Partagez | 
 

 Une Protection pour une révolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité








MessageSujet: Une Protection pour une révolution   Ven 23 Sep - 12:05



    Je me trouvait, à présent, au pied des Ruines Uchiha dans la Forêt de Konoha. Je venais d’assister aux discours de Fusako Uchiha, le Chef du Clan Maudit. Durant son discours, il nous avait expliquer ce pourquoi nous étions rassemblé en ces lieux et ce que nous devions faire une fois dehors. Évidement, nous partions en guerre. En guerre contre un seul homme. Cependant, cet homme avait réussi à se mettre une partie de la population du Village de la Feuille de son côté. Ainsi, nous devions tous faire quelques chose afin de réduire le nombre d'opposant à notre révolution. Certain allait tenter de convaincre grâce aux mots. D'autre grâce aux pots-de-vin. Et enfin les autres devraient les convaincre à coups de poing. Bien sur, chacun étaient répartie selon sa qualité ou sa capacité. Et, en suivant cette logique, je me trouvait en dernier rempart. J'allais devoir protéger Fusako d'éventuelle incursion ennemis. Ainsi, je devrais combattre la garde personnelle du HoKage ainsi que d'éventuelle partisans de son régime. Cependant, mon rôle ne s’arrêtait pas là. En effet, une fois le Kage du Village de Konoha décéder, je devrais endosser la responsabilité de sa mort. Bref, j'étais condamné à porter le poids de cette mort. Mais, cela ne me dérangeais pas. En effet, peut-être passerais-je pour un monstre au début aux yeux de certain mais, après quelques temps, ils s’apercevront que cela devais-être fait et m'en serons reconnaissant. Et, en me gratifiant d'avoir tuer cette homme, il gratifierons le véritable assassin. Fusako, mon Chef. Seulement, en dehors des Uchiha présent, personne ne saura la vérité.

    Voyant tous les Uchiha autour de moi commencer à se rendre aux endroits que Fusako leur avaient indiquer, je me mis en route également. Cependant, j'avais une légère marge de manœuvre. En effet, l'attaque de Fusako ne se ferai que lorsque tout ceux ne devant pas participer serait à l'abri. Comme il l'avait si bien souligné durant son discourt, un seul homme devait mourir aujourd'hui. Et cet homme était le HoKage. Ainsi, durant le temps où les Uchiha de faible niveau se mettrait à l'abri, je pouvais tranquillement aller chez moi afin d'informer mon élève de ne surtout pas sortir dehors. Je ne voulais qu'il lui arrive quelques chose durant mon combat. En effet, lorsque je serais pris dans mon combat, je ne serai pas là protéger. Et, si elle venait à trop s'approcher de la tour du HoKage, il se pourrait qu'elle soit prise pour cible. Et je voulais éviter à tout prix cela. Alors que je m'approchais de chez moi, je me mis à penser à ce que j'allais pouvoir dire à la jeune Manzu. Que pourrais-je dire de façon à ce qu'elle ne bouge pas de chez moi. Car, la connaissant, elle partirai dès que j'aurais le dos tourner. Il fallait que je trouve quelques choses pour la faire rester chez moi. Soudain, je trouva la solution. Le mieux était de rien lui dire. Alors, sans faire de bruit, je me mis à fermé les portes de l'extérieur de la maison puis, je reparti en direction du Manoir de l'HoKage. J'avais une mission à accomplir et je comptais bien la mener à son terme..

    Je venais de fermé à clé la porte de chez moi afin que Manzu ne s'aventure pas dans les rues de Konoha durant ce qui allait être la révolution la plus rapide de l'histoire du monde des Ninjas. Tout avait été calculé de façon à ce qu'il y est peu de sang à coulé et que tout soit réglé en une journée. Vingt-quatre heures durant lesquels Konoha serai sous tentions afin de connaitre l'issu de cette bataille. Vingt-quatre heures durant lesquels le Pays du Feu tremblera. Vingt-quatre heure. Un délai plutôt court mais, dans ces conditions, devenais une attente interminable. Cependant, je ne faisait pas partit de ceux qui n'allait pas combattre. J'avais pour mission de dégager le chemin à Fusako et c'est ce que je comptait faire. Ainsi, je me mis à courir en direction de la demeure du Hokage. En chemin, je voyais beaucoup de visage épanouie et souriant. Ils ne savaient pas encore que dans les prochaines minutes, ils seraient amener de force en dehors du village. Ou, du moins, dans un périmètre qui leurs permettrait d'être à l'abri des combats. C'était une précaution nécessaire.

    Après quelques minutes de courses dans les rues de Konoha, je vis le monument qui m’intéressait. J'étais arrivé devant le manoir du HoKage. Je stoppa net ma course et je me mis à regarder les portes principales. Comme l'avait demander Fusako, les deux Chuunins de l'entrée avait disparut. Bien évidement, aucun mal ne leur avais été fait. Cependant, il se réveillerais sans doute avec un terrible mal de tête. Profitant de l'absence de garde, je pus entrer dans le Hall sans le moindre problème. Je vis alors la secrétaire. Elle était assise à sa place et écrivait quelques choses. Évidement, je devais la faire partir car il ne fallait pas qu'elle prenne part aux différents combats. Ainsi, afin de lui faire peur, je me mis à activer mes Sharingans. Puis m'approchant du bureau, je lui dit : " Je serais vous, je partirais au plus vite. Sans rien toucher. Sans rien emporter. " Soudainement affolé, elle s'empressa de partir. Je me mis à la regarder afin de m'assurer qu'elle parte bien et qu'elle ne pose aucun problème à l'avenir. Évidement, si jamais elle devait revenir je me montrerai beaucoup plus persuasif avec elle. Comme le Hall était à présent sécurisé et totalement vide, je pouvais me concentrer sur ma mission. Ainsi, je me mis en place dans le couloir. Étonnamment, aucun membre de l'ANBU n'était présent. J'étais seul dans le couloir.

    Spoiler:
     


Revenir en haut Aller en bas

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Une Protection pour une révolution   Sam 24 Sep - 18:25


Konoha, village caché du pays du feu. ui aurait cru qu'il aurait pus être aussi calme et désert en pleine journée? Surtout qu'il était bien vivant il y a moin d'une heure. Depuis que j'avait quitté le centre-ville, j'était partit en direction du bureau du Hokage. J'avait demandé à Amnésia de venir mais ne l'avait pas vraiment attendue. Après tout, peut-être qu'el préfére obeir au ninja qui était venue nous dire de rentre chez nous. C'était louche en y repensant. On anulle pas une mission sans donner une raison valabe. A moin qu'il y est une urgence, rien ne justifié l'abandon d'unne mission. Aussi nul soit-elle. J'avait donc entrepris d'aller voir le Hokage pour au moin savoir la raison. Sa faisait longtemps que je n'avait pas vu Kaishyko-sensei d'ailleur. Je l'avait uasiment plus vu depuis qu'il était devenue Hokage. Il était trop occupé par sa nouvelle fonction?

Sauf qu'il y avait quelque chose de louche dans tout sa. Je doutais fort que le Sandaime Hokage n'impose un couvre-feu au villageois alors que le soleil était encore haut dans le ciel. D'ailleur, je n'était pas sur qu'il et y un "couvre-feu" d'instorée mais c'était la seul explication positive que je trouvais à sa. Plus je me rapprochais du manoir de l'hokage et moin il y avait de monde dans les rue au point qu'elle finirent par être déserte, pas un chat, rien. C'était vraiment inquiétant tout sa; J'avait un mauvais présentiment qui s'accentua lorsque je fût arrivé devant le batiment rouge qu'était le manoir de l'Hokage. D'abord, il y avait cette femme qui était sortit en courant du batiment. Je pense que c'était la secrétaire mai sje n'était pas sur.

Deplus, les gardes qui sont scensé surveillait l'entré n'était pas là. Pourtant, il ne laisser jamais le batiment sans surveillance. Il devait forcément se passer un truc mais quoi? J'en avait aucune idée et le seul moyen de le savoir était d'aller vérifiait par nous même. Regardant une derniére fois si Amnésia arrivait, je m'approcha de la porte d'entré qui menait au hall. Il était désert lui aussi. Comme le village apparament à l'exception d'une ombre ue j'avait cru aperçevoir. Personellement, j'avait pas trop confiance à m'aventuré comme sa dans le batiment qui était un peu inquiétant une fois vide sauf que j'ai pas trop le choix si je veut aller voir Kaishyko-sama.

Pénétrant lentement dans le couloir, je vis ue l'ombre que j'avait aperçus était tout simplement l'Uchiha que j'avait affronté dans les ruines du village Uchiha! Mais il faisait quoi ici tout seul!? C'était vraiment louche. Je voulais encore une fois savoir ce qui se passe et il allait me le dire!



-Pourquoi la secrétaire est partit en courant? Pourquoi le village, qu'il n'y a pas de garde et quasiment vide et POURQUOI étes vous ici alors que tout le reste et vide?



Ouai bon, encore une fois, je n'avais pas réfléchis en lui adressant la parole mais bon. Le probléme, c'est qu'il avait activé ses drôles de pupilles rouge de la derniére fois. C'était sans doute une des ses technique de combat, je devait donc me méfiait, il allait sans doute me sortir la réplique de la derniére fois. Oui, j'avait pas oublié notre premiére rencontre. je lui avait posé une question et cela avait fini en combat que j'avait perdu lamentablement. Allait-il recommencé ce même jeu? De toute façon, je passerai et il ne m'empécherais certainement pas de passer. Si il voulait combattre, je passerai tout simplement en forçe. Je posa ma main droite sur le manche de mon Tashi qui était encore dans son fourreaux et je me préparait a y insuflait du chakra. Je pourrais au moin l'attaquer sans perdre de temps si le combat était inévitable.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Une Protection pour une révolution   Lun 26 Sep - 21:05



    Je étais dans le couloir qui menait jusqu'au bureau de HoKage. Et je devais gardé ce couloir afin que personne ne puisse pénétrer dans le bureau. Cette mission était simple et permettait à Fusako, mon Chef, de pouvoir éliminer le HoKage. En effet, il devait tuer cet homme afin que Konoha retrouve sa splendeur et son activité. Il devait également le tuer pour que le Clan Uchiha retrouve la place qui était sienne et qui lui avait été refusé quelques temps après la création du Village Caché de la Feuille. Bref, la mort du HoKage signifiait beaucoup de chose. Que ce soit pour le Village de Konoha que pour le Clan Uchiha. Puissance. Respect. Crainte. Devoir. Voici ce qui définirai le nouveau Konoha. Que ce soit pour ses habitants ou pour le reste du monde. Ainsi, une petite mission comme la mienne aurait de lourde conséquence en cas d'échec.

    Soudain, alors que je regardais le couloir, je vis une tête blonde se diriger vers la porte que je gardais. Puis, après avoir stoppé sa course, il me demanda ce que je faisait ici. Ainsi, inconsciemment, il avait prononcé la même phrase que la dernière fois. Ou avait - il dit cette phrase exprès pour me provoqué. Après tout, je l'avais mis au défi de me surpassé. Et de me défier de nouveau lorsqu'il aurait pensé ce stade atteint. Et donc, en disant cela, voulait-il me dire qu'il avait dépassé mon niveau. Je ne le pensais pas. Il n'avait pas changer. Son regard étant encore trop doux. Et ses trop fins. Bref, il était encore se jeune garçon sorti de l'Académie. Et j'allais devoir lui expliquer qu'il se suffisait pas d'un seul entrainement pour pouvoir espéré gagner contre un Juunin du Clan Uchiha. Je me mis donc à lui dire:

      "Jeune Genin. Tu n'as donc rien appris depuis la dernière fois. Il n'est pas bon de posé deux fois la même question à un homme. Sache que je prend ta phrase comme un défi. Et sache que je le relève. Ainsi, nous verrons si tu t'es réellement amélioré. Cependant sache une chose, jeune Genin, la dernière fois, je ne m'étais pas battu a fond. Et surtout, depuis notre rencontre, mes pouvoirs sont devenu plus puissant. Je ne suis le même homme. Et je vais te le prouver."


    Après avoir dit cela, et sans prévenir, je réalisa la techniques que je n'avais pas utilisé lors de notre affrontement. Cette technique Katon qui permettait de stopper mon adversaire directement. Cependant, pour cela, je devais dépenser beaucoup de chakra. Alors, sans perdre de temps, je me mis à effectuée la techniques. Mettant ses bras devant ma bouche je me mis à cracher du feu sur mes mains. Évidement, étant enduite de mon chakra, je ne me brulais pas les mains. Cependant, je sentait la chaleur qui en émanait. Et, rien que cette par ça, j'avais mal pour le Genin. Il allait goutté à premier technique de Rang S. Je me mis à crié alors: Katon, Hibachiri no Jutsu. Puis, j’envoyai ma technique sur le pauvre Genin. Il n'avait pas beaucoup de choix. Prendre l'attaque de plein fouet ou essayé de l'éviter. De sur croix, je me mis à lancer un Kunai dans sa direction. Ce Kunai allait sceller le destin d'un pauvre gamin..

    Spoiler:
     
    Spoiler:
     
    Spoiler:
     
    Spoiler:
     


Revenir en haut Aller en bas

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Une Protection pour une révolution   Lun 26 Sep - 22:00



Eiki et l'Uchiha, seconds round



Eiki Hiryuu, tu est le le genin le plus imprudent qui éxiste! Comment tu fait pour te mettre dans des situtaion pareil à, faut que tu m'explique. Pourquoi chaque fois qu eje rencontre cette Uchiha, il faut que cela finisse en combat? C'est, en gros, la question que je me pose actuelement. J'était simplement entré dans le hall d'entré d'eu batiment, avait posé des question et il m'agréssé avec ses jutsu Katon. Je n'avait rien fait! Il et malade ce mec? La seul justification qu'il trouvait à me dire c'était qu eje n'avait rien appris depuis la dérniére fois, qu'il n'était pas bon de posait deux fois la même question. Ce qui d'ailleur et faux, je ne lui avait pas posé les question d'il y a quelque minute, vu qu'elle venait juste de me venir, elle était différente. Sérieusement, ce mec, il me fait peur, on peut pas avoir une discussion simple et posé sans se battre avec lui?
Mais le pire dans tout sa il me traitait de faible. Cert eje suis faible je le sais, je n'eat pas énormément progréssé depuis notre dernier combat, j'ai pour ainsi dire pas fait grand chose mais ce qu'il fait était inadmisible. Je souhaitais juste aller parler au Kage, pas besoin de ce mettre en colére. Mais le plus ironique, il disait que je n'avait rien appris, mais il tenté la même technique d'intimidation que lorsque qu'il avait utilisé son jutsu qui avait cloturé notre duel. C'était une drôle de technique d'ailleur, une sorte de cercle de feu qui me semblait plutôt puissant. Bon, il était forçément puissant vu que l'autre semblait voiloir en terminer vite avec ce match. Voulait-il me tuer, dans ce cas, il faudrait que Amnésia soit venue comme je le lui avait demandé. Seul, il est claire que je n'est pour le moment aucune chance d'éspérer vaincre, voire toucher, cette Uchiha. Je ne maitrisait toujoure qu'une technique de plus que la derniére fois et qui me serait certainement inutile. Ma boule éléctrique serait évité comme si ce n'était qu'un cailloux que je lui lançait. Bref, fallait quand même que je tente quelque chose, j'allais pas resté immobile à attentre que ce fichu truc de feu me transforme en grillade.
Sauf que je n'avait pas beaucoups de choix, son jutsu était rapide et il ne m'avait même pas encore atteint que je sentais la chaleur qui s'en dégagait. Si il me touchait, j'en souffrirait énormément, mais il me faudrait ung ros éffort pour l'esquiver. Tant pis, je devait éspérer qu'amnésia me rejoignent rapidement. SI elel m'aide, j'aurai un peu plus de chance de le touchait mais pour l'instant je devais me débrouiller seul.
Comme pour son "Gōryūka no Jutsu" de la derniére fois, je me mit à avancer vers son jutsu mais à une différence près. L'Hibachiri no Jutsu de l'homme au étrange yeux rouge ne me toucha pas, je l'avait même habillement esquivé en passant de peu en dessous du cercle avec une roulade. J'était moi même surpris de ne pas m'être bruler, pas même un cheveux, en l'esquivant. Sauf qu'il avait lancé un kunai que je n'avait pas vu arrivé.
Inssuflant du chakra Raiton dans ma lame, je me mit à courir vers lui essayant de le toucher d'un coup de tashi éléctrique. Peut-être que je réussirait à le toucher avec mon sabre. Malheureusement, ce plan était non seulement dangereux car le kunai qu'il avait lancé c'était planté dans mon épaul. Causant un mal de chien au passage, mais surtout que l'ayant déja affronté, je n'était vraiment pas sur de le toucher!
Spoiler:
 
Spoiler:
 
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Une Protection pour une révolution   Mar 27 Sep - 14:23



    J'avais lancé mon attaque en direction du jeune Genin. Mon cercle de feu se dirigea donc en direction du jeune garçon blond. Ce Jutsu avait pour unique but de l'épuiser, de lui faire dépenser de l'énergie pour ne pas être touché par mon attaque. En effet, mon attaque était peu puissante mais, tout de même, assez pour l'obliger à esquiver. Et, alors que mon attaque allait le toucher, je lui avais envoyer un kuani afin que, s'il esquivait mon premier jutsu, ce que je voulais, il se prenne mon Kunai. J'avais tout prévu. Mon plan était en route et, quoi qu'il se passe, j'étais sur de gagner. C'est alors que, sans le vouloir, mon adversaire déclencha mon piège. Il avait, en effet, esquiver mon jutsu Katon. Comme je l'avais prévu. Et, évidemment, il avait reçu mon Kunai en plein dans l'épaule. Cependant, je ne savais pas si mon Kunai s'était figé dans l'épaule ou s'il avait atterri dans la couture de son habit. Mais, alors que je regardais mon adversaire, je le vis se précipité vers moi. Il tenais, entre ses frêles mains d'enfant, une arme dangereuse. Un Tashi. Ou, autrement dit, un sabre. Et, il semblait évident qu'il avait l'intention de m'attaquer avec. EN même temps, je l'avais bien cherché. Je l'avais attaqué sans raison apparente. Cependant, son attaque ne m'inquiétais pas plus que cela.

    En effet, alors qu'il se précipitait vers moi, je me mis à le contré avec un Kunai. J'avais placé mon Kunai sur le manche, et de façon a ce que le Chakra Raiton qui crépitait sur la lame, ne me touche pas. Ainsi placé, la lame ne pouvait pas me toucher & le raiton ne pouvait pas atteindre mon Kunai. Bref, j'avais contré sa technique. Et, pour couronné le tout, je repoussa sa lame et me mis à porter un coup au niveau du ventre. Cependant, comme il portait sa tenu de combat, je ne savais pas si il avait reçu de quelconque dégâts. Mais cela ne m'empêcha pas de continuer à attaque le pauvre Genin. Ainsi, je refis la même attaque que précédemment. Cependant, je mis plus de chakra dans l'attaque afin que l'attaque soit plus puissante.

    Spoiler:
     

    Spoiler:
     



Revenir en haut Aller en bas

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Une Protection pour une révolution   Mar 27 Sep - 19:23





La mort d'Eiki???



Le premier mots qui me passa par l'esprit fut le mot "rater". Rater, car je venais de rater la cible avec mon Tashi. Rater, car je venais de perdre ce qui savéra être la seul occasion que j'avait de toucher l'Uchiha. Tout cela car je n'avait pas asser réfléchis et le kunai planté dans mon épaul en était la preuve. Un petit filet de sang s'en échappait et la douleur me rapeller au fait que je n'avait pas réfléchis en attaquant bétement cette homme.

Le second mots fût "faible". Faible car c'était éxactement ce que la personne qui avait scéllé en moi Ichibi avait dit. "
Tu es faible gamin..." était les propos de l'homme au cheveux blanc. Au début, j'était sur qu'il se trompais, que je n'était pas faible mais maintenant. Il avait peut-être raison. J'était certainement faible. Il suffisait de voir l'issus de ce combat. L'homme m'avait eu avec encore plus de faciliter que la premiére fois. Mais le pire, c'est que je n'avait rien put faire, n'y le toucher, n'y l'ésquiver. La seconde fois que Oyd utilisa son jutsu sur moi, je n'avait même pas eu le temps de bouger que le jutsu était sur moi. Pire que la dérniére fois. Ce jutsu était encore plus puissant et doulereux. Mais le pire dans tous ce qu'il venait de se passer, c'est que ce combat n'avait aucun sens! Je ne l'avait pas demandé moi! Je voulais juste aller voir le Kage et lui il m'attaquait sans raison! C'est vraiment étrange tout ce qui venait de ce passer. Le pire, c'est que je n'avait pas remarqué qu'il avait tenté de me toucher avec un deuxiéme kunai, il avait raté son coup mais il y avait une coupure net au niveau du vente sur les vétement. Là ou il avait du vouloir frappé.

Après avoir reçus ce jutsu, je n'arrivais plus à tenir debout. C'était pire que la derniére fois. J'avait essayé de rester debout à l'aide de mon tashi. Me tenant avec le peu de forcçe qu'il me rester au manche tandit que la pointe de la lame ce planté dans le sol. C'était difficile. J'arrivais pas à comprendre pourquoi tout ca venait de se passer. Ce n'était pas logique!

C'est la derniére pensée qui me vint à l'esprit, la dérniére car je perdit peu à peu connaissance. Je n'arrivai même plus à resté conscient, je croyais que c'était la fin, que c'était ma mort... Je fini par laché le manche et par m'écraser au sol quasiment inconscient.

Spoiler:
 

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Une Protection pour une révolution   Mer 28 Sep - 18:04



    J'avais réussi. Non seulement à gagné ce combat mais également à protéger Fusako. En effet, personne n'avait encore franchie le seuil de la porte qui menait au bureau du Hokage. Personne n'avait pénétré le bureau du Chef du Village de la Feuille. Bref, ma mission était en passe de réussir. Il ne restait à Fusako qu'à tuer celui qui avait fait sombrer le village. Certes, cette sanction était cruelle mais, un tel homme ne pouvait vivre. Surtout qu'il n'avait rien fait pour le village. Il avait laissé notre Village sombré, doucement. Heureusement, c'était la fin de ce règne. Fusako allait faire revivre le village.

    Alors que le jeune Genin, qui avait combattu avec la meilleurs volonté du monde, essayait de se relever, je m'approcha. Je n'avais pas le droit de le tuer. Cela avait été interdit par mon Chef. Et, de toute façon, je n'avais aucune envie de tuer ce gamin. Il avait lutter. Lutter de toute ses forces contre moi. Et même maintenant qu'il était à terre, presque mort, il continuait de lutté. Oui, il luttait contre la douleur. Contre la honte. Et, il luttait contre l'envie de pleurer sur sa propre faiblesse. Cela se voyait, malheureusement sur lui. En effet, il avait les traits crispé, comme s'il retenait quelques chose. Cependant, même avec la meilleurs volonté du monde, personne ne pouvait caché les larmes de honte. Et, l'une de ces larmes roula le long de sa joue. J'étais triste pour lui. Il n'avais pas mériter cela. Alors, après mettre approcher, je dis:

      "Je suis désolé... Désolé qu'une fois de plus tu te retrouve au mauvais endroit, au mauvais moment. Cependant, je ne pouvais pas faire autrement. Mais, rassure toi, lorsque tu te réveillera, tout sera changer. Une nouvelle ère aura commencer pour notre Village. "


    Spoiler:
     

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Une Protection pour une révolution   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une Protection pour une révolution

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Pour l'évolution vers un Crapustule
» Ptéra / Aerodactyl
» Plaidoyer pour la protection de l'environnement.
» Loi pour la protection des travailleuses/eurs domestiques.
» [Échange] Pour évolution
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: Archives V4 :: Archives de Konoha



-
Sauter vers: