Partagez | 
 

 Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Jeu 19 Jan - 19:26

"La vallée du Lys", le nom était accueillant et la devanture ne l'était pas moins. Le bâtiment était de taille modeste, mais dégageait un fort dépaysement à lui seul dans la rue si sombre qui l'abritait. Les colonnes blanches qui soutenaient l'étage du bar étaient ornées de détails floraux sculptés à la main et le propriétaire avait ajouté du lierre à leur sommet qui retombait élégamment sur la façade. Les murs bleus faisaient très tape à l’œil au premier abord, dû au noir d'ébène des maisons proches, mais une fois devant l'ensemble, on ne pouvait qu'être admiratif devant l'imagination et le sens créatif de l'architecte de cette bâtisse et l'intérieur allait le confirmer pour ceux qui n'y étaient encore jamais entré. A peine le seuil de la porte franchit, vous étiez assaillit par une délectable odeur d'encens, de tabac aromatisé et de plats cuisinés. Un petit groupe local finissait son concert alors que le groupe de Shinobi faisait son entrée. Tous se dirigèrent vers le fond de l'établissement, qu'Arekushi et Umy savait comme le plus calme pour discuter, ce qui était le but de leur venu en dehors de la boisson. Les tables basses étaient en verres et laissaient voir sous le sol vitré des poissons dans un aquarium. Cet endroit était d'un calme envoutant et toute inquiétude ou questionnement s'évapora de l'esprit d'Umy alors qu'ils s'asseyaient autour de la table. Alors que Ikito, le patron du bar s'approchait d'eux, Umy le salua en lui demandant des nouvelles de ses enfants qu'il avait connus lorsque qu'il habitait à Yto puis commanda une tournée à ses frais de son saké, réputé comme l'un des meilleurs du village, mais également l'un des plus forts. Malgré tout, l'assistance était composée de Shinobis entraînés et n'ayant pas peur d'affronter deux verres d'alcool.

- Ha ! Ça fait du bien de temps en temps, surtout après une journée pareille à sonder le centre de la terre pour rien du tout. Tss, je déteste cette poussière qui ne veut plus s'en aller.. On aurait pu faire pire et en perdre un pendant le voyage vous me direz. Arekushi, t'es un bon gars, mais va falloir se décrisper en mission. J'sais qu'ensemble ça se passe plutôt bien parce qu'on évite le maximum de bavardages inutiles, mais il va falloir s'habituer à travailler avec d'autres personnes que les membres de ton clan et moi ! Hehe, n'empêches t'as flanqué une belle frousse aux autres, c'est vrai que c'est effrayant tous ces cheveux qui se hérissent.

Umy appréciait son compagnon pour son franc parler et sa nature d'être proche de la sienne. Calme la plupart du temps, de confiance, mais possédant un fort caractère et souhaitant le plus de discours inutiles. Il ressemblait beaucoup au jeune garçon, l'arrogance, le sale caractère et la fainéantise en moins. Pourtant, depuis son arrivée au village et sa connaissance avec Arekushi, le jeune homme s'était adouci et était devenu beaucoup plus docile, du fait qu'il n'était plus constamment seul. Étrangement, cela l'avait même poussé à (Il ne savait pas pourquoi) approcher Kazami et lui demander de faire une sortie avec son cousin et lui. C'est alors qu'il la regarda. Elle ne semblait pas indifférente au jeune homme et lui lançait des regards réguliers entre chacune de ses prises de paroles.

- Mais je ne me suis pas encore vraiment présenté. Je suis du clan Mishima, tout comme Aiko, mais contrairement à ce que l'on pourrait croire, je n'appartiens pas à sa famille. Les Mishima sont une communauté regroupant des familles venant des quatre coins du pays de la foudre. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais la mienne a été invitée à rejoindre le village, ce qui réjouissait mes parents, ils n'avaient plus de quoi financer mon apprentissage ninja auprès des nobles de Yto, nous étions très pauvres et dans un quartier dangereux. C'est pourquoi malgré mes désaccords avec certains membres, je fais profil bas, ma famille serait très malheureuse de devoir quitter cette vie par ma faute et je m'en voudrais pendant longtemps.



Dernière édition par Umy Mishima le Ven 20 Jan - 14:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Jeu 19 Jan - 19:54



Après leurs entrées dans le bar, je m'installais à la table habituel, prenant comme à mon habitude la place de deux sur la banquette, ne laissant que pour autre choix qu'Umy et kazami soient l'un à coté de l'autre. Il dirigeait alors son regard vers le tenancier de ces lieux et lui commanda 3 bouteilles de saké, il avait l'habitude de nous voir ici et je n'avais donc pas besoin de parler mais juste dire de ma main le nombre de bouteille.

Un serveur amenait les bouteilles et a peine posait sur la table, j'en débouchonné une afin de boire, je n'avais pas pour habitude d'attendre les autres et puis Umy qui s'amusait a raconter sa vie... Je l'avais dèja entendu et je décidais alors d'intervenir.

    «Moins de blabla plus de saké, on est la pour boire avant tout !»


Sans dire un mot de plus, je finissais ma première bouteille de saké. Il y avait encore peu de monde en ce début de soirée. Donc je profitais du serveur qui ne devait pas mettre plus de 30minutes pour me servir et cela tombait bien car j'en avais besoin après cet exploration douteuse. D'ailleurs je me dépoussièrais, n'hésitant pas à faire soulever un léger nuage de poussières autour de moi, j'entendais dèjà le peu de client se plaindre à mon égard mais il fallait mieux pour eux ce soir, ne pas me titiller.

Le serveur m'apportait ma seconde bouteille de saké, j'étais lancé mais je pouvais encore en tenir quelques une.

    «Je vous conseille de les boire, sinon je risque de finir vos bouteilles !»


Drôle de manège, comme si j'étais la pour les écouter et tenir la chandelle ou je ne sais quoi d'autre, si ils ne se mettent pas à boire, je les laisserai et j'irai voir dans un autre bar... ou je rentrerai chez moi, je ne savais pas encore quoi faire. Mais en même temps je voulais rester pour voir la réaction de ma cousine à tout cela, en sachant qu'en plus il y a deja certains kumojin qui la regarde et marmonne à son sujet... Il était vrai que sa beauté ne laissait pas de marbre, enfin surement pour ces autres hommes, pour moi ce n'était que ma cousine. Je continuais à boire tranquillement... pour le moment.

 

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Jeu 19 Jan - 20:42


...............Contre toute attente, Arekushi s'était retourné vers moi pour me proposer de les rejoindre dans l'un des nombreux bar de la ville. J'avais apprécié le geste à sa juste valeur et pris aussitôt la décision de les suivre. Même s'il se pouvait que ma présence contrarie un peu Umy et Kazami.. En tant normal j'aurais suggérer que quelques verres effaçaient les conflits mais ma rivalité avec Umy démontrait le contraire. Enfin, Kazami n'apprécierait sûrement pas non plus ces sales remarques à l'égard des filles et il s'écraserait sûrement pour ses beaux yeux. Tout le monde avait pu remarqué leur petit jeu de séduction dans le souterrain, enfin j'imagine. Nous arrivions enfin au bar, ils avaient choisi la vallée du Lys, j'étais déjà venu quelques fois mais l'ambiance était un peu calme à mon goût. C'était plutôt adapté à des réunions un peu discrètes. D'autant que ce n'était pas dans le centre mais un peu à l'écart, dans une petite ruelle sombre et lugubre où les mauvais desseins circulaient plus nombreux que les passants. On traversa l'établissement pour se regrouper dans un petit coin au fond, et on était à peine assis qu'Umy jouait déjà les enfants miséreux beuargh !! En plus on n'a jamais envoyé d'invitation, ses parents avaient rejoins le clan pour que les miens assurent leur protection. Il n'avait vraiment aucun respect pour le clan ; si t'as rien à faire là alors barres-toi merde..... chacun est encore libre de faire ses choix et de mener sa vie comme bon lui semble pfeuh. Ce type m'exaspérais, et pas seulement pour les deux seuls verres de saké que j'avais eu le temps de boire...

Aiko Mishima :

« Blablabla si tu t'barres tes parents seront sûrement satisfaits vue que tu seras telllllment plus heureux ! Pfeuh.... » Je secouais la tête pour montrer mon agacement. « Serveur s'il vous plaît, je paye la prochaine tournée. »


...............Je me reservais un verre sous les consignes avisées de Arekushi. Celui-ci m'avait tout l'air d'un bon vivant, et aussi d'un sacré costaud puisqu'il avait déjà achevé sa première bouteille. Quel estomac en béton ! Certes, ça faisait du bien de boire un peu mais je n'essayerais jamais d'atteindre ses limites. S'il en a? Je me demandais déjà comment la soirée aller finir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kazami Katô

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 2123
Date d'inscription : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Ven 20 Jan - 11:37

Je n'ai pas trop le temps mais je ne veux pas vous bloquer, désolé pour le rp rapide :


Ils étaient donc en route pour ce bar. Ce n'était pas que la kunoichi buvait un coup avec son cousin, et avait prit la mauvaise habitude de le suivre dans tout ses jeux d'alcool. Cette fois ci ne fit pas exception et Kazami talonnait Arekushi sur sa consommation de saké. Tandis qu'Umy racontait son histoire, l'autre garce levait les yeux au ciel. Apparemment Aiko n'avait pas que des tensions avec Kazami. Cela ne l'étonnait pas trop. Aiko ne savait pas se contrôler. Elle sortait tout ce qui lui passait par la tête, pas très futée pour une future politicienne. Contrairement à ce qu'attendait les deux hommes présents, Kazami n'avait rien dit sur le fait qu'elle vienne les rejoindre. Bien qu'avec un peu de saké dans le sang un combat était facile à déclencher, la kunoichi préférait pour le moment de faire comme si elle n'était pas là.
Sa réaction envers ce qu'avait dit Umy était blessante. De la violence morale gratuite. Sympa ! Kazami la regarda en haussant les sourcils, comme si elle venait de dire un truc totalement absurde puis se tourna vers Umy pour voir sa réaction. Son regard passa alors à Arekushi et elle lui lança un air qui voulait dire : "tu vois c'est une peste !". Cela étonnerai Kazami que cette remarque laisse Arekushi sans réaction. Elle se prépara au coup de poing frappant la table violemment et pris son verre en main pour éviter qu'il se renverse.

    « J'ai grandit avec Arekushi et les membres de mon clan. Je ne vois pas vraiment quoi dire d'autre. »

Oh si il y avait pleins de choses à dire. Mais elle n'allait certainement pas raconter son histoire à côté de cette garce.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Ven 20 Jan - 13:45

Ça commençait très mal pour les deux Mishima, Umy n'avait pas prêté attention à Aiko depuis leur arrivée et tandis qu'il se présentait rapidement à ses compagnons, la jeune fille avait entrepris d'étancher sa soif. Le problème étant qu'ils ne s'entendaient déjà pas très bien et que le saké n'allait en rien améliorer la discussion. Fort heureusement, Umy n'avait engloutit qu'un seul verre et restait sobre. Arekushi, en tant que grosse masse de muscle, alignait les bouteilles sans subir de réel retour et Kazami semblait avoir une résistance proche de celle de son cousin. Alors qu'Umy finissait son histoire, sa consoeur lui fit comprendre qu'elle n'appréciait pas son peu de reconnaissance vers la communauté Mishima, lui indiquant qu'il était toujours libre de retourner dans son trou à Yto. Le jeune garçon était encore serein grâce à la paisible ambiance du bar et aux odeurs d'encens, mais il savait également que si Aiko poussait le bouchon trop loin, il réagirait. En même temps, il savait qu'Arekushi, qui semblait avoir une attirance étrange pour Aiko, ne le laisserait pas se battre avec une femme. Sans relever sa remarque, il se contenta de la dévisager et murmurant quelques mots à voix basse. Puis, il s'adressa directement à elle :

- Dis-moi Aiko, si Arekushi t'as proposé de te joindre à nous, ce n'était pas pour gâcher la soirée. Je doute que ton père aimerait savoir comment tu te comportes... Peut-être que mes parents seraient plus heureux sans moi, mais je suis libre de mes mouvements et de mes actions contrairement à toi. Passons, je n'aimerai pas me faire interdire l'entrée d'un autre bar par ta faute. Et quelle image donnes-tu de notre communauté ! Passons, je suis près à te pardonner pour cette fois.. En plus tu payes la tournée, ce serait dommage de rejeter ce geste de bonne volonté.

De toute manière, il y avait de fortes chances pour que son pardon, elle n'en ait rien à faire et lui-même ne devait son calme qu'à la présence de Kazami à ses côtés. Même s'il savait la relation des deux femmes plutôt tendu, il ne souhaitait pas passer pour un animal devant elle. Et si l'ambiance au sein du restaurant devenait trop électrique, il pouvait toujours sortir avec elle et laisser son cousin s'occuper de calmer Aiko. Finalement, il fit un signe à Arekushi :
- Expliques lui toi, que ce n'est pas bien d'agresser les gens. Peut-être qu'elle t'écoutera ! T'as de la chance, il ne me semble pas qu'elle ait d'aprioris négatifs sur votre clan, hehe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Ven 20 Jan - 14:10

Je finissais ma seconde bouteille tranquillement tout en écoutant les paroles d'Umy et de Kazami. Ces querelles ne m'intéressaient guère, j'étais là pour me détendre et donner une chance à une fille qui semblait quelque peu mis à part... J'ai connu cela toute ma vie, je n'allais donc pas rester sans rien dire, surtout que l'effet de l'alcool me déliait souvent la langue

    «Je ne vois aucune agressivité mais peut etre une envie d'être plus libre. Je n'ai que faire de vos disputes, l'homme est ainsi fait et sache que même si elles avaient des aprioris de mon clan, je m'en moquerai pleinement. J'ai depuis longtemps arrêter de m'en faire pour cela, étant moi même très mal vu par une grande majorité de mon clan...»


Je stoppais net ma discussion pour commander une nouvelle tournée, j'avais soif mais cette soif n'était pas des meilleurs. Le serveur arrivait et j'enfilais une autre bouteille que je dépose sèchement sur la table après une grosse gorgée. Je laissais échapper des grognement et ma queue taper séchèment la banquette où j'étais assis. Cela montrait un certain énervement de ma personne et il ne fallait plus trop me titiller.

    «Si Aiko a envie d'être désagréable, gentille, idiote, froussarde ou encore serviable, je m'en moque. Je n'aime pas juger car je n'aime pas que l'on me juge. Donc buvons et laissez vos différents de coté, il y aura toujours des tensions, le meilleur est de passer au dessus et d'en rire car elles ne sont que futilité dans notre vie par rapport à son but précis et je sais de quoi je parle. »


Je vidais le reste de ma bouteille et je fixais ma jeune cousine, je la scrutais même, ce qui pouvais paraître génant.

    «Regarde Kazami, jeune fille prometteuse de notre clan fille du chef actuel... tout pour réussir et suremenr un avenir glorieux, elle pourrait devenir bien plus que ce qu'elle est pour le moment mais la rivalité lui obscure quelque peu son chemin.»


Je me détendais alors sur la banquette, l'effet du saké était là, mais je n'en avais pas fini. J'avais une envie de m'exprimer et un peu me défouler par la même occassion.

    «Et toi Umy, toujours a vivre dans le passé, chercher la confrontation avec Aiko, ce n'est pas comme cela que tu avanceras mon gars mais tout cela te mènera à ta perte si tu continues sur cette voix!»


J'en avais fini, je squattais les bouteilles restantes, apparement ils entamaient leurs verres et je n'aimais pas prendre le saké d'autrui, je demandais donc à nouveau au barman une bouteille pour moi...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kazami Katô

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 2123
Date d'inscription : 14/03/2010


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Dim 22 Jan - 18:02



Kazami serra les dents lorsque son cousin se tourna vers elle. Son regard était devenu dure et froid. Il n'y avait plus la femme chaleureuse et envoûtante dans son regard. Comment osait-il la critiquer, devant Aiko en plus ? Entre membres d'un clan, on est sensé se soutenir ! Non, il avait choisit d'imiter Umy et Aiko et de rejeter l'amitié de Kazami. Depuis toujours elle s'entraine avec lui, elle avait presque accepté que ce soit lui qui deviennent l'héritier du clan et non elle... Il avait tout gâché. D'un bond, elle se leva et d'une main forte et décidée, elle renversa la bouteille d'Arekushi. Ca, elle savait que ça allait le faire réagir.

    « Tu dis que tu n'aimes pas juger mais tu ne fais que ça en parlant de moi de la sorte ! Comment oses-tu me critiquer alors que tu n'es même pas capable d'assurer ton rôle au sein de notre clan ? Tu me dégoûtes ... Toi et Aiko êtes pareils ... Vous êtes promis à de grands postes à cause de vos parents mais en réalité ... Vous ne valez rien. »

Sans attendre de réponses, la kunoichi quitta la table. Arekushi se croyait plus fort que tous, plus intelligent ... Il se donnait un genre en se faisant passé pour le mec cool mais en réalité il faisait tout pour semer la zizanie ... Si non pourquoi aurait-il proposé à Aiko de venir ? Comment avait-il put imaginer que ça se passe bien ? Comment pouvait-il rester indifférent à ce qu'elle avait dit à Umy ? Kazami ne voyait pas cet homme à la tête d'un clan ... Et c'était peut-être pour cette raison qu'il n'avait pas encore remplacé Hireisei.
Quand à cette Aiko ... Elle ne perdait rien pour attendre. Bientôt arrivera l'heure où Kazami lui collera une bonne correction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Lun 23 Jan - 22:13

Ça avait mal commencé et comme l'on pouvait s'y attendre: ça finissait très mal. Si on remettait les choses dans l'ordre, tout n'avait été qu'une suite d'erreurs dont la première fut de la part d'Arekushi. Même si le Shinobi avait les meilleures intentions du monde, c'était sans compter le caractère explosif de sa cousine, ni le cynisme d'Umy. Enfin, Aiko elle-même n'était pas une fille à se laisser marcher sur les pieds, ce qu'elle avait très bien démontrée. Puis, il y avait eu l'idée de boire tous ensemble, laissant forcément aller plus facilement les émotions des uns et des autres. Enfin, il y eut Umy qui eu la maladresse de parler de la communauté Mishima sans compter la fille de leur chef à ses côtés. Le jeune garçon Mishima s'en voulait quelque peu d'avoir provoqué Aiko, plus pour le fait que Kazami est décidé de quitter la table que par respect envers la jeune fille, mais tout de même, il n'en était pas fier. De plus, il s'était promis quelques instants avant de faire de son mieux pour arranger la relation avec elle, c'était très mal partit. Pourtant, lui qui était si entêté et de mauvaise foi à l'habitude, les paroles d'Arekushi l'avaient apaisé, trouvant à travers lui la voix de la sagesse qu'il n'avait que très rarement. Malgré son calme absolu, Umy distinguait aisément la colère de son compagnon et la rage qui fulminait en lui et qui ne demandait qu'à être extériorisée. Il ne pensa pas un seul à instant à le contredire, d'une part, car cela aurait pu être dangereux pour l'établissement et lui, mais aussi, car il souhaitait rejoindre Kazami et essayer de la calmer. Même s'il ne la connaissait que très peu, il se trouvait qu'il était le seul à ne pas être en mauvaise situation avec elle pour le moment. Redressant la bouteille de saké renversée, Umy déposa quelques pièces sur la table pour qu'Arekushi en recommande une nouvelle.

- Tu sais quoi Arekushi ? Tu marques un point cette fois ci. Aiko, je n'aurai pas dû m'exprimer ainsi, et même si on ne s'entend pas, sache que je ne faisais que parler du ressentit de mon passé et que je n'ai jamais été aussi serein que depuis que ma famille fait partit de la communauté Mishima, quoi que cela m'en coûte. Espérons que notre prochaine rencontre se déroulera mieux.

Puis, il se leva doucement, remit convenablement sa veste noire, vida son deuxième verre de la soirée d'une seule traite et s'adressa à nouveau à Arekushi :

- Tu m'excuseras, mais toi qui parlais de confrontation, je crois qu'il serait mieux que tu n'ailles pas voir Kazami pour le moment, je n'aimerai pas que l'un de vous se retrouve encastré dans un mur. Laisse-moi aller la voir, soit sans inquiétude, je la calmerai et la ramènerai seulement chez elle. Et p'is, ça vous permettra de faire un peu connaissance tous les deux sans les deux enquiquineurs à côtés que nous pouvons être, hein ? J'vous offre la prochaine bouteille en plus ! Et bien, à plus tard !

Enfin, il quitta à son tour la table à grands pas pour rejoindre la Kunoichi qui se préparait à quitter le bar. La rejoignant d'une marche silencieuse, il s'arrêta à ses côtés et lui proposa de sortir prendre l'air, pour calmer les émotions et discuter un peu. La jeune femme semblait très en colère, mais également très triste. La confrontation avec son cousin l'avait surpris, il avait toujours imaginé que les frères et soeurs s'aimaient plus que tout, lui qui n'en avait jamais eu, et pendant la mission, il avait eu la ferme impression que cela était le cas pour les deux cousins Katô. Pourtant, quelque chose d'inhabituel s'était produit durant cette soirée et Umy pouvait facilement imaginer que cela provenait de la présence d'Aiko ou bien des reproches qui lui avaient été adressés par son cousin. Toujours était-il que cela semblait avoir bouleversée la jeune fille.

- Je pense que tu connais ton cousin mieux que moi, tu sais qu'il peut se montrer ferme quand il le désire, mais pourtant, il reste la plupart du temps très sage. Il m'a beaucoup aidé en moi-même depuis mon arrivée ici tu sais ? Je ne pense pas qu'il t'en veuille particulièrement, c'est juste... Qu'il n'a pas dû apprécier notre acharnement envers Aiko.

A ce sujet, Umy se souvint qu'il ne savait toujours pas d'où provenait la rivalité entre les deux jeunes femmes. Pour sa part, il se rendait bien compte (Même si cela ne changeait en rien ses opinions) que la raison première était stupide, mais peut-être que pour Kazami, c'était du sérieux.

- A ce propos... Pourquoi ne vous supportez vous pas ? Je ne la porte pas vraiment dans mon coeur non plus, mais... Disons que ce n'est pas pour une raison très importante et que je n'aurai que peu de mal à me forcer à faire équipe avec elle. Même si recevoir ses ordres serait vraiment difficile...

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Mer 25 Jan - 20:25

Arekushi se sentait envahir d'une grande rage intérieur... Le saké le long de la table pendant que Umy tentait d'arrondir les angles avant de rejoindre Kazamiqui était parti comme une furie sur mes paroles.

Il se rendais bien compte que j'y avais été fort, mais ce n'était pas une raison d'être aussi insultant... elle n'avait pas compris, et cela surement du a l'alcool et qu'il commencait à être saoule, que je disais cela pour son bien. Oui, malgrès les apparences il appréciait fortement Kazami contrairement à son père mais ce qu'elle avait lancé la lui rappellait le comportement cruel et totalement abjecte que pouvait tenir son père à son égard...

Il déposais quelques pièces sur la table avant d'exploser d'un coup sec la cloison se situtant a ma droite et nous séparant d'autre kumojin en train de déguster du saké, leurs réactions étaient des plus déconcertante, ils ne savaient pas pourquoi j'avais fais cela, mais me voyant dans une rage peu commune ils n'osaient rien dire. Il se levait ensuite en regardant la jeune Aiko...

 

    «Je suis navré de cela.»


Il se relevait et choppa au passage Tatari dont il ne se séparait plus depuis de nombreuses années... Tout en partant il se retourna vers Aiko.

    «Je te comprends mais ce n'est pas le cas de tous...»


Oui, il comprenait ce qu'elle pouvait éprouver, peut etre pas autant que lui... mais il ne pouvait le savoir ne connaissant que très peu la jeune Aiko. Il partait alors du bar dans un certains grabuges rageux à la vue de ce qui s'était passé auparavant... Il avait envie de rattraper Kazami, il le fallait même afin de s'expliquer au mieux avec elle... c'était un malentendu et il ne voulait pas perdre quelqu'un qui éprouvait du respect pour lui, et lui de meme envers elle, c'était rare...

Arekushi quittait donc le bar pour retrouver Kazami et certainement Umy par la même occassion et surtout, il devait rester le plus calme possible quoi qu'il advienne pour éviter de créer une polémique quelconque au sein du village.

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   Sam 28 Jan - 13:36


...............Une fois de plus, la situation avait dégénérée. En même temps, on aurait pu s'en douter : sortir avec Kazami et Umy ne pouvait pas être une bonne idée. Il ne restait déjà plus que moi et Arekushi. J'étais surprise, et agréablement surprise, qu'il n'ai été influencé ni par sa cousine Kazami, ni par son proche ami Umy. Il était venu vers moi sans a priori et j'imaginais déjà qu'il devait être quelqu'un de bien. D'habitude, je n'avais pas envie de connaître plus les membres des clans ennemis, mais pour fois, je restais plus neutre. Je pouvais même comprendre l'amitié qui les liait lui et Umy. Cette amitié que j'avais si souvent voulu lui reprocher puisque selon moi, elle représentait presque une traitrise pour notre clan. Décidément gentilhomme, Arekushi s'excusa même du comportement des deux autres avant de quitter le bar à son tour. J'aurais voulu le remercier, mais j'étais bien trop fière pour le lui dire, bien trop entêter pour avouer un si grand signe de détresse ; Je me contentais d'un banal et poli :

Aiko Mishima :

« Au revoir Arekushi, à bientôt. »


...............Je restais boire encore un moment, j'avais besoin de me purger de toutes ces mauvaises pensées. Décidément, cette journée avait été une véritable épreuve mentale.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Après la poussière, les verres.[PV: Kazami, Arekushi, Aiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres
» Après le feu et le sang......la reconstruction.....
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: Archive NOR-
Sauter vers: