Partagez | 
 

 Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Sam 14 Jan - 14:35


...............L'union récente semblait avoir apaisé tout conflit et les membres des différents clans travaillaient main dans la main à l’oeuvre du village, mêlant leurs talents ninja aux bras des civils et plans d’architecte. Les bâtisses apparaissaient les unes après les autres et chacun y découvrait un nouveau chez soi. En mettant le nez dehors ce matin-là, j’avais senti qu’il faisait bon vivre. Cependant, et même si j’en avais l’espoir, je doutais que cette entente dure éternellement... Pourtant je partageais le rêve de papa et tout comme lui, je serai prête à faire des sacrifices pour qu’elle perdure.

...............J’avais donné rendez-vous à quelques ninjas sur un chantier. En creusant les fondations d’une maison, des ouvriers avaient découvert un gouffre qui débouchait sur de multiples galeries souterraines. Trouvaient-elles une origine naturelle? Ou bien était-ce d’anciennes mines, égarées par le temps? J’étais toute excitée à l’idée de m’y rendre, et j’espérais que notre équipe serait à la hauteur de l’expédition. En théorie, rien de bien périlleux ne devait nous arriver.... En d’autres cas, on ne m’aurait sûrement pas laisser m’y rendre. Je regardais distinctement les ninjas présents et enfin, pris la parole.

Aiko Mishima :

« Bonjour à tous. Sans faire le compte je veux croire que vous êtes tous là ; dans le pire des cas, les moins téméraires nous ayant déjà quittés. Notre mission consiste à explorer le souterrain mis à jour hier dans la journée, à évaluer sa dangerosité et dans le meilleurs des cas, à cartographier les lieux. Des questions? Bon toi, Arekushi, tu m’as pas l’air d’un grand froussard alors tu descendras dans la fosse le premier. »


...............A ces mots, je lui indiquais le système de poulie précaire, tout juste mis en place et c’est à ce même moment qu’un petit vieux, non pas satisfait de son travail, lui fit un signe pour lui signifier que l’installation était sûre ; on avait pu le voir refaire quelques noeuds. Maintenant, il était tant pour lui d’y aller, les autres suivraient...



Quelques précisions avant de vous lancer dans le RP.

Cette mission est classée hors-chronologie, c'est à dire qu'elle ne vous rapportera pas directement d'XP mais uniquement des points d'activité(PA). Vous pourrez bien entendu les transformer en XP à votre gré... Chaque message de plus de 10 lignes vous rapportera 10PA et 10PA peuvent vous rapportez 1XP (Il faut en faire la demande dans la partie "services du staff").

Ce sujet est ouvert à tous les ninjas de Kumo, et ceux-ci ne pourront peut-être pas tous être présent aujourd'hui pour se lancer dans la partie. C'est pourquoi je vous remercierai de ne jamais donner le nombre exact de ninjas impliqués afin qu'un nouveau membre puisse se greffer à tout moment dans le jeu. On considérera qu'il était présent depuis le départ mais passif quand aux événements et discussions.

J'espère que vous serez nombreux à participer, le but étant de faire connaissance les uns avec les autres. C'est quand même plus sympa si tout le monde se connaît à Kumo ! Aussi vous n'êtes pas sans savoir qu'un RP multi-joueurs devient vite un bordel monstre, selon l'activité qui diffère d'un joueur à l'autre notamment. Le tour à tour ne sera donc pas nécessairement respecté pour le bon déroulement du RP...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Sam 14 Jan - 15:23

C'était l'heure du rendez vous, je me balladais à travers les rues encore toutes fraiches de ce nouveau village pour me diriger sur le lieu indiqué. Comme toujours, ce regard que les villageois me portaient du a une apparence peu commune et, avec beaucoup de sympathie, je leurs renvoyais ce regard d'un grognement.

J'arrivais au lieu du rendez vous, c'était une maison en construction mais il y avait un gouffre menant je ne sais où, cela me semblait très intéressant de voir ce qu'il pouvait s'y trouver. A peine arrivait, il se faisait abordé par la jeune Aiko, lui demandant de se rendre dans ce trou afin de voir si il n'y a aucun danger. Je me mettais à grogner comme à mon habitude fixant Aiko et puis le trou, ainsi que les vastes polies descendant vers le fond.

    "Froussard... ce mot m'est inconnu, mais il serait bon de toute manière que j'y passe en premier afin de tater la structure de cette galerie... J'espère que ce vieux a fait du solide, j'ai pas envie de me planter directement dans le fond de se puit..."


Je m'approchais du bord, tout heureux à l'idée de m'engouffrer vers l'inconnu, j'allais peut etre y trouver que de la boue mais cela ne m'ennuyait pas. Je regardais si je pouvais voir le fond de se trou mais il faisait trop noir...

    «Je me lance, vous pouvez me suivre, mais pas de trop près... »


Je sautais dans le trou m'aggripant avec agilité au système de poulie, utilisant ma queue pour me stabiliser, après quelques mètres de descente, il faisait toujours bien noir. je continuais à descendre et après plusieurs minute, je touchais un espèce de sol mou glissant, boueux, un bon bain s'imposerait surement après cet aventureuse exploration qui se profilait devant nous.

    « C'est bon vous pouvez descendre... jusque la rien de bien périlleux, mais si vous pouviez prendre quelque chose histoire d'éclairer les lieux, ca ne serait pas une mauvaise idée Ah Ah »


Ma vue commençait à s'adapter au noir de ce puit, mais je ne pouvais cependant pas distinguer bien loin, j'essayais de m'aventurer quelques mètres en avant, apparement cette cavité semblait assez spacieuse. Mes sens étaient à l'affut, j'écoutais chaque recoin, c'était le calme le plus complet, mis à part quelques petits ruisselement à peine audible.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Sam 14 Jan - 17:03

Je déambulais dans l'un des quartier encore en travaux du récent village de Kumo. Ce village dans lequel mon clan avait fini par s'installer, lui qui était autrefois nomade et voyageait à travers le Pays de la foudre. C'était donc dans ce village que mon clan c'était installer, là où je vivrais maintenant. La cohabitation avec les autres clan risquerait d'être un peu compliqué avec les tensions qu'il y avait par le passé lors des guerres claniques. Certain pourrait avoir envie de se venger. De plus, on ne peut pas dire que mon clan avait une très bonne réputation.
La majorité des personnes ici présentes était occupé à terminer les bâtiments de la zone. La plus part était des civils, mais il y avait quelque ninja pour les aider. Moi, si j'était ici, c'est parce que l'on m'avait convoqué pour aller explorer un gouffre qui avait était découvert sur le chantier d'une maison. Il y avait déjà d'autre personne sur les lieux, mais une femme, Aiko fille du Raikage, était un peu plus en avant et ce tournait face aux autres. Elle demandait à un certain, Arekushi d'y aller en premier ce qu'il fît. La moindre des choses seraient de dire que ce type n'était pas banal. Non seulement il avait une carrure assez impressionnante, mais il possédait une queue de singe en plus !
Quelque minute après, on l'entendit dire qu'il n'y avait aucun danger et de prendre de quoi éclairer. C'est sûr qu'explorer une cavité souterraine sans source lumineuse, c'était dangereux et stupide. Il aurait peut-être du y penser avant d'y descendre. Il avait peut-être les capacités intellectuels d'un singe aussi ? J'espérais pour lui que non...
Après avoir requis quelque torche pour nous éclairer dans le tunnel, j'appelais " l'homme-singe ".

- Attention là-dessous !

J'avais dit ça dans le but de le prévenir de bouger s'il se trouvait toujours au même endroit que la fin de la corde, histoire que je ne lui tombe pas dessus. Je n'avais pas envie de me le mettre à dos.
La descente fût assez rapide et j'allumais la torche que j'avais prise, laissant les autres pour le reste du groupe toujours en haut. Je ne trouvais rien de particulier à ce souterrain. Plein de boue, un peu d'eau qui ruisselle sur les parois. C'était un simple souterrain, sans doute naturel, mais il restait encore à l'explorer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kazami Katô

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 2123
Date d'inscription : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Sam 14 Jan - 20:58



Comme tout les matins où Kazami avait veillé tard pour s'entrainer (la nuit, il y a moins de monde sur le terrain d'entrainement), elle était étendue de tout son long en travers de son large lit de place. Si déjà elle y était seule, au moins prenait-elle toute la place. Il arrive un moment, très précis d'ailleurs, où le rayon de lumière passant par la fenêtre arrive sur les paupières paisiblement fermées de la jeune kunoichi. Tout ça à cause de la terre qui tourne autour du soleil et bla bla bla. C'est donc à cause de ce fichu rayon de lumière sur les paupières qu'un mécanisme assez primitif de l'être humain est enclenché et provoque le réveil. Mais pire que de se faire réveiller par quelque chose qu'on ne peut engueuler, c'est d'en plus ouvrir les yeux et être horriblement éblouit par ce même emmerdeur. Kazami commence sa journée par un double énervement.
Après un grognement pas très sexy (c'est dure d'être sexy le matin), la jeune katô aurait pu se retourner et se rendormir. Aurait pu car elle fut retenue par ce rouleau inhabituel déposé sur la table. Son esprit resta un instant bloqué puis finalement, après un deuxième grognement pas du tout sexy, elle tenta de l'attraper d'une main molassonne (ce mot n'existe pas). Or, le rouleau étant à plusieurs mètres, ce fut impossible. Elle se rendit compte alors qu'il fallait d'urgence qu'elle se réveille. Elle utilisa pour cela la technique du chat : je m'étire dans tout les sens en laissant échapper toute sorte de bruit étranges. Finalement elle se retrouva assise, le visage totalement déformé, les cheveux en bataille et une envie folle de se recoucher.
Mais ce papier l'intriguait. C'est peut-être grâce à lui qu'elle se leva aussi vite. Lorsqu'elle l'eu enfin ente les mains, elle l'ouvrit et lu le titre qui sautait aux yeux. Il s'agissait d'un ordre de mission. Elle en parcouru rapidement le contenu. Il s'agissait d'explorer des galeries inconnues. Le petit problème, c'est que c'était dans une demi heure. Normalement, c'est large. Normalement. Pas pour Kazami. Pas pour quelqu'un qui met très très très longtemps à se réveiller. Ce genre de personne qui passe 30 minutes à boire un café devenu froid en fixant le vide. Mais la jeune femme resta encore bloqué quelques instant devant la feuille avant de se dire : "tu es en retard." Lorsque son cerveau fit le rapport, Kazami fut d'un coup totalement réveiller et se mis à courir dans sa chambre pour essayer de soulever ses affaires à la recherche de ses vêtements. Oui, elle n'était vêtue que d'une petite nuisette bien trop courte pour sortir dehors. En même temps, elle pensait à des centaines de choses : Qui avait creusé ces galeries ? Où est ma ceinture ? Ah oui sous mon lit. Qui commande la mission ? J'espère que c'est pas l'autre ... Quel temps il fait dehors ? Ben beau tu viens de te prendre une faciale de la par de monsieur soleil ! Pourquoi ya des petits pois dans ma poche ?
Il restait quelques minutes pour parcourir le village en courant pour rejoindre l'équipe chargée de la mission. Elle arriva sur les lieux lorsque son cousin, Arekushi, descendait dans le souterrain. La zone avait été barricadée. Hors de question qu'un civil s'approche d'un endroit inconnu. C'est vrai qu'on ne savait pas ce qu'on pouvait y trouver ! S'agissait-il de simple passage créer par des civils ou de véritable galeries mises en place par des ninjas expérimentés dans le but de tendre un piège ? Ce n'était pas une simple mission de routine et mettre Arekushi en premier n'était pas du tout l'avis de Kazami. Ou peut-être était-ce parce que c'était une idée de la femme qu'elle supporte le moins dans ce village. Le petit groupe s'était rassemblé devant l'entrée des souterrains et elle en profita pour se faufiler entre eux pour passer devant. Elle entra en 3e position, mais ce n'était pas suffisant pour elle. Après être descendue dans la grotte, elle posa une main délicate sur la personne qui était devant elle qu'elle ne connaissait d'ailleurs pas. Elle fit alors d'une voix douce :

    « Je vais passer devant toi ... mon cousin est très fort mais il manque de finesse pour repérer les éventuels pièges ... De plus, ta torche semble défaillante alors que la mienne est parfaitement fonctionnelle. »

Elle lança un coup d'oeil du genre "je suis désolée" à la torche qui marchait pourtant très bien du ninja et sortit la sienne. Elle l'alluma toujours à côté de lui comme si elle était une magicienne, puis après lui avoir fait un petit clin d'oeil coquin et mis ses seins sous son nez, Kazami le doubla délicatement, en prenant soin de bien se frotter à lui comme si le couloir de terre était trop étroit. Elle arriva donc dans le dos d'Arekushi. Il n'était à présent pas question de faire la même chose, déjà parce qu'elle n'était pas sûre que son petit manège est un impact sur lui et ensuite parce qu'il était hors de question qu'elle passe devant lui (et par extension, qu'elle prenne sa place au sein du clan) de cette manière là. Elle se contenta donc d'allonger le bras pour bien éclairer l'endroit puis observa les lieux en attendant le reste du groupe.
Il s'agissait d'un couloir d'environ 2 à 3 mètres de large pour à peut prêt la même chose de haut. Devant les deux katô se trouvait une bifurcation du chemin en deux voies. Lors de ce genre d'aventure, on choisit entre deux techniques connues : celle du petit poucet pour pouvoir retrouver son chemin ou celle du donjon de Naheulbeuk qui consistait en l'élaboration d'un plan. Mais comme ces deux histoires ne sont pas connues dans notre monde des ninjas, Kazami demanda simplement en s'adressant à aucune personne en particulier :

    « Je crois qu'il va falloir élaborer un plan en même temps qu'on marche. C'est dommage, je suis une très mauvaise dessinatrice ... Si non croyez bien que je me serais fait un plaisir de le faire. >>

Elle scruta alors les deux chemins avec attention. Celui de gauche était fait de terre sur laquelle avait poussé un peu de mousse, la terre semblait compacte et ferme. Alors qu'au contraire celui de gauche semblait plus neuf, plus instable. Il devait avoir été fait bien plus récemment que le premier. La kunoichi fit part de ses observations au groupe et ajouta son raisonnement tactique :

    « Mieux vaut prendre le plus vieux, on découvrira alors le squelette de cette galerie. Les nouvelles ne doivent être que des raccourcit ou des chemins menant à des endroits secondaires. >>

Elle chercha alors le regard d'Aiko en espérant la voir frustré de ne pas y avoir penser avant elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Dim 15 Jan - 1:23


...............Il fallait se rendre à l'évidence, la théorie de Kazami était convaincante. J'étais contrariée de ne pas y avoir pensé moi-même alors je me persuadais, mauvaise perdante, que c'était seulement parce qu'elle marchait aux devants du groupe. Ce serait à moi de résoudre le prochain dilemne, hors de question de laisser la vedette à cette pimbêche !

Aiko Mishima :

« Tout juste Kazami, décidément tu as un don pour l'observation. » Fis-je hypocritement.


...............Les mots m'iritaient la gorge mais qu'aurais-je pu répondre d'autre? Je n'allais pas imposer le second chemin pour le plaisir de la contrarier, bien qu'évidemment, l'idée m'avait démangée. Alors que le groupe réentammait la marche, je profitais de la largeur du couloir pour me faufiler devant avec Kazami et Arekushi. A plusieurs reprise l'équipe fut confronter à un choix de direction et à chaque fois, la méthode de Kazami s'était avérée judicieuse. A chaque fois, une nouvelle défaite. Ça devait bien faire cinquante minutes de marche quand un puis se présenta devant nous, il était bordé de pierres ce qui impliquait qu'il soit façonné par la main de l'homme. J'y laissais tomber une torche enflammée pour estimer la profondeur, un peu moins d'une dizaine de mètres sans doute.

Aiko Mishima :

« La race humaine a donc poser le pied ici... L'expédition devient enfin intéressante ! Je vais descendre la première pour m'assurer qu'il ne s'agit pas d'un simple cul de sac. »


...............La pénombre ne laissait pas deviner ce qu'on y trouverait et la surprise demeurait jusqu'aux derniers mètres. Je fis un tour sur moi même éclairant les alentours avec ma torche et entamais une brève description des lieux à l'intention de mes partenaires.

Aiko Mishima :

« C'est une galerie similaire à celle d'en haut, à la différence qu'elle est orientée à sa perpendiculaire. Pas facile de s'y retrouver sans connaître l'objet à atteindre... Vous descendez? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Dim 15 Jan - 1:56

Sous ses deux édredons et les multiples oreillers répartis sans aucune organisation, Umy ne paraissait absolument pas être un Shinobi. "Règle n°24 : Un ninja doit toujours être près, quelle que soit la situation !", n'empêche que le "ninja" avait intérêt à se manier s'il ne souhaitait pas inaugurer son arrivée au village par un retard monstrueux dut à une malencontreuse panne de réveil. On ne peut pas être parfait après tout, cela arrive à tout le monde de surévaluer sa capacité de travail et d'en souffrir le coût : un sommeil lourd, long et comportant un éveil des plus difficiles. Malgré ça, le jeune homme gardait la tête froide, l'acquisition du statut de ninja n'était certes pas récente, mais le logement, le repas chaud aux trois tiers de la journée et le revenu de fin de mission étaient complètement nouveau pour lui, habitué au vol à la tire, au troc et à l'escroquerie. Par ailleurs, il s'en convenait parfaitement, jugeant cela moins fatiguant pour les nerfs, d'autant plus qu'il n'avait pas à décider de ce qu'il avait à faire, seulement suivre les ordres. Encore que ce jour était une exception : une mine présente sur les constructions du village de Kumo nécessitait une inspection par la récente armée ninja du pays. On avait demandé à tous les Shinobis volontaires de se rassembler au chantier concerné, dans l'espoir de fraterniser de façon précoce les membres des différents clans. Bien sûr, cette initiative venait certainement des Mishima, à la tête du Village. Umy n'était en rien contre, après tout il était aisé pour lui d'essayer de nouer contact avec les autres : il était de ce clan également.

Il se posait plutôt la question de l'avis des autres clans désormais Kumo-jin. Il connaissait déjà Arekushi Katô, avec qui il avait déjà partagé quelques verres depuis leur arrivée au village, mais qu'allait en penser les autres ? Etre dominé n'a jamais plu à personne et Umy doutait que les membres du village fassent exception, aussi il ne comptait pas se laisser marcher sur les pieds. Ce n'était pas dans sa nature et, Mashima ou non, il avait pour Nindo de toujours tenter de traiter les gens à pied d'égal. En pensant à tout cela, il eut tôt fait d'enfiler une tenue décente, de boire un café, d'engloutir une pâtisserie et de filer droit vers le chantier. Dans la rue, il constata comme chaque jour, la segmentation de la ville. Les différentes familles venant s'installer à Kumo ne s'habituaient pas encore au brassage des populations et les particularités régionales étaient fortement mises en avant. Haussant les épaules, Umy continua vers sa destination, jetant des regards froids aux passants. Alors qu'il arrivait sur place, un barrage de policiers l'attendait, exigeant un permis de passage, une signature du Kage, ou une carte de Shinobi, carte qu'Umy leur présenta en maugréant avant de rejoindre le puit de la mine si bien gardée. Une petite troupe de ninjas étaient déjà là, parmi lesquels Umy put reconnaitre Arekushi, la fille de l'Hokage et du chef de son clan, ainsi que Kazami, une cousine de son compagnon du clan Katô. Le rassemblement des familles et l'arrivée au village avait certes permis l'apparition d'amitiés nouvelles, mais également de rivalités soudaines et parfois sérieuses. Chaque Shinobi sait pourtant qu'il doit toujours au maximum éviter d'entraver la mission par des sentiments externes, aussi Umy ne s'opposa à aucune des directives mises en œuvre, de plus il n'avait que parcourut l'acte de mission dans sa hâte d'arriver à l'heure et n'avait pas entièrement saisit le but de leur mission.

Alors qu'il arrivait au fond du puit de la mine, il se hâta de rejoindre Arekushi et surgissant derrière lui, le salua d'une tape amicale sur son dos robuste. Il se sentait frêle en comparaison, mais aimait ce côté bourru de ce garçon qui était à ses yeux fort sympathique. Sa cousine semblait vouloir s'imposer au groupe, effaçant dans la foulée l'aura de la fille du Raïkage, Aiko. Pourtant, cela ne dérangeait pas Umy, également Mishima, dans la mesure où la jeune femme semblait sûre d'elle et apte à mener un groupe. Certes Aiko aurait pu avoir ce rôle, mais cela ne déplaisait pas au jeune homme de la voir se faire prendre le pas, une petite jubilation quoi ! A la première bifurcation, Kazami proposa le chemin le plus vieux, dans le but d'aller fouiller à la racine même le tunnel et d'y trouver les caves principales, jetant un regard à la jeune Aiko par la même occasion. Apparemment, la fille du Raïkage n'avait pas attirée les foudres que d'un Kumo-jin...

Les ninjas continuèrent leur route, prenant rapidement des décisions sur le choix des bifurcations, souvent (toujours ?) dicté par Kazami, sans que quiconque n'est quelque chose à y redire. Pourtant, Umy n'avait aucun mal à discerner l'énervement de Aiko, plus touchée que lui par l'honneur du clan. Malgré la pression, ce fut-elle qui au premier puit rencontré pris la décision de passer en première malgré la profondeur. Arrivée en bas, elle leur indiqua que le labyrinthe continuait et que se repérer s'avérait toujours plus difficile. Avant de descendre, Umy proposa de planter un Kunaï à l'entrée même du puit pour se souvenir lors du trajet retour, ce qui paraissait fort raisonnable.

Poursuivant leur route, les Shinobi suivaient un couloir interminable aux parois irrégulières et craquelées qui laissaient présager un éboulement si l'on se risquait à se heurter violemment aux murs. Aussi, la marche fut lente mais assurée, dans l'espoir d'écarter le maximum de risques. Umy avait rejoint la tête du groupe et marchait aux côtés d'Arekushi, scrutant l'horizon comme si une lumière allait jaillir soudainement du trou noir qui leur faisait face. La faim le tiraillait déjà, une pâtisserie seulement : c'est bien trop peu pour partir en mission ! Si combat il devait y avoir, il serait beau le Umy avec un ventre vide.. Aussi, il tentait (A l'odorat) de déceler qui du groupe aurait emporté quelques victuailles - Au cas ou.. - dont il pourrait profiter. Malheureusement pour lui, son nez n'était pas encore assez développé pour cela et c'est le ventre vide qu'il continuait sa route. Soudain, la troupe arriva devant un gouffre large d'une dizaine de mètres, infranchissable par un simple saut. Il y avait bien un pont, hélas celui-ci était brisé et pendait de chaque côté, dans l'espoir de pouvoir un jour être à nouveau emprunté. A l'autre bout, une lumière scintillait faiblement un bout d'un long couloir.


- Là j'avoue que je ne peux pas trop vous aider, je n'ai pas pensé à prendre une corde avec moi. Un esprit consciencieux aurait-il eu cette idée brillante ? Un détour par ces cavités nous prendrait surement beaucoup de temps et cette lumière pourrait nous intéresser non ? Avec quelques Kunaï bien placer, on pourrait se créer un passage.



Dernière édition par Umy Mishima le Dim 15 Jan - 11:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Dim 15 Jan - 2:08

Plusieurs personnes m'avaient rejoins, je ne pensais pas que nous allions être autant pour explorer ce labyrinthe de galerie... Ma cousine... ce kishin et Aiko, du beau monde ou presque... mais ce n'était pas le moment de trop rélféchir. Je me laissais devancer par Aiko, qui prenait des initiatives judicieuse mais peut etre trop précipité au vu de son différent avec Kazami. Je regardais Aiko plonger dans un autre puis... je ne comprenais pas trop pourquoi elle faisait cela, la galerie était vaste et c'était peur etre mieux d'explorer étage par étage que de vouloir changer de direction a chaque fois. Je m'avancais près du puit et je me penchais pour tenter d'appercevoir Aiko.

    « Aiko... je pense que nous ne devrions pas nous aventurer trop profondément dans ces catacombes labyrinthique... mais faire cela de manière méthodique. Donc, j'ai 2 choses a vous proposer à tous, soit nous nous séparons pour mieux explorer ces lieux, ce qui serait un gain de temps mais les risques seraient plus grand, soit nous explorons d'abord cet étage et ensuite nous descendrons si il n'y a rien de concluant. »


Je regardais ma cousine de mon oeil vif, et je détournais ensuite mon regard vers le Kishin ici présent... pour essayer de sonder une envie, voir une possibilité. Je ne concois pas de prendre des risques, il ne semble n'y avoir aucun danger, mais ce séparer serait peut etre préjudiciable pour la suite de notre exploration. Je réfléchissais, et il ne fallait prendre aucun risque, pas maintenant ca serait totalement stupide. Je proposais deux choix..; mais il ne fallait en choisir qu'un et le meilleur.

    «Aiko, Kazami... Kishin, nous devrions rester ensemble et explorer étage par étage en commencant par celui ci sans trop nous aventurer, il sera plus facile de réagir en cas de problème éventuel et que du contraire bien plus complexe si on s'aventure de trop dans ce labyrinthe de galerie. »


Alors que je finissais ma vision des choses, une tape amicale que je pouvais reconnaitre de suite me détournais de mon objectif principal. Il s'agissait de ce bon Umy... garcon bien sympathique avec qui j'ai pu discuter plusieurs fois.

    « Umy, tu viens te perdre dans ce trou sans fond aussi... nous ne serons pas de trop alors pour explorer tout cela, mais que je te résume la situation, il semble y avoir plusieurs étage... donc c'est bien plus complexe que nous le pensions... »


J'étais heureux de voir une connaissance dans ce trou béant, cela me rassurait un peu plus, une équipe diversifié et solide pour pouvoir résoudre cet énigme sur ces labyrinthe et savoir a quoi ils ont bien pu servir.

 

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Dim 15 Jan - 12:08



Aiko Mishima :

« Arekushi, ta parole est pour le moins raisonnable et tout à fait respectable.... Cependant, si ce labyrinthe doit réellement cacher quelque chose, c'est le chemin du bas qui nous y mènera. Ce puis, construit des mains de l'homme, est un indice pour nous y conduire, j'en suis persuadée. Il devait sûrement faire office de repère à l'époque. »


...............Umy fut le premier à me rejoindre et j'espérais que mon intuition avait su convaincre les autres car peu importe que la route soit bonne ou mauvaise, il aurait été une erreur de scinder le groupe. Je craignais que la discussion ne s'éternise, et ce ne serait rien de plus qu'une perte de temps et d'énergie... Je faisais donc valoir mon statut de tête de groupe pour mettre tout le monde d'accord sur ma décision.

Aiko Mishima :

« En tant que chef d'exploration, je vous demande de me rejoindre quand bien même cette idée ne vous semble pas la plus judicieuse. L'important est de rester tous ensemble. Si on tombe dans un cul de sac, on aura toujours la possibilité de faire machine arrière... »


...............Je n'attendais aucune réponse.
L'exploration se poursuivit et nous rencontrions déjà un nouveau problème : un gouffre surmonté d'un pont cassé, inutilisable pour la traversée... Sur l'autre bord on pouvait apercevoir un chemin lumineux, était-ce une issue ? Nous ne devions pas partir sans savoir. Cependant, je redoutais que quelqu'un propose de faire demi-tour tandis que nous parcourions ce tunnel depuis dix minutes à peine. Une fois de plus, je me serais sentie un peu humiliée. Umy demanda si quelqu'un avait eu l'ingéniosité d'emmener une corde, c'était un outil presque indispensable dans ce genre de mission et je devinais que le garçon avait dû se réveiller tard et constituer son sac à la va-vite ce matin.

Aiko Mishima :

« J'ai ce qu'il faut. »


...............Je me hâtais de détacher le long câble soigneusement enroulé sur lui-même et accroché au dessus de mon sac. Je m'approchais du précipice avec prudence et me penchais au-dessus du vide pour gratter la paroi et constater que de ce côté tout du moins, elle était juste suffisamment effritable pour y fixer un kunai et le maintenir en place. J'attachais solidement le cordage à un premier kunai puis demandais à l'un de mes coéquipier de tenir solidement les derniers mètres de corde pour éviter qu'elle ne tombe dans le ravin. Je lançais le kunai en contre-bas et il se fixa non loin des restes du pont pendu. J'accrochais un second kunai de notre côté en prenant soin de tendre à peu près la corde puis je me tournais en direction de l'équipe.

Aiko Mishima :

« J'y vais en première car je suis la plus légère d'entre-nous, c'est plus prudent. »


...............Je me tournais vers Kazami pour savourer sa réaction. Je devinais et j'espérais qu'elle serait vexée par un tel affront sur son physique, elle qui le mettait si souvent en avant pour s'attirer les faveurs des hommes. Je me retournais rapidement vers le gouffre et m'exécutais. Je plantais ma torche dans la terre qui recouvrait le sol pour éteindre la flamme, les autres devraient éclairer le gouffre pour moi. Je dessinais une petit entaille au centre de la torche inanimée et la posais sur le dessus de la corde avant de m'élancer dans le vide en l'utilisant comme une tyrolienne. Je balançais mes jambes en avant pour amortir mon arrivée sur l'autre bord. Je savais que les restes du pont étaient juste à ma droite et malgré la pénombre, je parvins à les distinguer. Je m'y accrochais et m'en servais comme d'une échelle de corde pour remonter jusqu'à la plateforme après avoir pris le soin de replanter le kunai plus solidement.

Aiko Mishima :

« L'installation devrait tenir. Je vais voir un peu plus loin, on se rejoint dans cinq minutes. »


...............Je plantais ma torche dans le sol afin d'éclairer ceux qui me feraient suite et en allumais une nouvelle en m'avançant dans le tunnel qui recevait la lumière. Succédant à un court et étroit couloir, je découvrais une pièce gigantesque illuminée par les rayons du soleil. A une trentaine de mètres au-dessus de ma tête, on pouvait apercevoir des brèches dans la roche qui laissaient passer le jour et illuminaient cette gigantesque pièce large d'une quinzaine de mètres dont je ne pouvais distinguer le fond. Jusqu'à présent, la végétation avait été quasi inexistante, on avait pu voir quelques mousses et champignons, mais le décor de ces lieux étaient tout autre. La bruyère et le lière donnaient le ton et la couleur, s'étalant sur le sol, escaladant les colonnes de pierres taillées par l'homme... On se serait crû dans un de ces vieux temples grecs.

...............Des bruits de pas dans mon dos retinrent mon intention, il devait sûrement s'agir des autres et je me retournais en imaginant déjà découvrir la stupéfaction sur leur visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Dim 15 Jan - 13:07

Je suivais bien magrès moi toute la troupe, et je regardais amusé, toute cette parade pour paraitre mieux aux yeux de certains, amusant mais sans aucun intéret... la jeune aiko fixait son cordage précaire pour passer l'obstacle qui se dressait devant nous. Elle passait en premier sans manquer de faire une remarque visant directement ma cousine. Alors qu'Aiko traversait le pont brisé à l'aide de ce cordage, je me décide de la suivre en second, la corde résistait tant bien que mal sous diverse craquement... je n'étais pas des plus léger mais heureusement, j'étais bien à l'aise dans ce genre d'acrobatie. Après quelques minutes je retrouvais Aiko dans une drole de pièce surréaliste... un mélange lumineux de flore et de ruine surement du à la main de l'homme.

    «Mirifique... ce lieu dégage quelque chose de spécial...Je ressens quelque chose en ces lieux... mais qu'est ce? Qui a bien pu vivre ici sous terre... »


J'observais l'endroit m'aventurant un peu plus dans la pièce, je m'y sentais bien. Cet endroit était reposant... peut etre trop même, cela devait sans doute caché quelque chose... étais je trop méfiant... certainement comme à mon habitude, mais il fallait mieux cela que de tomber betement dans un piège dans la précipitation de la découverte. Je retournais vers le groupe pour m'arreter a la hauteur de Aiko.

    «Ce lieu est à la fois apaisant, mais j'ai un drole de présentiment... ce lieu à du être le théatre d'une vie passé mais laquelle. Ce qui me surprend le plus, on dirait un sanctuaire où le temps c'est arrêté sans pour autant rendre ce lieu immonde et dépourvu de vie, non mais sous terre la vie continue mais dans quel sens... »


Je me posais énormèment de question, peut etre beaucoup trop, mais c'était dans ma nature de vouloir chercher la où l'on ne trouve souvent pas grand chose. Mais peu importe, il fallait continué à avancer, après tout autant continuer a explorer maintenant que nous sommes deux étages plus bas... au pire si il devait nous arriver quelque chose, plus besoin de nous enterré... Un sourire s'affichait sur mon visage à cette pensée ironique, mais je reprenais mon sérieux habituel et je me mettais à avancer vers le fond de ce havre de verdure...

 

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Dim 15 Jan - 14:07

Ca commençait bien.. Alors, oui : c'était bien Umy qui avait proposé l'idée de la corde en ayant souligné le fait qu'un détour serait fastidieux et que la lumière au fond du couloir devant eux méritait bien d'aller y jeter un œil. Oui c'était lui, mais il n'avait pas réellement pensé à ce que signifiait sa proposition. Voilà qu'il se trouvait maintenant à une dizaine de mètres du fond du gouffre, les jambes ballantes sur une corde, les mains fermement cramponnées à une autre. Fort heureusement, le passage n'était pas très long et si Arekushi avait réussi à passer sans casser le tout, il y avait peu de chance qu'Umy le fasse à sa place. Une fois de l'autre côté, il proposa élégamment sa main à Kazami pour l'aider à retrouver la terre ferme, après tout il devrait un moment ou l'autre faire connaissance avec la famille d'Arekushi et il se trouvait que c'était le bon moment, ils étaient les deux derniers et le reste du groupe les avait déjà devancé pour rejoindre l'endroit lumineux. La jeune femme faisait clairement partit de ces femmes qui n'hésitaient pas à se servir de leurs atouts physiques indéniables pour s'attirer les bonnes grâces de son entourage. Quoi de plus normal ? La beauté attire toujours la sympathie des uns et la jalousie des autres. Si elle est admirablement manipulée, la sympathie des uns peut servir à contrer la jalousie des autres. Umy avait bien assez de temps devant lui pour tenter de savoir si cette jeune femme était bien comme l'image qu'il s'en faisait.

- Il serait dommage que l'un d'entre nous finisse dans ce gouffre. Même si cela ne me dérangerait pas pour certains.. Passons, nous ne nous sommes pas revu depuis la dernière fois où je vous ai croisé, toi et Arekushi. Ton intégration dans le village se passe bien ? J'ai entendu dire que le clan Katô s'était établi dans un quartier éloigné du nôtre, je n'ai que peu de nouvelles et ton cousin ne parle pas beaucoup de ta famille. Il serait bon de se retrouver prochainement tous les trois, discuter un peu, qu'en dis-tu ? Je n'ai que peu de connaissances dans le village même au sein des Mishima. C'est une longue histoire.. Qu'en dis-tu ?

Continuant leur route, les deux Shinobis furent rapidement aux côtés du reste de leur groupe et découvrirent le hall dans lequel ils se trouvaient, une torche brûlait encore faiblement et expliquait le scintillement perceptible de l'autre côté de la crevasse. Elle avait dû être allumée peu de temps auparavant et oublié là par son possesseur. La pièce retint tout d'abord l'attention d'Umy, quoi de plus normal ? Il se croyait dans les égouts de la cité quelques minutes plus tôt et se trouvait désormais dans la plus grande salle qu'il ait pu contempler de sa toute vie, la lumière de leurs torches ne permettant même pas d'en distinguer la profondeur. Le couloir était aussi très large et l'ensemble semblait finement travaillé, malgré les outrages du temps nettement visibles et caractérisés par une végétation dense ainsi que l'érosion de la roche à de nombreux endroits. De multiples piliers étaient répartis dans toute la salle à intervalle régulier, le tout paraissant calculé au millimètre près. Combien de temps il avait fallu pour bâtir tout cela ? Umy n'en avait aucune idée. Qui l'avait construit ? Voir réponse précédente. Il était certain que cette partie de la mine datait d'une époque très lointaine, peut-être même oubliée. Le jeune homme doutait qu'un seul des membres du groupe ait pu avoir les connaissances nécessaires à comprendre le pourquoi du comment, mais peut-être un indice pourrait indiquer à l'un d'entre eux l'origine des créateurs de cet endroit, ou bien son utilité. Il jeta à nouveau un coup d’œil à la torche. Celle-ci était en métal, mais contrairement à la finesse de l'architecture, l'objet, lui, avait été grossièrement fondu même si l'on reconnaissait des tentatives de stylisation sur le manche, le forgeron n'avait pour autant pas réussit à obtenir un résultat admirable.

- La torche a dû être oubliée ici, à moins qu'elle ne serve de repère. Je ne sais pas s'il y a d'autres moyens d'accéder à cet endroit, mais on peut imaginer que les autres couloirs que nous avons vu auraient à un moment ou a un autre étés bloqués. Tout comme le pont brisé que nous avons rencontré.. Celui qui a laissé la torche ici devait être là il y a une heure, deux tout au plus : elle brûle à l'huile et est quasiment éteinte. Il y a une chance qu'elle appartienne à ceux qui vivraient ici, elle est en métal, surement du fait que l'on ne trouve aucun arbre dans la mine. Continuons droit devant, de toute manière, je ne vois aucune autre possibilité, si ce n'est de retourner sur nos pas. Peut-être que nous trouverons quelque chose sur les parois de cette caverne qui sera intéressant. Il serait peut-être bon de trouver un moyen d'indiquer notre situation à l'extérieur ? Nous avons balisé le chemin jusque là pour nous retrouver, mais personne ne pourra venir en cas de problèmes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Lun 16 Jan - 0:58

Voilà près d'une heure que l'on avançait dans ce dédale de galerie humide et sombre. Une heure pendant laquelle je ne dis aucun mot et me contenta d'observer les lieux et les autres membres. Il ne me fallût pas le temps pour déduire qu'il y avait une certaine tension entre Aiko Mishima, leader de l'expédition et cette Kazami, cousine d'Arekushi. Faut chercher l'erreur entre ces deux-là d'ailleurs. L'un possédant une queue de singe et l'une ressemblant à une humaine tout ce qu'il y a de plus normal. J'en suis certain étant donné le petit numéro qu'elle m'avait donnée au tout début pour passer devant moi.. Il y avait aussi cette Umy, qui semblait aussi être une connaissance d'Arekushi. C'est qu'il en connaissait du monde l'homme-singe.
Lorsque l'ont exploré ce qui semblait être le premier niveau de la galerie, c'était Kazami qui semblait dirigeait le groupe. Elle semblait plus apte à le faire que la fille du Raikage au premier abord. Son raisonnement pour choisir les tunnels tenaient la route et Aiko ne semblait rien trouvait à redire. C'est seulement à la découverte d'un puits à l'intérieur du souterrain qu'Aiko se manifesta en indiquant que l'on devait l'explorer de suite. Cette initiative ne me plaisait pas. On n'avait même pas fini ce niveau. Il pouvait y avoir des choses intéressantes à ce niveau-ci. Sur ce point, j'était d'accord avec Arekushi qui me parut moins bête qu'au début.
Cependant, je n'exprimais pas mon désaccord et comme d'autre avant moi, rejoignît la jeune femme dans ce qui semblait être le niveau inférieur du souterrain. Mais il ne fallut pas longtemps pour trouver un problème qui fût rapidement résolu par le chef du groupe. On allait traverser un précipice sur une corde maintenue tendu par deux Kunais... Rien de plus facile!
J'étais le troisième à passer. Juste après l'homme-singe au physique imposant. Même s'il semblait être passait sans problème, je n'était pas confiant dans mes talent d'acrobate pour traverser. J'aurais largement préferer faire un détour. Mais ce qui m'éffrayait le plus, c'était l'idée qu'un accident pouvait vite arriver. Mon clan n'étant pas des plus nobles et j'espérais que ce qui n'avait pas encore traverser en veuille à ma peau. Ce serait facile de faire passer cela pour une inattention de ma part. Sauf que ce ne fût pas le cas. J'arrivais entier de l'autre côté, à mon plus grand soulagement.
Rapidement, je rejoignis ce qui avait déjà traversé pour découvrir des ruine assez bien conservées. Je ne pensais pas que l'on trouverais ce genre de choses sous Kumo. L'endroit semblait dater d'une époque assez lointaine étant donnée la flore qui s'y était introduit. Se devait être une sorte de temple, aujourd'hui abandonnée. Mais ce qui était étonnant, c'est que dans le plafond, il y avait quelque rayon du soleil qui traversée des fissures. C'était assez étonnant, car on était descendu de la surface depuis un moment et on avait continué de descendre. Mais on devrait néanmoins encore se servir de nos torches. Comme le signala l'autre représentant du clan Mishima, il serait bon d'observer la structure à la recherche d'indice pouvant nous indiquait l'origine de la bâtisse. Mais il y avait un détail étrange, il disait que cette torche métallique avait était utilisé et abandonné il y a moins de deux heures. Je ne sais pas comment il peut savoir ça, mais-ci c'est le cas. Il se pourrait qu'il y ait encore des gens ici, autres que nous. Je décida d'aller exprimer une suggestion au chef.

-Mademoiselle, comme la suggérer Umy, il serait peut-être préférable de signaler notre découverte à la surface. Histoire que des personnes compétentes étudie ce lieu. Pendant que nous continuons à l'explorer et trouver à qui appartenait cette torche

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sasori Kishin

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 05/10/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Lun 16 Jan - 9:43


L'Oyabun se tenait aux abords du chantier et avait observé d'un œil distrait l'expédition. Le village se construisait encore et chacun prenait encore ses marques. C'est avec un amusement certains qu'il observa Reido se joindre à l'expédition. Se retournant vers le vieux Kushimo, un ancien du clan, Sasori dit un sourire aux lèvres.



    Tu vois qu'il est bien ce petit... Il faut que l'on fasse comme lui ! Il faut que l'on s'intègre !



    Je ne sais pas. Reido-kun n'a pas l'air très concerné par l'intérêt du clan... Et toi, qu'attends tu, Oyabun, pour montrer l'exemple ?



    Et descendre faire le guignol dans un trou ? Et puis quoi encore ? Non, on va rester là... Reido est un bon garçon, il fera de l'excellent boulot là dedans.

Un sourire naquit sur ses lèvres.




    On va rester là et les encourager. C'est important, non ?



    Si tu le dis, Sasori. Pour ma part, je saisis encore mal l'intérêt pour nous de nous sédentariser dans ce village.



    Une question d'opportunité, Kushimo. Ici, c'est l'avenir. Et il faut que
    l'on sache saisir notre chance. D'ailleurs, faudrait que je rencontre
    le Raikage...



    Tu as des requêtes à lui soumettre ?



    Non, plutôt des propositions... Mais ça ne presse pas. En attendant,
    voyons plutôt comment nos petites taupes s'en sortent... Je serais
    curieux de voir ce qu'ils vont remonter.

Le Kishin conclut sur un sourire alors qu'il s'installa confortablement sur le rebord du précipice, tout en observant le fond du trou. Plongeant dans ses pensées, il balançait nonchalamment les pied dans le pied, son regard observant le chemin par lequel s'était engouffré les ninjas de Kumo...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kazami Katô

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 2123
Date d'inscription : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Lun 16 Jan - 10:55

Sa tactique de choisir le chemin le plus ancien afficha des visages impressionnés. Kazami ne put retenir un sourire éclatant, ne cachant pas sa joie. Joie renforcée par la réaction d'Aiko bien sûr ... Le groupe suivit cette technique jusqu'à ce qu'une sorte de puit se présenta à eux. Kazami aurait été d'avis de le contourner comme le pensait apparemment le reste du groupe. Ils avaient un premier objectif, et fallait l'accomplir avant d'en débuter un autre. La proposition d'Aiko de l'emprunter fut clairement pas appréciée. Kazami allait protester mais son cousin fut plus rapide. Tant mieux. C'était encore plus jubilant de voir Aiko se faire critiquer par une autre personne. Elle sourit légèrement dans le dos d'Arekushi, en espérant qu'Aiko la voie. Le visage des autres membres ne semblait pas être emballé dans l'idée de descendre ... Mais le firent quand même, tel de bon ninja obéissant aux ordres. Kazami n'ajouta rien, elle choisira le moment opportun pour lui rappeler que c'était elle qui avait fait ce mauvais choix.
Ils arrivèrent dans une galerie qui, d'après la technique de Kazami, semblait plus neuve. Logique. Ils ne tardèrent pas à rencontrer un nouvel obstacle qu'Aiko décida se franchir. La jeune Katô passa après un ninja qui semblait être un ami de son cousin. Plutôt mignon. Elle l'avait sentit l'observer durant leur parcours ... Et là, sans surprise, il choisit de lui adresser la parole. Il lui proposa une main sympathique pour l'aider à remonter de ce câble mal fichu qu'avait tendu Aiko. La kunoichi fut d'abord vexé qu'il croie qu'elle ait besoin d'aide, puis elle vit qu'il faisait ça plus pour lui tenir la main que pour l'aider. Elle fit alors un sourire de remerciement et s'appuya légèrement sur sa main pour remonter. Elle fit attention à ne pas se servir que de cet appuis pour ne pas qu'il est l'impression de devoir soulever un poney. Cela lui rappela la remarque que lui avait fait la chef de l'expédition quelques instant auparavant. C'est sûr que son poids n'était pas contenu dans ses seins à elle. Mais le commentaire ne l'atteignit pas car elle savait qu'elle était la plus belle.
Le ninja qui l'avait aidé lui posa alors plusieurs questions dont elle déduit qu'il appartenait au clan du Raikage et de Aiko, le clan Mishima. Elle l'écouta avec soin et se rappela alors qu'elle l'avait déjà croisé. C'était vrai, il s'appelait Umy ...

    « Le village n'en ait qu'à ses tout début et je pense que beaucoup de gens, voir tout les ninjas, ne sont pas encore intégrés. C'est la première fois que les clans doivent coopérer de cette manière ... Chacun doit oublier ses propres objectifs pour accepter ceux de la communauté. J'avoue que je n'ai pas encore trouvé ma place dans cette nouvelle organisation. »

Il lui proposa alors de se retrouver plus tard avec Arekushi histoire de faire plus connaissance. L'idée était séduisante et la kunoichi hocha la tête pour exprimer son accord. Elle lui adressa un petit sourire confiant puis ils arrivèrent dans une sorte de salle-ruine. Mais quelque chose clochait ici. La torche éteinte récemment, ce lieu qui ne ressemble à aucun autre, cette lumière au bout alors qu'on est des mètres sous terre ... L'esprit de Kazami réfléchissait à plein régime.

    « Ce n'est pas réel ... »

Le groupe se tourna vers elle, interloqué. Elle marqua une pause puis expliqua :

    « Si cette lumière au bout est l'extérieur, je devrait sentir le courant d'air. Or l'air ne bouge pas. Nous sommes bien trop en profondeur pour qu'il y ait de la lumière à cette surface. Nous aurions put être au début sous une colline puis arriver à son pied or le village de Kumo et ses alentours son plats. De plus, ce lieu est fait d'énormes blocs de rochers, qui ne passeraient pas par les tunnels qu'on vient d'emprunter. Tout me porte à croire .... que nous sommes prisonniers d'un genjutsu. »

Le clan katô était un allié du vent et ses membres expérimentés, tel que Kazami, étaient capable de le sentir avec une incroyable sensibilité. Alors que tout le monde réfléchissait sur sa théorie, elle ajouta :

    « Mais je ne ressens aucune présence ... A mon avis, ces sous-terrains représentent une sorte de labyrinthe. Celui qui connait le chemin arrive rapidement à sa destination tandis que celui qui s'y aventure tombe dans des pièges tel que celui-ci. Ca ne m'étonnerai pas que si nous nous dirigeons vers cette lumière, nous n'avancerons pas en réalité. La torche nous fait croire que nous sommes sur le bon chemin alors qu'en fait ... »

Elle se tourna alors vers Aiko, sa voix devint horriblement accusatrice :

    « ... nous avons pris le mauvais chemin. »

Son regard perçant fixa un instant la pseudo-chef de groupe puis revint aux autres. Elle fit alors à tout le monde :

    « Nous n'aurions pas dût emprunter ce puits. »






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Lun 16 Jan - 20:23

Je suivais le groupe attentivement, remarquant chaque détail, écoutant chaque chose, je n'avais pas un bon présentiment sur la suite de l'aventure, il fallait faire un choix, car là nous nous aventurons vers l''inconnu et sans aide extèrieur cela pourrait mettre en périple le groupe mais en même temps faire demi tour serait un échec total de cet exploration. Le dilemme était la et la tension montait quelque peu surtout entre Kazami et Aiko, il fallait mettre à terme à cela et faire la chose la plus raisonnable à mon avis.

    «Aiko, Kazami, le plus simple serait de rebrousser chemin et d'explorer l'étage du dessus ou alors renoncer tout simplement, s'aventurer trop loin pourrait être préjudiciable au groupe car si un problème se crée, nous n'aurons aucune aide extèrieur et les solutions échapatoire seraient assez restreinte...»




Je regardais Kazami et Aiko aussi, mon regard changeait car ce petit jeu avait assez duré, le but était de l'exploration et non un concours sur celui qui dirige au mieux le groupe, car la ce n'était pas de la gérance mais de la pure compétition, totalement inutile en ce lieu digne d'un tombeau où nous pourrions tous y rester.

    «Je m'adresse à vous deux.. Kaza et Aiko, on va arrêter les frais là, je ne suis pas ici à la base pour essuyer une quelconque querelle et rivalité qui mettrait en péril tout le groupe seulement pour votre compétition qui ne concerne que vous deux... Donc maintenant, vous faites ce que vous voulez, mais je ne m'aventure pas plus dans ce gouffre sans fond et sans chemin précis, il y a des choses plus importantes a faire au village, et si cela vous gène temps, on demandera simplement de condamné ce puit une bonne fois pour toute et le problème sera réglé.»


Sans dire un mot de plus, je me mettais à faire demi tour afin de sortir de cette grotte, l'air libre me manquait, je ne me préoccupais plus trop des autres, j'en avais dèjà assez dis, a eux de décider maintenant ce qui est le plus important pour eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Lun 16 Jan - 23:22

Ca commençait à chauffer parmi la troupe d'archéologues. Umy n'appréciait pas vraiment Aiko, tout comme Kazami, mais il avait appris à se contrôler lors des missions ou devant ses supérieurs. De plus, les deux avaient pris la décision de s'ignorer le plus possible pour le moment, afin d'éviter un autre conflit dans le groupe. Enfin, Umy ne souhaitait pas décevoir Arekushi qui tentait (Vainement ?) de mettre un terme aux chamailleries et à la compétition des deux jeunes femmes. La jeune Katô était une femme de caractère qui ne semblait pas vouloir lâcher une miette de bonté à sa rivale, qui elle même n'était pas des plus calme. En tant que Kunoïchi, elle avait subi le rabais des hommes, mais avait su s'affirmer en tant que ninja, tous étaient à niveau égal désormais et le rassemblement en un village signifiait la mise en compétition des membres de tous les clans. Malgré tout, la mission présente ne semblait pas des plus dangereuses et il y avait peu de chance que l'un d'entre eux puisse briller. La supposition de Kazami n'en restait pas moins probable, il était incroyable que pareil endroit n'eut jamais été découvert et les possibilités qu'une population puisse y survivre l'était encore plus. Si effectivement ils étaient tous victimes d'un Genjutsu, ce ne serait pas si simple de rebrousser chemin tout comme s'apprêtait à le faire Arekushi, il valait mieux avancer et voir ce que réservait l'enchanteur mystérieux. Pourtant, rien n'indiqua le moindre obstacle sur leur route et c'est sans aucun mal que les ninjas purent rejoindre le puit qui les avait induit en erreur. Maintenant, il convenait de choisir une destination. Et dans un labyrinthe pareil, ça restait toujours le fruit du hasard. Umy se tourna vers Aiko, dans l'espoir qu'elle arriverait à trouver une nouvelle idée et détendre l’atmosphère.

[J'ai dû modifier le RP, excusez l'incohérence et la longueur. Merci !]



Dernière édition par Umy Mishima le Mar 17 Jan - 12:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Lun 16 Jan - 23:45


...............Personnellement, je n'avais rien ressenti d'étrange, enfin, je n'avais jamais eu aucun dont pour ça. Pire ! J'étais toujours la première à tomber dans les panneaux les plus évidents. Enfin soit, cette fois tout le monde était contre moi et je n'avais pas le choix de céder. Pour le coup, je me sentais vraiment vraiment seule. J'étais déçue qu'Umy ne me soutienne pas, au moins pour sauver ma fierté il aurait put laisser deux minutes nos rivalités de côté. Mais à le voir baver devant Kazami, il ne fallait pas espérer grand chose de sa part... Ainsi soit-il nous étions de retour au pied du puis, le kunai de Umy avait été utile finalement. Je me sentais un peu gênée de nous avoir fait perdre du temps mais peu importe, j'allais quand même pas leur faire la joie de l'avouer.

...............Tout en marchant, je songeais à ce que j'aurais pu découvrir en continuant... Quels dangers? Quels pièges? Quels culs de sac? Quels issues? Quels... personnes? Tout m'avait semblé l'espace d'un instant devenir si intéressant ! Y avait-il des gens à vivre sous terre, calfeutrés ici? Les questions ne cessaient de défiler dans ma tête et j'avais déjà l'intuition d'un prochain retour. J'avais le goût du risque ! de l'aventure !

...............Ça faisait bien une demie heure que nous étions repassés à l'étage supérieur, je m'inquiétais de savoir s'ils allaient me faire rôtir la prochaine fois que j'allais ouvrir la bouche, j'avais bien conscience d'en agacer plus d'un... La bifurcation suivante, les deux entrées avaient été aménagées par l'homme et ornées de pierres claires en granit. L'une était bouchée par un tas de gravats et inaccessible... Le groupe décidait donc de poursuivre par la voie libre. Quelques mètres plus loin, on pouvait observer une fresque géante. Elle représentait un affrontement entre les dieux du Yuukan. Ce n'était pas les dessins d'hommes primates, il s'agissait d'un véritable chef d'oeuvre. Je passais ma main pour retirer l'épaisse couche de poussière qui avaient repeint les murs avec le temps, pour finalement constater qu'un morceau était bancal. J'essayais alors de le déplacer et l'anneau tourna, déclenchant un mécanisme : un puissant vent souffla nos torches et le sol s'ouvrit sous nos pieds. La chute fut courte et amortie par un support mou dont j'ignorais la nature. On pouvait entendre un bruit d'eau non loin, une issue?

Aiko Mishima :

« Vous êtes là? Je propose qu'on suive le torrent, il nous mènera forcément à une sortie... »


...............Pour aider les autres à mieux me repérer, j'allumais sans tarder une flamme au creux de ma main. On pouvait alors découvrir les lieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mar 17 Jan - 12:48

Je n'en revenais pas, moi qui croyait pouvoir sortir de ce trou boueux et regagner la surface rapidement en me débarassant de cette compagnie qui commencait à m'énerver quelque peu. Me voilà maintenant dans un trou, tout ca a cause d'une curiosité et un chipotage malsain qui nous a fait valsé encore dans une autresection de ce labyrinthe des plus étranges. Il avait amorti sa chute avec aisance, il en fallait bien plus pour tombait comme une simple pierre, mais l'enervant était là, il avait de plus en plus de mal à le contenir et il se mettait a surpasser Aiko, en laissant échapper plusieurs grognement. Il stoppait net et se retournait vers elle.

    «J'espère que tu es fier de toi Aiko!.»


Il continuait la route, il n'avait plus le choix, le bruit de l'eau se faisait de plus en plus concret, tout comme mon énervement, je ne manquais pas de taper ma queue dans tout ce que je pouvais briser, par simple défoulement pour éviter d'en redire. Nous marchions depuis plus de vingt minutes quand j'appercevais une énorme pièce, un torrent si déversait et avait créant surement avec le temps une énorme nape d'eau... source ou pas, il s'en moquait... quoi que c'était toujours bon a savoir au cas où l'ennemi voudrait empoisonné l'eau... mais là n'était pas le sujet, ceci n'était pas une sortie mais encore une autre grotte parmi temps d'autre.

    «De l'eau... on est servi là!Je ne sais pas où cela nous mène mais il faut absolument trouver un moyen de remonter à la surface..»


Je devais me calmer, sinon ma colère aller s'exprimer et j'ai toujours promis a père que de la laisser s'exprimer qu'en cas de grand danger ou si j'avais un proche que j'aimais à sauver... mais vu que je n'aimais que peu de monde ici, ce n'était pas ca qui allait me faire sortir de mes gongs mais plutot de la bétise de ce retrouver ici et de nous embourber dans ce dédalle sans fin. J'étais peu patient, je préférerai voyager a travers le pays plutot que de faire de la spéologie accompagné de débutant...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kazami Katô

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 2123
Date d'inscription : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mar 17 Jan - 19:37



Ahh quel bonheur de voir ce visage ridé par la frustration ... Aiko était verte. Ou rouge. Bref, Kazami avait encore frappé là où ça faisait le plus mal dans sa rivale, comme une sorte d'anti-point G. Alors que le groupe continuait son chemin, la Katô observa Aiko .. son visage semblait aussi déçue. Ce n'était plus l'air énervé qu'elle affichait comme d'habitude et qui avait pour don de faire sourire Kazami. Non, là elle semblait triste. Peut-être qu'elle s'en voulait, qu'elle doutait d'elle ! Kazami eut un léger pincement au coeur, elle y était aller trop fort .. Non mais à quoi pense-t-elle ?! De la pitié ? C'est de la pitié qu'elle ressens pour sa rivale ? Son sentiment de pitié se transforma en énervement. Pourquoi fallait-elle qu'elle baisse les bras ? Pourquoi ne lui avait-elle pas rétorqué un truc du genre "Tais toi la grosse" ou pire "Un genjutsu ? C'est tes petits seins qui te l'ont dit ?" ? Pourquoi avait-elle choisit de capituler, d'abandonner ce combat qui donnait des frissons à Kazami ?
La kunoichi se rendit compte que c'était à cause de sa pitiée qu'elle n'avait pas réussit à tuer Aiko lors de leur affrontement. Tant qu'elle l'aura, elle en sera incapable ... Mais d'un autre côté, c'est tout ce qui lui restait de son humanité... Elle redressa la tête pour observer ses autres compagnons. Arekushi semblait de mauvaise humeur mais comme s'était assez fréquent de le voir dans cet état, elle ne réagit pas. Il avait une allure de boxer, un vrai corps d'athlète genre hyper musclé. Sa queue de singe étrange fouettait le peu d'air des tunnels. Kazami le connaissait depuis assez longtemps pour dire qu'il avait envie de frapper dans quelque chose. Ou quelqu'un. Aiko peut-être ?
Ce Umy Mishima était sympathique. Beaucoup plus svelte qu'Arekushi, il dégageait une certaine finesse, un certain charme ... Contrairement à ceux de son clan, il paraissait beaucoup plus réfléchit. Ses quelques remarques avaient été judicieuses et Kazami trouvait un certain plaisir à passer et repasser à côté de lui en le frôlant légèrement. Quand à ce Kishin, il n'avait pas beaucoup parler depuis le début. Il se contentait d'obéir aux ordres et de rester bien en rang. Il semblait assez timide, ce qui lui donnait un côté mystérieux ...
Le groupe arriva au fameux torrent qu'il entendait depuis quelques temps. Il faisait 3 à 4 mètres de large et coulait le long d'un mur de terre. Le mouvement de l'eau créait un léger courant d'air qui fit frissonner Kazami de plaisir. Elle s'approcha de l'eau en frôlant les murs du bout de ses doigts. Tout à coup, la sensation au bout de ses doigts fut différente. Au lieu que ce soit de la terre, elle sentit de la roche. Après s'être retournée, elle vit qu'il s'agissait d'une énorme pierre en forme de boule qui avait été encastré comme si on avait voulut boucher un passage. Kazami fronça les sourcils. Il était possible qu'il s'agisse d'une issue condamnée. Sans prévenir qui que ce soit, elle prit un léger élan et fracassa son pied contre la pierre. Un bruit sourd résonna mais la pierre ne se fissura pas. La jeune katô se chargea alors en chakra de type vent, son sceaux s'alluma et elle retenta un coup. Elle utilisa le poing cette fois ci. L'impact fut nettement plus puissant. L'énorme pierre trembla et se fissura de chaque côté. Cependant elle n'était pas encore brisée. Alors qu'elle allait se préparer à un autre coup, elle s'arrêta et se tourna vers son cousin :

    « A toi de jouer cousin, je sais que tu en meurs d'envie ... »

Elle lui fit un petit sourire malicieux et s'écarta de la pierre pour le laisser se défouler.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mar 17 Jan - 20:38

Flash Back :



Un sourire pouvait s'afficher légèrement sur mon visage au devant de la scène qui se passait, ma cousine tapait dans un énorme rocher qu'elle a pu très bien fisurer.. mais après une seconde reprise grace à ce sceau... ce sceau que je m'amusais de voir s'activer avec la concentration de chakra, mais sans sceau elle n'aurait sans doute pu jamais réaliser cet exploit. Je me perdais dans mes pensées mais surtout dans mon passé, ce sceau que mon père portait mais que je n'ai jamais pu avoir par peur des autres membres du clan et surtout car je n'étais pas de sang pur, mais je m'en moquais après tout.

J'étais satisfait quelle me demande de finir le travail, cela va me faire grand bien, mais je vais devoir dévoiler devant elle ce que j'ai pu apprendre... si elle le répète à son père, cela aurait encore fait tout un foin, mais je m'en moquait, le secret était garder depuis bien longtemps et il était maintenant trop tard pour reculer.

Je m'avancais vers le bloc, une concentration de chakra se manifester à travers de mon corps pour se fondre en mon être, rien ne semblait avoir changer à mon apparence mise a part des marques rouges venant se former autour de mes yeux et chaque muscle de mon corps était gonflé de chakra. Je prenais un pas d'élan et je m'élancais vers la roche. Celle-ci explosa sous l'impact déclenchant un énorme nuage de poussière et de gravat s'éparpillant de toute part... Un courrant d'air se formait et on pouvait voir la lumière, la vrai lumière du jour tombant, nous étions dèlà la depuis un petit temps et l'air pur me faisait le plus grand bien. Cela me calma d'un coup, je me sentais mieux, ma colère disparassait peu à peu.

    «Je te remercie de ce petit divertissement Kazami, le seul ennui c'est que la roche ne rend pas les coups d'où la simplicité de la détruire sans avoir un retour...»


Je relachais la pression, mon regard retrouvait sa nature d'origine et mes muscles semblaient plus détendu, je m'avançais alors vers cette sortie toute fraiche et je me retrouvais a l'extèrieur, dans une clairière aux abords de Kumo... Apparement, il y aurait tout un système de galerie sous le village, a ce demandait si cela est un pur hasard ou pas.

Cela faisait bien longtemps que je n'avais utilisé ma capacité qui me permettait de m'élever au même niveau de puissance que tout les autres Katô...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mar 17 Jan - 21:30

Un genjutsu? Pourquoi elle disait sa elle? C'était cette art qui rassemble les techniques d'illusion. Mais les personne étants capable de l'utiliser son assez rare. Je comprenais très bien que ce temple avait l'air trop beau pour être vraiment mais je trouvait que les argument de Kazami était cohérent. Le seul défault que je remarqua et qu n'ont n'eu aucun mal à faire demi-tour. Si l'illusion avait pour but de nous piéger. Il ne devait pas nous permettre de nous échapper aussi simplement qu'en faisant demi-tour. Personne n'avait envisager que Kazami disait cela uniquement pour discréditer Aiko mais bon. Même elle ne remis pas sa parole en doute et vût que tout le monde partait, j'ai suivit. En plus, si la personne nous avait piéger, elle aurait sans doute couper cette corde pour que l'on puisse pas faire demi-tour. C'est ce que j'aurait fait moi.
Mais là n'était plus la question. Le groupe était retourner sur ces pas et la tension montait en son sein. L'homme singe semblait lui aussi agaçait par la relation des deux femmes. Globalement, on ne faisait que tourner en rond. Il aurait sans doute était préférable de remontait. Il semblait clair qu'il n'y avait strictement rien d'intéréssant dans ce labyrinthe souterrain. Il suffirait de condamné l'entrer et le tour et jouer.
Mais encore un fois, faut qu'il y st un probléme. Cett fois, Aiko, avait activer une sorte de mécanisme qui nous fît tout simplement tombr dans une galerie plus basse. C'était étrange un piége dans un lieu comme sa. Car le sol qui s'ouvre quand on touche à un truc, c'est un piége. Bien sur, prsonne semblait sans soucier. C'est normal. On doit tous en avoir marre de se fichu souterrain. Suffisait de voir comment Arekuchi éclater les rocher avec sa queue sans la moindre difficulté.
Puis ce fût le tour de sa cousine de "s'exciter " contre un rocher. Décidément, ce devait être de famille. Il n'aime pas la pierre, ou alors c'était un moyen de ce détendre pour eux. Deplus, elle invita sont cousin à faire de même sur sa cible, qu'elle avait déja commencer à briser. Il fini d'ailleur le travaille. Il était plutôt costaud ses deux là. Pour l'homme singe sa se voyait mais pour la jeune c'était moin évident.
Quoiqu'il en soit, l'ouverture qu'il venait de crée donner sur une sorte de clairière pas très loin du visage. On était enfin sortit de se fichu tunnel apparament.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mar 17 Jan - 22:27

Grâce à l'observation de Kazami et à la force de son cousin, les ninjas avaient finalement réussit à sortir de cette mine. Décidément, le clan Katô possédait des membres prometteurs et Umy avait hâte de voir ce que cela donnerait en situation de combat. Malheureusement, ils n'avaient pas pu élucider le mystère de la grande salle. Était-ce bien une illusion ou l'édifice était-il réel ? Tout laissait penser qu'une prochaine expédition serait menée dans les plus brefs délais pour lever le voile sur ce mystère. Tout de même, cette excursion souterraine avait permis de faire se rencontrer et s'entraider plusieurs Shinobis du village d'origines différentes. Le bilan n'était pourtant pas très bon, au vu des nombreuses rivalités dû à la différence de nom ou pour d'autres problèmes. Arekushi s'était montré très diplomate, mais son tempérament l'empêchait de se contrôler un trop long moment et la colère ne pouvait résoudre un conflit. Sa cousine ne laissait pas le jeune Umy indifférent : gracieuse, distinguée et douée d'un fort caractère, elle semblait pleine de ressources quoi qu'en laisse penser son apparence. Le membre du clan Kishin, dont Umy ne connaissait pas le nom, avait été fidèle à la description des membres de ce clan : discret, silencieux. Enfin, Aiko, la fille du Raikage, qui avait essuyé un échec cuisant contre Kazami lors de cette mission et qui semblait ruminer sa colère en silence. Si cela pouvait attrister son père, Umy n'était pas de cet avis. Il ne supportait pas beaucoup la jeune fille sans pour autant la haïr. Seulement, quand deux caractères forts se rencontrent (Et surtout autour d'un verre), la relation peut vite tourner au vinaigre et cela avait été le cas pour ces deux là. Malgré tout, il se promettait intérieurement d'essayer de faire un effort la prochaine fois qu'il rencontrerait la jeune fille, sans trop savoir s'il allait tenir son engagement.

La soirée débutait quand ils sortaient de la caverne et ce qui n'avait duré que cinq heures leur avait paru une éternité dans la pénombre. Tous se satisfaisaient de ne plus à avoir de torche en main et malgré les tensions récentes, la joie d'être sorti de ce trou était palpable. De plus, le jeune garçon avait réussi à aborder Kazami et à organiser un rendez-vous avec son cousin, elle et lui-même. Maintenant venait le temps de prendre une décision cruciale : alors que tous rêvaient de vaquer à leurs occupations, qui allait donc se taper le chemin jusqu'au Palais pour faire le rapport de mission ? Espérant pouvoir se substituer à la tâche et cherchant un moyen de le faire discrètement, Umy s'approcha d'Arekushi :

- Allons, maintenant qu'on est à l'air frais... Une petite pinte ça te dis ? Bien, je crois que notre mission est un... Semi-échec ? On sait qu'il y a quelque chose de pas normal là dedans... Mais on ne sait pas ce que c'est pour autant. Laissons les membres du Palais décider de l'avenir de cette mine, après tout, la condamner serait surement la meilleure des solutions. J'espère vous revoir tous rapidement et...

Umy tourna alors le regard vers Kazami :

- A bientôt !

Puis il se retourna vers Arekushi pour voir si sa proposition l'intéressait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sasori Kishin

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 148
Date d'inscription : 05/10/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mer 18 Jan - 13:27

Sasori s'était installé dans une petite échoppe tenue par un membre de son clan alors que les membres de l'expédition revenait à la surface. Pendant le temps où leurs recherches les avaient menées au centre de la terre (ou pas loin), l'Oyabun avait patiemment observé ce village se construire, des gens terminer leurs maisons et des bâtiments déjà fonctionnels recevant les ultimes finitions pour faire une ville toute neuve, toute belle, toute propre.
Les Kishin, eux, ne semblaient toujours pas parfaitement à leur place ici, néanmoins, on sentait que l'oyabun faisait d'énormes efforts pour que son clan s'intègre le plus facilement possible à sa nouvelle condition. Ainsi, on l'avait vu plus tôt dans l'après midi passer une rouste à l'un de ses Shatei qui s'en prenait à un passant l'ayant bousculer.
Cet évènement n'avait pas manquait d'attirer l'attention du vieux Kushimo, avec qui il avait passé la journée, discutant de la direction que le clan de malfrats devait prendre dans cette nouvelle cité.




    Je ne sais pas si de cogner sur le fils de Toruma était quelque chose de sage, Sasori.



    Je l'ai répété à tout le monde, des centaines de fois, depuis que nous avons rejoins le village de Kumo : on ne pratique nos activités qu'en dehors de ces murs. On doit s'intégrer à cette bande de guignols pour pouvoir profiter à fond des avantages qu'un village militaire peut nous offrir. Et pour cela, maltraiter nos voisins n'est pas une chose à
    faire.



    Il n'empêche que Toruma est un pilier du clan.Il risque de mal le prendre.



    Tu parles, je lui ai à peine démis l'épaule. Toruma le sait. Et il n'est pas idiot. Il sait que son fils n'est qu'une brute sans cervelle.



    Une brute qui a son utilité.



    Parfaitement. C'est pourquoi je songe l'envoyer à Boruto, avec
    "trois-doigts" et le vieux Sasuko. Il y a une affaire de mauvais payeur, là-bas, et il serait parfait. Je lui dirais de garder une part du butin, en dédommagement.



    Cela me semble plus raisonnable que de frapper sur le fils d'un de tes Shateigashira, Sasori. Bien que je ne sois pas convaincu que seul trois Kishin suffisent à aller réclamer sa dette à Obito. Il a engagé des gardes du corps, tu sais.



    Oui, je sais. Parmi eux, il y a les garçons de Yoshimitsu.

Son sourire se fit plus grand.



    Tu ne croyais pas que je n'avais pas prévu le coup, quand même !
La journée touchait à sa fin, et le chef des Kishin se releva. Il sortit quelques Okane pour payer le verre de Saké puis sortit de l'échoppe en compagnie du vieil homme.


    Il faudra que je pense à aller voir Reido pour discuter avec lui de son expédition... Des fois qu'il ai trouvé quelque chose inintéressant pour nous...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mer 18 Jan - 17:03


...............On avait dû suivre la rivière un bon moment, et on aurait sûrement continuer longtemps si Kazami n'avait pas repérer une issue. Tout le monde s'empressa de sortir, enfin le jour! Je laissais les autres s'éloigner en bons camarades, ils avaient tous l'air proche les uns des autres ce qui renforça mon sentiment de solitude. Je posais mes fesses dans l'herbe et m'attardais à dresser un bilan : décidément, cette mission avait été un échec. Pourtant, mon statut de chef de groupe m'avait contrainte à modérer mes propos et j'avais espéré que cette décision soit sage et tempérerait les humeurs du groupe. J'imaginais avoir grandi. Malheureusement on n'efface pas les rancunes passées... J'avais quand même réussie à cohabiter une journée avec l'ennemi ! C'était pas tout à fait une victoire, mais disons, un début. Ma seule fierté de la journée d'ailleurs. Je soupirais. J'avais un peu honte de rentrer au village pour présenter un si mauvais rapport. Finalement, on n'avait pas découvert grand chose, en dehors du fait que c'était grand et que ça devait cacher bien des secrets. Ahah, avec ça nous voilà bien avancé.... pfeuh. J'espèrais que papa ne condamne pas le souterrain, il serait une solution pour les civils en cas d'assaut. Je me retournais pour me faire une idée de l'endroit où l'on avait bien pu atterir. Je pouvais reconnaître le mont Kukagesano, lieu où j'avais dû affronter Kazami quelques années plus tôt...

Aiko Mishima :

« Ah là là, plus rien ne m'étonne. »


...............Je me redressais et rentrais au village, non sans la certitude que je remettrais un jour les pieds dans ce souterrain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Mer 18 Jan - 17:17

Une fois a l'air libre, la majorité du groupe retournait au village, j'avais observé la jeune Aiko, pensive... surement décue de ce qui s'était passé, mais après tout ce n'était pas mes affaires. J'étais sur le point de retourner vers le village, qu'en Umy me proposa d'aller boire un verre. Je n'avais pas trop l'esprit à cela, mais je pris la peine de lui répondre de manière simpliste. Mais cela aurait pu me détendre d'aller boire quelques verres de saké

    «Va pour quelques bouteilles!»


La journée fut longue, mais il n'était pas encore l'heure de rentrée, la fatigue ne me guettait pas malgrès ces heures de marches, mais j'avais l'habitude de voyager longtemps. J'espère juste que la prochaine mission sera plus active, j'aime l'action, pour l'exploration je préfère alors voyager à travers le monde que de m'enterrer sous ce monde.

Un petit divertissement ne pouvait pas me faire de tort. Je suivais Umy en direction du village, nous allions surement aller au bar habituel jusqu'a pas d'heure afin d'écumer plusieurs bouteille de ce saké très bon et j'en profiterai pour manger un bout, tout cela ma donnait faim et pourtant je n'ai rien fais, surement du a mon énervement et j'espère d'ailleur que je ne tomberai pas sur des saoulards car je pense ne pas pouvoir garder mon calme si il y avait des quelconques paroles à mon égard.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kazami Katô

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 2123
Date d'inscription : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   Jeu 19 Jan - 11:38



Arekushi explosa la pierre comme l'avait prévus Kazami. Sa force était impressionnante, surtout quand on savait qu'il ne possédait pas le sceaux ... Cela intriguait la kunoichi comme beaucoup d'autres membres du clan. C'était un mystère qu'apparemment même Arekushi lui même ne savait expliquer. Le groupe se trouva alors dans une prairie non loin de Kumo. Enfin de la lumière ... Leur mission était-elle finie ? Kazami en doutait : ils n'avaient pas trouvé qui avait construit ce labyrinthe ni à quoi il servait. D'autres ninja allaient sûrement y être envoyés. Heureusement pour Kazami, c'était Aiko qui allait faire rapport de l'échec du groupe au Raikage.
Alors que le groupe décida de se séparer, Umy proposa de boire un verre à Arekushi. Plutôt dans la grotte, il l'avait également proposé à la demoiselle mais cette fois ci, il ne dit rien. Kazami haussa les sourcils, un peu vexé. Mais peut-être n'osait-il simplement pas lui re-proposer de peur d'insister ? La kunoichi n'étant pas timide, elle s'approcha de lui et lui fit avec un petit sourire :

    « Je me joins à vous si ça ne vous dérange pas ... Un petit saké fait toujours du bien après une mission ! »

Bien qu'elle connaissait déjà son cousin, elle ne connaissait que très peu ce Umy. L'union faisant la force, il fallait qu'elle le lie un peu plus aux autres ninja. Quoi de mieux qu'autour d'un verre ? Alors qu'Umy, Arekushi et Kazami partirent en direction du village, la kunoichi risqua un coup d'oeil en arrière. Aiko était restée seule, pensive. Son visage n'affichait aucune esquisse de joie. Kazami eut un léger pincement ... Mais sa fierté l'empêchait d'aller lui proposer de rejoindre le groupe pour boire un verre. Elle se retourna donc vers Umy et fit d'un ton naturel :

    « Je n'ai pas encore eut le temps de tester tout les bars de ce nouveau village ... Vous en connaissez un qui est particulièrement bien ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une découverte au village (Ouvert à tous les ninjas de Kumo)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» A la découverte de Londres ( Ouvert à tous)
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: Archive NOR-
Sauter vers: