Partagez | 
 

 Mon arrivée dans ce pays mystérieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Mer 22 Fév - 13:43


    On avait pris le bateau, qui faisait le tour des îles alentours. J'étais sortis de ce bateau, et posa le pied sur le pays de l'eau. En faites, ce n'était pas aussi difficile de traversé la mer du sang. Il n'y avait pas de " monstres marins ", comme toute les rumeurs qui circulaient dans le bateau. Il fallait que je garde mon identité toujours secrète. Kitsuka Hakuyo n'est jamais allée à Kiri. C'est Kit Fushiro qui y est allée. Cette mer appelé mer du sang, on aurai un stéréotype qui nous dirai qu'elle est rouge, comme le sang. Au contraire, elle est d'un azure, si magnifique. Mais les apparences sont généralement trompeur..

    Le soleil me tapait. J'avais chaud. En même temps, j'étais aussi couverte qu'à Tetsu No Kuni. Quand le bateau fut loin des côtes, je tirais un de mes deux manteaux et le brûla. Comme ça, aucune trace. Je montais dans un arbre, pour voir si cette île était grande, car je n'étais jamais été à Kiri. Elle n'était pas si grand que ça, elle était G-E-A-N-T-E ! En même temps, Shuutei était presque la seule île où j'étais allée, et elle est - faut l'avoué - petite.

      " Oula.. C'est grand! Cette grande ville au loin doit être Kiri ! " Me parlais-je à haute voix.


    J'attachais mes cheveux avec un élastique que j'avais gardé sur mon poignée, et partis à la découverte de cette mystérieuse île. Apparemment, elle était habité par des ninjas n’ayant pas de clan. Il fallait que j’aie dans cette grande ville ninja appelé Kiri.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Mer 22 Fév - 17:00

Faisant partie de ses attributions de chuunin, Akino avait reçu l'ordre de réaliser une patrouille à quelques kilomètres autour du village, histoire de s'assurer qu'il n'y avait aucune activité suspecte dans le coin. Il participait rarement aux nombreuses inspections qui avaient lieu puisqu'en temps normal, un groupe spécialisé s'en occuper très bien. Néanmoins, ils avaient mérités un peu de repos physique, c'est pourquoi quelques chuunins avaient été mobilisés pour les remplacer le temps de leurs vacances. Bien que cela lui faisait extrêmement plaisir de sortir un peu du village pour prendre l'air, il était déçu de ne pas pouvoir aller là où il en avait envie. C'était quelque chose qui lui était interdit, après tout, il s'agissait là d'une mission importante pour la sécurité du village. La négliger pourrait conduire son foyer à sa destruction, même si pour lui ça ne l'affecterait probablement pas plus que ça. Ne prenant pas pour autant sa tâche réellement au sérieux, le jeune homme se baladait sur son lieu de travail en fredonnant au air de piano qu'il avait entendu récemment.
Prenant tout son temps pour réaliser sa patrouille, le shinobi s'arrêta contre un arbre et se laissa glisser le long du tronc l'air ailleurs. C'est alors qu'il remarqua la présence d'une gamine à une dizaine de mètres de lui. Elle semblait marcher seule avec une tenue bien chaude pour ce pays, après avoir donner quelques coups d'oeil furtifs dans la zone, il ne perçut aucune autre présence. Ne comprenant pas vraiment pourquoi elle n'était pas accompagnée, Daiki prit la décision d'aller lui demander directement. Même si elle n'avait pas l'air dangereuse, il approcha sa main directrice vers la poignée de son épée. On est jamais trop sûr de rien.


"Hey toi ! Qu'est-ce que tu fais là toute seule? Où sont tes parents?"

Le jeune homme manquait encore un peu de tact, il ne pensa même pas à se présenter avant de l'interrompre dans sa marche. A croire qu'il n'avait aucune manière, malgré le fait qu'il avait vécu isolé longtemps, il aurait pu être plus chaleureux dans sa façon de lui adresser la parole. Le pire dans tout ça, c'est qu'il risquait plus de lui faire peur que d'obtenir une réelle réponse de sa part. Comprenant rapidement son erreur, il ne prit toutefois pas la peine de se corriger et attendit une réaction de la fillette avant d'agir. Il était prêt à lui courir après pour obtenir des réponses s'il le fallait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Mer 22 Fév - 18:14


    Ça faisait à peine dix minutes que je venais d'arrivé et me voilà déjà vue. Je suis vraiment une boulette ! En plus par un ninja, je suis vraiment maudite. Qu'est-ce que je vais faire ?! Je vais pleuré. Bah oui, je viens juste que perdre mes parents. Et limite, on m'attaque ! Je regardais ce jeune homme, Il avait des cheveux bleus, habillé assez bizarrement. Il était vêtu d'un genre de tunique, comme les moine mettaient au 19ème siècle.. Il avait l'une de ses mains sur la poignée de son sabre, il était assez agressif. Enfin il laissait pensé. Je me suis mise à pleuré, grâce à des années d'entraînements de comédie.

      " Mes-mes parents sont.. restés à Tetsu. Y-y..Ils sont au-au ciel. " Marmonnais-je entre mes sanglots.


    J'essuyais mes larmes dans mon manteau. La Kit Fushiro, n'est qu'une petite fille, je devais laissé mon honneur de côté pour survivre. Ce n'était que l'honneur de Kitsuka Hakuyo qui est mis de côté. Kit Fushiro n'a pas d'honneur. Elle n'existe même pas, ce n'est qu'un nom de scène. Quand je finis de pleuré, je pris une grand bouffé d'air.

      " Je suis originaire d'ici, de Kiri. Mes parents était pêcheurs. Et un ninja de.. Je-sais-plus-quel-pays m'a ramené jusqu'au port. Il était très gentil ce monsieur ! .. Et en faites, je m'appelle Kit Fushiro et toi ?" Lui racontais-je.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Mer 22 Fév - 22:45

Evidemment, elle devait se mettre à pleurer, ça n'aurait pas été drôle pour Akino sinon. Embarrassé par la situation, il ne savait pas trop comment s'y prendre ce qui avait tendance à l'agacer un peu. C'était pas trop son truc les enfants, alors se rattraper devant une petite fille lui semblait une tâche compliquée. En plus, il ne pouvait pas savoir que ces parents étaient morts. Il pensait qu'elle était perdue ou quelque chose comme ça. La pauvre ne pouvait même pas dire clairement qu'elle était orpheline. Comprenant que son arme n'arrangerait pas la situation, à moins de lui couper la langue ou de la tuer, il lâcha prise et souffla lourdement. Après avoir écouté sa petite histoire, certes triste, le jeune homme improvisa un peu. C'était bien la première fois qu'il vivait une pareille situation et il ne pouvait que se fier à son instinct pour rendre l'atmosphère un peu moins sombre.

"Enchantée de faire ta connaissance Kit Fushiro. Je suis Daiki... Daiki Akino."

Akino s'exprima avec une voix plutôt hésitante devant tant d'innocence. Tout en sortant deux pommes rouges de son sac en tendant l'une d'entre elle à la gamine, le chuunin reprit la parole pour voir ce qu'il pouvait faire pour elle.

"Si ça ne te dérange pas, tu pourrais me dire ce que tu comptais faire toute seule comme ça? Je pourrais peut-être t'aider ou te conduire à Kiri en sécurité. Je peux t'héberger quelque temps pour que tu puisses trouver un foyer accueillant."

Il parlait à la fillette comme si elle était une adolescente, il ne se rendait pas compte que tant de questions à la fois pouvaient troubler la petite. Après tout elle avait les larmes facile. Néanmoins, Kit pouvait s'estimer chanceuse dans une certaine mesure. Il était en effet assez rare que le jeune homme soit aussi bavard avec une inconnue. S'il se comportait ainsi avec s'était sûrement parce qu'il se remémorer sa vie solitaire dans la nature, lorsqu'il était enfant, une vie pas si mauvaise que ça d'ailleurs.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Jeu 23 Fév - 11:52



    Il se présenta comme étant Daiki Akino. Il était hésitant, un faux nom ? Non, je ne crois pas ! Il sorta de sa poche deux pommes rouges, je les regardais avec des étoiles dans les yeux. J'ai trop les pommes, surtout les bien rouge. Il m'en passa une, et je lui soufflais un simple " Merci " avec un sourire en prime. Ensuite, il voulait bien me faire escorte jusqu'à Kiri. Il était vraiment gentil à mon égart. Il proposa également de m'hébergé, jusqu'à qu'un foyer m'accueille. C'était vraiment intentionné.

      " Merci, Merci beaucoup Akino, Akino c'est bien ça ? " Lui dis-je avec une voix enfantine (que j'avais depuis le début).


    Je mangeais cette pomme bien rouge, en chemin. On avait fait quand même plus de trois kilomètres à pied. Vu que je n'étais pas un ninja. Je restais quand même pensive. Que faisait Hinori, alors que je suis là. Est-il toujours en vie ? A force de réfléchir, je tribuchais sur un caillou. Et je pleurais, je m'étais égratiné le genou droit, et un peu de mes mains quand j'avais voulu me ratrappé. Il était à côté de moi, s'il aurai été devant je m'aurai ratrappé comme une ninja, mais je n'en suis pas une. Mais bon, Après trois ou quatre secondes, j'arrachais l'herbe qui était à côté de moi, et je les frottais sur ma blessure. Et ça repartait !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Jeu 23 Fév - 19:30

La fillette semblait être rapidement passé des larmes au sourire grâce à le fruit préféré d'Akino, il s'était d'ailleurs battu plusieurs fois juste pour défendre sa position à ce sujet. Il n'essayait pas d'être particulièrement gentil ou méchant, il était juste lui-même, il agissait comme il le voulait. Après tout la voie ninja qu'il suivait été celle de la justesse. Non pas dans le sens où il allait protéger la veuve et l'orphelin mais plutôt dans celui où il agissait pour des causes qui lui paraissait juste ou non, à ses yeux. Il aurait très bien pu commettre un crime horrible pour certains en pensant que s'était une bonne chose pour ainsi dire. Mais ce ne fut pas le cas. Et à cause de cela, il vivait des situations embarrassantes pour un homme sans expérience avec les enfants. Lorsque la petite le remercia avec sa voie enfantine, une nouvelle fois, il fut tellement gênée qu'il ne pu s'empêcher de rougir. Pour cacher son embarras il lui tourna le dos le temps de se calmer.

"Humpf, ce n'est rien." dit-il avec une faible intonation.

Après quoi, ils prirent tout deux la route pour le village, dégustant en chemin leurs pommes respectives. La gamine tomba sur un simple cailloux ce qui eut le don de faire sourire le chuunin même s'il ne devrait pas se moquer. Après quelques pleurs normaux, elle se soigna toute seule comme une grande. Daiki du reconnaître qu'elle était assez débrouillarde pour une orpheline, la fillette savait prendre soin d'elle un minimum. La route n'était plus très longue, néanmoins le jeune homme eut l'idée d'abréger les souffrances de la petite. Cela devait être dur pour elle de marcher à un rythme assez soutenue autant de kilomètres, surtout avec une blessure maintenant. C'est ainsi qu'il prit spontanément la décision de lui présenter son dos pour qu'elle monte dessus. Ils pourraient ainsi rentrer au village plus rapidement sans qu'elle ne se fatigue plus qu'elle ne l'était déjà. Qui plus est, l'heure de la relève pour la patrouille approchait à grand pas, il valait mieux ne pas être en retard.

"Allons-y" ajouta-t-il en lui souriant.

Attendant la réaction de Kit, le chuunin ne bougea pas d'un poil malgré le vent qui était en train de se lever.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Ven 24 Fév - 15:53


    Quand il vit que je m'étais bien égratiné, il me prit sur son dos. Ca me gênais un peu. S'il aurait sû ce que je suis réellement, il n'aurai pas fait tous ce qu'il a fait pour moi, à coup sûr. On était fixe à côté d'un panneaux. Je dessendis de son dos, pour aller voir ce qu'il y avait marqué. C'était des hieroglyphes, surement un message codé, pour pas que les intrus sachent ce qu'il y avait écrit. Malheureusement, je ne pouvais pas lire ça, mais je n'était pas à la hauteur pour le faire. Le panneau était trop haut, ou j'étais trop petite. Ce que je voyais était pas trop mal, mais..


    ( Clique dessus et tu l'auras en plus grand )

    Il devait avoir des mythologies très forte à Kiri. Surtout pour être écrit en un language qui leur est propre. Akino attandait. Mais qui ? Pourquoi ? Je sentais le vent qui bougeait le feuillage des arbres, C'était un mauvais signe.. Je tirais légèrement le bras de Akino, pour que son regard se tourna vers moi. Je plougeais mon regard dans le sien, pour qu'il entends ma question par les yeux; " Qu'est-ce qu'on fait là ? ".

    Des mouvements dans les arbres venaient vers nous. Des ninjas ?! Où je me suis fouré, moi ?! Je ne laissais plus paraitre d'émotion. Surtout ce qui est "étonner", "engoisser".. Tout ce qui pourrais montrer que je cache quelque chose. Quatre ninjas étaient là où nous étions. Un grand brun posa la question suivante à Akino:

      " C'est qui cette mioche ? "




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Ven 24 Fév - 16:40

Arrivé à proximité d'un panneau particulier dans le sens où des symboles servaient d'indications plutôt que des mots, le jeune homme laissa la fillette descendre de son dos. Ce n'est pas qu'il était fatigué de la porter, mais plutôt qu'il devait se préparer pour la suite. Ne comprenant visiblement pas la situation, ce qui était tout à faire normale, la gamine semblait inquiète. L'atmosphère devenait assez lourde et pour ainsi dire étrange. On n'entendait pas un seul bruit si ce n'est celui de "choses" se déplaçant dans les feuillages des arbres. Il ne fallu que peu de temps avant qu'elles ne se montrent face au binôme récemment formé. Il ne s'agissait pas de bêtes, monstres ou créatures mythologiques comme on aurait pu s'y attendre avec de pareilles inscriptions, mais seulement les camarades de patrouille d'Akino. Daiki resta muet quelques instants en attendant de voir ce qu'ils auraient à dire. Après tout, ce genre de gars était assez égoïste et pointilleux, ils feraient tout pour être tranquille. Et il fallait l'avouer, ramener une fillette au village risquait de leur coûter quelques efforts, ce qui était peu concevable pour eux. Le plus grand d'entre eux s'avança pour poser la question tant attendu. Une question pertinente au fond, et qui méritait une réponse appropriée. Akino soupira comme si sa réponse était une évidence. Il attrapa rapidement la gamine et la décoiffa en faisant tourner dans tous les sens sa main dans ses cheveux comme s'il lui passait un savon.

"C'est ma petite cousine. Elle m'a encore suivie pour jouer au ninja, je m'en suis rendue compte assez vite, je n'aurai pas du la laisser faire. Désolé."

Son mensonge était tellement gros qu'il aurait du mal à passer. Il était pas vraiment doué pour jouer la comédie, et il lui faudrait encore beaucoup d'entraînement pour parvenir à des résultats satisfaisants pour arriver à berner des shinobis. Néanmoins, il connaissait bien ces gars-là, du moins au niveau de leurs comportements. Il suffisait de les énerver un peu pour qu'ils oublient totalement la gamine et passent à autre chose.

"D'ailleurs, vous manquez cruellement de vigilance les gars. Vous ne l'avez même pas repéré lorsque nous nous sommes séparés tout à l'heure. J'espère que vous n'avez pas non plus laissez passer des ennemis..."

Il n'en fallu pas plus pour que le grand brun lui foute un violent coup de genou dans le ventre. Akino n'essaya même pas d'esquiver, il valait mieux laisser passer cette fois-ci plutôt que de se défendre, au quel cas il devrait sûrement se battre contre ses propres "alliés", ce qui n'était pas son but. Simulant la faiblesse, la seule chose qu'il savait bien faire en terme de comédie pour amadouer ses proies avant de leur bondir dessus, les shinobi se lassèrent rapidement de lui. Ils prirent ensuite la route pour le village en se contentant de l'insulter à propos de son manque de force comme quoi il ferait mieux de faire attention à lui s'il ne voulait pas mourir tragiquement. Lorsque le silence revint, le chuunin se releva en souriant à la petite d'un air de dire que ce n'était rien, et qu'ils feraient mieux de reprendre la route eux aussi.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Fondateur



Rang S




Masculin
Nombre de messages : 5959
Date d'inscription : 15/06/2008


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Sam 25 Fév - 16:59


Une voix divine s'exclama sans même révéler son identité :

« Tsss... Enfoiré de Kentauro ! »

Un chakra noirâtre enveloppa Kitsuka. Plus les secondes défilaient et plus la boule grossissait. Qu'était-ce ? Akino ne le savait pas mais, il n'allait pas vraiment avoir le temps d'y penser car son corps se transformait à son tour d'une façon identique. Après plus de 10 mn de transformation, Hebiku dieu de la fourberie, fit son apparition. Le monstre faisait plus 17mètres de hauteur et facilement 13 mètres de longueur. Une fois la transformation de Akino terminée, c'est autre Dieu qui fit son apparition. Celui-ci faisait approximativement 20 mètres de hauteur et 5 mètres de largeur. Les deux géants étaient en plein face à face. Kentauro s'exprima avec un air hautain :

« Alors comme ça, tu viens de me repérer ? Je souhaitais ignorer les problèmes mais si tu souhaites te mesurer à moi et sacrifier des vies pour un conflit qui n'est pas d'origine humaine, faisons le. »

« « Tsss... En 200 ans, tu as gardée cette notion de pitié ! Les humains ne sont qu'un moyen de se dé-partager ! » »

Le village était tout proche, Kiri était visible pour les deux monstres. Une quelques de Kilomètres … 8 au grand max. En bref, ce n'était pas très loin pour les deux géants. La voix de Hebiku ressemblait à celle de 8 hommes parlant simultanément et celle de Kentauro était plus proche d'un bruit quasi électronique.



[Akino & Kitsuka, il va falloir discuter (proposez moi un moyen de discussion par MP), au plus vite. Ce n'était pas prévisible et c'est un peu trop tôt mais, je dois jouer le jeu.]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Dim 26 Fév - 19:47


    Akino avait menti à mon sujet à l'autre homme de sa patrouille, et il le frappa. Ce qu'il m'avait le plus choqué, c'est qu'il se laissa faire. Et il souriait.. Il continua à sourire comme si c'était normal. J'étais encore toute décoiffé; la tête baissée. Quand les hommes furent partis, mon chakra se mit en action. Mais il n'était pas comme d'habitude, il était noir. Je ne me contrôlais plus. J'étais complètement dépassée par les événements. Cette voix, la voix qui hante mes pensées et mes rêves.. Elle m'a encore parlé, non, elle a parlé à ce "Kentauro", c'est qui lui ?

    Quand je relevais la tête, Akino, l'homme qui était à côté de moi, changea de physique. Je fis un bond vers ma gauche (le côté libre), pour ne pas me cogné, ni pour gêner son " évolution ". Il était maintenant très impressionnant, ainsi que très différant du Akino que j'avais à côté de moi. Celui-ci ressemblait aux Centaures, les mi-hommes, mi-chevaux, dans les anciennes mythologies. Le panneau était un signe !! Quelques temps après, je sentais mon corps se transformer lui aussi. Mes bras rapetissaient, ma tête se divisa en plusieurs autres têtes, du nombre de huit. Mon bustre resta unique, mais mes deux jambes n'échappaient pas au changement. Chaque jambe c'était divisé en quatre. Je ressemblais à un Hydre (dans les mythologies), sauf que j'avais plusieurs queues.

    Pourquoi nos démons, se sont réveillés ? Ah oui, en présence d'autres "comme ceux" ils se réveillent ! La seule chose que je voulais c'était arrivé à Kiri, maintenant que j'ai été vue comme ça. C'est nul ! Il ne voudront jamais que j'entre là-bas.. Le village le plus grand du pays de l'eau était tous proche, à trois pas de monstre ont y était.

    Le combat commença donc entre ces deux gros spécimens. C'était le premier combat pour la jeune ninja, même si ce n'était pas vraiment elle qui contrôlait son corps. Kentauro avait donné le feu vert pour l'attaquer lors de son discours, fraichement noté dans sa tête. Le corps du célèbre Hebiku était maintenant mien, je devais combattre avec. Je lui fis Dageki no Sora, ou dit autrement le coup céleste, l'une des premières techniques que la jeune ninja que je suis aie appris. Je concentrais mon chakra dans ma jambe (l'une de mes queues dans ce cas), et frappa le centaure devant moi. Le chakra que j'avais étant humain, n'était pas de la même couleur que celui étant avec Hebiku. Maintenant, il était et restait d'un noir couleur des ténèbres.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Lun 27 Fév - 17:51

Alors qu'ils allaient reprendre la route, il fallait que le destin maudit d'Akino resurgisse une nouvelle fois. Il fallait croire qu'il était poursuivi par la Mort elle-même. Jusqu'à présent, cela avait toujours celle de son entourage, néanmoins, rien n'indiquait qu'elle ne se retournerait pas contre lui cette fois-ci. Lorsqu'un chakkra noirâtre rempli d'intentions meurtrières se développa autour de la gamine qu'il avait pris sous son aile, un sentiment intense de colère s'écoula dans tout son être. Sans raison particulière, pour lui, il avait désormais une seule envie: la tuer. Elle ne lui avait pourtant rien fait. C'était juste sa condition qui l'obligeait à céder à ses pulsions. Ce pouvoir qu'il lui avait été accordé par les Dieux eux-même, ou devrions-nous plutôt dire par les grands démons de ce monde, n'était pas sans risque. Détesté par le genre humain, haït par ses semblables, il ne pouvait vivre qu'une vie solitaire et utiliser ce pouvoir pour survivre. Pour cela, il était obligé d'exterminer toute opposition, à commencer par les autres Bijuu et leurs Jinchuuriki. Malheureusement, la gamine qu'il souhaitait aidé en faisait partie. Guidé par son instinct de survie, de sauvage, il céda aux murmures de Kentauro qui lui avait offert ses pleins pouvoirs.

Prenant la forme d'un immense centaure, comme la statue qu'il avait admiré par le passé, il comprenait désormais son malaise au cimetière Mao. S'étant endormi sur le lieu de repos de ces assassins, leurs esprits avaient probablement voulu lui nuire pour se venger. Faisant face à Hebiku, l'avarice incarnée, il lui exprima son regret de mettre des vies humaines en jeu dans leur conflit, sans pour autant tenter de discuter. Il n'était pas question pour le démon d'éviter lâchement l'affrontement. De toute manière, il n'y perdait rien, lui. Si son hôte, Akino, venait à mourir alors c'est qu'il était trop faible pour l'accueillir, il suffirait d'en trouver un autre, plus intéressant pour remettre ça une autrefois.

Sachant pertinemment que c'était elle ou lui, Akino ne se fit pas attendre pour exploiter les capacités du centaure qui dormait en lui. Plaçant son bras droit face à lui pour se protéger d'éventuelles attaques, il procéda à sa transformation en bouclier géant, lui permettant ainsi de réduire significativement les dégâts de son adversaire. Néanmoins, face à la puissance d'un Bijuu, cette protection n'était pas des plus efficaces, même si elle lui permettait sur le long terme d'économiser de l'énergie. Son action fut peut-être maladroite toutefois. En effet, son antagoniste semblait se servir de ce laps de temps qu'il avait utilisé pour l'attaquer violemment. La queue du serpent à huit têtes vint s'abattre sur son torse tel un fouet avec une brutalité inouïe. Malgré la présence de son bras droit, l'attaque fut douloureuse et suffisamment puissante pour le faire reculer de quelques sabots. Acteur de la déforestation, le centaure n'allait pas en rester là. Tout en brandissant son bouclier vers l'avant de tel sorte à se protéger d'un mauvais coup, son poing gauche prit temporairement la forme d'une boule de pics aiguisés. Grâce à sa moitié cheval, il se rua à toute allure sur son ennemi pour lui infliger un uppercut colossal sur la tête du milieu, si celui-ci parvenait à l'atteindre. Afin de diminuer les chances que son antagoniste s'en sorte indemne. Daiki enchaîna avec un simple coup de poing, toujours du coté gauche afin de sauvegarder sa protection. Il savait que cette petite contre-attaque ne parviendrait pas à terrasser son adversaire, néanmoins cela pourrait l'aider à atteindre son but. Pendant ce temps, une partie de ses plaies, infligés par le serpent, se soigner lentement grâce au pouvoir de Kentauro. Même si cela était risible face à l'étendue de ses dégâts, il perdrait probablement ce combat s'il n'avait pas cette capacité, tout comme Hebiku qui disposait du même genre de pouvoir.

Alors que d'extérieur, Akino semblait avoir fier allure, bien que les habitants de Kiri étaient sûrement terrifiés par cette apparition, visible à des kilomètres à la ronde, la réalité était totalement différente à l'intérieur de lui. Dans son esprit, on pouvait voir le démon faisant face à un homme recroquevillé sur lui-même essayant de contenir sa tristesse tout en exprimant un visage d'exaspération importante. Son coeur ne pouvait se calmer, même s'il avait pris la résolution de combattre sérieusement pour sa survie, il ne lui souhaitait aucun mal. Ce conflit en son sein le rongeait peu à peu et personne ne saurait dire dans quel état le jeune homme finirait, après ce combat, s'il venait à survivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Mer 29 Fév - 20:13


    Les arbres de la fôret où l'on se situait s'écrasaient tous les uns après les autres. Mes queues fouettaient le sol d'une puissance impressionnante, surtout quand on était à la taille d'un ninja. Même des arbres, ou des pierres, ou même des bouts de terres volaient dans le ciel bleu avec un peu de Stratocumulus (une sorte de nuage), pour s'écraser quelques mètres plus loin. Mes huit têtes recouvertent de fines écailles me servaient à réfléchir à une bonne stratégie. Je pouvais restée regarder ce Centaure d'un regard fixe, grâce à mes paupières transparentes. Il ne pouvait pas m'attaquer par surprise. Il est toujours jaloux de ma jeunesse éternelle, grâce à mes gênes. Lui, il vieillit juste trente fois moins vite.

    Il s'était transformé. Ses bras se transformaient ! Son bras droit était maintenant équipé d'un bouclier et sa main gauche se transforma en boule de pic, bien pointu. Il était à pleine vitesse, on pouvait sentir le sol tremblé sous ces sabots. Il allait me frapper avec son poing. Je l'esquive grâce à salto prodigieux, j'arrivais donc derrière lui. Mais le premier coup simple qu'il avait frappé, m'avait touchée assez violemment. Quand j'atterris fortement sur la terre du pays de l'eau, elle trembla aussi sous mon poids. En même temps, c'était le corps de Hebiku. Il se rétablissait aussi peu à peu, comme son ennemi numéro un, ici présent, Kentauro.

    C'était un "vrai" combat, pas un combat d'échauffement, ce n'était pas de la rigolade. Je fis donc, instinctivement, exhalé le poison étant dans mon corps grâce et à cause de Hebiku. Ce poison était incolore et inodore. Dès qu'un Bijuu, ou un hôte de Bijuu le respirais, il en souffrait intérieurement. Il m'éloignait un peu de lui, pour garder une certaine distance entre lui et moi, pour ne pas être surpris d'une éventuelle attaque. Chacun attaquait presque machinalement, en l'ayant réfléchie. Enfin pas tous, j'attaquais aussi avec mon instinct de tueur, qui était endormit en moi, depuis de longues années, de non-pratique. Cette année ça faisait 200 ans, depuis la "guerre des dieux " comme l'appelait le Shogun.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Ven 2 Mar - 10:23

Même si le chuunin était probablement plus fort que la gamine lorsqu'ils n'étaient pas en mode bijuu, il fallait avouer que la tendance était plutôt inversé lorsqu'ils utilisaient leurs démons. En effet, la carrure imposante des monstres augmentaient considérablement la puissance de leurs coups physique. Hors, Akino avait plutôt opté pour la voie des armes plutôt que celle des pieds-poings, contrairement à son adversaire qui bénéficiait ainsi d'un avantage certain. Mais serait-il suffisant pour faire plier le fier centaure? Peut-être bien. Le serpent possédait des techniques, plus ou moins complexes en taïjutsu qui rendait l'esquive difficile, alors que Kentauro ne pouvait exploiter que les bases connus de son hôte, permettant à l'immonde créature d'éviter le plus gros des dégâts. Sa force physique n'avait rien à envier au serpent, néanmoins, le dieu pouvait être en colère contre son hôte qui était certes doté d'un grand potentiel, mais qui n'avait jamais pris la peine de l'exploiter totalement en développant des techniques dignes de ce nom. Malgré tout, le jeune homme contrôlant la monstrueuse bête ne pouvait pas abandonner pour si peu. Il pouvait probablement trouver une solution à ce problème avec ces options limitées.

Après tout, il récupérait de la vitalité régulièrement grâce à sa puissance inouïe. Enfin, c'est ce qu'il croyait. Quand bien même il possédait cet atout, son adversaire aussi, de plus, ce dernier s'amusa rapidement à libérer du poison de son corps. Le centaure reconnu bien là l'oeuvre de ce vil serpent, Hebiku. Ce genre de techniques lâches, mais efficace, pouvait très bien faire la différence sur un combat à forces égales ou presque. Il fallait agir et vite pour éviter que le combat ne tourne en la défaveur du démon de Kiri. Profitant du temps que mis la vipères, à plusieurs têtes, pour dégager son immondice, le mi-homme mi-cheval prit la peine de charger violemment son adversaire. Ses sabots piétinèrent de nombreux arbres, en projetant certains avec des mottes de terre et de nombreux cailloux de manière aléatoire. Il ne serait d'ailleurs pas étonnant de voir une partie d'entre eux venir s'écraser sur le village shinobi, qui se trouvait à proximité.

S'arrêtant net devant l'un de ses ennemis juré, le Dieu se servit de l'énergie cinétique accumulée pour libérer un coup de poing dévastateur. Bien qu'il ne s'agissait que d'un simple uppercut du bras gauche, la vitesse et la transformation simultanée en boule de pic de sa main devrait lui permettre de calmer les ardeurs du serpent. Et pour être sûr d'y arriver, il ne lésina pas sur les moyens utilisés pour le terrasser. Tel une suite logique, le bras gauche du centaure recula pour réinstaurer l'équité entre ses deux épaules tandis que le bras droit, en forme de bouclier depuis le début du combat, fut brandit pour lui casser les dents. Ce dernier coup serait certainement moins puissant que le premier, néanmoins, il avait le mérite d'avoir plus d'ampleur, et donc d'être légèrement moins évident à éviter. Par ailleurs, histoire de réduire en charpie ce simple verre de terre, un deuxième coup, extrêmement similaire au premier vint s'abattre sur sa cible. La question était désormais de savoir combien de dégâts avaient réellement subit son horrible antagoniste. Pris à part entière dans l'excitation d'une bataille à mort, Akino ne retenait pas ses coups et se contentait de les enchaîner sans vérifier si son ennemi les avait bien reçu ou non. Ainsi il finirait bien par le blesser gravement, bien que cela était également dangereux pour son corps qui manquait un peu de défense, du coup.

Du moins, c'est ce qu'il semblait laisser paraître. La vérité était peut-être tout autre. Le jeune homme n'était-il pas au fond de lui en train de douter de la justesse de ses actes? Cette question, il n'avait probablement pas le temps d'y répondre lui-même ou même d'y songer. La rage que les Dieux se portaient été bien trop grande pour que leurs simples volontés d'humains arrivent à les atteindre, en particulier pour ces deux-là.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Ven 9 Mar - 17:41


    J'avais la tête bien haute, enfin, les têtes biens hautes, en lui faisant bien comprendre à ce Centaure, que je n'avais même pas mal, que ça ne me faisait que des chatouilles. Alors que quand ça me touchait j'avais mal, son coup d'il y a deux minutes me faisaient mal, heureusement que mon pouvoir de guérison agissait vite. D'un regard percent, je le fixais. Ce chuunin qui était en réalité l'ennemi numéro 1 de mon Bijuus. Quelle étrange coïnsidence, le premier ninja que je croise sur cette terre est .. un homme-cheval !

    Une bise légère effleura mes visages écailleux, ainsi que mon corps aussi beau que les deux cents années passées dans les corps de petits et vulnérables humains, donc la vie est aussi courte que l'éphéméroptère, en comparaison avec la vie d'un Bijuus.

    Il m'attaqua à son tour, d'un coup de pics, que je contre avec mon chakra, tous comme ses autres attaques, qui ne m'arrivait pas. C'était comme si j'avais pris le dessus, sur mon adversaire qui m'avait battu jusqu'à maintenant, jusqu'à ses 95 ans.. Où je me suis cachée pour survivre, pour resté en vie dans le corps des plus forts. Et avant qu'il meurt j'allais dans celui de leur adversaire. C'est comme ça que j'ai survécue.

    Je lui fis Dageki no Sora, le coup céleste. Ce fameux coups de pied, avec chakra. Version Bijuus, c'était la queue qui servait de pied. Ce n'était pas le seul truc qui agissait sur lui. Mon poison qui était toujours dans les parages et qui tuais tout ce qu'il bougeait, à par moi, sinon, ça serait bête.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Sam 10 Mar - 10:49

La vile créature à qui il s'opposait ne semblait point souffrir de ses multiples offensives. Était-ce seulement du bluff venant de la part du serpent, ou avait-il trouvé un hôte vraiment intéressant cette fois-ci? Il fallait l'avouer, Kentauro avait choisit une personne intéressante mais qui n'avait pas su évoluer assez vite dans ces capacités de taïjutsu, afin de pouvoir bénéficier pleinement des avantages que le démon lui offrait. Mais au fond, était-ce vraiment sa faute? Le Dieu n'aurait-il pas pu chuchoter à l'oreille du chuunin son désir de puissance? Ce genre de question, il était trop tard pour se les poser. Les deux étaient probablement fautifs. Néanmoins, par fierté, ils n'étaient pas prêt d'abandonner si facilement. Kentauro était plutôt du genre à se battre jusqu'à la fin, peu importe l'issue que lui réservait son combat, après tout, s'était plus intéressant comme ça, lorsqu'il y avait un enjeu. Une bataille gagnait d'avance manquait un peu d'intérêt. De plus, sacrifier une vie humaine, après ce que la population de ce pays lui avait fait, ce n'était rien pour lui. Il pouvait laisser s'échapper sa colère, détruire le monde, cela n'avait pas d'importance par rapport à son conflit avec les trois autres Dieux. Encaissant sans broncher la même technique que tout à l'heure, réalisait par son ennemi juré, en amortissant légèrement les dégâts avec son bouclier, on pouvait noter un éclat particulier dans ses yeux. Il semblait résolu à amocher un maximum son adversaire, peu importe ce qu'il arrivait à son corps.

Tandis que le poison rongeait lentement, mais sûrement, son corps hybride, le démon fonça vers sa cible pour lui infliger le combo habituel, à savoir un coup de poing simple et une petite boucle de pic pour soulager les douleurs crâniennes d'Hebiku. La seule différence par rapport à son dernier assaut, c'est qu'il préféra se retirer avant de lancer un troisième coup, pour prendre le temps de préparer sa prochaine offensive. Comprenant parfaitement qu'il n'arriverait à rien en continuant ainsi, il préféra oublier un peu la puissance pour augmenter ses chances de blesser. C'était un choix judicieux, probablement, même si le résultat au final serait probablement le même. Cela ne lui coûtait rien d'essayer, dans tous les cas. C'est pourquoi, il transforma sa main restante en une lame colossale, suffisamment imposante pour rayer de la carte une partie du village en un seul coup. Cela lui permettrait ainsi d'utiliser la faible spécialité de son hôte: le Kenjutsu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Sam 10 Mar - 20:46


    J'étais essoufflé, enfin, un peu. Ma réserve de chakra diminue, diminue, et diminue encore et encore. Il m'en restait beaucoup encore, mais assez pour la fin ? Pas sur.. Je m'inquiétais, peut-être trop ! Sans aucun doute, beaucoup trop. Comme tout le temps, ça provenait du caractère de la petite Kitsuka. Cette fille qui est physiquement petite, sans défense; Hebiku utilisait cette facette pour vaincre l'ennemi. Par les préjugés, par les sentiments.. Là, où ça fait le plus mal.

    La végétation bougeait, tous bougeait autour de moi, même Kentauro. Il se précipitait sur moi, pour m'attaquer? Encore ! Il passe sa vie à m'attaquer avec cette boule de pics qui lui servait de main. Que j'évitais encore, pour plus de la troisième fois. Il n'avait pas encore compris, que ce truc ne me touchera pas. Mais il est un peu têtu. Et il continua..

    Il essaya de me mettre un poing, que je contre avec ma queue. Si j'étais avec mon corps d'humain, j'aurai fais pareil, avec la main. Mais là, je ne pouvais pas, vu que je n'avais pas de main.. Mon poison était toujours dans ses veines, il le cuit à petit feu, entre deux repas. Sa main où portait sa boule remplis de pics se transforma, en épée. Avait-il lu dans mes pensées un peu plus tôt ? Quand je disais, qu'il n'arrivera jamais à me trouver avec ça. Je ne pense pas, mais c'est curieux ! J'y mettrai pas ma main à couper !

    J'attaquais donc à mon tour, vu qu'on avait commencé comme ça, on finit comme ça. Mais avec un Jinchuuriki à terre. Sinon, je ne verrai pas l'utilité du combat ? J'attaquais donc à mon tour d'un (simple) coups de boule, de la tête la plus dure des huit. Je ne savais pas si je l'avais touché ou pas. Mais bien sûr, je l'espérais. Et qu'il sois K.O maintenant, car il me faisait perdre du temps. Il fallait que je retourne à Tetsu, pour revoir Hinori. Qu'est-ce qu'il fait ? Est-ce qu'il est encore en vie ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Lun 12 Mar - 17:14

Une nouvelle fois, son combo échoua. Le démon l'avait bien compris, il ne pourrait pas venir à bout de son adversaire en continuant de répéter inlassablement les mêmes gestes. A l'usure, le poison finirait par avoir raison de lui. Quand bien même il était plutôt costaud, le centaure faiblissait de plus en plus malgré une réserve de chakkra encore très importante. D'ailleurs, il semblait que son hôte était incapable d'en faire bonne usage, qu'il n'était pas prêt pour ce combat. Même s'il avait changé de tactique en transformant sa seconde main en épée, la difficulté ne changeait pas. Le serpent était plutôt agile et savait très bien exploité à son avantage la plupart des situations, ce qui lui permettait bien souvent de réduire les dégâts de ses adversaires de manière importante, voir à néant. Tentant malgré tout, pour l'honneur, de blesser son adversaire, Kentauro essaya d'utiliser la ruse pour y parvenir, en s'inspirant d'une technique d'Akino.

Alors que dans la version originale du jutsu, Daiki se servait de la lumière pour éblouir son antagoniste, afin de porter un coup dévastateur et difficile à esquiver, le centaure ne pouvait pas reproduire cet effet. Etant donné que son bras n'était pas une lame d'acier mais fait d'un matériaux inconnu ne reflétant rien de plus que la noirceur de son supposé coeur, il était obligé d'avoir recours à une autre astuce pour réaliser son attaque. Néanmoins, avant qu'il n'ai eut le temps d'y réfléchir sérieusement, il se fit attaquer par l'une des huit têtes de la pire espèce qui pouvait exister en ce monde. Heureusement, il ne s'agissait que d'un coup relativement basique qu'il pouvait facilement esquiver en devinant sa trajectoire. Il aurait été bien plus gênant à éviter avec du chakkra supplémentaire pour augmenter sa vitesse. Même s'il n'avait pas pris de dégâts, l'être mi-homme mi-cheval du admettre que l'action de son ennemi ne fut pas vaine. En effet, lorsque ce dernier avait réalisé cette attaque il avait donné l'atout manquant à la contre-attaque de l'hybride.

A force d'être attentif au moindre détail concernant son environnement, Kentauro avait remarqué que la qualité du sol sous leurs pieds titanesques se dégradaient rapidement. Tirant profit de la situation, le centaure fit un demi-tour sur lui-même pour utiliser ses sabots à bon escient. Tout en ciblant le serpent, il actionna ses pattes de tel sorte à créer un nuage de poussière de grande ampleur, mêlé de petits cailloux qui arriveraient probablement à réduire la vigilance et la vue de son adversaire quelques temps. Essayant d'être le plus rapide possible, pour qu'Hebiku n'ait pas le temps de réagir suffisamment vite pour s'en sortir indemne, le démon prépara son offensive avec toute la rage qu'il possédait en lui. Prenant appuis sur le sol, il utilisa l'allonge de son arme à son avantage. Il mit son bouclier face à lui pour se protéger d'une éventuelle attaque adversaire tandis que son épée venait se loger à sa droite sous le bouclier. Il contracta alors tout ses muscles avant de relâcher la pression d'un seul coup net, à l'horizontale au niveau du coup des têtes du serpent. Il espérait ainsi commençait à creuser la mort de son ennemi puisqu'une unique attaque ne serait pas assez puissante pour pénétrer profondément la chaire de sa proie, ses écailles lui servant de cotte de maille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Mer 14 Mar - 19:49


    Après qu'il est changé de "type de bras", l'épée était sa main à l'instant précis. Il utilisa une technique bien à lui; Tsukiyo. Elle consistait à placer sa lame au niveau de l'épaule, à l'horizontale, pointé vers moi, son adversaire. Où sa lame se dirigea vers les rayons lumineux du soleil, pour essayé d'éblouir l'adversaire. Je mis étais prise au piège, comme une débutante ! Je pris donc le coup de plein fouet, dans l'une de mes huit têtes. Je la mis en retrais pour essayé de récupéré, et de réparé ses blessures-là. On pouvait apercevoir un sourire sur mes visages écaillés.


    Sourire d'amusement ou sourire de moquerie ?

    Avoir encaissé cette attaque m'a permis de bien revenir sur terre. Ma seul queue me servit de tremplin, pour faire un salto et revenir devant lui, comme si rien ne c'était passé. Mon regard montrait encore cette rage comme son adversaire. Mais aussi, une soif de combat qui revenait en surface après de longues années enfouient dans ce monstre endormie qui se trouvait lui-même dans le petit corps de Kitsuka. Elle vivait avec lui, malgrés leurs différences; ils se complètent. Il lui apportait ce petit caractère combatif, et elle, cette partie de douceur.

    Kiri, ce pays rassemblé sur une île, avait un magnifique paysage. La mer, les forêts, les villages.. Tous pour se croire sur une île paradisiaque. A cause de notre terrible combat, ces paysages se dégradaient de plus en plus. Le centaure géant était mis en position de défence, c'est-à-dire, qu'il avait mis en avant son boulier, et au cas où s'il pouvait contrer, il avait son épée tout prêt. Bonne stratégie, mais seras-t-elle efficace ? Mon attaque était cette fois-çi, Dageki no Sora, mais derrière son dos. J'étais arrivée d'une rapidité imporessionnante, donc le coups était donc plus puissant. Mon poisson qui était encore dans l'air, et dans son organisme vital, le rongeait de l'intérieur. Quand ce coups était finis, je me mis sur mes gardes, prêt à toute attaque de son adversaire, le plus détesté.





Dernière édition par Kitsuka Hakuyo le Lun 19 Mar - 12:06, édité 1 fois (Raison : Une grosse faute >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Dim 18 Mar - 20:22

Tandis que le sanglant combat entre les divinités semblaient s'éterniser, la population de Kiri était probablement dans tous ses états. Quoi que, les officiers du village parvenaient peut-être à contenir toute l'agitation due à cet affrontement colossal. Cette situation chaotique semblait intéressante à observer, pour étudier le comportement de l'être humain en période de crise. Néanmoins, Kentauro n'avait pas le temps de diriger ses yeux titanesques vers ce village insignifiant, à cause de son adversaire. La seule chose à ce niveau là dont il pouvait être certain, à propos des forces militaires de Kiri, c'est qu'elles ne bougeraient pas d'un pouce pour se frotter à eux. Du moins tant que l'un d'entre eux ne serait pas terrassé. Ils avaient probablement peur que les deux monstres s'allient temporairement pour les anéantir comme de vulgaires moucherons, s'ils venaient à s'immiscer dans leur combat. De plus, le serment blanc et des légions de shinobi avaient déjà eu du mal à venir à bout du démon de la colère, seul. Alors ils ne s'imaginaient sûrement pas capable d'en battre deux en même temps, à moins d'être prêt à tout sacrifier, jusqu'à la dernière vie du continent.

Quoi qu'il en soit, le dernier coup porté par le centaure semblait avoir fait mouche. Il avait réussi miraculeusement, ou non, à amocher sérieusement l'une des huit têtes du reptile sans pattes. Toutefois, il ne fallait pas se contenter de si peu pour crier victoire. Comme l'on pouvait si attendre, Hebiku préféra jouer la sécurité et éviter de prendre des risques inutiles. C'est pourquoi, il recula sa tête blessé derrière les sept autres, le temps qu'elle récupère. Il était vicieux, ça c'était un fait certain. Son poison rongeait les entrailles du jinchuuriki mâle doucement, la douleur était pour lui atroce mais supportable. C'est d'ailleurs cette souffrance qui alimentait la rage croissante du jeune homme que l'on pouvait sentir dans le regard du monstre. Alors que son adversaire lui souriait avec son petit air mesquin, lui affichait un visage de marbre mettant en valeur les sentiments qui se dégageaient de son simple regard. Prêt à toute éventualité, il portait fièrement son bouclier devant lui pour se protéger avec son épée légèrement reculé pour embrocher la prochaine tête qui se mettrait sur son chemin.

Hebiku ne se fit pas attendre longtemps avant d'utiliser son coup favoris. Néanmoins, cette fois il décida de s'attaquer au dos de Kentauro, un choix peu judicieux qui avait cependant le mérite d'être efficace en cas de réussite. Peu judicieux, pourquoi? Tout simplement parce qu'il s'agissait d'une partie difficile à atteindre lorsque l'on visait un centaure. Les quatre pattes de l'hybride disposaient de muscles puissants permettant de basculer rapidement son centre de gravité un peu plus loin pour éviter l'attaque. Malheureusement, l'habileté de la vipère était telle que son mouvement semblait avoir été prédis et rendu inutile. Juste avant que l'attaque de son antagoniste ne l'atteigne, le centaure puisa dans ses réserves de chakkra pour tenter de contrer la technique de son ennemi. Tandis que son épée décolla du sol dans un nuage de poussière aveuglant pour ralentir la queue du serpent, son bouclier vint se loger tant bien que mal entre lui et son adversaire. La puissance de l'offensive fut telle qu'il ne pu la bloquer totalement et il en subit le contre coup. Se cambrant de douleur, la divinité ne lâcha pas le morceau, tel un fauve acculé, son bras - épée se dirigea rapidement vers l'une des sept têtes intacts d'Hebiku afin de l'embrocher. Ce coup devait marcher. Du moins son hôte l'espérait sincèrement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Amy



Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1059
Date d'inscription : 02/02/2011


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Lun 19 Mar - 16:49


    Hebiku voyait que Kentauro, son ennemie depusi la nuit des temps, avait quelques peu du mal. Surtout avec ma technique, dont il essaya de contré. Mais il ne réussit qu'une petite partie. Tout ça pour ça.. En même temps, mon attasue était si puissante qu'il se ramassa toute se qu'il n'avait pas réussit à contré. C'était beau et bon, de se sentir puissant. Surtout puissant contre la personne qui nous avait battu, il y a un peu moins de cent années. De plus son hôte, Akino Daiki, était plus haut gradé et plus âgé que la mienne. Il n'avait pas réussit a en tiré profit. Dommage pour lui ! J'espère qu'il n'a pas une technique dite " Secrète " qui peut changé le cours du combat. Je ne pouvais pas être sûre de ce point là. Je ne connaissais pas le répertoire des techniques de son hôte. Mais celle de Kentauro, j'avais eu un petit apperçu lors de nos précédents combats. Comme toute ces "transformations" de bras, bien-sur, il n'en avait pas que deux !

    Arpès qu'il ait contrer un peu de ma technique, il m'attaqua simplement d'un coup de son épée "organique". Ce démon qui joue des sentiments pour énervé les personnes. L'épée me coupa quelques écailles. Ce sourire sadiaque réaparu sur mon visage, ce sentiment de colère, de peur, de combat. Me rappelait tout ce que j'avais fais avant d'arrivé là. J'avais été dans beaucoup de pays, pour testé le corps de petite fille de cette Kitsuka. A travers des nombreux voyage dans des pays complètements différents, comme à Yuki No Kuni où les châteux était glacé tellement qu'ils étaient froids, ou bien, comme à Kusa No Kuni où les arbres poussaient en abondance grâce au climat tropical, et bien d'autre encore..

    J'effectuais encore, ma technique préféré, Dageki no Sora. Vu qu'elle fait mouche sur toutes ses prestations. Un jour ou l'autre, il arrivera à l'esquivé. Et je devrais en utilisé un autre technique, du même genre, mais une autre technique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Taisho Akainu



Rang D




Masculin
Nombre de messages : 108
Date d'inscription : 10/01/2012


MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   Ven 23 Mar - 22:31

L'habileté conférait par l'hôte de son adversaire était exceptionnelle, Kentauro devait reconnaître que le vil serpent n'avait pas perdu son temps lors du siècle passait. Il avait trouvé un corps capable d'exprimer tout son potentiel, du moins presque, lorsqu'il serait arrivé à maturité dans quelques années. Il lui suffisait juste de survivre quelques temps encore et il pourrait probablement se mettre en quête d'autres combats titanesques. Refusant toutefois de se laisser abattre sans rien faire, le centaure, incapable d'esquiver la technique, pourtant simple, de son ennemi juré, se sentit d'âme à laisser tomber totalement sa défense au profit de sa puissance de frappe, même si cela restait risible. Tout simplement parce qu'il ne pouvait pas exploité la puissance de son hôte correctement dans ce corps gigantesque qui donnait un sacré avantage aux techniques de taïjutsu grâce à leurs forces colossales. Kentauro aurait probablement beaucoup plus de chance dans un combat sous forme humaine, cependant cela était impossible lors de la confrontation entre deux bijuus. C'est comme si leur chakkra résonnait et provoquer la destruction inévitablement, autour d'eux, lorsqu'ils prenaient conscience de la présence de l'autre.

C'était certainement due à leur haine mutuelle qu'ils n'arrivaient pas à mettre de coté ne serait qu'une seconde. Cette haine était tellement grande, qu'aucun d'eux ne prononçaient le moindre mot pendant la bataille. N'ayant même pas le temps de souffler un peu, la même attaque avec une variante légère de temps en temps fut utilisé par la vipère. Malgré sa tentative d'esquive, le coup le toucha presque de plein fouet. Il commençait à voir au travers de la technique de son ennemi, cependant c'était loin d'être suffisant pour pouvoir espérer éviter tous les dégâts qu'elle pouvait provoquer. Heureusement, son bouclier, toujours actif, lui permit de minimiser encore une fois, un peu les dégâts. Pourtant, il décida d'abandonner sa seule véritable protection pour pouvoir être offensivement plus efficace.

Sa main droite passa d'une forme rectangulaire avec une sorte de pointe au bout orienté vers le bas à une forme qui ressemblait un peu plus à sa façon de se battre. En effet, sa main prit l'apparence d'une épée, semblable à celle de sa main gauche mais avec une taille moins importante. Imitant le style de grands guerriers ambidextre, le démon comptait se battre avec deux épées au lieu d'une, permettant ainsi, de porter plus de coups, plus vite, et donc probablement d'infliger des dégâts plus important à son antagoniste. Une fois positionnée correctement face à son adversaire, on pu percevoir la lourde respiration, lente également, du centaure préparant son combo. Lorsqu'il se sentit prêt, il accéléra brusquement son rythme cardiaque pour porter des coups d'une rare intensité. Sa lame gauche s'éleva vers le ciel avant de retomber verticalement sur la tête la plus au centre du serpent, si celui-ci ne faisait rien pour l'éviter, avant d'enchaîner par une autre frappe. Sa main droite qui suivit une trajectoire semblable à un demi-cercle coté droit tentant de s'enfoncer au niveau de la séparation du corps démoniaque en plusieurs têtes. Enfin, son troisième et dernier coup tenta, quant à lui, de couper en deux la tête juste à gauche de celle qui avait subit la première offensive, en faisant partir l'épée du sol vers le ciel aussi verticalement que possible.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Mon arrivée dans ce pays mystérieux.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon arrivée dans ce pays mystérieux.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Corruption Dans Mon Pays, Haïti, Mais pas Dans Mon Gouvernement
» rendez-vous mystérieux
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?
» Nuage mystérieux , j'espère que tu as du courage ![Nuage Mystérieux mais sinon , libre ^^]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: Archive NOR-
Sauter vers: