Partagez | 
 

 De malencontreuses rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité








MessageSujet: De malencontreuses rencontres   Mer 8 Fév - 19:28

Les chemins n'étaient plus visibles, Hinori faisait donc du hors piste. Le vent était terriblement frais, avancer était un véritable supplice. Cependant, il fallait continuer, trouver une pierre chakristique était une chose primordiale. Alors que le jeune homme essayait de retrouver son chemin, une voix se fit entendre au loin :

" KWI KWI KWI KWI ! Ce coup était parfait ! KWI KWI KWI KWI ! Bloquer les accès au village pour mieux marchander des vivres, l'idée était géniale ! KWI KWI KWI ! Nous en avons combien Pounka ? "

" 25-ita ! C'est une bonne récolte chef-ita ! On va pouvoir bien manger ce soir-ita ! "


Hinori s'était caché derrière un rocher. Ces hommes étaient louches, ils étaient 5 et ils portaient tous un sac. Qui étaient-ils ? Sûrement des profiteurs. En tout cas, il parlait d'un village en danger, c'était mauvais, très mauvais. Le soucis était que le ninja ne savait pas d'où partir, valait mieux attendre quelques minutes afin de plus en savoir. Alors que la neige cessait de tomber, un membre du groupe se mit à dire avec une voix grave :

" Môôôôsieur, vous êtes sûrs que c'est une bonne idée de laisser ses gens commeuh ça ? Ils vont peut-être en mourireuh, ça nous coûteuhh rien de les.... "

Le chef transforma sa main en une lame et coupa la tête de son coéquipier. Sa capacité était surprenante. Il semblait ne rien ressentir, cela ressemblait à un vulnérable esclavage, qui était-il pour être si cruel ? Il ne méritait pas le titre d'humain. D'un ton ironique, le chef prit de nouveau la parole :

" KWI KWI KWI KWI ! Espèce de gentil toutou ! KWI KWI KWI KWI ! Je fais ce que je veux, quand je veux ! KWI KWI KWI KWI ! Pauvre tâche ! "

D'un ton d'ahuri, le gros répondit "Oui chef-ito". Ce groupe était constitué de soumis et d'un chef trop sûr de lui. Hinori avait une envie dé-mesurable de venger cet homme mais, ce n'était pas le moment. Ils se mirent à marcher pour ensuite disparaître au fil des secondes. Ils ne laissèrent qu'une tête et un corps. Le jeune Hakuyo se rapprocha du cadavre et l'observa avec pitié, il n'y pouvait rien. Des traces de pas étaient encore visibles, la neige s'était arrêtée au bon moment. C'était sûrement le gros qui avait fait des traces si profondes, il allait servir à réaliser le rêve de son ancien compagnon. Hinori prit donc la direction du village avec l'objectif d'y sauver le plus de gens. Les maisons se dessinaient dans l'horizon, Hinori était bientôt arrivé. Un cris se fit retentir, il venait de la maison à sa gauche, il décida de s'y rendre malgré qu'elle semblait en bon état. En entrant à l'intérieur, la voix d'une femme se fit entendre :

" CHÉRI ! CHÉRI ! ILS VEULENT ME BOUFFER !!! CHÉRI VIENT M'AIDER !!! TU FOUS QUOI MERDE !? "

Hinori passa dans un couloir et se retrouva face à deux petits chiens, deux bons coups de pied et c'était terminé. La femme était sur un meuble, avoir peur de bêtes de cette taille, c'était tout de même ridicule. Le jeune Hakuyo n'avait pas le temps mais, alors qu'il allait sortir de la maison par la fenêtre, un homme l'attrapa par le col. Celui-ci le prit dans ses bras en le félicitant d'avoir sauvé sa femme. Le drôle de personnage plaça une pierre dans la poche du Samouraï en lui disant que c'était gratuit pour les amis. Hinori sortit après un bref merci. Ces gens étaient vraiment idiots... Ils étaient sûrement les victimes les moins touchées par la crise. Collecter 25 pierres avait dû être difficile, les plus grands offreurs avaient sûrement le droit aux vivres amenés par les criminels. Une fois au centre ville, Hinori entendit l'assemblement de mots "je suis la fille du Raikage".

Sans même hésiter, il sortit son sabre noirâtre et fonça sans hésiter vers la demoiselle !



Dernière édition par Hinori Hakuyo le Jeu 9 Fév - 18:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Mer 8 Fév - 19:35

Invité a effectué 1 lancé(s) d'un (Le dés.) :

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 13:22


Le voyage avait été assez pénible, surtout depuis notre arrivée à Tetsu no kuni. J'étais gelée. On avait enfin trouvé ce bled pommé, et pour sûre qu'il avait besoin d'un ravitaillement, ça faisait des kilomètres et des kilomètres que nous n'avions plus croisé de route exploitable. Des brigants en profitaient pour piller les maisons et la situation était devenue assez désastreuse. Notre équipe était constituée de gros bras comme Arekushi : nous étions onze en tout, quant à moi je dirigeais les opérations. Toutes nos marchandises avaient été entreposées près de la fontaine gelée sur la grande place du village. Trois genins et moi-même distribuions les vives tandis que les autres venaient en secours à la population et déblayaient les routes.

    « Non désolé gamin, je peux pas te donner plus... T'as eu ta ration et il y a encore plein de monde à servir. »
    « Mais regardes-le, il n'a que la peau sur les os. Tiens petit, prends ça. »
    « Mais madame, et les autres? »
    « De quoi j'me mêle, oublies pas que je suis la fille du Raikage! » Lui tire la langue, vantarde.
    « O-oui. pff! Détournant la tête. »
Un grand monsieur se plaça soudainement devant moi avec un plateau de métal puis un bruit sourd se fit entendre.

    « On dirait que vous l'avez échappé belle jeune fille, une chance que je l'ai vue venir de loin. »
J'étais sous le choque, qui était-il ? Je ne l'avais même pas vue s'approcher.... Il n'avait pas l'air d'un ninja, c'était sûrement un de ces garçons affamés et plus impatient que les autres. Je lui adressais un sourire et lui tendais un sac de riz.

    « Tu as faim? »



Dernière édition par Aiko Mishima le Sam 11 Fév - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 14:24

" Mishima Aiko, fille du Shodaime Raïkage.. Je... suis désolé mais, vous êtes la cible parfaite. "

L'épée noirâtre de Hinori était enfoncée dans un plateau métallique, son arme était bloquée mais, l'adversaire l'était aussi. Le jeune Hakuyo se servit de sa main gauche afin de prendre un Kunaï fixé à sa ceinture et de le lancer vers l'homme tenant le plateau. Cette femme aidait les pauvres, elle semblait avoir bon coeur et pourtant, elle n'était qu'une simple cible. Hinori fit un bond en arrière et retira le plateau que son sabre transperçait encore. Les assistants de la demoiselle se mirent en formation autour d'elle, elle était donc la chef de cette escouade. Le jeune Samouraï s'exprima :

" Ne restez pas sur mon chemin ! "

" À Kumo, nous avons pour obligation de protéger nos supérieurs, qu'importe la vision des choses de Aiko-sama, je serai son protecteur. "

Cette vision des choses, elle était toute nouvelle dans ce monde. Avant les villages ninja, l'entraide était quasi inexistante. Hinori allait donc devoir combattre plusieurs adversaire, il était en incapacité d'estimer la force des opposants. Était-ce le moment pour abandonner ? Nullement, il ne fallait pas attirer les autres ninjas, c'est tout. Hinori, totalement perdu, se mit à dire :

" Et votre famille, votre clan, vos amis ! Si votre supérieur était l’assassin de ce que vous aimiez ? La guerre inter-clanique ne prendra pas fin si facilement, je ne peux pas le croire. "

Comprendre son adversaire ? C'était hors de question, il ne pouvait qu'avoir tort. Le ninja qui avait protégé sa supérieure à l'aide de son plateau s'élança en direction de Hinori. Il ne courait pas, il glissait sur le sol, sa rapidité était excellente. L'ennemi lança une dizaine de Shurikens transparents, Hinori contra à l'aide de sa nouvelle arme. Pas d'attaque au corps à corps ? Sa faiblesse était toute trouvée, étrange pour un homme ayant une telle vitesse. Cependant, le Hakuyo avait déjà réalisé que cet homme n'était pas le plus faible, le moins expérimenté était celui qui avait refusé de redonner de la nourriture. Hinori frappa dans le vide, une attaque Fuuton se dirigea vers l'expérimenté. L'homme au plateau continuait de tourner autour du Samouraï...

Le Genin expérimenté allait-il être en capacité de contrer cette attaque Fuuton ? Si ce n'était pas le cas, Aiko sa supérieure, allait-elle l'aider ? Ou pire, son camarade allait rompre sa garde afin de faire demi-tour et aider son camarade ? La camaraderie, est-ce vraiment une bonne chose ?


Alors que Hinori était concentré sur la finalité de ce combat, un homme attaqua au sabre le Hakuyo par l'arrière. Le jeune Samouraï activa son Maboroshi No Jutsu afin de disparaître puis réapparaître quelques mètres plus loin, ne laissant qu'un "fantôme" à l'endroit où il avait été supposément touché. Ils étaient donc 4 ou plus dans cette équipe, les choses se corsaient, Hinori regarda à sa droite et se mit à sourire très discrètement (Il observe si oui ou non l'attaque qu'il a lancé contre le Genin inexpérimenté l'a touché ou non [Je ne suppose pas ce que Aiko a fait ou non, il ne fait que voir et en sourire]).

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 18:31


A la surprise de tous, le ninja maîtrisais le ninjutsu. Ikke se prit le vent fuuton de plein fouet, sans que personne n'ai le temps de réagir et je comprennais que les choses allaient d'un coup se corser. Je fis un signe de tête à Shin. Sa réaction ne se fit pas attendre et tout en bousculant les gens, il déclarait :

    « Tout l'monde s'éloigne, VIIIITE!!! »
Dans un même temps, j'allais me placer devant l'homme de l'équipe qui venait d'être mis à terre puis débutais une série de mudras.

    « Goukakyuu no Jutsu ! »
J'ouvrais une nouvelle fois la bouche et une boule de feu en jaillit, fonçant droit sur le jeune garçon inconnu.

    « T'auras pas ma peau, ça jamais. »
Je me précipitais dans une ruelle vide, le plus sage étant bien sûre de quitter le village pour éviter les dégâts et les blessés. Je ramassais un bâton, imaginant devoir me défendre à nouveau. Puis je stoppais subitement ma course et demandais d'un ton calme, tout en prenant soin de rester dos à lui :

    « Qui es-tu?... »
Un samouraï jurait sur l'honneur, et il ne m'attaquerait sûrement pas par derrière.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 19:02

Une boule de feu ? Hinori sauta sur sa droite afin d'éviter cette attaque, ils étaient déjà tous en train de fuir. Rompre la formation et se séparer, ceci était une connerie immense. Cependant, Samouraï ne devait pas perdre son temps avec de telles broutilles, sa cible était en train de s'enfuir. Elle fit assez simple à trouver vu que ses amis la fixaient. Le ninja prit un autre chemin pour ensuite se cacher dans une sombre ruelle. La femme était là, retournée et si simple à tuer, le Hakuyo s'exclama :

" Ta question est mal choisie. Je pourrai te tuer en un simple coup, pourquoi n'es-tu par sur tes gardes ? Tu connais le code des Samouraïs je suppose... "

L'épée noirâtre de Hinori approcha du dos de la demoiselle, elle était menacée par une arme qui pouvait la tuer en très peu de temps. Le Hakuyo était proche de sa vengeance mais, il était en incapacité de l'accomplir. Ce n'était pas qu'une question de code mais aussi de respect. Cette femme n'avait rien avoir avec cette guerre entre les Hakuyo et Eikichi. D'une voix bien sinistre, le jeune garçon s'exclama :

" Je ne souhaite pas tuer vos gardes.. Je n'aime pas tuer. Ce que je veux, c'est la tête de votre père, rien de plus. Je l'ai déjà dit, les conflits claniques ne se termineront pas aussi rapidement, j'en suis la preuve... "

Les secondes défilaient, les camarades de la jeune femme étaient sûrement en train de la rechercher. L'équipe était vraiment mal organisée, les villages étaient constitués de novices. Par chance, le village enneigé n'était pas si petit, sinon il aurait été évacué. Ainsi, chercher dans chaque ruelle n'allait pas être une chose simple. Alors que le silence prenait sa place, un membre de l'équipe de Kumo se mit à crier haut et fort :

" AIKOOOOO !!!! Où es-tu !?? "

" Pas très discret comme coéquipier. Appelez-moi Maboroshi. Je suis dans de beaux draps, la situation tourne en ma défaveur, vous êtes trop nombreux. "

Les ninjas étaient de plus en plus nombreux et ils étaient déjà en train de cerner la position. Hinori regarda en l'air, deux sur les doigts. 3 ninjas à gauche et 3 ninjas à droite, c'était vraiment mauvais. Il allait être difficile de s'en sortir, une lumière fit son apparition dans le ciel... La fusée de secours !? Hinori ne chercha pas à comprendre et fonça vers la fusée (vers la droite). Sa notion de défense ? Il n'avait pas le temps d'y réfléchir, il devait foncer tête baissée pour arriver à temps ! Kitsuka était en danger.



Dernière édition par Hinori Hakuyo le Sam 11 Fév - 22:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 21:27


Il se foutait de nous? Qui était-il? Un coup il faisait le mec prétentieux qui nous nargue avec notre manque d'organisation et deux secondes plus tard, il détale comme un lapin ! Et cette fusée lumineuse, qu'annonçait-elle? Nous guidait-elle vers une embuscade? Ikke sautait du toit pour se retrouver nez à nez avec l'inconnu et entraver sa course avec un side kick. Deux autres ninjas arrivèrent à leur hauteur et se jetèrent sauvagement sur l'étranger. Je marchais calmement jusqu'à eux, comme pour jouer avec les nerfs du jeune homme, qui lui semblait particulièrement pressé.

    « Où comptes-tu aller comme ça? Restes avec nous bel étranger, j't'en prie. [...] Fouillons-le. »
Deux garçons le maintenaient à terre le temps que je puisse glisser mes mains dans ses poches. J'en ressortais une pierre chakrastique, j'en avais déjà lue la description dans les livres, elles avaient le don de donner de l'ampleur au pouvoir d'un ninja à ce qu'il paraît. Intéressant...

    « Je garde ça. »
Je n'avais pas toucher à sa bourse, je n'avais pas besoin d'argent. Je glissais l'étrange pierre dans ma sacoche et me relevais en ramassant son épée. Je plaçais alors la lame sous sa gorge et m'adressais à nouveau à lui.
    « Tu souhaites tuer mon père... Tu as beau être froussard et faible à l'heure qu'il est, plus tard, tu pourrais devenir une menace... Alors je devrais te tuer maintenant non? Maintenant que j'en ai l'occasion... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 22:03

Hinori au sol, la tête contre la neige, il ne pouvait plus bouger. Il avait été vite attrapé, son attachement à sa soeur l'avait perdu. Que faire ? Il n'y avait rien à faire. Que dire ? Il n'y avait rien à dire. L'homme observait avec rage ses adversaires sans pouvoir rien faire. La fille du Raïkage semblait se vanter de sa réussite et pourtant, elle n'avait strictement rien fait. Mourir ainsi ? C'était dommage quand même mais, il y avait plus important. D'une voix calme et enragée à la fois, le Samouraï se mit à dire :

" Je me fiche de mourir. Sauvez ma soeur, suivez cette fusée.. Je n'ai rien à vous offrir mise à part ma vie qui est sûrement insuffisante. "

Hinori tenta de bouger sa main droite mais, rien à faire, ses adversaires étaient entraînés à maîtriser. Les yeux du Samouraï étaient emplis de haine mais, il intériorisait. Combien de temps allait-il tenir ? Il s'en fichait. Cependant, sa mort ne devait pas être inutile, c'était hors de question. Alors que la tension montait, le plus jeune de l'équipe s'exclama :

" Salopard ! Tu as touché à Aiko-sama ! Laissez-moi le tuer, s'il vous plaît, je dois vous venger ! "

" Tant qu'à faire, je préfère mourir de la main de ton chef. Ne me fais pas regretter ta survie. "

Le jeune ninja semblait énerver, allait-il craquer ? C'était peut-être un bon moyen pour s'enfuir ? Non, impossible, ils étaient trop nombreux. Au loin, une ombre étrange se dessinait, une ombre avec une queue...

Revenir en haut Aller en bas

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 22:41

Arekushi avait débarqué sur Tetsu depuis un moment via le mot laisser par Aiko à son intention a Kumo, il avait fait de même pour Aya lui demandant de le rejoindre sur l'ile de tetsu, très risqué mais elle était indispensable pour le bon déroulement de ce périple. Ce tapissant dans l'ombre sans se montrer au regard de aiko et de son escorte... il était venu à l'origine pour les pierres et non aider. Il était la, fouillant chaque grosse pierre tout en gardant unoeil sur ce qui se passait... Mais quel spectacle... un samourai s'était attaqué à la fille du kage mais Arekushi retrouvait bien la une signature qu'il connaissant. Il avait suivis la scène dans l'ombre jusqu'a la capture su jeune samourai...

Il marmonnait entre ces dents, voyant ces genins prendre un air des plus hautain envers celui qu'il connaissait et qui lui avait sauvé la vie... un courrant d'air se déplacer et il se dirigeait vers le genin menacant le jeune samourai... il n'avait eu le temps de ne rien voir venir, mis à part un coup puissant le plaquant au sol ...

    «Calme ton ardeur ou je te tue, c'est compris?! »


Il n'avait rien dis de plus, mais son regard et sa poigne était des plus expressive... mais de rage vu de la manière du jeune genin, il l'assoma complètement sous la pression de son geste. Il était trop tard pour les futilités et il se tourna directement vers le jeune samourai en le tenant par le coup sans directement lui adresser la parole.

    «Aiko... j'ai tout vu et ce n'est pas une manière de le traiter magrès son geste...»


Il reportait toute son attention sur le samourai, ce visage... ces vetements... oui il le connaissait, cet assasin qui paradoxalement lui avait sauvé la vie il y a quelques années... Il avait une dette envers lui et en plus il lui avait donné la volonté de devenir plus fort pous survivre... Un sourire pouvait s'afficher sur le visage de Arekushi et il prononcait ces mots...

    «Hinori...Hakuyo, toi ici,voulant tuer la fille de notre kage... te voilà bien moins fier...»


Arekushi retirait son emprise et il redressait le jeune samout$rai...

    «Je ne permettai aucune brutalité sur toi avant d'avoir des réponses a mes questions et surtout car je te dois la vie Hinori!»


Arekushi avait vu la fusée de détresse et avait entendu les mots de hinori, il devait prendre une décision et rapidement!

    «Tu vas rester la bien gentillement et m'attendre et j'éxige qu'il soit bien traiter, en attendant je vais purger ma dette...»


Il avait laissé complètement Hinori et il croisait le regard de Aiko, il était froid comme jamais il ne l'avait auparavant, une dette d'honneur le concerner et il devait la respecter.

    «Aiko, il ne sera pas dangereux mais garde un oeil sur lui mais ne le livre pas a ton père, pas vant que je l'ai questionner, je serais vite de retour...»


 





Dernière édition par Arekushi Katô le Sam 11 Fév - 23:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 11 Fév - 23:09

" Décidément, cette journée est vraiment étrange. Content de te revoir l'homme singe, je vais très poliment ici, merci pour le coup de main. "

Hinori se mit assis en tailleur. La situation était en son honneur, Kitsuka allait être sauvée et il n'était pas encore mort. Tout ce qu'il avait à faire, c'était d'attendre le retour de Arekushi. Le vent soufflait et le froid devenait dérangeant, le Genin inexpérimenté se relevait petit à petit en rageant :

" Aye... Arekushi y a été fort... Je n'ai jamais de chance... "

Le sourire taquin fit son apparition sur le visage de Hinori, la situation était amusante. Cependant, si il était vivant, c'était grâce à un coup du hasard. Il devait sa vie à l'hésitation de la fille du Raïkage. Il observa à droite puis à gauche, les gens ne comprenaient rien. Le Samouraï posa son sabre devant lui et se mit à dire à Aiko :

" Je suppose que je vais mourir ou finir en prison ? Je ne me débattrai pas, j'ai perdu et je le sais. Un Samouraï doit savoir perdre avec honneur. "

Hinori soupira désespérément en voyant la lumière de la fusée, c'était à lui de sauver sa soeur. Mais bon, il ne pouvait pas vraiment exiger plus que ce qu'il avait déjà. Ainsi, il allait devoir suivre les autorités de la foudre et être condamné ou tué. Malgré ça, le Samouraï était soulagé, sa soeur allait pouvoir vivre et être au courant de la situation.

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Ven 17 Fév - 21:16


Arekushi entrait en scène tel un super héro au secours d'une demoiselle en détresse, et le nom qu'il attribuait au jeune homme résonnait tambour battant dans ma tête pendant un long moment. Pourquoi nous avoir donné une fausse identité?.. Etait-ce possible que...? Je secouais la tête, effaçant mon incertitude avant de regarder le garçon que je venais d'épargner sous le conseil d'Arekushi. Avant de lui rendre son arme, je m'adressais à lui une dernière fois :

    « Qu'il en soit ainsi, mais saches que désormais ta vie m'appartient. Et protèges ma vie comme j'ai sauvegardé la tienne, deviens mon garde du corps. »
Il avait déjà pris ses aises et s'estimait sûrement, et un peu trop sûre de lui d'ailleurs, hors de danger, hors d'atteinte. Les jeunes recrues semblaient déçues quant à elles, certainement qu'elles espéraient voir du sang... Je m'en retournais en direction du centre ville et leur indiquait à tous de me suivre :

    « Bien, inutile d'attendre Arekushi ici plus longtemps.. »
Je menais le groupe à une auberge où nous passerions la nuit, le soir était si vite arrivé... Arekushi retrouverait notre trace sans peine, les civils s'avéreront coopérant, on avait tout de même été d'une grande aide. A présent, j'étais à la fois heureuse d'avoir épargné Hinori, et à la fois pleine de questions. Qu'avait bien pu pousser Arekushi à lui venir en aide, comment s'étaient-ils connus? J'insistais au près de notre hôte pour partager ma chambre avec Hinori, sous prétexte qu'il était récemment devenu mon garde du corps. En réalité, je voulais le surveiller, en savoir plus sur lui, et qui sait retrouver sa sympathie d'antan. Dans notre chambre, j'allumais le foyer d'un claquement de doigts et m'asseyais sur la peau de bête installée juste devant celui-ci. Par-dessus le crépitement du feu, j'osais lui demander avec un intérêt vaguement dissimulé :

    « A quoi bon nous avoir menti sur ton identité au fait?... Y a-t-il quelque chose que nous mériterions de savoir sur toi avant de t'embarquer avec nous sans méfiance? A qui aurais-tu souhaité cacher ta mort ainsi? Dis m'en un peu sur toi, j'ai envie de te connaître davantage. Tu sais, j'ai le pouvoir de te faire pénétrer dans le village sous ma bénédiction, ce ne serait peut-être pas sans intérêt pour toi... Tiens apportes-moi un truc à boire veux-tu, il y a ce qu'il faut sur le guéridon là-bas. Et sinon, au sujet de mon père, te connaît-il personnellement? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Ven 17 Fév - 22:18

" Je suppose que je ne peux qu'accepter. "

Le Samouraï observa le sol tout en espérant que Arekushi était suffisamment rapide pour arriver à temps. Être le garde du corps de la vie du Raïkage était un bon moyen pour approcher le chef du clan Mishima. Vu la force des Genins, il était sûrement bien trop balaise pour Hinori. C'est pourquoi il avait décidé de prendre son temps, sa vengeance était en train d'être jouée. Le temps défila et le ninja finit bien vite dans la même chambre d'Aiko, dans une auberge. L'ambiance était froide, Hinori n'était pas qu'un simple garde du corps aux yeux de la demoiselle, c'était un véritable jouet. La femme n'hésitait pas à questionner à donner des ordres. Tout en accomplissant son rôle d'esclave euh... de garde du corps, le Hakuyo répondit :

" Votre père était le miens. Je suis un ancien membre de la communauté Mishima. Je n'ai pas à rajouter mis à part qu'il a lâché ses responsabilités lorsque son peuple avait besoin de lui. "

Le jeune homme s'approcha donc de sa supérieure avec deux verres à la main, le sien et celui de Aiko. Il était hors de question de se soumettre. Hinori se baissa afin de poser le verre dans la main de la demoiselle et se mit ensuite en position assise sur le lit. L'homme se mit à boire une gorgée de l'eau qu'il y avait dans son verre tout en observant la jeune Aiko. D'une voix assez taquine, le Hakuyo s'exclama :

" Vous n'êtes pas très prudente.. Je suis un assassin, votre verre peut très bien être constitué d'un poison mortel. Si j'ai caché mon identité, c'était pour que ma soeur puisse vivre une vie normale. Et vous, pourquoi m'avoir laissée en vie ? Pour satisfaire votre pitié ? "

Bien que le verre de la demoiselle n'était constitué que d'un simple liquide sans la moindre trace de poison, la menace aurait très bien pu être réelle. Hinori n'était pas un amateur, il pouvait tuer un homme en quelques secondes, c'était son métier. Un homme brisa la tension en frappant à la porte :

" Sempaï, tout va bien ? "



Dernière édition par Hinori Hakuyo le Sam 18 Fév - 10:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 18 Fév - 10:09


J'allais porter le verre à ma bouche mais ses paroles me freinèrent. Je balançais le contenu du verre au feu et sortais de ma sacoche une fiasque avec laquelle je pu le remplir à nouveau. On fut soudainement interrompu par l'un des ninjas qui nous accompagnait mais je fis en sorte que son passage soit des plus bref.

    « Tout va pour le mieux Shin, tu n'as pas à t'en faire. »
Je commençais à boire et ne répondais à Hinori que lorsque j'entendais les pas du genin s'éloigner dans le couloir. Je leur laissais champ libre ce soir, ils n'allaient tout de même pas s'en plaindre....

    « Je doute que votre soeur hérite d'une vie normale à poursuivre quelqu'un qui n'existe plus, ça n'a pas de sens. »
L'une des identités qu'il avait pu prétendre avoir dans le passé, notamment auprès d'Arekushi m'intriguait. Etait-il possible qu'il soit le garçon de mon enfance? Ce serait si surprenant de le retrouver ici, dans ses conditions.... J'étais partagée. A la fois heureuse et curieuse de l'avoir peut-être retrouvé, de l'imaginer encore en vie - car la guerre de Shuutei avait été tellement sanglante que je ne l'espérais plus. Et à la fois trouillarde à l'idée de perdre la nouvelle identité que je m'étais créée au fil des années dans le luxe, la gloire, mais le mensonge. J'avais fait croire à tout le monde... à mon père, à mon clan, à mon village, que je ne me souvenais de rien. Et ainsi, en laissant de côté de vieux souvenirs, moisis et dégradants, j'avais pu grandir sainement, et devenir prestigieuse au sein de la communauté Mishima. Je ne voulais pas perdre tout ça, et pire : être exclu du clan et du village. Car la découverte d'un si grand mensonge amènerait à croire que je suis un agent double... Autant dire que le jeu était risqué pour un amoureux d'enfance qui n'avait plus aucune valeur à mes yeux. Je m'en fichais éperdument de lui désormais... D'ailleurs, il avait dû m'oublier bien vite lui aussi. Malgré tout, ma curiosité me menait au jeu et je prendrai un malin plaisir à le traiter comme un être soumis, un serviteur, un esclave. Il m'avait presque laissé tomber finalement, ce serait un peu comme une vengeance...

    « Pourquoi t'en veux au clan? Je pense qu'il fait de son mieux pour tenir à bien ses obligations et protéger les peuples qui lui ont offert leur confiance. C'est pour ça qu'aujourd'hui encore, nous sommes en mission ici, pour venir en aide à la population locale. Et on vient de loin pourtant... »
Je profitais d'un de ses regards ailleurs pour cacher dans mon sac le bracelet, que je ne quittais pourtant jamais d'habitude et qui portais le nom d'Hinori Hakuyo. Je ne pouvais pas courir le risque qu'il l'aperçoive par mégarde, lui ou les autres, ça pourrait éveiller des soupçons à mon sujet, et à mon tour, je me retrouverai dans une situation plutôt délicate et peu enviable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 18 Fév - 11:28

" Votre père n'a pas pu sauver ma famille, mes amis ainsi que la fille que j'aimais. C'était son devoir, il était payé pour cela, il devait protéger les terres de l'île. "

Le Samouraï baissa les yeux pour ensuite boire plusieurs gorgées de son verre. Pourquoi poser tant de questions ? Était-elle intéressée par la vie du ninja ? Regrettait-elle son choix ? Non, pas elle, c'était impossible. Cette femme semblait si certaine de ses convictions, être son garde du corps allait être une chose plus compliquée. Alors que le silence commençait à s'installer, Hinori reprit :

" Mais bon... les plus grands coupables du massacre Shoshima sont les Shôdo. "

Le jeune homme se leva pour se mettre face à Aiko. Il était un Samouraï plein d'honneur, il ne pouvait pas revenir en arrière, il est et serait son garde du corps. Hinori était debout, sa supérieure était au sol. En observant d'une façon précise la demoiselle, il remarqua une trace au niveau du poignet. Elle avait portée une gourmette, elle aimait sûrement quelqu'un et donc, elle avait un point faible. Tout en observant la fourrure au sol, le Samouraï s'exclama :

" Les dieux régnaient sur le monde. Une fois mort, les chefs des différents clans se battaient pour régner sur les terres. Et dorénavant, certains clans règnent sur le monde. Pensez-vous que c'est une bonne chose de réunir les clans ? Au final, ça revient à rendre les guerres moins nombreuses mais plus désastreuses. "

Le jeune Hakuyo observa rapidement la salle. Si il le voulait, la tuer serait simple et rapide, sans la moindre bavure. Mais, ceci était impossible, le code du Bushido était assez strict au niveau de la supériorité hiérarchique. Son senseï le disait lui aussi "Sans respect, il n'y a rien, tu dois honorer tes promesses et respecter les gens respectables". Juste après cette phrase, Hinori avait dû payer le restaurant pour son supérieur, était-ce réellement du respect ?

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 18 Fév - 14:23


Je me pinçais les lèvres en l'entendant dire "la fille que j'aimais". Quel crétin ! Il s'en fichait maintenant, il devait dire ça pour que je m'apitoie davantage sur son sort, tout ça était si loin à présent. Et Akazome était morte... morte.

    « Tous sont morts lors de cette guerre, c'est vrai.... Et les Mishima n'ont rien pu faire. Je te l'accorde, après tout moi aussi j'ai longtemps pensé que j'avais tout perdu lors de cette guerre, mais aujourd'hui je sais que c'est faux et que la vie nous montre quelques miracles. »
Maintenant, je n'avais plus de doute sur son identité, il avait survécu à cette guerre et ma seule curiosité résidait dans la possibilité qu'il porte encore ou non le bracelet, comme je portais moi-même celui qu'il m'avait offert il y a des années de ça. En me retrouvant face à lui, j'avais presque honte de m'être attachée à ce bracelet, c'était ridicule. Je regardais mon poignet et constatais avec agacement qu'il était resté marqué. Pas si étonnant pourtant...

    « De toute façon, détruire les Mishima ne rendra les peuples rattachés à la communauté que plus fragiles face à la menace des Shôdo. [...] Tu te bats pour une quête débile, aveuglé par le souvenir de vengeance d'un gosse. »
Je finissais mon verre et m'en reservais un nouveau, je ne comptais pas abuser de l'alcool mais le garçon suscitait un tel énervement que c'était le seul moyen que je trouvais pour faire passer ça.

    « Tu vois tout mal. Au contraire, le climat de terreur qu'instaure les villages dissuadera de n'importe quelle guerre ! Il faudrait être stupide.... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Sam 18 Fév - 15:17

" Je.. Je n'ai pas été capable d'honorer ma promesse. Je m'étais juré de tout faire pour venger mon amie et j'ai été incapable de tuer la fille de Eikichi Mishima. Même si j'en avais la force, je suppose que je ne suis pas prêt à le tuer. Peut-être que tu as raison... Mais, dans ce cas, que faire ? Oublier ? C'est hors de question. "

Hinori doutait de lui, cette femme trouvait les mots si facilement, qui était-elle ? Elle semblait être triste et heureuse à la fois, que voulait-elle ? Le jeune Hakuyo se ressaisit alors qu'il était en train de douter de son nindô, il devait se venger, pour elle ! Le jeune homme baissa sa tête pour ensuite se retourner se diriger vers la table, il remplit son verre pour ensuite le boire cul sec. Tout en reposant le récipient, il se mit à dire :

" C'est simple pour toi.. Tu es du bon côté, tu as tout. Je n'ai plus que ma soeur et je suis incapable d'être un bon frère... Je souhaite connaître ton père, je veux savoir ce qu'il voulait.. Je ne pense pas être capable de le tuer si je ne sais pas qui il est. Contrairement au chef des Shôdo, il était apprécié par mes parents, par mon village et par tout son peuple ! Je suis peut-être bête mais, je suis en incapacité d'oublier le passé ! J'ai vécu 10 années à m'entraîner, 10 années à survivre et tout ça pour me venger ! "

Hinori reprit son calme et posa contre le mur le plus proche. Il ne souhaitait pas s'énerver, cette fille ne semblait vouloir que son bien, pourquoi ? La pitié, une fois de plus... Lentement, le Hakuyo décrocha sa gourmette à l'aide de sa main gauche et la pointa en direction de Aiko. D'une voix calme, il se mit à dire :

" Cette gourmette, c'est mon dernier souvenir d'Akazome. D'après la marque au niveau de votre poignet, vous portiez vous aussi un bracelet, n'est-ce pas ? Donc, vous tenez à quelqu'un, comprenez moi... "

Hinori attrapa sa gourmette à pleine main et se mit à la serrer. Il avait fait son possible pour la conserver au mieux, elle était quasiment identique au jour où il l'avait reçue. Il y avait quelques rayures en plus ainsi qu'une tâche de sang sur le flanc droit. Ce sang n'était pas le sien, c'était le sang d'un autre qui avait coulé lors de la guerre Shoshima. Une dernière fois, le Hakuyo se mit à dire :

" Si vous comptez me changer, vous ferriez mieux de me tuer. "

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Dim 19 Fév - 13:30


Le jeune homme commençait à douter de ses objectifs. Pourtant, l'après-midi même, il m'agressait, prêt à tuer. Il me semblait assez manipulable finalement, de quoi m'amuser un looooong moment. A moins qu'il ne cherchait à me persuader qu'il n'était plus vraiment une menace et que je devrais pouvoir l'amener au village sans problème, sans qu'il ne cause de trouble... Qui était le naïf finalement ? Je resterai méfiante à son sujet, il le fallait. Je le fixais, encore pleine d'interrogations quand soudain, il agita la gourmette dont je lui avais fait cadeau juste sous mon nez. Je me retournais immédiatement, pour cacher mes joues surement devenues rouges. C'était assez gênant... Mais j'étais heureuse qu'il la porte encore, même si Akazome n'existait plus. C'était flatteur. Je retrouvais mon calme quand il prit une nouvelle fois la parole. A ce moment, je me relevais pour annoncer finalement :

    « Le combat de tout à l'heure n'était pas tout à fait loyal... Alors on ne peut pas considérer une véritable défaite. Il est temps qu'on ratrappe ça, suis-moi. »
J'entrebaillais la fenêtre et me glissais dehors, j'escaladais la paroi et me hissais sur le toit. Et je l'attendais, cette fois-ci prête à me battre.




Dernière édition par Aiko Mishima le Lun 20 Fév - 10:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Dim 19 Fév - 20:57

" Un combat ? À cette heure ? Vous semblez convaincue du fait que je vous dois une revanche, je n'ai rien à dire je suppose. "

Hinori suivit la jeune femme à l'extérieur du bâtiment et après quelques mètres, les deux jeunes ninjas arrivèrent dans un jardin public. L'endroit était grand et semblait vide, c'était parfait pour un combat. Cependant, il était hors de question de faire du mal à cette demoiselle, elle était bien trop utile. Le jeune Samouraï dégaina lentement son sabre tout en disant avec un air décontracté :

" Je suis aussi connu sous le nom de Maboroshi no Shikaku (le tueur fantôme). Si tu es fille d'un chef de clan, tu dois savoir ce que j'ai fait. J'ai été l'assassin des derniers survivants de clans qui devaient disparaître. Bien évidemment, je n'ai fait ça que pour la renommée et l'argent. "

De la sueur commençait à couler sur le visage du jeune ninja. Il n'aimait pas combattre des femmes, si il avait été capable de le faire une fois, c'était grâce à la haine. Sauf que cette même haine s'était dissipée, Aiko n'était pas sa cible. Ainsi, il hésitait presque sur la façon d'attaquer. La patience devait-elle être de mise ? Oui, c'était sûrement ça. Il faisait frais, très frais. Il était déconseillé de sortir à cette heure à Tetsu, Kitsuka allait-elle bien ? Hinori se mit à pincer sa lèvres inférieure avec ses dents, signe de stress. Il s'exprima :

" Est-ce un complexe d'infériorité ? Vous exigez le combat si soudainement, ne me dîtes pas que vous souhaitez me prouver votre supériorité ? Si c'est le cas, je sais à quoi m'en tenir. Plus forte ou non, je n'ai pas le droit de vous trahir, une promesse est une promesse. Cependant, si vous voyez cela comme un jeu … "

Sabre à la main, Hinori s'élança en direction de son adversaire. Pour lui, le combat était un jeu, il maîtrisait ce sport avec un réel plaisir, ses mouvements étaient aussi gracieux qu'une danse. Une danse macabre ? Oui, c'était bien cela. Les coups lents mais raffinés du Samouraï étaient durement prévisibles. Sa façon de bouger, d'éviter les coups ou même de contrer faisait de lui un professionnel, un assassin. Son adversaire n'était pas mauvais car elle aussi, elle était en capacité d'éviter. Tout en continuant ses coups au Kenjutsu, qui pour le moment ne servaient pas à grand chose, le ninja s'exprima 

" Pas mauvaise pour une capricieuse. "

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Dim 26 Fév - 13:00


J'avais effectivement entendu parler de lui dans le passé, mais à quoi bon s'en vanter maintenant? Etait-ce pour m'impressionner ou me pousser à renoncer à ce combat? Pas question... Maintenant que nous étions là, il faudrait aller jusqu'au bout. Sans personne pour nous déranger, sans personne pour venir à notre secours : c'était aussi le risque. J'imaginais que la neige rendrait ses pas plus lents et plus incertains, mais le jeune homme était particulièrement habile et se déplaçait avec une aisance déconcertante, surtout dans le haut du corps. Pas difficile donc, d'imaginer qu'il s'était entraîné intensivement depuis ces dix dernières années... Et puis, encore gosse, il ne sortait déjà plus sans son sabre. Je souriais bêtement à cette pensée pleine de nostalgie, puis revenais durement à la réalité : je n'allais pas le laisser me découper en rondelles quand même ! Je m'équipais d'un kunaï dans chaque main et parais tant bien que mal ses coups. Soudainement, la lame glissa sur mon bras, je n'avais pas su prévoir ce dernier enchainement. Je m'écartais d'un bond, comprenant que ce jeu pourrait rapidement devenir dangereux. J'essuyais le sang avec ma main, souriais, et je lui lançais avec un soupçon de malice :

    « Ce n'est pas très juste de te battre au sabre tandis que je suis désarmée, si? [...] Kasumi Enbe No Jutsu ! »
Je terminais ma phrase, et réouvrais la bouche de laquelle surgit un épais nuage de chaleur. Je restais attentive à la réaction d'Hinori pour être en mesure de stopper le jutsu au bon moment, mon but n'était pas de lui faire mal. Enfin... pas "trop" mal. La neige avait fondu dans un diamètre de 600 mètres et le sol était désormais recouvert d'eau.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Dim 26 Fév - 15:06

" Penses-tu réellement que la pitié fonctionne contre moi ? "

Un sourire narquois s'afficha sur le visage du Samouraï. Hinori souhaitait terminer son monologue mais, son adversaire composa des mudras. Un Katon ? La femme cracha un nuage noirâtre. Son affinité était le feu et elle savait le maîtriser d'une excellente façon, elle savait se débrouiller sans son père. Le regard du jeune Hakuyo ne montrait que sa détermination et son envie de combattre. Il avait littéralement oublié le reste, la finalité de ce combat était sa seule préoccupation.


Dû à l'attaque Katon de Aiko, une profonde surface d'eau venait de faire son apparition. Tetsu était un pays où la neige prenait une très grande place, c'est pourquoi les routes devenaient constamment combattre la neige. À certains endroits, la neige s'empile sur plus de 5 mètres de hauteur. Vivre sur cet île était quasiment un miracle mais, avec le temps, c'était possible. D'ailleurs, une majorité d'habitants manipulaient le chakra afin de pouvoir marcher sur la neige sans s'enfoncer. Malheureusement, les non-ninjas ne pouvaient pas le faire bien longtemps. Hinori qui avait sauté avant la fondu des neiges était dorénavant sous l'eau. Il faisait froid, bien trop froid, il fallait sortir au plus vite. Le jeune ninja prit un Kunaï dans son autre main et y insuffla à l'aide de sa bouche, l'affinité Fuuton. Ensuite, il se mit à tourner sur lui même et à dire :


" Shippuu No Ryuushi ! "

L'eau se mit à tourbillonner au tour du ninja. C'était un mélange du Fuuton et du Kenjutsu qui consistait à attirer les éléments faire sa personne afin de créer une sorte de tornade élémentaire. Cette technique n'était pas très puissante mais, elle allait permettre d'immobiliser l'adversaire. Le jeune Hakuyo guida la tornade à l'aide de son Fuuton et sortit de celle-ci lorsqu'elle se rapprocha de Aiko. Une fois à l'intérieur, elle allait être paralysée et si elle ne sortait pas à temps, elle se noierait.


L'homme retomba sur l'eau. Il était debout sur la surface liquide. Cependant, il avait du mal à reprendre son souffle, l'eau froide agissait traitement. Le Kunaï reprit sa forme normale, Hinori le lança en direction de la tornade.

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Mer 7 Mar - 0:04


En lançant mon katon, je n'avais pas imaginé que la neige eu été si épaisse. Mais peu importait, en appercevant toute cette eau j'utilisais ma technique de déplacement perso pour glisser au creux de la vague et retrouver Hinori avec classe. Cependant, je n'avais pas su deviné que celui-ci préparait un nouveau tour et je me retrouvais aussi vite piégée dans un tourbillon d'eaux glaciales. Quel cauchemar ! Quels mauvais souvenirs !... Oui, j'avais effectivement peur de l'eau. C'était ainsi depuis mes 8-9 ans où lors d'une croisière j'avais manqué de me noyer. A partir de ce jour, je ne savais même plus nager ; c'est dire le choc ! Hinori était présent d'ailleurs, mais aussi un vieil homme plutôt louche, qui nous avait forcé à le suivre : qu'on était bête à cette époque, on mesurait pas les risques. Le stress de la situation présente me rongeait rapidement et j'en perdais mes moyens, je devais trouver une solution et vite. Lui me regardrais crever sans mal.... Et pourtant, si il savait !... Sans plus attendre, j'exécutais avec précision une série de mudras et les flammes vinrent à recouvrir mon corps. Cela provoqua un épais nuage de vapeur au contact de ma peau, et même si c'était difficile, je parvenais de nouveau à respirer. Cependant, j'étais toujours prisonnière de ce gouffre aquatique, et je me sentais perdre mes esprits peu à peu. Pourtant, j'avais lutté... enfin, un peu. J'étais tellement dans les vappes que je ne remarquais même pas son kunai traverser le muscle arrière de mon molet droit. J'abandonnais la lutte, tombais dans les pommes, me réveillais en buvant la tasse, paniquais.... Hinori allait-il réagir ou me laisser crever ? Moi qui m'étais injustement emparée de sa liberté, c'était le moment opportun pour s'enfuir...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Mer 7 Mar - 14:47

" Tu fais exprès !? Bordel !! "

L'homme était toujours de bout sur la surface liquide. Il plongea afin de poursuivre la femme. Il l'avait sur-estimé, cette Aiko n'était pas si forte. Son corps se rapprochait de celui de la demoiselle. Samouraï ou non, la tuer aurait été la meilleure option, il se rapprocherait de sa vengeance et pourrait fuir avec une facilité déconcertante mais... il en était incapable. Sans même comprendre sa motivation, il s'enfonça dans l'eau glaciale. Finalement, il attrapa la main de la jeune femme, trop tard. Il ouvrit la bouche, le froid avait été un adversaire plus dangereux que la respiration. Hinori cligna des yeux, comme si il venait de changer d'avis. Il concentra son chakra et en peu de temps, sa musculature doubla. Comme par magie, il se téléporta hors de l'eau... Il était sur la neige.. Il prononça à faible voix :

" Devoir utiliser le Maboroshi Suppra pour sauver une ennemie... Ironique... "

Après cela, il ferma les yeux. Il souffrait. Son corps était dorénavant égratigné de partout comme s'il avait été attaqué par des centaines de chats errants. Cette technique consistait à user de son chakra pour amplifier sa musculature mais aussi du Fuuton pour être poussé par le vent. Malheureusement, l'utilisateur est en incapacité de concentrer parfaitement son chakra. Donc, il perd autant en vitalité qu'en énergie spirituelle, une grosse faille ! C'est donc en si peu de temps que Hinori était radicalement vidé, il était au sol et son chakra continuait à se volatiliser... C'était normal, l'après coup était toujours plus douloureux... Il ferma les yeux et prononça avec faiblesse :

" A-Aka-zo-me.. "

La conscience s'envola et il était dorénavant en incapacité de communiquer ou même de bouger. Sa réserve de chakra n'était pas totalement vide mais, le reste servait justement à le garder en vie... C'est dans un tel moment que le Shinobi repensa à sa vie, sa vengeance et à son acte. Il avait sauvé cette femme, cette femme qui était la cible parfaite. Etait-il réellement capable de tuer le Raïkage ? En avait-il une raison bien précise ? Ne cherchait-il pas un coupable afin de justifier la mort de Akazome ?.. Était-ce le bon moment pour repenser à tout ça ?



Dernière édition par Hinori Hakuyo le Mer 7 Mar - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Mer 7 Mar - 17:20


Je retrouvais subitement mes esprits et crachais le reste d'eau qui encombrait mes bronches.

    « Keufff-keuf, kauf ! »
    « Regardez elle, elle se réveille enfin ! »
Le réveil n'était pas si facile... et que faisais-je dans ce lit d'hôpital? Qui sont ces gens? Que... que s'est-il passé? Je songeais soudainement au combat avec Hinori, où était-il quant à lui?! Il m'avait abandonné, quel salopard ! Akazome n'aurait jamais dû l'aimer ! Putain... Je me redressais sans dire un mot et m'empressais de descendre du lit. Depuis combien de temps je pionçais au juste?

    « Non, restez couchée ! »
Trop tard, je m'écroulais par terre en ressentant une douleur atroce dans le bas de ma jambe droite. Je jetais un oeil, celle-ci était recouverte de bandages... Qu'est-ce que cela signifiait ? L'infirmière approchait complètement paniquée pour me porter secours.

    « Il ne faut pas bouger. Tu devras rester au lit une semaine ou deux, et suivant ton état, on pourra démarrer la rééducation. »
    « Je reste pas dans ce trou à rats, c'est hors de question! Je rentre avec mon équipe à Kumo, au moins là-bas, ils auront vite fait de me soigner... Raaah les techniques médicales sont pas les mêmes ici, pas question que je reste inactive comme ça... Et Hinori, est-il encore au village? C'est un garçon avec les cheveux violets, l'avez-vous vu? »
    « Moi je sais où il est. Viens, suis-moi. »
L'infirmière glissait des béquilles sous mes bras et à l'oreille de l'étudiante, qu'il n'était pas question de me laisser sortir de l'hôpital dans l'immédiat. Mais pas avec suffisamment de discrétion pour que je n'entende pas...... Je rejoignais l'étudiante dans le couloir, suivie de près par ses amis. Elle m'expliquait que c'était eux qui m'avaient retrouvée. Je souriais, j'allais revoir Hinori. Et puis finalement, je déchantais aussi vite en me rappelant un peu de notre combat, il allait bien se moquer de moi, ça c'était sûre.... Mais l'important était qu'il soit ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Mer 7 Mar - 17:52

" C'est où la sortie ? Je ne faisais qu'une sieste ! Je vais très bien ! "

Le jeune homme se leva en s'appuyant sur son sabre qui était dans son fourreau. Ses jambes étaient engourdies et il en était le plus étonné, le froid l'avait radicalement handicapé. Ses muscles était dorénavant si raides et si difficiles à bouger, le moindre mouvement provoquait une douleur insoutenable. Mais, Hinori refusait de croire qu'il avait aidé cette femme, il préférait radicalement partir et disparaître afin de ne pas avaler sa fierté. Le médecin s’agrippa au Samouraï afin qu'il n'aille pas plus loin. Le jeune Hakuyo refusa l'autorité de de l'hôte et forca à son tour. La porte coulissante s'ouvra, le médecin lâcha Hinori, Hinori fut déstabilisé et tomba sur la personne venant d'ouvrir la porte. Lentement, le Samouraï ouvrit ses yeux... Aiko ? Il était juste au-dessus d'elle, il ne l'écrasait pas car il avait su se rattraper avec ses mains et ses genoux mais, il se trouvait tout de même au-dessus d'elle. D'un air provocateur, il s'exprima :

" Hum... Je me suis endormis pendant le combat et... toi ? "

Bien évidemment, l'excuse était totalement bidon. Le médecin baissa la tête en exprimant le fait que c'était la chose la plus absurde qu'il avait entendu de sa carrière. Hinori se retourna se mit à crier :

" TAIS-TOI VIEIL HOMME ! "

Revenir en haut Aller en bas

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   Mer 7 Mar - 18:49


La jeune fille s'arrêta en m'indiquant la porte d'une chambre. Il semblait y avoir de l'agitation là-dedans, j'allais ouvrir quand soudain, Hinori se précipita à l'extérieur en me bousculant. Et voilà qu'on se retrouvait au sol tous les deux dans une position quelque soit... gênante. Je me sentais rougir et dans le but de cacher ça, je lui foutais un violent coup de béquille dans la figure.

    « Je te défends de retenter ce genre d'approches. [...] Moi aussi je me suis endormie, je ne me rappelle plus de rien d'ailleurs. En tout cas, ce sommeil devait être très lourd pour que les loups qui ont dévorés ma jambe ne me réveillent pas. Tu m'avais pas droguée par hasard? T'es un peu pervers après tout. »
Je me relevais en m'appuyant sur mes béquilles après avoir refusée l'aide de l'étudiante. Je regardais Hinori dans les yeux et lui disais finalement :

    « Bon, fais-moi sortir d'ici. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: De malencontreuses rencontres   

Revenir en haut Aller en bas
 

De malencontreuses rencontres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: Archive NOR :: Le monde-
Sauter vers: