aménagée dans les combles, les fenêtres du toit ouverte. Puis soudain, alors qu'il avalait sa tartine trempé, une forte voix d'homme se fit entendre. Malgré qu'il soit dans un simple pyjama, le Chuunin sortit sur le toit de l'habitation par la fenêtre ouverte et chercha, debout sur les tuiles, l'origine de cette voix. Il ne lui fallut pas longtemps pour la repérer. Un homme d'apparence puissant, était perché au balcon de la tour du Hokage et, les deux main posées sur le garde-corps, parlait au village au plein poumons. Karashi s'installa donc sur le toit et écouta le discours de cette homme. Karashi semblait avoir déjà vu cette homme à la bataille de Kiri, mais il y avait eu tant de morts et tant de combattants qui s'arrachaient les tripes que Karashi ne pouvait se permettre d'observer tout dans les détails.

L'homme, apparemment un ninja, s'adressait au village tout entier, comme s'il était vivant et ne formait qu'une seul et même être. A ce moment, Karashi ne pu que faire immédiatement le rapprochement avec la défunte Nakurama, qui parlait avec la même passion, cette même volonté du feu..... L'homme parlait un moment du lourd deuil du village, puis s'autoproclama Kage du village de feuilles. Mais qui était-il pour faire une pareil action ? Karashi était un peu réticent face à cette avènement peu réglementaire. Après, peut-être avait-il tout à fait raison de prendre ce poste car, après tout, qui allait s'en occuper ? Toutes ces questions se bousculaient dans la tête de Karashi la fin du discours du Hokage, qui c'était d'ailleurs présenté sous le nom de Bowoka Uchiha. Le Chuunin voulait en avoir le cœur net sur cette homme. Il voulait juste savoir, savoir qui l'Hokage était, savoir pourquoi il faisait cela....

Karashi redescendit dans la pièce à vivre par là ou il en était sortit, sauta rapidement dans ses vêtements ainsi que dans nouvelle veste de Chuunin, ferma la maison et repartit sur les toits en passant par la fenêtre qu'il referma après. Son habitation ne se situait même pas à une centaine de mètres du bureau du Hokage. Karashi courrait sur les toitures sautait de toit en toit, marchait sur les cables, pour enfin arrivée à aux fenêtres du bureau du Hokage, accroupi sur le petit rebord en tuile. Le chuunin se déplaça jusqu'à un fenêtre entrouvert sur le côté de la pièce et toqua sur celle-ci pour prévenir de son entrer, plus par politesse car il se doutait que son futur interlocuteur l'avait déjà repéré. il passa avec souplesse dans l'encadrement de la fenêtre et se retrouva debout devant le bureau du nouvel Hokage de Konoha. Enfin, il allait avoir les réponses qu'il attendait.

" Bonjour Hokage-sama. Je me présente : je suis Karashi Teikey Chuunin du village. j'ai entendu votre discours rassurant auprès du village tout a l'heure. Merci de rassurer, le village, il en a bien besoin, avoua Karashi en baissant la tête un instant, triste. Je vous ai aperçu lors de la bataille de Kiri à laquel j'ai moi-même participé. Je vous voulais vous demander Hokage-sama, pourquoi avez-vous accepter le rôle de Kage, pourquoi avez-vous remplacer Nakurama ? Quelle sont vos motivations ? "

Karashi savait pertinemment que dès son arrivée jusqu'à son indiscrète question finale, il n'avait pas joué la carte du respect. Mais il avait agit sur le coup, en décidant avec son cœur. Il voulait savoir qui était cette Hokage, comment était-il. Cette question le démangeait et l'avait d'ailleurs poussé à faire tout cela. Karashi regardait maintenant Bowoka, en attente d'une réponse. Comment allait-il prendre cette arrivée si soudaine ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bowoka Uchiha

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 14/11/2009


MessageSujet: Re: le temps est comme les morts, il ne revient pas...   Jeu 10 Mar - 18:33

[ Je post ce soir ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Bowoka Uchiha

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 1289
Date d'inscription : 14/11/2009


MessageSujet: Re: le temps est comme les morts, il ne revient pas...   Jeu 10 Mar - 21:14

Cela faisait maintenant deux heures que Bowoka était dans son nouveau fauteuil, il avait tant de choses à faire... Tout d'abord il mis à jour la liste des ninjas de Konoha, quel travail affreusement long. Mais il fallait le faire, alors il lut et classa chaques ninjas dans trois parties : premièrement ceux qui n'étaient plus très actif dans le sens où on attendait pas souvent parlé d'eux, secondement les ninjas normaux qui font leur devoir convenable( jusqu'à genin ) puis la troisième partie était les chuunins et rang supèrieur. Les membres de la troisième partie étaient trop peux, ce n'était pas normal pour un village "phare" du monde Shinobi. Konoha avait besoin d'une remise à niveau et Bowoka comptait bientôt organiser un mini tournoi avec un belle récompense à la clef. Comme seuls arbitres, Otake qui est le seul Juunin du village et Bowoka qui presidera l'ensemble de la competition. Bien evidemment certaines rencontres seront déséquilibrés mais l'Hokage avait déjà tout prévu, un systême de point spécifique sera mis en place. Le courage et l'intelligence sera un des critères principaux, à la fin du match les deux ninjas obtiennent une note sur 20 et le meilleur passe. Il est possible que la récompense finale attire de nombreux ninjas... bref pour l'instant nous en étions pas là, il fallait maintenant s'occuper de la sécurité du village puisque ce dernier étant assez affaibli certains laches pourraient en profiter. Alors jour et nuit les gardes auront obligations d'êtres beaucoup plus vigilant, et de ne laisser absolument personne passer à moins que cette dernière possède une autorisation du chef de sécurité. Aussi les infrastructures devaient être améliorés mais les moyens manquaient à Konoha... il fallait pour cela doubler l'activité des ninjas aux missions et obtenir beaucoup d'argent. Le programme était chargé ! Sans oublier les nouvelles rêgles du villages qui allaient bientôt faire leurs apparitions. Puis soudain les pensées de Bowoka furent nettement interrompues par une présence qui s'approchait de plus en plus vite, le chakra était plus faible que l'Hokage mais loin d'être négligeable. Il se leva, regarda par la fenêtre et vit un homme portant le bandeau frontal du village s'approcher de plus en plus de lui, l'Hokage se leva laissa son cure dent fétiche dans la bouche puis attendit son nouveau interlocuteur. Ce dernier toqua et rentra :
~Bonjour Hokage-sama. Je me présente : je suis Karashi Teikey Chuunin du village. j'ai entendu votre discours rassurant auprès du village tout a l'heure. Merci de rassurer, le village, il en a bien besoin, avoua Karashi en baissant la tête un instant, triste. Je vous ai aperçu lors de la bataille de Kiri à laquel j'ai moi-même participé. Je vous voulais vous demander Hokage-sama, pourquoi avez-vous accepter le rôle de Kage, pourquoi avez-vous remplacer Nakurama ? Quelle sont vos motivations ?
L'entrée de Karashi fut osée puisqu'il passa par la fenêtre, mais polie donc l'Hokage laissa passer ce petit détails. Le Chuunin avait l'air fort curieux mais c'était normal, Bowoka était supposé mort depuis tout ce temps, de plus il revient amnésique. Mais la guerre le réveilla et réveilla sa mémoire.
~ Bonjour Karashi, tes questions sont assez osées pour un Chuunin qui s'adresse à un superieur. Mais tu as raison de te les poser, tu es jeunes c'est normal que tu n'es pas entendu parler de moi mais cela fait assez longtemps que je suis de Konoha. J'étais même supposé mort... le destin à voulu que je revienne. Cette guerre fut une abomination pour moi, trop de nos proches sont morts pour presque rien, il fallait résoudre cette afaire de manière plus intelligente, par une réunion. Alors compte tenue de la situation du village lors de cette guerre j'ai décidé de reprendre les rennes et de reconduire Konoha à sa résurrection...
Voilà, Bowoka avait répondu aux questions de Karashi mais lui aussi en avait :
~ Chuunin... quel est ton point de vue sur cette guerre ? Il m'est important d'avoir un avis de toute classe de Konoha, paysan, marchand, ninja.
Alors l'Hokage regarda le chuunin dans les yeux, attendant une réponse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaishyko Taisho

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 327
Date d'inscription : 23/12/2010


MessageSujet: Re: le temps est comme les morts, il ne revient pas...   Sam 12 Mar - 22:15

Karashi écouta attentivement les paroles de Bowoka qui expliquait son statut et son arrivée au poste de Kage. L'Uchiha avait aussi fait remarquer son léger manque de politesse a Karashi, se qui présentait avant même que l'Hokage n'eus commença de parler. Cependant dans son discours, Bowoka se voulait tolérant à l'égard du Chuunin et protecteur à l'égard du village. Apparemment il a passé beaucoup de temps à Konoha, et était passé pour mort ces dernier temps. Karashi était plus serein, ces questionnements était apaisés. Il savait désormais que le Hokage était digne de son poste car il était sûrement un des plus expérimenté du village, mais aussi car il parlait de la guerre comme d'un abomination, de quelque chose d'inutile. Enfin et le plus important, il avait la conviction de restaurer le village et de le redonner sa splendeur passée. Karashi avait désormais confiance en le Kage de Konoha, Bowoka Uchiha.

Après avoir répondu au question du Chuunin, l'Hokage demanda à Karashi :

" Chuunin... quel est ton point de vue sur cette guerre ? Il m'est important d'avoir un avis de toute classe de Konoha, paysan, marchand, ninja. "

Une question qui, pour Karashi semblait assez simple, mais qui avait probablement une grande importance dans pour le Kage. Mais malgré que la réponse ne faisait aucun doute pour Karashi ne fit aucun doutes, il prit un temps pour construire sa réponse. Après cela, il releva la tête vers Bowoka qui le regardait dans les yeux ( se qui est, il faut l'avouer, assez intimidant ), et lui dit :

" A mon avis, cette est sans aucun doutes une boucherie sanglante et inutiles. De plus, je pense que Konoha n'avait pas fait preuve d'assez de sang-froid et de patience. Nous avons attaqué directement dans les jours qui on suivie les attentats et au final, notre précipitation au causé notre perte. Les Kiri-jin nous ont écrasé, tuant nos shinobi au passage et ruinant la réputation de Konoha. Et qui plus est ces morts pour Konoha ne nous ont pas rapporté un seul okane de dédommagement des attentats !

Je pense qu'une solution plus patiente aurait donné plus de résultat. Tout d'abord une réunion pacifique pour régler les chose sans faire couler le sang, et sinon j'aurais opter pour une solution discrète, comme des assassinas ou une kidnapping, qui ressemble plus au action qu'un ninja effectue. Oui, j'aurais choisi de faire couler du sang, car il aurait peut-être fallu laver l'honneur du village par ce voie. Et d'un autre côté n'es pas, en partie, ce pourquoi les shinobi existe ? Quand les paroles ne suffise plus, faire couler le sang de manière intelligente reste pour moi la meilleur solution. Une infiltration pour connaitre le fond de la vérité aurait été aussi intéressante, car finalement je ne vois pas où Kiri trouve son compte dans ces attentas, alors pourquoi les avoir perpétré ?

Je suis bien sur moi aussi attristé qu'il fasse parfois qu'il y ai des morts, Hokage-sama, et préfère bien sur toujours une solution pacifique, mais nous devons nous défendre pour l'honneur du village et pour retirer l'envie de nous attaquer au nation belligérante, et ainsi protéger nos habitants. Voila mon avis, Hokage-sama. Si je peux un jour vous être utile dans une mission ou une décision, ou autre chose, je serais ravi de vous aider !
" Karashi, qui avait jusque la tenu un discours qui était assez ferme et convaincu, finit en souriant, la tête penché sur le côté. Malgré tout, il espérait que Bowoka allait garder sa proposition à l'esprit. Il souhaitait vraiment aider ce village qui l'avait accueilli, Konoha, et ceux sous n'importe quelle forme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: le temps est comme les morts, il ne revient pas...   

Revenir en haut Aller en bas
 

le temps est comme les morts, il ne revient pas...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Quand il fait un temps radieux comme on en connaît si bien en Lorraine...
» Quand le temps file comme le vent ~
» Mathilda De Cologne ♠ « Écrase d'un poing rageur ton œil humide Le temps ronge l'amour comme l'acide. »
» Comme au bon vieux temps. || Patrick Sandman
» Comme au bon vieux temps [libre]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: Archives V4 :: Archives de Konoha



-
Sauter vers: