Partagez | 
 

 On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Jeu 7 Juin - 22:59

Le repas terminé, c'est plein d'énergie et d'entrain qu'ils poursuivirent leur mission (Oui, j'en rajoute). Encore que passer l'après-midi dans les profondeurs de l'île flottante (Héhé) Kumo-jin n'était pas des plus plaisante. Profitant de leurs derniers rayons de soleil, les Kumo-jin entrèrent dans le grand hall d'accès à la prison. Plusieurs membres de la police étaient naturellement présents et c'est à l'un des bureaux que Kaeldane se présenta.

- Docteur Hoshizora, mandaté par le Raïkage en personne. Veuillez nous donner accès au souterrain principal.

Le policier s'exécuta sans un mot. "Hoshizora" puis, "Raïkage" dans la même phrase suffisait au troufion pour ne pas discuter l'ordre et c'était sans compter la carrure reconnaissable de Kaeldane. Il mena le groupe jusqu'à un grand portail en fer, où se trouvais un barrage d'une dizaine d'hommes. A l'approche du troufion, ils s'écartèrent en dévisageant les Shinobis. L'un d'entre eux, le chef de l'escouade, s'approcha de Kaeldane.

- Vous êtes les Shinobis ? Oui, pas beaucoup de doutes là-dessus. Vous voyez ce souterrain ? Au fond, vous y trouverez les cellules, des trous dans le sol pour qu'ces racailles croupissent lentement. On n'est pas des bêtes, nos ingénieurs ont trouvé des p'tites merveilles pour les nourrir sans se déplacer. C'est pas merveilleux ? Ca nous évite de bouger là-dessous.. Mais on est bien obligé d'envoyer quelques patrouilles. Et il se trouve qu'on a perdu la liaison radio avec l'une d'entre elles. Pourtant, malgré la profondeur, on n'a pas trop de soucis de ce côté-là. C'pour ça qu'on a d'mandé au Raïkage d'vous envoyer.


Kaeldane réfléchit, un des prisonnier serait sorti de son trou ? Rien n'était moins sûr, ou bien l'équipe s'était-elle aventurée trop loin dans les souterrains et s'était perdue. Dans tous les cas, il était urgent d'éclaircir les mystères de cette histoire.

- Nous partons maintenant, j'avais envisagé un possible périple là-dedans et je nous ai pris un repas chacun au cas où l'on devrait s'éterniser ici plus longtemps que prévu. Rei, Meigetsu, prenez donc quelques torches de leur réserve avec moi, nous les allumerons grâce à notre chakra pour baliser le chemin, même si nous prendrons tout de même une carte des lieux.

Il prit l'une des cartes du chef d'escouade.


- Je te la confie Rei, garde la précieusement. Bien, nous sommes prêts, allons-y.

La porte fut ouverte et le policier souffla un "Bon courage", avant de refermer la porte derrière eux. Prenant d'une main l'un des bouts de bois, Kaeldane craqua une allumette et l'alluma avant de l'accrocher à quelques dizaines de mètres de l'entrée.


- Nous baliserons notre chemin à cette distance et ce, constamment. Je ne souhaitais pas rester plus longtemps avec la troupe.. Ne craignez rien, on ne prendra pas de risques inutiles.

Il s'arrêta quelques instants, fronça les sourcils et reprit d'un ton plus sévère.

- Par contre, et ce tant que l'on sera fourré dans ce trou à rat, je ne veux AUCUNE prise de risque inutile, j'espère m'être bien fait comprendre.


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Ven 8 Juin - 11:15

Le plus important dans notre mission restait à faire ; nous rendre à la prison, vu qu’apparemment un petit problème avait surgis. Bon, comme aujourd’hui, je n’ai pas bien le temps de parler un peu à Miss Tsuko pour prendre des nouvelles de tout le monde, je reviendrais la voir quand j’aurais plus mon temps. Je regardais ensuite à ma montre ; il était 13h et grosse surprise, Kae-sensei nous avait invité à manger un râmen. Il n’ets pas si méchant que cela, au fond […].

Bref, après notre repas, nous nous dirigeâmes vers la prison, située dans les bas fonds de Kumo. Une fois arrivés là-bas, nous tombions encore sur un de leurs employés qui nous expliqua en gros qu’il y avait un de leurs prisonniers qui s’était échappé de sa cellule et qu’apparemment l’unité qu’ils avaient envoyé n’était pas revenu ; enfin d’après ce que j’ai écouté. N’étant pas tout le temps attentive, je l’avoue… Puis après tant de blabla, Kae-sensei nous adressa la parole, à Mei et moi.

- Nous partons maintenant, j'avais envisagé un possible périple là-dedans et je nous ai pris un repas chacun au cas où l'on devrait s'éterniser ici plus longtemps que prévu. Rei, Meigetsu, prenez donc quelques torches de leur réserve avec moi, nous les allumerons grâce à notre chakra pour baliser le chemin, même si nous prendrons tout de même une carte des lieux.

Puis je le vis ensuite prendre une des cartes d’un des chefs de l’escouade. C’est classe, il avait même prévu le repas de ce soir où cas où qu’on s’y éternise, ce que je n’ai pas envie du tout car sérieux, ça fout les chocottes de rester dans un endroit pareil. Bouh, j’en ai la chair de poule rien que d’y penser, mais je n’eux pas vraiment le temps d’y penser que notre sensei me confiait la carte en main propre.

- Je te la confie Rei, garde la précieusement. Bien, nous sommes prêts, allons-y.

Je pris la carte puis la rangeais très soigneusement dans mon sac, la mettant bien en évidence pour quand on ait besoin, je la prenne rapidement. Nous rentrâmes alors ensuite dans les souterrains de la prison et le chef d’escouade nous souhaita une bonne chance. On va en avoir besoin, je le sens… Nous prîmes ensuite des torches qu’on alluma puis une fois que chacun de nous l’eut dans les mains, c’était parti pour la grande exploration.

- Nous baliserons notre chemin à cette distance et ce, constamment. Je ne souhaitais pas rester plus longtemps avec la troupe.. Ne craignez rien, on ne prendra pas de risques inutiles.

J’écoutais plus attentivement les explications qu’il donnait puis me dis que j’avais vraiment hâte qu’on finisse cette mission tiens. Nous commençâmes à marcher lorsque notre sensei s’arrêta brusquement pour prendre un ton plus sévère.

- Par contre, et ce tant que l'on sera fourré dans ce trou à rat, je ne veux AUCUNE prise de risque inutile, j'espère m'être bien fait comprendre.

Pas de problème de mon côté, je ne prendrais aucun risque. Il fait trop noir et je ne me sens pas très à l’aise dans cet endroit. Bon, je crois que je vais me servir de la carte tout de suite, on avancera plus rapidement et on sortira plus rapidement surtout ! Je la pris donc puis l’éclairais un peu avec ma torche. Nous étions donc dans le couloir principal. Regardant la carte attentivement, il était marqué qu’il y avait deux passages ; un sur la droite, un sur la gauche, apparemment pas très loin de là. Si on regarde encore un peu près, le passage de gauche mène tout droit au bout de la prison, ce qui se trouve encore plus dans les profondeurs. Donc la logique même devrait nous indiquer de prendre ce chemin. Bon, l’autre chemin rejoint aussi mais se sépare sur un bout pour donner encore sur un autre chemin. Je regardais ensuite mes coéquipier puis fronça les sourcils quelques instants.

« Je pense que le plus logique serait de prendre le passage de gauche, pour nous amener à la fin de la prison. Mais le problème, comme on ne sait ni où se trouve exactement l’équipe d’employé, ni ce fameux prisonnier, j’ai peur qu’il faille qu’on visite toute la prison…. Vous en pensez quoi Kae-sensei ? »

Je ne voulais pas continuer le chemin sans qu’on soit sûr de notre direction. D’après cette carte, on pourrait trop facilement se perdre donc il vaut mieux être très prudent.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas

Hoshizora Meigetsu

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 21/05/2012


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Ven 8 Juin - 14:15



Team KRM dans les souterrains ♫





    Une obscurité totale, au fur et à mesure que nous avancions. Une odeur de moisissure émanant de chaque cellules et tout un tas de rats, parcourant le sol, à la recherche de viande froide. C'est en tout cas, la description de notre prison que je me fis, à cet instant précis. Kaeldane sensei, avait réussi à prendre une carte complète des souterrains ainsi que des torches et des vivres, si jamais, nous rencontrions un problème. Ce qui malheureusement, risquai d'être le cas. Après nous avoir dis, ses instructions, il demanda à Rei chan, de prendre en charge la carte puis me confis une des torches pour illuminer une parcelle, du couloir. Nous marchâmes durant cinq minutes, sans même savoir dans quelle direction, nous allions jusqu'à que Rei, stoppe notre avancé d'un signe bref. Qu'est ce qui se passe? A t'elle vu quelque chose?! En tous cas, nous venions de distinguer un nouveau chemin, sous forme d'escalier sur notre gauche. Mais jusqu’où nous mènerai t'il? Allez savoir.

    «Je pense que le plus logique serait de prendre le passage de gauche, pour nous amener à la fin de la prison. Mais le problème, comme on ne sait ni où se trouve exactement l’équipe d’employé, ni ce fameux prisonnier, j’ai peur qu’il faille qu’on visite toute la prison…. Vous en pensez quoi Kae-sensei ?»

    Les escaliers sur notre gauche étaient raide, humide et remplis de toile d’araignée. Je ne savais que choisir et apparemment, Kaeldane sensei etait dans le même cas, dans sa façon de se gratter le bouc du menton. C'est pourquoi, je me tourna en direction du couloir, dans le but de trouver un indice de l'équipe. Hélas il y avait rien. Si un criminel était la cause, de la disparition des employés, que ferai t'il? A mon avis, il irai le plus loin possible en prenant des chemins que personne, n'ose prendre pour le suivre. Mais sa ne restait qu'une hypothèse. Je répondis donc d'une voix claire.

    «Je suis d'accord pour qu'on prenne les escaliers, sur notre gauche. Si dans cette histoire, il est question de criminalité, alors écoutons Rei chan. Ainsi nous arriverons au bout de ces souterrains. Si l'équipe d'employé n'est pas la bas alors nous reviendrons par le couloir principal et nous botterons les fesses, à tous les criminels hors de leurs cellules. Vous en dites quoi, Kaeldane sensei?»

    Pendant que nous attendions la réponse de notre maître, je me rapprocha des escaliers tout en pointant ma lampe torche, sur chacune des marches. Je ressentais comme une autre présence parmi nous, nous attendant en bas et de ce fait, je sentais l'adrénaline bouillir en moi! C'est lorsque j'entendis un sifflement provenant du passage, que je me lança à descendre les marches sans même attendre le signal de Kaeldane sensei. Qu'est ce que j'avais entendu?! S’agissait bien t'il d'une prise d'otage?!

    «Qui est la? Montrez vous!»

    Une fois en bas du passage, je me retrouva seul face à une étendu d'obscurité. face à ambiance sinistre. Mon corps tremblait de peur, et des sueurs froide parcoururent alors tout mon corps. Que devais je faire? Y avait il vraiment quelqu'un? Tout ce qu'il me restai à faire, c'était d'attendre que Kaeldane sensei et Rei chan me rejoigne.


© Hoshizora Meigetsu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Ven 8 Juin - 14:31

Ankaku était dans la prison depuis un moment et avis mis en scène une pseudo évasion, pour cela il avait demandé à être enfermé dans les gouffres de la prison et alors que la patrouille passait, il avait juste utiliser un jutsu pour les endormir profondèment et ainsi s'enfuir, bien sur les gardes étaient au courrant, mais il fallait que ca fasse vrai.

Alors qu'il entendait des bruits non loin de là, il fut surpris de voir qu'un seul ninja avait pris l'avance et que ne fut sa surprise de voir que c'était l'impétueux Meigetsu... Quel aubaine, Ankaku n'en attendait pas autant et cela pimenterai encore plus les choses.

Le jeune Meigetsu était là a quelque mettre, met vu la tenue du Kage qui le rendait méconnaissable, il surgit un kunai à la main et le pointa sous la gorge du jeune ninja.

    "Dangereux de s'aventurer seul dans les méandres de ce labyrinthe. Je te déconseille de bouger sinon je te tranche la gorge..."


Il se tenait face à lui, le visage camouflé, une tenue pas du tout reconnaissable, il savait maintenant que les autres n'allaient plus tarder... mais quel erreur de Kaeldane de ne pas avoir pu prévoir ce que Meigetsu allait faire, ils étaient maintenant en position de faiblesse et Ankaku était curieux de voir ce que le chef d'équipe allait faire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Ven 8 Juin - 15:41

- Le p'tit c.. Reste derrière moi Rei, on descend sans imprudence..

Le jeune Meigetsu allait passer un sale quart d'heure quand Kaeldane réussirait à mettre la main dessus, mais pour le moment, il était urgent de savoir ce qu'il en était advenu. Bien entendu le sifflement l'avait intrigué, mais s'élancer aussi rapidement, qui plus est tout seul, c'était juste inconscient. Ce qui était fait ne pouvait être défait, et les deux Shinobis restant descendirent sans bruit les escaliers de pierre. Il convenait maintenant de réfléchir à une stratégie pour récupérer le surexcité.

Il ne voulait pas prendre le risque de perdre son deuxième élève aussi, il lui expliqua son plan.

- Je vais m'exposer le premier dans la salle. En entrant, plutôt qu'une torche, je vais utiliser un peu de chakra Hikiriton du bout de mes doigts. Quand je me serai avancé de quelques pas, cela devrait suffire à éblouir légèrement une personne nous faisant face dans la salle, mais pas suffisamment pour qu'il se sente menacé. Tu devras profiter de cet instant pour passer derrière moi et te trouver une planque rapidement derrière une pierre ou une colonne. Vu ma carrure et la tienne, l'illusion devrait fonctionner, ils seront focalisés sur ma silhouette. Surtout n'intervient que pour récupérer Meigetsu et une fois cela fait, vous courrez jusqu'à la sortie de la prison sans vous retourner. Tu n'as pas intérêt à être aussi impulsive que ton camarade..

Bien, il avait trouvé un moyen potentiel, mais très risqué, de mettre Rei en réserve. Maintenant, il s'agissait de savoir comment la suite allait se passer. Alors qu'ils arrivaient au dernier détour de l'escalier, Kaeldane éteint sa torche et alluma ses doigts grâce à l'Hikiriton. Il pénétra dans la grande pièce, lentement, pour permettre à Rei de calculer le bon moment. De plus, il tenait ses doigts près de son visage pour éblouir un quelconque opposant. C'est alors qu'il vit devant lui le jeune Meigetsu, un kunaï sous la gorge et un homme masqué derrière lui.

- Hm.. Alors c'est toi le fugitif ? Et que comptes-tu faire de ce garçon au juste ? Vu l'endroit où t'as été enfermé, c'est qu't'es un fou dangereux mon pote, jamais le Village te rendra la liberté, même en échange du gosse.

Kaeldane savait qu'il jouait un jeu dangereux également. Non seulement il faisait paniquer cruellement son élève, mais la tension pouvait monter trop rapidement et cela pouvait nuire à la sécurité de Meigetsu.

- Maintenant, contre moi... T'as peut-être plus de chances d'obtenir c'que tu veux, mais va falloir me chopper et ça... Je doute que ce soit à ta portée. Alors sois gentil, rend moi le garçon..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Sam 9 Juin - 11:27

Ankaku regardait son vieil ami qui se tenait face à lui, arrogant envers le vagabond, ce qui était logique. Mais il était totalement amusé, il le défiait et il était totalement sur de lui sans avoir évaluer la puissance de son adversaire. Etait il donc aussi impulsif que ce jeune ninja? Ankaku n'y croyait pas. Mais ce qui l'amusait encore plus, était le fait qu'il manquait le troisième shinobi. Il avait sans doute du lui demander de surveiller ces arrières ou de tenter une manoeuvre pour déstabiliser le vagabond qu'il était a ce moment même.

Il décidait alors de rentrer dans le jeu pour voir la suite des évènements.

    "Je ne demande pas ma liberté, je la prend..crois tu que tu pourras m'arrêter et cela même au prix de ton petit protéger?."


Ankaku poussa violemment le jeune Meigetsu en direction de Kaeldane. Il reculait alors quelque peu tout en observant les faits et geste des ninjas.

    "A deux contre un, cela sera beaucoup plus équitable pour vous, je suis même décu que votre Raikage n'est envoyé que deux ninjas pour m'arreter... il se croit vraiment au dessus de tout apparement..."


Ankaku faisait exprès d'etre dupé, pour voir un peu le plan qu'ils avaient envisagé. Il fixait de derrière son masque ce cher Kaeldane...

    "La vrai question est : Pourrez vous sortir vivant d'ici?"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Sam 9 Juin - 13:11

A peine avait-il entendu du bruit que Mei s’était précipité en prenant les escaliers de gauche. Roh, il n’aurait pas pu attendre sérieux… Soupirant, je descendis doucement sans faire de bruit derrière Kae-sensei. Ces escaliers en pierre n’étaient pas super bien taillés et il serait trop facile de se péter la cheville, si on tombe. Nous nous arrêtâmes ensuite lorsque nous étions arrivés à la fin des escaliers pour qu’il explique ensuite son plan.

- Je vais m'exposer le premier dans la salle. En entrant, plutôt qu'une torche, je vais utiliser un peu de chakra Hikiriton du bout de mes doigts. Quand je me serai avancé de quelques pas, cela devrait suffire à éblouir légèrement une personne nous faisant face dans la salle, mais pas suffisamment pour qu'il se sente menacé. Tu devras profiter de cet instant pour passer derrière moi et te trouver une planque rapidement derrière une pierre ou une colonne. Vu ma carrure et la tienne, l'illusion devrait fonctionner, ils seront focalisés sur ma silhouette. Surtout n'intervient que pour récupérer Meigetsu et une fois cela fait, vous courrez jusqu'à la sortie de la prison sans vous retourner. Tu n'as pas intérêt à être aussi impulsive que ton camarade..

Je l’écoutais très attentivement ; il n’est pas question de se perdre ou de perdre un membre de notre équipe. Tout d’abord, je suivis Kae-sensei, en me mettant derrière lui car ça ferait office d’illusion vu nos carrures respectives puis une fois entrés dans la grande salle, j’attendis quelques secondes, voyant Mei le couteau sous la gorge. Je fronçais les sourcils en espérant qu’il ne soit pas trop effrayé puis commença très discrètement à marcher dans l’ombre, profitant de toutes les colonnes environnantes pour m’aider à me fondre dans l’ombre et ainsi ne pas me faire repérer. J’étais tellement concentrée sur ma tâche personnelle que j’en oubliais ce qu’ils pouvaient bien se dire. Je devais rester concentrée et ne pas être ni impulsive, ni imprudente. Une fois que l’homme masqué ait poussé violemment Mei, je ne sortis pas vraiment de l’ombre. Personne ne pourrait me voir, il n’y avait qu’un flux de lumière et c’était le hikiriton de Sensei. Je mis une main sur la bouche de Mei pour qu’il évite de crier et l’entraînais avec moi pour que nous puissions nous enfuir de là. Puis une fois sortis de la salle, je lui chuchotais à l’oreille qu’il fallait qu’on sorte le plus rapidement possible et sans bruit si possible. Je commençais ensuite à courir dans les escaliers les sautant deux par deux pour arriver plus vite en haut sauf que comme c’était super casse-gueule et que j’étais en bottes à talons, aujourd’hui, en voulant me retourner pour voir que Mei nous suivait toujours, je me cassais la gueule, à la fin des escaliers pratiquement u_u puis entendit un crac venant de ma cheville, sûrement. J’esquissais par la suite une grimace de douleur puis étant un peu fière, je me relevais non sans mal, époussetais mes vêtements et bien que ça appuyais sur ma cheville, sans rien dire, je me remis à marcher cette fois-ci. Nous n’étions plus loin de la sortie, ça allait être bon.

Une fois que nous arrivions enfin à hauteur de la sortie, je fis signe à un des employés pour qu’ils nous ouvrent et lui expliqua brièvement que ça allait se combattre dans la partie inférieure du bâtiment. Je vis ensuite une chaise et me précipitais presque dessus, tellement que ma cheville me lançait. Il me manquait plus que ça ; me faire un truc à peine sur ma première mission. Quelle dégourdie franchement… J’espère au moins que Kae-sensei va s’en sortir et que ce ne soit pas lui qui me soigne. Je ne veux pas qu’il fasse des expériences bizarres par la même occasion T.T Je me retournais ensuite vers Mei puis lui poka de nouveau la joue.

« Hé qu’est-ce qui t’as pris d’aller te fourrer comme ça dans le pétrin ? Imagine, il t’aurait fait quelque chose, j’aurais été super triste et je serais partie tête baissée pour te récupérer. »

Ce n’était pas vraiment un reproche mais disons que notre relation est un peu plus que de la profonde amitié depuis notre enfance. On s’épaule toujours l’un l’autre et je serais vraiment triste qu’il ait quoi que ce soit de grave. Il ne restait plus qu’à attendre que notre sensei revienne vivant des enfers de la prison…

Revenir en haut Aller en bas

Hoshizora Meigetsu

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 21/05/2012


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Sam 9 Juin - 20:35







    Après une tentative désespéré, de Kaeldane sensei et Rei chan, je réussis enfin à sortir de l'emprise de notre agresseur. Je ressentais enfin de nouveau ma respiration car il faut dire, qu'avoir un kunai sous la gorge, c'est quand même pas du jolie. Pendant que notre maître entama une discussion contre l'homme masqué, Rei chan me fit remonter à la surface tout en me fessant comprendre, que j'avais fais une énorme boulette. C'est une fois en haut de la prison, que je me rendis compte de sa blessure. Sa cheville était légèrement bleu, mais gravement enflée.

    "Rei chan, reste assis & ne bouge surtout pas! Putain! Pourquoi il faut toujours que je mette en danger la vie des autres.. C'est pas ce que je voulais! Et si il arrivai malheur à Kaeldane sensei à cause de moi?!.. Merde!!" dis je d'un air totalement désespéré.

    Je sortis alors un bandage d'une des armoires, se trouvant à proximité puis pris soins de nettoyer la blessure de ma coéquipière. Je sentai bien qu'elle souffrait malgré, ce que laissa penser. Un énorme sentiment de culpabilité m'envahis alors..

    "Excuse moi, Rei chan! Je.. Je ne sais pas.. Ce qui m'a pris. Je ne mérite pas d'être dans cette équipe. Je ne mérite pas d'être shinobi.. Imagine qu'il arrive quelque chose à Kaeldane sensei.. Dis moi, si sa fait mal pendant que je met le bandage!"

    Une fois le bandage finis, je me releva et frappa, dans le premier mur à ma proximité.

    Spoiler:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Dim 10 Juin - 12:03

Alors que leur adversaire se libérait de Meigetsu, le projetant vers Kaeldane, la jeune Shinobi en réserve se découvrit pour emmener comme convenu, son ami en sureté. Kaeldane restait immobile devant la porte de pierre, pour enlever toute idée de poursuite à son opposant. Restait à déterminer comment il allait agir maintenant, il ne savait rien de son adversaire, il ne savait pas si les deux jeunes étaient en sureté... Il ne pouvait de plus pas se permettre d'attaquer de front, c'était un médecin et pas un tank. Les mains près de son abdomen, il concentra son chakra tout en fixant son adversaire.

- On passe aux choses sérieuses ? (Hm, hm..)

Alors qu'un grand rayon de lumière se dégageait en direction de l'homme masqué, Kaeldane profita de cet instant pour s'enfuir à son tour. "On lui a fait deux fois le même coup, j'me demande comment il va réagir". Profitant de sa légère avance, le docteur remonta le plus possible de son chemin, n'omettant pas de récupérer les torches au fur et à mesure qu'il les dépassait. Alors, arrivé à une bifurcation, il replaça les torches dans une autre direction, pour que son poursuivant ne sache pas où aller. Soit il suivait la bonne direction et finissait entre les mains des gardes, soit il suivait Kaeldane et le Docteur serait alors certain de la sécurité de Meigetsu et Rei. Au détour d'une colonne, il attendait que son adversaire arrive, si celui-ci était pressé, il pourrait peut-être le surprendre.

- C'vraiment pas d'veine d'être bloqué dans ce trou...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Dim 10 Juin - 12:20


Ankaku était décu et à la fois amusé par cette piètre tentative de fuite de Kaeldane, laissant par la même occassion ces deux protégés démunis de toute protection. Il laissait donc Kaeldane fuir, mais il savait que cette fuite était un petit leurre pour l'éloigner de ces deux shinobis... Ankaku s'attendait à mieux et il aurait cru que Kaeldane gagnait plus de temps en le retenant que de fuir pour le faire tomber dans un piège aussi évident qu'un cratère au mileu d'un champs de bataille.

Ankaku avait ressenti la présence des deux autres shinobis qui n'étaient pas bien loin surement ralentis par ce dédale labyrinthique ou un autre facteur. Il s'en moquait et partait donc à la rencontre des deux autres ninjas, se trouvant un étage au dessus de lui... la base d'un ninja est la discrétion, mais ils avaient homis plein de détail a ce sujet du a leur inexpérience du terrain... et pourtant le terrain de jeuétait Kumo.

Le kage avait une connaissance parfaite de la prison et il savait bien que les deux autres ninjas avaient utilisées un petit passage se trouvant quelques pas où se trouvait avant Kaeldane. Il décidait donc de l'emprunter tranquillement, laissant le fuyard dans sa détresse.

Ankaku arrivait rapidement où les deux jeunes shinobis se tenaient, c'était un endroit un peu moins clos... et ils avaient fais l'erreur d'y rester... à première vu il s'agissait surement d'une blessure... quel dommage pour eux.

"Quel belle surprise, je perd une cible pour en retrouver deux... serais ce mon jour de chance?"

Ankaku s'était montré délibérement pour ensuite disparaitre.. comme si il n'avait jamais été la et pourtant il n'avait jamais été aussi près...

"Voilà deux proie au prise du prédateur ahahaha"

Il réapparait face à face avec Meigetsu et le regardait en sourriant derrière son masque.


"Comme votre sensei vous a abandonné, je crois que nous allons nous amuser ensemble"

Sans dire un mot, il décrocha un coup de poing en plein dans la face de Meigetsu, le repoussant à plusieur mètre et ainsi laissant Ankaku seul face à la jeune Rei.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Dim 10 Juin - 14:41

Je n’eus pas vraiment le temps de dire ce que je m’étais fais que Mei avait remarqué que ma cheville était gravement enflée.

"Rei chan, reste assis & ne bouge surtout pas! Putain! Pourquoi il faut toujours que je mette en danger la vie des autres.. C'est pas ce que je voulais! Et si il arrivai malheur à Kaeldane sensei à cause de moi?!.. Merde!!"

Je le voyais commencer à paniquer, ce n’était pas bon pour lui. Je ne pouvais pour le moment rien faire, il était parti chercher de quoi soigner ma blessure en attendant d’avoir de meilleurs soins.

"Excuse moi, Rei chan! Je.. Je ne sais pas.. Ce qui m'a pris. Je ne mérite pas d'être dans cette équipe. Je ne mérite pas d'être shinobi.. Imagine qu'il arrive quelque chose à Kaeldane sensei.. Dis moi, si sa fait mal pendant que je met le bandage!"

Je lui souris pour lui montrer que cela ne me faisait pas trop mal lorsqu’il mit la bande et une fois fais, je le vis aller vers un mur environnant et taper dedans. Je me relevais, allant à cloche pied jusqu’à Mei puis le regarda fronçant les sourcils. Il commençait à tout prendre sur lui et s’énerver, ce n’était pas bon. Je devais agir en tant que calmant, comme je l’avais toujours fais pour lui. Je lui pokais d’abord la joue puis mis un doigt sur son front, comme je le faisais de temps à autre, me retenant tout de même à lui pour ne pas tomber.

« Ne dis pas n’importe quoi ! Calme-toi… Mei, ça devrait aller pour notre sensei. Nous devons lui faire confiance. Par contre… »

Je n’eus pas le temps de terminer ma phrase que l’inconnu en question, avec son masque venait de foutre une droite dans la figure de Mei qui disons-nous a volé quelques mètres plus loin ‘-‘. Il ne restait donc plus que moi, face à lui. Kae-sensei s’était-il perdu dans les souterrains de la prison ? Ouh, là sur le coup, j’espère qu’il va s’en sortir.

"Comme votre sensei vous a abandonné, je crois que nous allons nous amuser ensemble"

Ouais nous amuser hein… Encore faudrait-il que je prenne le temps de réfléchir à une quelconque stratégie pour nous permettre de vivre ne serait-ce encore qu’un peu, au moins que l’on puisse permettre à Kae-sensei de revenir vers nous. Je me reculais de quelques pas, toujours à cloche-pied. Ah, super, ça n’allait pas être bien facile de combattre un ennemi avec un pied. Je devais me concentrer et ne pas être impulsive. Il était question de nous laisser une chance de vivre avec Mei. Je regardais alors mon adversaire masqué puis ne dit rien quant au fait que j’avais peut-être reconnu qui était cette personne mystérieuse ; je n’en suis pas certaine donc il ne vaut mieux pas que je ne m’avance trop sur le fait. Je me mis juste à me concentrer afin d’employer la technique des shurikens de lumière. J’ai sûrement plus de chance de le toucher qu’avec la frappe lumineuse. Surtout si je me fais déstabiliser et que je rate mon coup. Il n’est pas question que je me mette à détruire la prison à cause d’un coup mal calculé… même si j’avoue que les shurikens ne sont peut-être pas la meilleure technique à employer. Je sortis deux kunais ainsi qu’un shuriken pour créer comme une sorte d’illusion et une fois les deux kunais lancés vers mon assaillant, je concentrais mon chakra pour employer les shurikens de lumière. Je fis exprès d’employer un vrai shuriken, celui-ci sans chakra, pour qu’il se fonde dans la masse et espérer qu’il fasse un peu de dégâts. Je ne sais pas si tout ce petit stratagème va marcher mais c’est tout ce que j’ai trouvé en dernier recours et le plus rapidement possible. Il n’était pas vraiment le temps de réfléchir pendant une éternité à une stratégie qui marcherait vraiment. De plus, moi qui ne voulais pas tout faire exploser non plus par là comme je pouvais avoir la désagréable habitude, je me contentais de prendre le plus réalisable et sûrement le moins dangereux pour les murs. Je n’ai pas envie de passer des heures et des heures à être punie d’avoir fais s’échapper tous les prisonniers, pas question.

« Que nous veux-tu ? Je ne sais pas ce que tu cherches mais je doute que tu arrives à l’avoir. »

Je n’attendais pas vraiment la réponse ; je commençais déjà à envoyer une première petite vague de shurikens de lumière.

Revenir en haut Aller en bas

Hoshizora Meigetsu

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 21/05/2012


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Lun 11 Juin - 9:14



Team KRM dans les souterrains ♫





    Rei chan qui réussi à mettre de coté sa peur, prit son courage entre deux mains et se mit debout face à l'inconnu masqué. Dans son visage, se lisait une profonde inquiétude pour Kaeldane sensei, qui était censé revenir avant cet homme. Je ne pouvais moi même, me dire que notre maître, était le genre de personne qui abandonnai ses élèves. Était il mort ou blessé? Nous n'avions pas le temps de réfléchir, de toute manière, car ma coéquipière, lança sa première salve de shuriken lumière en direction de notre ennemi. Pendant que moi, par culpabilité, resta au sol tout en mettant ma main, sur le coup reçu, quelque instant auparavant.

    «REI CHAN! Nous n'avons aucune chance, notre différence de force est trop grande! Ne l'attaque pas, Rei chan! Il te tuerai toi aussi et c'est hors de question, que je te perde tu m'entend?! »

    Comment faire pour réparer mon erreur?! Pourquoi je n'est pas voulu, faire sa en équipe.. Tout ce qui se passe maintenant, est entièrement de ma faute et maintenant, ma partenaire est là, entrains de mener un combat perdu d'avance. Qu'est ce que je dois faire, PUTAIN! Je me remémora alors toute mon enfance auprès d'elle et réfléchis à une quelconque solution possible, pour que tout cela cesse. Bingo!

    «Comment moi, Yoshizora Meigetsu est pu, devenir lâche au point, de voir combattre ma meilleur amie sans lever le petit doigt! Je mériterai pas de l'avoir auprès de moi.. Mais maintenant, c'est finis, je reviens en force pour ton grand plaisir inconnu masqué!»

    Après avoir fini ma phrase, je lança un regard d'excuse à mon amie, puis je me releva tout en essuyant la poussière sur mes vêtements. Je sortis alors un kunai de ma poche, puis l'entoura d'un chakra Raiton. Si mon rêve était de devenir le plus grand épéiste du monde ninja, je me devais d'abord de pouvoir protéger mes proches. Puis je fonça en direction de l'inconnu, kunai à la main et prêt à battre en retraite.

    «Rei chan, envois lui une seconde salve de shuriken lumière pendant que je détourne son attention. C'est en mettant nos force en communs, que nous survivrons jusqu'au retour de Kaeldane sensei, si il n'est pas mort! Dire que je n'appréhende le travail d'équipe, que maintenant ahahahah»


© Hoshizora Meigetsu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Lun 11 Juin - 9:37

- Et merde...

La tentative de Kaeldane pour emmener le fugitif sur ses pas avait visiblement échouée, car cela faisait plusieurs minutes maintenant que le docteur attendait, adossé à une colonne. L'autre était malin pour un mec qui avait passé tout ce temps dans un trou... Et bien agile, maintenant qu'il y repensait. C'était-il introduit de l'extérieur dans le but de dénicher un prisonnier ? Il réfléchissait en revenant rapidement à la bifurcation précédente quand des voix étouffées lui parvinrent.

- Ce doit être l'autre guignol qui beugle encore pour rien...

L'homme semblait très sur de lui lors de leur rencontre et quelque soit son niveau, il était suffisamment dangereux pour les deux jeunes Genins qu'il avait à charge. Il s'élança alors en direction de la sortie jusqu'à distinguer une porte derrière laquelle les cris provenaient.

- Rei-chan, envois lui une seconde salve !

La bataille était déjà engagée et heureusement pour Kaeldane, les vociférations de Meigetsu couvraient le bruit de ses pas. La situation semblait claire. La voix de Meigetsu provenait de la gauche, la salve de kunaï viendrait donc du fond à droite de la salle pour le repousser vers la porte... Bien. Se plaçant dans l'entrée, bloquant le passage de sa carrure, il vit le fugitif dos à lui et comme il le pensait, les deux genins à leur poste pour le repousser.

- T'es fait mon pote..

Kaeldane referma alors ses bras autour de leur adversaire pour tenter de le bloquer, Meigetsu pourrait alors se charger de mettre hors combat le prisonnier.

- N'hésitez surtout pas les jeunes !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Lun 11 Juin - 9:57



Le Kage n'allait pas se laisser surprendre par ces attaques de bases du clan, qu'il avait créer lui même jadis et qu'il savait parfaite inutile sur un ninja de sa trempe. Mais avec le bruit que faisait Meigetsu, il n'avait pas fais attention a ses arrières, et il sentait alors une étreintes puissante l'entourer.

Bien bien, se disait il, il a voulu jouer sur l'effet de surprise, mais il se mettait en danger pour permettre àces deux genins de porter une attaque... Bel esprit, il faut mieux cela que de perdre tout une équipe. Mais ce nétait pas le but et alors que les Kunai se dirigeaient vers lui, une explosion lumineuse survint... et des ailes de chakra du blancheur pure surgissaient du dos du vagabond.

Les kunais allaient se planter dans les parois rocheuses de la prison, le dit vagabond ce tenait là entre les trois ninjas... le teste ne fut pas concluant comme il l'espérait mais il avait porté ces fruits sur le travaille déquipe de ces trois la...


"Il suffit !!"

Ankaku, d'une voix grave, voulait faire stopper tout cela, il enlevait alors son masque et observait de ces yeux les trois individus qu'il pouvait distinguer correctement grâce au chakra qu'il émettait.

"Bien... le teste s'arrête ici... Kaeldane... soigne au plus vite Rei, quand à toi Meigetsu..."

Il ne disait plus rien, et se tournait alors vers Kaeldane...

"Je vous veux tout les trois dans mon bureau au plus vite... avec un débriefing de ta part de ce qui a pu se passer..."

Sans rien dire de plus, le kage s'en allait, il avait vu ce qu'il voulait, maintenant son clan pouvait passer a la vitesse supérieur.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kaeldane

avatar

Rang C




Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 25/08/2011


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Lun 11 Juin - 13:27

Kaeldane s'occupait de soigner les plaies et la cheville de Rei, de simples blessures sans aucune gravité. S'il avait remarqué l'état physique étonnant de l'homme pour sa situation de prisonnier, il était loin de se douter que Ankaku avait organisé cette escapade pour les tester.

- Ca devrait aller comme ça, tu arrives à marcher normalement ?

Les blessures étaient guéris, il fallait maintenant se préparer à l'analyse de cette mission, car malgré les maladresses de Meigetsu, le docteur n'avait pas suffisamment anticipé les intentions de son adversaire, le sous-estiment clairement.

- Bien, je n'aime pas qu'on se joue de moi, mais on va dire... Que c'est pour la bonne cause. *Non, Meigetsu, je ne soignerai pas ta bosse au crâne, fallait faire attention* Rei, tu as parfaitement agi tout au long de la journée, personne ne le contrediras.

Il se tourna alors vers Meigetsu et le jaugea d'un regard froid. Il fallait lui installer rapidement des limites, sinon son inconscience le perdrait tout aussi vite. Kaeldane n'en était pas à ses premiers combats et savait combien de jeunes et fougueux Shinobis périssaient par idiotie et spontanéité.

- Meigetsu, on discutera tous les deux de ce qu'il s'est passé si notre Raïkage ne le fait pas déjà... Que dis-je ? On se verra après quoi qu'il en soit, je te jure que malgré mon boulot à l'hôpital, je vais m'occuper rapidement de ton cas.

Il ne fallait pas perdre plus de temps, être enfermé sous terre le rendait nerveux.

- On y va.
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Meigetsu

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 21/05/2012


MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Lun 11 Juin - 17:46



Team KRM dans les souterrains ♫






    Je n'osais pas regarder Kaeldane sensei, qui pourtant se tenait là, face à moi parce que je savais pertinemment, que j'étais l'unique responsable de cet échec. Je ressentais bien sa colère et elle était compréhensible, mais j'avais si peur, de ne plus faire partis de la team KRM. Cette équipe était importante pour moi, bien que ce soit notre première mission ensemble. Pour une fois, je pris mon courage et non pas, mon inconscience entre deux mains pour répondre d'une voix bien claire

    "Je ne suis qu'un inconscient, et je comprendrai, que vous voudiez me virer de cette équipe mais je promet, de faire des efforts à l'avenir. je travaillerai toujours en équipe, et plus seul comme cette première mission. J'aimerai devenir le plus grand épéiste au monde et pour cela, j'ai besoin de deux personnes comme vous pour m'entourez.. Alors s'il vous plait, même si sa n’empêchera pas la correction, pardonnez moi!"

    Puis je fis un signe d'excuse à Rei chan et Kaeldane sensei.




© Hoshizora Meigetsu

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   Lun 11 Juin - 19:15

Mon attaque bah termina dans le mur puis j’entendis Mei crier d’envoyer une seconde salve de shuriken de lumière. Je savais quelque part que ça n’allait servir à rien, puis de toute manière, je n’ai pas eu le temps de concentrer une seconde fois mon chakra que notre inconnu pas si inconnu stoppa le combat. Enfin le test… Après avoir enlevé son masque, je ne fus pas vraiment surpris de savoir que c’était Ankaku-sama. Il prit une voix supérieure pour dans un premier temps demander à Kae-sensei de me soigner puis de nous donner rendez-vous dans son bureau, pour un petit débriefing de cette mission. Le kage s’en alla ensuite, nous laissant donc tous les trois au hall d’entrée de la prison. Ce qui s’en ressortait, c’est que Mei allait se faire passer un de ces savons !
Je regardais ensuite Kae-sensei me soigner ma cheville puis l’agitais un peu avant de me lever et faire quelques pas. Oui, ça avait l’air d’aller et je lui répondis d’un oui de la tête, que je pouvais marcher normalement. Je me rasseyais un moment puis vis l’air plutôt sérieux de sensei. Il était le moment de parler un peu sur la mission ; enfin le test que nous avait préparé Ankaku-sama.

- Bien, je n'aime pas qu'on se joue de moi, mais on va dire... Que c'est pour la bonne cause. *Non, Meigetsu, je ne soignerai pas ta bosse au crâne, fallait faire attention* Rei, tu as parfaitement agi tout au long de la journée, personne ne le contrediras.

Je pris ses paroles avec sérénité. J’avais pour habitude d’être calme et réfléchie dans à peu près n’importe quelle situation mais j’avoue que c’était parfois difficile de rester la même face aux évènements. Puis ce fut au tour de Mei, de se faire un peu engueuler, enfin déjà par Kae-sensei. J’imagine que ce sera pire quand ce sera notre Kage.

- Meigetsu, on discutera tous les deux de ce qu'il s'est passé si notre Raïkage ne le fait pas déjà... Que dis-je ? On se verra après quoi qu'il en soit, je te jure que malgré mon boulot à l'hôpital, je vais m'occuper rapidement de ton cas.

Puis il rajouta direct qu’il voulait qu’on parte. Ce n’était pas du tout une mauvaise idée, bien au contraire. J’étais tout à fait d’accord et prête à partir lorsque Mei nous adressa des paroles d’excuses et comme quoi il n’avait pas sa place dans l’équipe. Toutes des choses que je ne voulais pas que mon ami d’enfance dit un jour, bien que ce soit arrivé. Je le regardais puis m’avançais vers lui et lui fit une tape amicale tout en lui souriant.

« Allez dis-toi que ça va te donner des plus pour t’améliorer. Bon, je pense qu’on peut sortir maintenant hein^^’ »

Puis commençais moi-même à me diriger vers la sortie, précédée de Kae-sensei et Mei. Il ne nous restait plus qu’à nous rendre jusqu’à la tour du Kage pour ce fameux débriefing et j’imagine qu’ensuite, nous pourrons passer à d’autres missions.

[Hrp : ce n’est pas long mais c’est comme ça que je voyais la fin du rp à la prison]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.   

Revenir en haut Aller en bas
 

On pouvait pas tomber plus bas : KRM en taule.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Ne la laisse pas tomber, elle est si fragile.. | Asher
» Robynn ? « Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
» « Tomber est permis ; se relever est ordonné. » [PV Raiko]
» Les masques finissent toujours par tomber (PV Capucine) | abandonné, dortoir des acteurs.
» Il faut tomber pour mieux se relever
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: [RP] Plateau de jeu :: 

 :: Prison
-
Sauter vers: