Partagez | 
 

 [FB] L'apprentissage d'un art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gaikotsu Aya

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: [FB] L'apprentissage d'un art   Lun 20 Fév - 19:00

“Ils sont de retour ! les revoilà !”

Attentive au moindre son qui pouvait sonner de la sorte, Aya se leva derechef malgré le cours théorique sur les sceaux auquel elle participait. Son père était partie en mission depuis maintenant une semaine et aux ouïes dire des différents rapports qui avait été transmis au clan, cette dernière ne se déroulait pas du tout comme prévu… D’ailleurs, Aya ne fut la seule apprentie Genin à se désintéresser du cours qui avait lieu en plein air sur des coussins (la belle époque !), tout le clan s’inquiétait. Et à juste titre…. Car bien vite un autre cri d’alarme fut tire par les gardes.

« Allez chercher Dame Eboshi !! Vite, il y a urgence ! »

A cette instant la classe entière se retrouva debout et déjà certain –dont Aya- venait de décamper pour aller rejoindre leur aîné. La peur au ventre, ils craignaient tous que l’un de leur proche soit grièvement blessé… Détalant à toute vitesse, Aya fut la première à arriver sur les lieux où déjà quelques adultes venaient de prendre place en un grand cercle autour des blessés. Elle se faufila donc entre eux histoire d’avoir le cœur net sur la vision qu’elle redoutait le plus….

« ‘Pa.. »

Ce petit son fut le seul qui sortit de sa bouche lorsque le spectacle s’offrit à ses yeux. Devant elle, gisait le corps de son père le visage et le bas du torse ensanglantés…. D’autres étaient dans un état plus ou moins similaire, mais cela n’avait d’importance pour elle. Son père était grièvement touché voir peut être plus ! Paralysée par cette vision, Aya ne sortit de sa torpeur que lorsqu’une main vînt s’apposer sur son épaule en signe de réconfort. Un adulte venait de faire le lien. Bien qu’elle soit considérée comme une fille batarde parmis le clan il était une chose que nul appelation ne pouvait changer entre les Katô, s’était la solidarité dans les moments les plus critiques comme celui là.

« Il est vivant et coriace. Ca ira… »

« ça ira… »

Se rassura-t-elle en suivant. De l’auto persuasion, oui oui Aya venait de tenter cette méthode pour se remonter le morale et s’était plus que nécessaire ! Pendant ce laps de temps, Dame Eboshi, la ninja-medecin du clan venait de débarquer sur place avisant de ce qu’il fallait faire. L’herboriste de renom ordonna à certains adultes d’aller chercher eau, compresses, quelques herbes qu’elle n’avait plus en stock et se mit directement à l’œuvre.

Chacun de ses gestes et paroles faisaient preuves d’une parfaite maitrise des arts médicaux qu’elle détenait de ses anciens maîtres Katô et ainsi de suite. La voir à l’œuvre était des plus impressionnants, surtout que en plus de soigner en directe certains des plus grièvement blessés, elle arrivait à avoir la présence d’esprit de diriger les soins que prodiguait d’autre membre du clan et ses apprenties.

L’atmosphère tendu du village ne semblait même pas l’atteindre et en un temps qui paru une éternité pour Aya Dame Eboshi reussit à stabiliser l’état de tous les blessés, hormis un dont elle ne pu venir à bout de sa plaie à la tête. Toutefois alors que la maitre Herboriste ordonnait que l’on rapatrie chacun de ses patients chez eux pour repos, elle resta assise aux côtés du père d’Aya avec une main enrobée de chakra posée sur une compresse de son ventre. Visiblement tout n’était pas fini…

« un brancard et vous deux venez m’aider ! »

Tout lui fut apporter au plus vite avec en bonus une Aya des plus inquiètes qui n’avait su se retenir d’approcher de son père. Silencieuse et attentive, elle les regarda le déposer sur le brancard – Dame Eboshi ne bougeant pas sa main de sur la compresse- et les suivis jusqu’à chez elle, la mine des plus sombres. Sur place, le corps inconscient de son père fut déposé au sol et la médecin disposa d’une série de sceau tout autour de lui, laissant surgir des lignes de chakra bleuté comme un cercle autour d’eux. Elle se préparait à intervenir plus profondément visiblement.

Soudainement, l’un des assistants de Dame Eboshi se retourna vers Aya alors que l’autre sortait parchemins et autres ustensiles médical dans grand sac noir.

« il va falloir que tu nous laisses petite »

« Non, c’est mon père ! »

« Va dans la pièce d’à côté si tu ne veux rejoindre tes camarades… »

« NON »

« C’est p’ »

« Laissez là, si elle ne bouge pas rien n’interférera. Tu m’as compris Aya.»

« Oui, merci.. »

Docilement, Aya s’assit un peu plus loin de manière à ne pouvoir observer l’opération qui allait se dérouler pour sauver son père….

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Aya

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: [FB] L'apprentissage d'un art   Ven 2 Mar - 11:12

ToC ToC

Réarrangeant machinalement la couverture qui recouvrait son père, Aya se leva pour aller accueillir la personne qui venait de frapper. Les traits de visage de la jeune ninja étaient tirés par la fatigue et son teint avait nettement blanchit sous l’inquiétude qui lui rongeait les os. Avoir son père plongé en un coma volontaire à charge sous son toit n’était pas des plus rassurants…. Surtout si ce dernier était le seul lien familial de fiable qu’il lui restait. Et ce détail sauta aux yeux de l’invitée surprise qui n’était d’autre que la médecin du clan. Après les salutations d’usage, Dame Eboshi rentra directement dans le vif du sujet.

« Il est temps jeune fille, mène-moi à ton père. »

Un large sourire éclaira le visage d’Aya qui s’en même rebondir, guida l’Herboriste au chevet de son paternel. Elle avait très bien compris ses intentions et cela faisait maintenant 6 jours qu’elle les attendait avec impatience même ! S’assoyant à ses côtés alors que la médecin déballait son matériel, Aya resta silencieuse mais au combien attentive de tous ses faits et gestes. L’art des Eisei-nin l’intriguait de plus en plus… Elle avait déjà pu voir son utilité en de nombreuse occasion, mais là cet art était soumis à ses yeux à une sorte de test : si il pouvait ramener son père auprès d’elle….

« T’as fait du bon travail Aya, sa plaie est propre…bien refermer… Hum… mais c’est l’intérieur qui me dérange. » Dame Eboschi qui était en train d’examiner son patient ce tourna vers Aya qu’elle sentait des plus anxieuse. « Ton père est un vrai phénomène. Sa régénération superficielle est rapide, mais en contrepartie d’une lenteur à l’intérieur… un vrai casse-tête ! » La mine d’Aya du blanchir encore d’un cran « Mais un bon casse-tête, c’est un roc ton père. » Ouf un peu plus de couleur

« Bon allez, aide moi à mettre tout en place et nous allons le réveiller… Si tu es d’accord, hein ? »

« Vrai ?! Et ça, ça va aller pour la suite ? il »


« On l’a laissé inconscient pour qu’il souffre au minimum de ses douleurs et que mes décoctions ne soient pas génée dans leur action. Tout dépend de ton père mais ça ira… crois-moi jeune fille. »

Un ébouriffage de cheveux rassurant plus tard et les voilà à préparer le tout. Ceci fait, Aya fut congédié pour aller chercher de l’eau chaude et l’Eisei-nin commença le travail. Sauf qu’à son retour….

« PAPA !!”


Filant tel un éclair, la petite blonde couru vers son paternel dont elle avait directement vu les signes de réveil. Raah mais pourquoi Dame Eboschi ne l’avait pas attendu !! Cette dernière calma rapidement les ardeurs de la sauvageonne qui avait failli renverser la coupelle d’eau chaude droit sur son père. Contente comme elle l’était de le voir éveillé, elle n’avait plus pensée à rien d’autre et ses yeux en été même aux bords des larmes. C’est qu’elle était autant impulsive qu’émotive en ce début d’adolescence…

L’Herboriste leur expliqua comment aller se dérouler la suite de la convalescence du père à Aya. Insistant bien sur le fait qu’il fallait qu’il reste au calme, sous une hygiène parfaite et surtout avec une bonne alimentation. Sans équilibre de toute part les guérisons laissaient souvent des marques indélébiles. Si tout se passait bien, nul séquelles ne devaient restait au père d’Aya et la jeune adolescente se jura d’y arriver ! Ceci fait, Aya raccompagna la médecin à la porte. La remerciant encore mille fois de ce qu’elle avait accomplis jusqu’à maintenant.

Sauf qu’une fois la porte fermée, une idée qui avait germé depuis un petit moment lui sauta à la figure. Réouvrant directement la porte, Aya avisa la direction qu’avait prise la médecin et fonça pour la rattraper.

« Dame Eboschi ! Dame Eboschi ! Attendez !!”

“qui y a t il ?”

« Je.. Je voulais vous demander comment… comment apprend-t-on à soigner les gens ? »

La question interpella l’herboriste qui après un cours silence lui répondit le visage dure.

« Occupes-toi de ton père et nous verrons ensuite. »

Ni un oui, ni un non mais une promesse de réfléchir à la question. La réponse qui lui fut fourni ne l’étonna pas et au contraire la motiva même : elle allait lui montrer ce qu’une impur savait faire !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Aya

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: [FB] L'apprentissage d'un art   Ven 9 Mar - 11:11

Cela faisait maintenant plusieurs semaines que le père d’Aya avait repris du poils de la bête, recommençant même ses activités au sein du Clan, et du coup cela faisait plusieurs semaines que la jeune ninja harcelait quotidiennement l’Herboriste du village. Durant la convalescence de son père, jamais Aya n’avait oublié les paroles que lui avait dites Dame Eboshi : une fois son père rétabli, elle lui dirait comment on devient soigneur !

Sauf que comme de par hasard pour l’instant, la médecin clanique faisait la sourde oreille… Aya avait beau aller la voir tous les matins, l’accoster dès qu’elle la croisait, passer la voir plus que tous les jours à son office, rien n’y faisait et elle se faisait toujours rembarrer ! Mais qu’à cela ne tienne, la jeune fille avait une idée en tête et tant qu’on ne lui dirait pas clairement non elle la suivrait ! Même Arekushi trouvait ce petit manège marrant pour le coup… Au moins pour une fois il n’avait pas à subir ses sursauts d’énergies.

Mais ce matin-là, alors que la jeune ninja s’apprêtait à aller rejoindre ses camarades pour suivre les cours, un bruit sourd semblable à un STOUNG vînt frapper à sa porte. Sortant voir de quoi il s’agissait, Aya eu la surprise de voir pendre à une baguette un message signé du sceau de Dame Eboshi. Les battements de son cœur s’emballèrent au fur et à mesure que le parchemin se dévoilait sous ses yeux et soudainement elle froissa le tout…

« ouais ouais ouais ouais OUAIS !! » fit-elle en tournoyant sur elle même.

Elle avait l’accord de principe de Dame Eboshi, elle allait pouvoir recevoir son enseignement et le plus important c’est que le tout commençait le soir même ! S’arrêtant de tournicoter sur elle-même, la pile électrique blonde relu le message écris sur le parchemin histoire d’être bien sure :

« Aya,

Tu es encore jeune pour suivre l’enseignement d’une Eisei-nin. J’ai fait par de ta volonté au conseil qui ne semble pas vouloir encore statuer sur ton cas. Tu comprendras surement les raisons par toi-même… Toutefois rejoins-moi ce soir après tes cours à la clairière ouest du clan. J’ai besoin de bons yeux pour m’aider à chercher quelques plantes. »



Le message n’avait pas besoin d’être plus clair. En plus de sa jeunesse, le conseil faisait visiblement front pour ralentir ou tenter d’amoindrir sa détermination à devenir une Eisei-nin. Tss, sa condition d’impur devait encore jouer en sa défaveur…Qu’à cela ne tienne pour le coup Aya avait une alliée avec elle ! Dame Eboshi avait en effet succombé à la détermination de la jeune Katô. Etrangement son cas lui rappelait le sien quand elle était enfant, bien que son histoire soit complètement différente. Pour elle, devenir Herboriste était une histoire qui se transmettait de mère en fille, de génération en génération… Sauf que malheureusement elle n’avait jamais eu de fille intéressait par ce domaine. Et les quelques apprenties qu’elle avait à sa charge était si classique. Aya avait su elle titiller sa curiosité. En effet, elle avait succomber à la passion de la médecine à travers un accident qui aurait pu être fatale à son père. Elle avait vu de ses propres yeux, avait pu sentir de ses propres tripes l’intérêt de cette voix ninja pour le bien de la communauté. Et qui d’autre qu’une enfant rebus de la majorité, qui ne souhaitait qu’à s’intégrer parmi les autres, qui avait une tel envie d’apprendre pouvait faire de meilleure élève ! Malgré la décision du conseil qui serais surement négative en un premier temps, la Dame aux herbes prendrais soin d’inculquer les bases à cette jeune enfant. C’était son choix.

Ainsi depuis la réception de cette lettre, Aya commença ses cours d’herboristerie et de médecine en compagnie de Dame Eboshi. Cela se déroulait comme des cours du soir, s’enchainant souvent sans transition après l’entrainement plus ou moins rude que subissait la jeune fille. Aya avait choisi et assumait pour le coup cette voie difficile qu’elle avait choisi de suivre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Aya

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 212
Date d'inscription : 28/11/2011


MessageSujet: Re: [FB] L'apprentissage d'un art   Mer 21 Mar - 12:28

« non, non, le lobe doit être plus découpé. Regarde celle-ci, est-ce que tu la trouves pareille ? »

« Hum…Non. »

« Les feuilles des étages inférieures sont semblables, mais il faut faire attention à l’ensemble du foliage. Certaines plantes à l’aspect si proches ont des propriétés totalement opposées…Cela serait dommage d’administrer un laxatif à quelqu’un qui souffre déjà de diarrhée. »

« J’imagine pas l’odeur ! »

Dame Eboshi roula les yeux devant la réponse de sa jeune élève, mais un sourire finit quand même par fleurir sur ses lèvres. Elle savait Aya loin d’être idiote et ces petites piques décalées lui plaisaient énormément. Au moins elle ne se contentait pas d’apprendre passivement et rendait même toute leçon attractive pour le coup. Contente d’avoir obtenue la réaction escomptée, Aya fit volte face pour partir à la recherche de cet achillée dont elle n’arrivait pas à mettre la main dessus. Elle avait pourtant tout en tête : ses habitats, sa forme, quelque unes de ses propriétés mais ce matin elle n’y arrivait pas ! Quoique… Ce penchant dans un buisson, trifouillant le sol avec ses mains, la Katô en ressortie toute fière une plantousse verte aux feuilles largement disséquées.

« J’lai !!!!!!!! »

Cette fois-ci elle en était sure, c’était une achillée.

« Tu vois quand tu veux. » Une petite tape lui fut mise sur la tête et la vieille dame continua « Allez on rentre, on en a assez… »

Pas besoin d’en dire plus et Aya se saisi du panier blindé de plante, champignon et lichen en tout genre. Le but ? Retrouver le laboratoire de Dame Eboshi afin de l’aider à concocter certain Elixir ou potions de soin que les herboristes ont le secret. Et pour cela, outre du temps il lui fallait des plantes, de l’alcool et quelques ingrédients autres, mais surtout de la patience…. Car pour permettre aux plantes de lacher leur principes actifs il fallait savoir leur parler, les choyer, les préparer avec minutie. C’était la seconde partie de son apprentissage clandestin : la transformation.

En effet, le conseil n’avait toujours pas validée le fait qu’elle reçoive l’enseignement d’une Eisei-nin, mais il tolérait de loin ce que faisait Dame Eboshi. Elle était influente et avait su faire entendre sa voix au sein des bureaucrates du clan. Comme à son habitude, Aya était sur le fil du rasoir…. Mais elle s’en contrefichait, Arekushi avait réussi à lui apprendre à passer outre et même mieux à s’en faire une force de caractère ! L’homme singe qui l’avait prit sous son aile lui avait tant appris et lui avait tant offert… qu’elle lui était redevable au plus haut point. Un jour elle lui revaudrait la chandelle !! Mais d’ici là elle essayait vainement de rattraper l’écart de puissance entre eux. Peine perdu me direz-vous !

Arrivée au laboratoire, Aya déposa le sac à côté d’un grand évier et commença à trier leur cueillette. Elle aurait à laver les champignons et lichen, brosser les autres plantes. Ensuite le programme serait des plus simples : assister Dame Eboshi à la conception de ses potions. Mais qu’en partie aujourd’hui, car elle avait rendez-vous avec l’un des tuteurs du clan qui enseignait aux apprentis ninja pour une évaluation sur les techniques de lancer de Kunaï. Tss, une perte de temps….

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: [FB] L'apprentissage d'un art   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] L'apprentissage d'un art

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La Voie Du Sabre [Shimotsuki, Rang B, CdP, Apprentissage, Réservée]
» 04 - Apprentissage de Techniques
» Apprentissage technique: Choumanin, la surcharge.
» /!\URGENT/!\L'apprentissage de la Vie [Libre]
» Apprentissage de capacité à la pension
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: Archive NOR-
Sauter vers: