Partagez | 
 

 Le deuil d'un village et d'une nation !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité








MessageSujet: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 9:54

Mort en héros... Mort en idiot oui ! Une cérémonie pour un homme s'était enfermé avec des ennemis. C'était plutôt comique, cette terrible erreur avait été fatale au village. Malgré ça, il avait si longtemps occupé la place de Kage que j'en étais admiratif. Avant cette faute, il avait été un Kage exemplaire, digne du titre « Hokage ». L'ultime arme du pays du feu, il avait su gérer Konoha à la perfection. Asano n'était pas loin, je me rapprochais pour ensuite lui chuchoter :
    - « Et bien... Nous en sommes là. Nous n'avons plus de Kage et Kiri reste mystérieux. Je sais que ce n'est pas très respectueux de parler pendant un deuil mais, la situation est critique. Notre protecteur n'est plus... »

C'était la vérité, nous n'étions plus que des pions sans roi, à quoi bon continuer ? Il fallait impérativement un chef pour que le gouvernement marche mais, qui ? Les gens étaient incapables de se décider. Les ninjas avaient peurs de lever la main pour crier « moi monsieur ! ». Les Kirijins avaient été capables de créer une zizanie au sein du village. Je reprenais sur le même ton :
    - « Je ne peux pas abandonner ce village. Je suis trop jeune pour penser à de telles choses... Les pions sont désorientés, Asano-sama. Nous devons impérativement montrer le chemin, nous devons devenir plus forts, pour Konoha ! Pour venger le Hokage ! »

Asano était un vieux camarade misère, je le connaissais depuis 2 ans et il n'avait pas trop changé. Les gens le prenaient pour un idiot car il se prenait pour un héros alors qu'il n'était que Genin. Pourtant, il en avait l'âme, il avait tout fait pour sauver Konoha. Si une personne avait le droit d'être radicalement désorienté, c'était lui. Je partais en direction de l'autel du Kage afin d'y poser un objet métallique. Signe de la nouvelle génération.

Revenir en haut Aller en bas

Kaokane Ichi

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 15/06/2012


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 10:11



Incroyable... c'était jour de deuil, le Kage était tombé au combat et seul. Je revenais de mission quand je voyais l'étendu des dégats. Pourquoi ce stupide Taisho avait agis seul, il aurait pu gagner du temps, envoyer des messages pour rassembler le plus de monde. Mais non, il s'était enfermé seul avec l'ennemi. Quel interet de mourrir de la sorte mis a part mettre le Pays dans de beau drap. Il avait beau avoirsu gérer le village, ce n'était pas un guerrier, pas comme nous les Kaokane, si nous devons mourrir nous ne mourrons jamais seul. Lui ne l'avait pas compris.

Je me rendaisdonc à la cérémonie, question de politesse mais je n'en avais que faire de tout ce blabla et commémorations en son honneur. Il était mort, maintenant il nous fallait un nouveau chef. Rien n'était encore décidé mais il fallait quelque de fort, et seul un Kaokane pouvait endosser ce rôle. Notre chef était là, il pourrait le devenir mais pourquoi n'a t il rien fait pour cela encore?

Je m'avançais ensuite vers les deux bavards... un nain et un Taisho. Même si les circonstances voulaient un certain respect, je n'allais pas me privé de faire une remarque.

"Un Nakashoku... pas étonnant que vous soyez si discret, j'arrive a peine à te voir."

Il regardait alors le Taisho qui semblait plus touché que les autres, normal après tout il était de son clan et c'était son Kage...

"Au lieu de se lamenter et de se poser les questions, nous devrions rassembler nos troupes et préparer un stratège afin de défendre Konoha pour une éventuelle seconde attaque. Ils ont tué notre chef, ils nous savent affaibli. Je pense qu'ilest temps de réagir!"

Je m'en foutais que l'on pouvais m'entendre, tout le monde s'atristait sur une chose passé. Bien, l'hommage était rendu donc il était temps d'élaborer un plan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 10:27


    - « Et toi, tu dois être un Kaokane dans ce cas. Malgré ça, je suis d'accord avec toi. »

J'avais déjà croisé ce type par le passé. C'était un Kaokane assez réputé chez les Genin. Un véritable problème dans mon évolution. Nous étions des extrêmes. Mais, il avait raison. Le village attendait une seconde attaque sans agir. Je reprenais :
    - « Si le village ne fait rien, nous devons nous organiser. Nous entraîner, apprendre à combattre en temps de guerre ! L'expérience de chacun sera bonne. Nous 3 par exemple ! Un Taisho, un Kaokane et un Nakashoku ! »

J'étais trop enthousiaste. En plein deuil, nous étions en train de mettre au point une équipe. Celle du changement. Il était temps de se relever, temps de s'entraîner et temps de changer ! Il était hors de question d'attendre plus longtemps. nous étions déjà dans une misère suffisamment importante.

Revenir en haut Aller en bas

Kaokane Ichi

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 15/06/2012


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 10:37



Cette moufflette n'avait pas froid aux yeux de proposer ca ici et de sans réjouir. Il était vrai que si nous agissions seul, nous finirons comme le Kage. Il fallait donc s'unir, du moins pour le moment. Mais la manière de parler d'une nabot me dérangeait. Et puis quoi, il proposait ca, il lui fallait aussi le rôle de chef? Je me laisserai jamais diriger par un nain qui n'a aucune force et aucun muscle. Le respect sa se gagne par la force, non par les paroles.

"Ola, doucement l'intello court sur patte... ok ok, nous n'avons pas trop le choix, mais je compte pas me laisser commander par toi ou l'autre fiote aux yeux jaunes. Il y a un avantage de méler nos compétences. Mais comme je suis le plus fort, le plus musclé et le plus autoritaire. Je prendrais les décisions !"

J'admirais mes beaux biceps... quand je voyais les deux ninja lambda devant moi, je me demandais si ils avaient deja mis un pied dans un centre d'entrainement... Je regardais alors le Taisho.

"Et toi ma belle, trop sentimental pour laisser échapper un mot?"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 10:48


    - « Toi ? En tant que chef ? Tu rigoles ou c'est sérieux ? Tu vas nous envoyer dans le champ de bataille sans rendre en considération les chances de survie. »

C'était la fin du temps de prière. Les gens s'éloignaient. Nous n'étions pas trop proches de l'autel cérémonial donc nous ne dérangions personne. Je reprenais sans vraiment y mettre du sérieux :
    - « Je pense qu'un chef dans notre groupe est une mauvaise idée. Nous garderons ainsi un minimum d'individualité. Je ne vais pas dire que nous sommes amis car, ça serait un énorme mensonge. Mais, à trois, nous sommes meilleurs. »

Je n'aimais pas trop ce type, trop bruyant, trop vantard et surtout trop fort ! Mais, ne pas être d'accord avec le fait qu'une union de nos génies pouvait faire quelque chose d'intéressant serait un crime d'ordre politique. Il fallait créer cette équipe, la concrétiser et l’embellir !

Revenir en haut Aller en bas

Taisho Kinshika

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 51
Date d'inscription : 09/05/2012


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 11:59



Le cimetière était plein. Tout le monde se recueillait sur la stèle du kage. Kinshika revenait d'une escorte dans un pays voisin, un membre du clan avait eu l'intelligence de l'informé de la situation en lui envoyant un message par oiseau après le départ des Kirijin, l'informant des circonstances très ingénieuses de la mort du kage.

Kinshika était en retrait d'une dizaine de mètres, assis sur une branche basses d'un arbre. Que devais-il faire maintenant que la tête du village était tombée (c'est le cas de le dire !) ? Il n'était de toute façon pas assez puissant pour entreprendre un quelconque rassemblement des ninjas. En plus, avec toute ces escapades ou missions en dehors du village, il ne connaissait pas vraiment d'autres ninja avec qui former un groupe ou réfléchir à la meilleur position à adopter. Kinshika souffla alors et s'allongea, le dos contre la branche.

    " Piouuuuffff ! Éparpiller ici ne servira à rien de toute façon. il vaut bien mieux que je gagne en puissance plutôt que de m'épuiser à reconstruire le village." Kaishinki tourna la tête vers la ceremonie et aperçue alors un groupe de ninja qui semblait discuter vivement. " Apparemment il y a assez de shinobi déterminé ici, comme ces trois-là. Allez ! moi je n'ai plus rien à faire ici, l'entrainement m'appelle !

L'homme aux cheveux long roula alors sur le côté et tomba de la branche, puis se rattrapa pour atterrir accroupi. Il quitta alors le cimetière, les mains dans les poches, et se dirigea vers les portes du villages pour commencer ce qu'il considérait comme l'entrainement le plus efficace.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uzumaki Asano

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 28/12/2010


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 13:37


Une très grand partie des villageois ainsi que les Ninjas se trouvé au cimetière, l’Hokage nous avait malheureusement quitté, il avait demandé a ses gardes de le laisser avec les Kiri-Jins, c’est se qui la tuer, la mort du Kage ainsi que la libération des prisonniers avait rendu le village instable, il nous fallait un nouvelle Hokage ! Un homme fort et intelligent, avions nous un Ninja qui avait ces deux critère a Konoha ? L’avenir allait nous le dire. Voilà que Razan se mis à coté de moi et commença à discuter, puis c’étais au tour d’un notre Ninja qui semblait s’appeler Ichi. J’étais en train de les écoutés attentivement, leurs idées n’étais pas si mal, nous ne pouvions plus compter sur le village, les événements avaient rendu le village inoffensifs, du moins pour l’instant. Tout en écoutant les deux Ninjas se quereller pour savoir qui allait être le chef. Je restai silencieux sur la question, je savais que Razan était un Ninja d’exception ! Un Ninja d’une très grand intelligence, Par contre je n’avais aucune information sur se Ichi, je savais désormais qu’il aimait énervait certaines personnes et qu’il avait un égaux surdimensionné. Restant toujours silencieux Asano voulait connaitre les différents points de vue des deux Ninjas.Leurs idée semblait réalisable.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaokane Ichi

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 15/06/2012


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 15:26



J'en avais assez, j'avais fait acte de présence et voir l'autre chevelu dans un coin et l'autre chouiné comme une fillette, s'en était assez. J'entrainais alors le gamin et la fiotte aux yeux jaunes a l'écart pendant que la foule se dissipait.

"Faisons simple les gamins. J'étais ne mission lors de l'attaque donc j'aimerai savoir si vous avez pu voir certains kirijins et évaluer leurs forces. Bien que je doute qu'il soit plus fort que moi, je préfère m'en assurer."

Je regardais le Taisho verser une larme, j'étais pris par un excès de colère a cette vue et je mis mon poing dans la face de Asano!

"Non mais stop p'tite fiote! Y en a marre, et en tant que ninja il y aura encore beaucoup de mort, et un véritable massacre si on se prépare pas a une éventuel attaque! J'espère que tu en es conscient !"

J'étais furieux de voir que ces choses là étaient des ninjas, ca ne m'étonnait pas que le Kage était tombé aussi facilement!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 15:43

    - « Les gamins ? Décidément... T'es pas un intellectuel toi.  »

Habituellement, je me serais énervé. Mais, ce n'était pas le moment pour le faire. Nous avions bien plus important dans notre agenda. Sans bouder ou broncher, je reprenais :
    - « Je n'étais pas à Konoha lors de l'attaque. Des informations disaient que la source du conflit se trouvait à la forêt, j'ai donc été là-bas. Je suppose que c'est l'agitation qui a fait un tel bordel. Je n'ai pas pu affronter les Kirijins ni les voir à l'action. »

Je soupirais. J'y avais pensé et re-pensé car, ce soir-là, il y avait eu quelque chose. Ou plutôt quelqu'un qui avait décidé que le Kage se faisait attaquer à la forêt. Un mensonge. Mais, pourquoi ? Et puis, qui ? Un Kirijin ? Possible. Peut-être qu'un homme de Kiri avait trompé un soldat de Konoha. La victime de ce complot n'ayant pas voulu risquer sa peau aurait préféré se taire. Je n'en savais strictement rien.

Revenir en haut Aller en bas

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 17:40


    Une quantité effroyable de ninjas étaient réunis dans le cimetière. Tous étaient là afin de rendre hommage à celui qui nous avait quitter trop tot. Le HoKage. Certes, cet homme avait eu une mort digne d'un héro, luttant à un contre cinq contre des ennemis puissants mais il avait agit en imbécile d'après ce que j'avais compris des différentes conversations. En effet, d'après les bruits qui courraient, l'homme avait renvoyer sa garde personnel et c'était retrouver seul face aux Kiri-jins. Ainsi, nous honnirions la mémoire d'une andouille, d'un crétin et d'un faible. Décidément, ce village était tombé bien bas. Cependant, contrairement aux autres, je rendais hommage à mon modèle. A celle qui m'avait tout appris. Je rendais hommage à ma soeur, tombée à Kumo. Et, alors que tous observais un recueillement envers le Kage du Village du Feu, je pensais à ma soeur et à ce qu'elle aurais put faire durant cette cérémonie afin de l'animé un peu. Cependant, aucune idée n'arriva jusqu'à mon esprit. J'avais trop de chagrin pour pensé à m'amuser. Soudain, j'entendis des voix. Elles provenait d'un groupe devant moi et n'avaient pas l'air de ce recueillir comme l'exigeais la tradition. Interpellé par ces voix, je tendis l'oreille. Elle semblait parlé de chose forte intéressante.

    [img][/img]« Plus fort que toi ... Mais tout le monde est plus fort que toi. »


    J'étais intervenu sans même me métamorphoser. Pousser par une pulsion, je m'étais immiscé dans leurs conversation. Cependant, j'avais l'impression d'avoir fait une erreur..

Revenir en haut Aller en bas

Kaokane Ichi

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 15/06/2012


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 18:30



Pour résumer la situation, il ne servait a rien de s'attarder sur ce qu'il y avait pu se produire a Konoha, surement une traitrise, une maladresse, n'importe quoi. Tous des faibles ici et des incompétents, heureusement que les Kaokane étaient là pour remonter le niveau des troupes.

Alors qu'il continuait de papoter ensemble, une voie se faisait entendre a quelques pas de la! Quel infamie, avais je bien compris oui? Ce pecno disait que tout le monde était plus fort que moi. Même si nous étions a l'écart de la cérémonie, la rage qui m'envahissait sur ces propos avec en prime mon impulsivité je foncais directement sur lui pour lui coller mon poingdans la figure. Je le prenais ensuite par le col d'un air autant plus menaçant.

"Tu es qui toi pour tenir de tel propos? Je ne te connais pas et tu ne me montres aucun respect, tu mériterais que je t'enterre vivant avec le Kage sale cafard!"

Je relachais mon étreintre afin d'avoirdes explications sur cet intervention stupide.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 20:47


    Je venais à peine de finir ma phrase que l'homme à qui elle était adressé vain se planté devant moi et me donna un coup de poing en pleine figure. Puis, m'attrapant par le col, il commença alors à me menacer. Je n'avais pas peur de lui. Ce n'était qu'une brute sans cervelle qui ne comptais uniquement sur ses muscles. Et, même si je n'avais pas une musculature des plus impressionnante, j'étais futé et, la foule allait me permettre de me sortir de ce mauvais pas. De plus, les rivalités inter-clanique n'étant que partiellement enfouis, cela pourrais me donner une distraction des plus amusantes. Décidément, Chihiro m'avais appris tout ce qu'elle savait. Alors, après cette brute m'ai relâché, je me mis à pleuré. J'avais toujours eu ce don, pleuré sur commande. Et, malgré mon jeune âge, il m'avait servie à de nombreuse reprise. Evidemment, lorsqu'un enfant pleure, tout le monde cherche à l'apaiser. Et, aujourd’hui ne fut pas différent des autres. A peine avais-je commencer à verser mes larmes que déjà quelques adultes se retournèrent.

    [img][/img]« [Pleure]... Tu es méchant ! Tu es un Méchant,Méchant, Méchant, Méchant Monsieur !! Pourquoi tu m'as frappé [pleure] Je n'avais rien fait [pleure] »


    J'avais réussi mon coup. Tout les adultes près de nous me venait déjà en aide et engueulais la brute. Décidément, ces obsèques resteraient gravé à jamais dans ma mémoire...

Revenir en haut Aller en bas

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 21:08

    - « Oh !? T'es le gosse de l'hôpital. Taroko Chiatsuko ? Après ton fiasco d'hier, tu ne devrais pas te montrer en publique. Tu n'es pas métamorphosé en ta soeur aujourd'hui ? »

Je baissais la tête. Je comprenais ce gosse à force de l'entendre. Mais que faire ? Lui dire que Chihiro était morte en héroïne, c'était faux ! Je reprenais :
    - « Ta soeur n'était pas la sauveuse de Konoha. Mais, c'est clair qu'elle mérite tout autant que le Hokage. Tout simplement parce qu'elle était du village. Car, elle était une personne comme une autre. Toi, tu sais qui était vraiment cette femme inconnue de tous. Tu devrais plutôt montrer aux gens qu'elle n'était mauvaise au lieu de te faire remarquer ! »

Lentement, je relevais la tête. Ce gosse était immature, ce gosse avait besoin d'aide ! Comme Chihiro avait besoin d'aide ! Mais, les gens étaient-ils là pour elle ? NON ! Ils préféraient la traiter d'idiote, la regarde de travers. C'était bien plus simple. Ce gosse, c'était pareil. Il profitait de son don pour faire du mal.
    - « Alors maintenant, tu vas grimper sur cette putain d'estrade et nous expliquer à tous qui était Chihiro !! Tu ne vas pas la laisser mourir comme ça !? Elle mérite une novation, elle mérite un discours ! Tu es le seul à pouvoir faire ce discours alors fais le !!! »
Après cela, je souriais. Les gens se taisaient. C'était bien lui, le frère de Chihiro. Les gens étaient perplexes et n'avaient plus confiance en ce petit gars. Et moi, je le regardais l'air de dire "choisis ton chemin, maintenant".

Revenir en haut Aller en bas

Uzumaki Asano

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 260
Date d'inscription : 28/12/2010


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Jeu 21 Juin - 22:42




Les deux Ninjas étaient en train de parler, comme depuis mon arriver je restai silencieux en les écoutants, le groupe venait d’être fonder et sa ne se passer pas trop mal, il y avait comme une petite rivalité entre les deux Ninjas et c’était mieux ainsi, voilà que Ichi me regarda d’une façon étrange et commença à raconter n’importe quoi pour ensuite me mettre une droit en plein vissage, il est sérieux lui ? C’est moi où il a des hallucinations celui-ci ? Son coup était assez faible donc je n’avais pas senti grand-chose, mais je restai perplexe sur son acte. Il était si... bizarre. Drôle de Ninja ! Je me craquai la nuque deux fois tout en regardant le Ninja, il n’en avait rien à faire de ces conneries et ne fis paraitre aucune émotion. Puis une personne assez proche de nous interféra dans la conversation, comme on pouvait si attendre Ichi lui fonça dessus pour lui foutre un pain en plein visage, il est vraiment étrange celui-là ! Voilà que Razan partit parler au Ninja qui était intervenu dans notre conversation, je ne donnai aucune attention à celui-ci et je partis vers Ichi pour lui dire quelques mots.

«Dit moi, a tu-étais éduquer pendant ta jeunesse ? Autant te dire que je n’arrive vraiment pas à comprendre ton comportement.»


Connaissant celui-ci, j’étais presque sur qu’il allait raconter n’importe quoi pour ensuite essayer de me frappais, c’est pour cela que je me préparai a toute sorte d’attaque. Qu’allait-il faire cette fois si ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kaokane Ichi

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 55
Date d'inscription : 15/06/2012


MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Ven 22 Juin - 10:11



Je m'enervais vraiment de plus en plus , sans l'intervention du nabot je croyais bien que j'allais remplir le cimetière de Konoha de nouvelle tête. Alors que je commençais à me calmer, la fiote de Taisho se mettait à faire une remarque qui me refaisait monter dans les tours. Mais je devais éviter le scandale, il y avait autre chose à faire que de s'occuper de mater ce puceron.

«Je vais aller éduquer les prisonniers qui ont pu s'échapper de la prison... ca m'évitera de vouloir te tabasser pour cette remarque...»

Je m'en allais donc du cimetière, j'en avais plus que marre de tout ce cinéma autour d'une mort alors que tous ne demandaient que ca pour avoir un changement de pouvoir mais alors que les gamineries continuaient, il y avait des criminels qui se balladaient librement dans konoha. Je me retournais un instant vers les autres shinobis

«Si vous avez fini de pleurer comme des fillettes, il y a du boulot qui nous attend à la prison.»

D'un pas vif, je partais, qu'ils viennent ou pas, ce n'était pas mon problème.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Ven 22 Juin - 10:58


    Je ne l'avais pas vu celui-la. Décidément, cette journée était vraiment une journée pourrie. Après le tarré aux coups de poing, ce mec. Vraiment, je n'avais vraiment pas de chance d'être tombé sur celui qui, la veille, avait commencé à me parlé dans ma tête. Ce télépathe était une vrai plaie. Non seulement il pouvait savoir qui j'étais, mais j'avais l'impression qu'il lisait en moi comme dans un livre ouvert. C'était très frustrant. J'avais l'impression d'être espionné, traqué et violé. Je n'aimais pas beaucoup ce garçon. D'ailleurs, il avait beau essayé de me parlé, de me réconforté, je ne l'écoutais pas. Après tout, ma tête était mon sanctuaire et y pénétré sans mon autorisation, comme il l'avais fait, était un crime. Un crime qu'il fallait punir. Cependant, je n'avais pas de quoi l'impressionné. Je n'étais qu'un gamin faible et frêle. Je me mis alors à penser:

    [img][/img]« ** Tu ne comprend pas. Pour tout ces gens, elle est le parfait bouc émissaire. Et maintenant, grâce ton intervention, tous vont me haïr mon lien de parenté avec elle. REGARDE CE QUE TU AS FAIT ! ** »


    Je m'étais mis à crier à l’intérieur de ma propre tête. C'était bizarre mais néanmoins nécessaire. Après tout, grâce à mec, tout le monde me dévisageais. Je pouvais lire sur leurs visage de la colère et de la rancœur. Je ne savais pas pourquoi il était tous ainsi mais j'avais peur. Peur de leurs réaction. Peur de ce qu'ils pouvaient me faire. Peur de l'avenir. Cependant, je ne voulais pas être prisonnier de cette peur. Après tout, ma soeur en était dépourvu et je me devais de suivre sa voie. Et de continuer au dela. Alors, afin de marcher sur ces traces, je me devais lui rendre un hommage publique. Je me devais de re-doré son blason. Ainsi, avec la plus grande des peurs et plus grand traques, je pris la direction de l'estrade. J'étais, à présent, un petit garçon de 12 ans face à une foule d'adulte venu pour commémoré la mémoire d'un homme. Déglutissant avec le plus grand mal, je pris la parole.

    [img][/img]« Je m'appel Taroko. Chiatsuko Taroko. Et, comme vous l'avez peut-être entendu, je suis le demi-frère de Chihiro. Si je suis là, en ce moment, devant vous c'est pour lui rendre un dernier hommage. Elle morte en essayant de trouver de l'aide pour ce village. Et, même si beaucoup parmi vous n'en sont pas conscient, elle aimait ce village. D'ailleurs, elle n'étais pas comme tout le monde le pense. Elle était douce, gentille et loyal. C'était la plus parfaite des soeurs... Et vous, vous n'avez même pas essayer de la comprendre... Vous l'avez tous rejeté. Alors, au moins une fois dans votre vie, je vous demande de prier pour son repos... »

Revenir en haut Aller en bas

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Ven 22 Juin - 11:21

Un tonnerre d'applaudissements ? Non, absolument pas. Il ne fallait pas rêver, les gens n'allaient pas accepter de gober ça ainsi. Malgré ça, je voulais le croire, je pouvais l'entendre penser. Je me mettais à applaudir. Le Kaokane n'allait sûrement pas me suivre mais bon, j'applaudissais. Les gens me dévisageaient. Ils ne regardaient plus le jeune Chiatsuko. Je me mettais à dire :
    - « Il pleut sur Konoha, l'ancienne génération est tombée. La nouvelle se lève, la nouvelle s'accepte ! »

Je n'attendais pas une novation et je n'attendais pas plus que ce que j'avais déjà. J'espérais juste que ce gosse allait comprendre une chose. Sa soeur était morte en tant que Konohajin et il devait continuer à protéger la flamme, le feu de Konoha brillait encore. Je reprenais en regardant le Kaokane :
    - « J'ai quelque chose à faire, je te rejoins demain à 13h à la prison. »
Je me dirigeais ensuite vers le Chiatsuko en faisant un signe d'au-revoir à Asano. Ce drôle de petit bonhomme avait aussi le droit d'évoluer, comme nous.

Revenir en haut Aller en bas

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Ven 22 Juin - 11:45


    Décidement, ces Konoha-jins ne savaient pas ce qu'était la solidarité. Je m'étais ouvert à eux et je n'avais eu aucun retour. Je me sentais ridicule là, perché sur mon estrades et regarder ces personnes qui me regardait avec un air sombre. Jamais je n'avais vécu pire moment qu’aujourd’hui. Soudain, un applaudissement survint. C'était ce garçon qui m'avait poussé à monté sur scène. Enfin, qui m'avait soufflé cette idée puisque ce n'était pas pour lui, ni à cause de lui, que j'étais planté sur le devant de la scène. Qu'avait-il derrière la tête. Soudain, je vis tous les visages, toutes les têtes, se retourner vers lui. J'étais enfin libérer de ces regardes accusateurs et, sans demander mon reste, je disparus dans les ténèbres derrière la scène.

    [img][/img]« ** Merci.. ** »


    Je lui avait adressé un remerciement. Après tout, il avait réussi à me sortir d'une situation difficile. Je lui était redevable. Ou pas. Puis, après quelques minutes d'attente, je le vis se diriger vers. Vraiment, sa capacité à lire les esprits étaient assez ennuyeuse. Le voyant arrivé, et sachant qu'il me retrouverait, je me mis à lui dire:

    [img][/img]« Que me veux-tu à la fin ? »

Revenir en haut Aller en bas

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Ven 22 Juin - 19:44

    - « Ce que je veux ? Faire de toi quelqu'un de nouveau, une personne ! Pas une copie de ta sœur. Tu dois faire ton possible pour améliorer ton image. »

Je baissais les yeux afin de regarder le sol. Ce gosse semblait si seul, je ressentais ssa douleur, j'avais du mal à l'estimer. Je faisais ensuite demi-tour, il était temps de rentrer à la maison. Je n'allais pas l'obliger. Avant de partir, je disais :
    - « Les gens te regarderont peut-être un jour comme un héros et non comme le frère de Chihiro. Chihiro, la sœur du héros, ça sonne bien je trouve, t'es pas d'accord ? Bon, je dois rentrer, à+ »
Je partais sans même me retourner, c'était à lui de choisir maintenant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   Sam 23 Juin - 10:15


    Faire de moi une personne. Faire de moi un héros. Était-ce vraiment possible. N'était-il pas trop tard pour moi. N'étais-je pas devenu le nouveau bouc-émissaire de Konoha. Je sentais, au plus profond de moi, que si un malheur s'abat sur Konoha, il serai de ma faute. Et de la faute de ma soeur. Et, même si ce jeune homme croyait en moi, personne d'autre ne semblait croire en moi. Sauf peut être ceux de mon Clan.

    [img][/img]« Sa sonne mieux que Taroko, frère d'une traître... »


    J'avais dit cela sans réfléchir. Mais, je savais que ces mots était pensé par beaucoup de monde. Je vis alors le Ninja Télépathe s'éloigner de moi. Il était temps pour moi de m'éclipser aussi...

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Le deuil d'un village et d'une nation !   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le deuil d'un village et d'une nation !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Village Hentaï[accepté]
» Village Hentaï
» On doit faire le deuil de sa vie passé [ Tsuki ]
» Village d'âme.
» Premier village rush trophée crotall
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: [RP] Plateau de jeu :: 

 :: Centre-ville
-
Sauter vers: