Partagez | 
 

 Le conseil de Kumo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Hoshizora Zoa

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2012


MessageSujet: Le conseil de Kumo   Jeu 4 Oct - 11:34



Description du lieu du conseil > Nous sommes dans une salle assez grande, rappelez vous un peu la table des cinq Kage, c’est un peu dans le même style, en plus grande, pouvant accueillir une dizaine de membres maximum, cette table est en arc de cercle et une table est disposé au milieu pour le président du conseil. La salle ne laisse presque aucun accès à la lumière afin d’éviter toute écoute suspecte, à chaque place prise, une feuille et un stylo y sont placés afin de vous permettre de prendre des notes.

Marchant d’un pas lent et muni d’un long kimono, le jeune homme que j’étais s’avançait avec un air désintéressé sur le visage, mais, malgré le fait que cela m’ennuyait grandement, il était primordiale de prendre des décisions afin que Kumo reprenne son éclat d’autrefois. Depuis la disparition subite de Ankaku, nous n’avions pas fait grand-chose, et ayant reçu le privilège de faire parti du conseil, il m’était bénéfique d’y participer, nous, membres du conseil, allions prendre des décisions, donner des directives et reprendre en quelque sorte le village en main afin de remettre de l’ordre dans le village céleste. M’ébouriffant les cheveux, je pénétrais dans les lieux, une salle de grande taille, je n’avais encore jamais connu un tel lieu, c’était assez … majestueux.

La convocation avait été envoyée la veille, et je ne connaissais pas particulièrement les autres membres du conseil, mais je m’attendais à des camarades tout autre que moi, enfin, ne me correspondant pas physiquement et moralement, j’avais ma manière de voir ce monde, sans doute une manière unique, ou peut être pas. Cependant, je connaissais un membre en particulier, le président lui-même de ce conseil était un ami que j’avais rencontré il y avait de cela quelques mois. Celui-ci n’était pas quelqu’un de cruel en soit, si il était le président de ce conseil, alors cela me convenait très bien, notre dernière rencontre remontait à un petit moment quand même, mais j’avais apprécié sa compagnie, ainsi que sa vision du monde, il était sans doute le candidat idéal pour combler cette place.

Allant m’assoir sur un siège, en bord de table, j’attendis le reste du conseil, je n’étais pas le genre à rester debout pour attendre, et si cela était pris pour un signe d’impolitesse, alors soit, j’étais impoli, mais c’était mon caractère, il fallait faire avec. Le débat allait être long, voir même les débats, vue que la situation semblait quelque peu critique, il nous faudrait débattre longuement sur divers sujets, plus complexes les uns que les autres.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Onkyou Kasuga

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1527
Date d'inscription : 19/10/2010


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Jeu 4 Oct - 16:24




✖ ℓα réυηιoη ∂υ coηseιℓ ∂e кυмo ✖


C'est assise sur une petite chaise, que j'ai récemment placé près de l'entré de ma maison, que je regarde cette lettre m'informant d'une réunion du conseil de Kumo qui aurait lieu cet après-midi. Un sourire apparaît instantanément sur mes lèvres, je ne peux m'en empêcher. Comment ne pas être ravie de la situation, après tout ? Mes très chers parents me disaient sans cesse que mes rêves étaient sans but, sans importance. Ils croyaient que je ne deviendrais jamais une ninja alors encore moins une des membres de ce fameux conseil. Je sais très bien qu'ils n'en sont pas fiers, qu'ils ont honte de moi et que plus jamais nos chemins ne se croiseront. Après tout, ça fait quelques années déjà que j'ai quitté le nid familiale et je dois avouer que la liberté me plait bien. Et puis bon, de toute manière, j'ai vingt-et-un ans et ils n'ont plus aucun droit sur la façon de gérer ma vie ! Je suis libre... enfin... LIBRE ! Bref, ce n'est pas le moment de sauter de joie en hurlant comme une dingue. Des responsabilités m'attendent, je me dois donc de m'y rendre. Je dois avouer que d'un sens, je ne suis pas totalement intéressé par ce titre, mais je crois qu'au fond, je fais ça un peu pour embêter mes parents et pour leurs prouver que je suis digne d'un tel siège. Je dois bien l'avouer, si ce n'était que de moi, je plongerais tête première dans ce monde qui m'est inconnu. Je partirais à la découverte d'un monde, qui, pour moi, serait nouveau et probablement impressionnant. J'ai envie de combattre, de voyager, de vivre quoi ! Je ne déteste pas Kumo, non... je l'aime mon Kumo, puis il y a ma soeur. Je dois m'en occuper de cette gamine sinon elle ne ferait que des bêtises... Un déclic se fait alors dans ma tête. Merde ! Je suis encore en train de rêvasser au lieu de me diriger à l'endroit de notre réunion. Je soupire et me tape le front de la paume de ma main. C'est ma première réunion, je ne dois pas arriver en retard, je dois faire bonne impression ! Mais, maintenant que j'y pense... ai-je déjà fais bonne impression à quelqu'un ? Non... Je crois avoir déjà traumatisé ou mêler le petit cerveau de quelqu'un, mais... sans plus. Arg ! C'est parce que je suis folle, ça ! Bien sûr... c'est parce que je suis trop souvent aux côtés de Sazuka, je le sens, je le sais. Ah tiens, je rêvasse encore... À ce rythme, je vais arrivé lors des au revoir... Je me frape à nouveau au niveau du front et je grogne. Oui, je grogne.

« Reprends ton sérieux. Arrête d'imaginer plein d'truc et d'rêvasser. C'est bon ? Eh merde... Et voilà que j'me parle à moi-même... »

C'est donc légèrement découragé par ma propre personne que je me dirige vers le bâtiment du Kage, là où aura lieu la fameuse réunion du conseil de Kumo ! Ça sonne si bien... surtout que j'en fais maintenant partie huhu. Bref, je me concentre afin de ne pas me remettre à délirer dans ma tête, mais aussi à ne pas trébucher. Pied droit, pied gauche, pied droit, pied gauche... Allez, je vous jure que se concentrer à ne pas réfléchir, en plus de marcher, c'est assez complexe ! Oui, oui, j'le jure ! Arrivée aux escaliers, je les montes une par une en me concentrant, puis bon... je perds patience. Je commence à monter à coups de deux marches, puis trois jusqu'à arrivé au 'sommet', enfin ! Là, je vois une porte entre-ouverte, je regarde le numéro que j'ai noté sur mon papier afin de voir si c'est bien celle-ci. Bingo ! Ouais, le gros lot ! Et un numéro gagnant pour Asuka, un ! Je me surprend alors à me félicité intérieurement de ne pas avoir eu l'air d'une parfaite idiote durant mon trajet. Puis je fais un pas et... paf ! Aussi lourdement que rapidement, je tombe par terre, pratiquement en position étoile. C'est ça que ça fait lorsque l'on rêvasse en marchant, prenez ça en note les sceptiques... Je me retourne alors sur le dos et regarde un peu partout afin de comprendre que personne ne m'a vu. J'en profite donc pour me relever tel une ninja, afin qu'on ne me remarque pas ! En fait, que je fasse du bruit ou non, je vais forcément me relever tel un ninja puisque... bah j'en suis une quoi... Une fois debout, j'enlève la poussière de sur mon habit et regarde une dernière fois autour de moi. Personne en vue. Mission complete ! Je pousse alors doucement la porte pour n'y voir qu'une personne déjà bien installé autour de la table. Je soupire. Eh merde... je vais devoir attendre les autres ! Quel manque de respect d'être en retard ! Ils me font franchement une mauvaise impression ah ! Okay, c'est pas cool. Je vais les juger une fois rentrer huhu, ça c'est plus cool. Bref, je prend place près de la seule personne déjà présente. Puis, je pose un coude sur la table afin d'y accoter ma tête, puis je le fixe de mes grands yeux bleus. Néanmoins, je ne dis rien. En fait, j'ai juste l'air d'une conne qui fixe un inconnu sans raison, mais bon... Attendons les autres avant d'ouvrir ma grande bouche. Mieux vaut ça que de traumatiser mon voisin de table.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Suken

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 2552
Date d'inscription : 14/11/2009


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Sam 6 Oct - 19:33

Alors qu'à l'extérieur règne en maître la pénombre, je suis déjà réveillé depuis longtemps, plutôt, je ne me suis pas endormis depuis bien longtemps disons. Mes problèmes de sommeil sont toujours aussi récurent, c'est donc pourquoi je suis sur le toit de la maison familiale, perdu dans mes pensées comme toujours. Aujourd'hui, je suis attendu à une réunion pour le village, un espèce de conseil. D'un côté je me demande bien pourquoi on m'y a invité, moi qui n'ai aucune notoriété dans le village, mais d'un autre côté, je comprends car je soupçonne qu'ils m'y invite car ils désirent voir si le fils de Sukata Hoshizora a la même flamme de leadership que son père, et bien ils ne seront surement pas surpris de constaté que oui. Bien que je n'ai aucune réputation dans le village, je ne me gènerai pas pour donner mon opinion, aussi tranchant soit-il, comme mon père le faisait à l'époque.

Le soleil continue de monter dans le ciel et je me rends compte qu'il est temps pour moi de partir. Je saute donc du haut du toit de ma résidence et commence à marcher en direction du point de rendez-vous mentionné dans la lettre que j'ai reçu, il y a une semaine de celà. Les mains dans les poches, mes cheveux blonds au vent, je garde la tête basse et relève les épaules pour cacher mon cou car le vent est frisquet ce matin.

C'est donc dans une démarche bien personnel que j'ai atteint le point de rendez-vous, de l'autre côté de la porte, se trouvait la salle de réunion de ce conseil dont j'allais faire parti. De l'autre côté de cette porte, allait se trouver des gens importants pour le village ou des personnes qui allait le devenir après cette réunion. Étais-je nerveux ? La plupart des gens vous dirait que oui à ma place, mais moi ? Pas une miette. J'ai une opinion à donner et je ne me gènerai pas s'il y a lieux, sinon, je garderai mon clapet fermer et ferai comme il sera demandé si je juge que sa n'entre pas en conflit avec mes intérêts personnels. Je pousse donc la porte en gardant le regard au sol quelques secondes, le temps d'entré. Lorsque j'ai relevé les yeux, ces derniers ce sont plongés dans ceux d'une jolie blonde, nos regards ce sont croisés quelques secondes, jusqu'à ce que je détourne le regard en direction d'un homme, les deux avaient déjà prient place, je trouvais celà quelque peu impoli, j'étais plutôt du genre à rester debout jusqu'à ce que le maître de la réunion arrive et nous donne la permission de nous asseoires. Oui, mon côté "rebel" a ses limites dans un câdre militaire, ce qui est le cas aujourd'hui. J'ai donc fais un hochement de tête en guise de salut en direction des deux personnes déjà arrivé et je me suis adossé contre un mur derrière la chaise où j'allais prendre place, une jambe à moitié pliée, le pied contre le mur, les mains dans les poches, je pose mon regard vers le sol et ferme les yeux, j'ai bien hâte que tous celà débute enfin.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Lun 8 Oct - 15:22


-K... Maître, trois des quatre personnes sont déjà arriver et attende dans la pièce. Murmura la petite tête métallique ailée à l'oreille du RaiSano.

Je me trouvais sur le balcon de la salle de réunion, qui avait était l'ancien bureau du Raikage porté disparut si l'on puis dire cela après trois ans d’absence. Les autre membre du conseil ne pouvait le voir car l'entré du balcon avait été masqué par un épais rideau noir à l'intérieur pour ne pas laisser filtrer la lumière du soleil pour éviter les regard des curieux. Même si la pièce se trouvait au dernier étage du bâtiment en question.
Je soupira à cette annonce. Ce genre de poste ne me convenait guerre mais ce conseil avait été fondée à l'initiative de l'ancien chef du Raisano qui m'avait laisser son titre. Autant dire qu'il était difficile de refuser d'y participer. De plus, le président aurait du être Kaeldane, l'ancien ami du Kage mais il avait presque laisser tomber son poste pour se plonger dans des recherches et personne n'avait beaucoup de nouvelle de sa part.

-D' accord, reste ici et fait le guet au cas où certaine personne voudrait jouer les curieux Avais-je ordonner à mon Kuchyose.

Je remis mon masque de Raisano que je m'était permis d'enlever, car personne ne risquait de l’apercevoir à cette hauteur, et ouvrir la porte fenêtre qui donnait sur la salle. Je poussa alors le rideau et apparut à la vue des trois membre du conseil déjà présent. Derrière mon masque de Raisano, je scrutait chacun des trois ninja présent, car il était tous ninja. Tout était des membre du clan Hoshizora. Il y avait Zoa, l'homme vêtue d'un kimono que j'avait déjà rencontré il y a quelque temps de cela et était déjà assis à sa place, tout comme la jeune femme ninja du nom d'Asuka. Je ne sais rien d'elle s'y je ne compte pas les information que j'ai pus avoir de son dossier. Le troisième membre était un dénommer Suken et était le seul à être rester debout, sans doute par marque de politesse même si sa posture lui donner un petit aire rebelle enfin passons ce détail.
Une fois arriver à hauteur de la table centrale qui m'était destiner, je fît signe à la seul personne autre que moi encore debout de s’asseoir. Il était temps de commencer et tant pis pour les quelques retardataire.

-Bonjour à tous, je pense qu'il est temps de commencer le conseil de Kumo. Je propose que l'on commence par ce présenter rapidement pour faciliter le dialogue au cours de cette réunion. Je suis le Leader des Raisano,. Ce titre ne vous dis sans doute rien, alors vous pourrez m’appeler Zéro si cela vous chante. Avais-je dit d'un ton tout à fait neutre.

J'attendis alors que chacun ai finis sa courte présentation pour reprendre mon petit discour. La partie délicate allait commencer car les sujet abordé n'était pas des moindre. Privé de son chef officiel depuis trois ans, Kumo vivait une situation critique malgré les apparence et les habitant s'inquiétait légèrement de l’absence prolonger de ce qu'il considérer comme un Dieu. Puis il y avait le fait que certain ninja n’appréciait guère le fait que Kumo ne soit toujours pas partit faire la guerre à Kiri. Peut-être que les conseiller n'en avait point conscience, mais c'est l'avenir du village qui pouvait ce jouer dans cette pièce mais le pire dans tout sa, c'était que tout pourrais leurs retomber dessus.

-Bien, maintenant que les présentation sont faite, nous allons rentrer dans le vif du sujet s'en perdre plus de temps. Vous savez tous que le Raikage Ankaku est porté disparut suite à une rencontre à Kiri il y a déjà 3 ans de cela. Vous devez aussi savoir que la tentative d'attaquer Kiri c'était tout bonnement solder par un échec. Je marqua une pause délibérément avant de reprendre. Alors voila le premier thème de cette réunion, je propose de lancer une nouvelle opération militaire contre le Village de Kiri. Que le débat commence.

J'accentua bien sur les derniers mots pour leurs faire comprendre que c'était à eux d'en débattre. J'avait déja mon avis sur la question et j'attendais de voir leurs réaction. Mais il y avait un détail dont il n'était sans doute pas au courant, et il ne devrait sans doute jamais l'être...





Dernière édition par Hoshizora Kotaro le Jeu 11 Oct - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Zoa

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 12
Date d'inscription : 29/06/2012


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Lun 8 Oct - 19:20

Tout le monde était là, et à vrai dire, ils étaient tous arrivés les uns après les autres, je fixais chaque nouvelle tête venant dans la pièce, de ce que je voyais, nous n'étions que très peu nombreux, et cela m'arrangeait, qui plus est tout en sachant que chaque membre était un Hoshizora. C'était un peu comme un conseil de famille, sauf que l'avenir du village reposait désormais sur les épaules des héritiers du clan le plus prestigieux de notre village. Soupirant silencieusement, je détourna le regard des autres invités afin de fixer le chef du conseil, le Raisano, lui portait un masque, ce qui m'empêchait d'analyser sa personne, mais bon, au moins, j'étais rassuré, je n'étais plus le plus impoli de ce conseil, car cacher son visage, c'était un manque de respect envers nous autres. Je ne voulais pas m'attarder sur ce sujet, néanmoins, comment faire confiance à quelqu'un qui se cache vulgairement derrière un masque, m'enfin. L'écoutant se présenter, je finis par daigner sourire un minimum avant de prendre la parole, d'un air peu sérieux, je fis les présentations, regardant tout le monde.

« Bonjour, je suis Hoshizora Zoa, comme vous devez vous en douter, je suis issu du clan fondateur de nos terres célestes, mon but prioritaire est de relancer notre nation dans le monde réel afin de faire revivre notre population. J'espère grandement m'entendre avec l'ensemble de cette assemblée. »

Je n'avais pas grand chose à dire à vrai dire, j'attendais surtout avec impatience que l'on engage les divers débats qui allaient avoir lieu lors de cette réunion. J'avais certes ma vision du monde, et mes objectifs, mais à cet instant, seul les intérêts de ma nation me préoccupait et rien d'autre en particulier, je me voyais entourer de trois personnes, qui sans doute, partageait le même but que moi. Écoutant la suite du discours du Raisano qui souhaitait, si cela nous plaisait, qu'on le nomme Zéro, je ne pu m'empêcher de serrer les dents. La guerre à mes yeux n'était pas une solution à la disparition de l'ancien chef du village, Ankaku, j'étais formellement contre cette idée de relancer un assaut sur le village caché de la brume, à mes yeux, cela représentait un suicide, tout bonnement. Il fallait privilégier les relations avant de mettre en avant les aspects militaires de la question. Soupirant, et joignant mes mains, je pris en premier la parole afin de donner mon avis.

« Pour ma part, et sauf votre respect, je suis contre le projet de relancer un assaut sur le village caché de la brume. Notre situation militaire, si je ne me trompe pas, n'est pas favorable à une telle idée, et il nous faudrait recueillir des informations sur les relations qu'entretiennent Konoha et Kiri avant même de penser à une guerre. »

Oui, cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas repris contact avec nos rivaux, nous n'avions plus grande information sur eux, ou alors je n'étais pas encore assez impliqué dans les relations politiques des pays pour le savoir. Mais cela ne changeait en rien ce que je pensais, cette idée me paraissait absurde, et si on m'avait convié à cette réunion pour me permettre de voir ma terre natale courir à sa perte, alors je serais le premier à protester cette décision. Je repris alors la parole sagement, je ne voulais pas offenser l'avis des autres, mais je tenais à donner mon point de vue, ainsi que mes idées.

« Je pense qu'il nous est préférable de nous renseigner sur la situation actuelle des autres villages, il nous faut des alliés dans cette bataille, tenons compte des faits actuels. Si nous sommes dans ce conseil, ce n'est surement pas pour engager une nouvelle guerre, pensons d'abord à la pérénité de notre nation et ... Tentons d'agir avec délicatesse, nous attirer des ennuis ne nous est pas favorable, au contraire, cela provoquerait la perte de Kumo, j'en suis certain ! »

Ainsi se terminait mon petit discours, et je laissais la parole à mes confrères dans l'idée de trouver un point de vue allant dans le sens du mien. Le Raisano avait des idées assez tordues, et aller venger la mort de l'Homme que l'on considérait comme une divinité serait aller à l'encontre de l'image de celui-ci et lui cracher au visage, une paix était préférable à une guerre, temporaire soit-elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Manta

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 06/03/2011


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Mer 10 Oct - 8:04

Ces jeunes parlent vraiment peu et lorsqu'ils le font, c'est pour dire des conneries. J'observais l'assemblée avec sagesse. Cette réunion pour le renouveau de Kumo allait être un échec, je le sentais déjà. Des thèmes idiots et des conseillers Hoshizora, c'était la fin. Suite à quelques mots de la part du chef et de ses sous-fifres, je pris la parole :
    - « Deux ans que nous attendons, il est plus que temps d'agir. Le pouvoir est entre les mains des Hoshizora et le village se meurt, est-ce normal ? Mes frères Gaikotsu vivent en attendant votre verdict. Ils vivent au sol, ils seront les premières victimes si jamais les Kirijins attaquent. J'exige un minimum de respect pour notre clan et j'exige une place plus importante au sein de Kumo. Pourquoi un Dieu factice qui ne reviendra jamais ? Remplacez le et faites bouger les choses ! Ankaku est mort ! »

Quelques membres du conseil cogitaient sur la question, j'étais le seu capable de m'exprimer haut et fort ! Les Hoshizora jouaient à un jeu bien trop risqué pour le village, je devais agir maintenant ! Les Gaikotsu attendaient sûrement le verdict. J'étais l'un des rares à avoir pénétré l'administration. Je repris :
    - « Hoshizora, ceci n'est pas qu'une simple provocation, c'est aussi la vérité : intégrez les Gaikotsu à Kumo ou le village subira une guerre civile ! »

Bien sûr, les Gaikotsu étaient moins nombreux mais, une guerre civile en temps de guerre ne pouvait qu'être néfaste, un signe de défaite reconnu et avéré. Si jamais je ne sortais pas vivant d'ici, les Gaikotsu seraient à quoi s'en tenir : le refus d'accepter, la mort et la guerre !
    - « Pour ce qui est de la guerre, comme vous voulez, nous ne participerons qu'en échange de certains accords. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Takagi

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 21/10/2012


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Dim 28 Oct - 16:02

Réveil en sursaut. J'étais tellement impatient d'assister au conseil que je m'étais endormi très très tard, ayant un mal de chien a trouver le sommeil. Je cours a mon armoire prendre quelques habits et je me rends dans ma salle de bain pour prendre une douche assez rapide. Je ressort habillé, je me rends dans la pièce d'a coté ou je stocke des armes, bon c'est pas une armurerie non plus mais il y'en a largement assez pour moi. Après avoir pris mon étui a shuriken, je saute de la fenêtre.

Je sautais de toit en toit aussi vite que je le pouvais. Je savais que j'étais en retard, mais il fallait que j'arrive le plus tôt possible. Après être redescendu au sol et avoir bousculé un nombre assez impressionnant de vieilles dames et de ninjas, je me trouvais devant la porte du bâtiment. Je l'ouvre en grand et me précipite dans les couloirs. Après un nombre de détours ahurissant, je me retrouve devant la porte. A ce moment la, un Kuchyose essaye de m'empêcher de passer. Je commence a m'énerver et lui fait comprendre dans un éclat de rage que j'étais convoqué et que j'étais juste en retard. Il fini par me laisser passer après avoir lu la convocation et j'entre discrètement, enfin si personne ne pas entendu... et alors que je me dirigeais a pas de loup vers une chaise libre et j'entends le Gaikotsu s'extasier sur une guerre civile. Bien que je sois en retard, je piétine tous les protocoles de politesse en disant:

"Très intéressant, vous craignez que Kiri nous attaque et pour remédier a sa vous voulez faire une guerre civile... Franchement ce ne sera pas une guerre mais plutôt un génocide pour les Gaikotsu. De plus cela affaiblira Kumo dans l'optique d'une attaque de Konoha ou Kiri. Je pense qu'une attaque a grande échelle est impossible a réaliser mais que pensez vous de raids? On détruit leurs postes frontières, leurs cultures ainsi que tout commerce hors village que nous croisons. Une série de petites équipes sans signes reconnaissables. Mais si nous adoptons cette proposition il faudra a tout prix éviter les combats avec leurs ninjas."

Je regarde le reste des gens en me disant que j'avais peut être dit une bêtise...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Manta

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 06/03/2011


MessageSujet: fghfg   Dim 28 Oct - 17:50

Sans vraiment offrir la possibilité aux autres de répondre, je fracassais mon poing contre la table. J'étais dorénavant debout, face au conseil. Sans estimer l'inintelligence de mes paroles, je m'exprimais :
    - « Fichtre ! Pour qui te prends-tu ? Tu débarques et tu oses t'exclamer sans comprendre la situation ? Les Gaikotsu sont vos gardes-frontière, votre première défense face à Kiri ! La chair à canon ! Nous exigeons tout simplement une place au sein de Kumo et non un vulgaire génocide. Mais, il est clair comme eau de roche que nous souhaitons, tout comme vous, nous débarrasser de cet ennemi. »

Silence morne, cet imbécile était ici pour défavoriser la cause des Gaikotsu ? Je me rasseyais avec l'envie indomptable de le tuer. Malheureusement, ce n'était pas vraiment l'occasion de le faire. Exiger un minimum de respect pour les Gaikotsu était vraiment chose difficile. Les Hoshizora repoussaient les autres, nous n'étions qu'une simple défense, le bouclier d'un autre peuple. Sans exprimer la moindre émotion, je m'expliquais de nouveau :
    - « En échange d'une place plus... importante, les Gaikotsu vous aideront. C'est dans notre intérêt mais aussi dans le vôtre. »

Soupire désespéré, cette assemblée d'imbéciles n'allait sûrement pas comprendre que l'alliance des Hoshizora et des Gaikotsu ne pouvait qu'être bénéfique.
    - « Nous oublions une chose ; Officiellement, nous sommes la dernière rempart solide face à l'empire de Kiri. C'est du 2 contre 1. Si seulement nous pourrions avoir des contacts chez les Konohajins... La tuerie de Ankaku se répercute sur nous. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Dim 28 Oct - 18:48

Les bras croiser, j'était rester silencieux à toute les intervention qui avaient eu lieu dans la pièce. Les des premier arriver c'était présenter et c'était opposer au projet de guerre. Il n'était pas au courant que Konoha était tomber au main de Kiri également. Nous ne pouvions pas compter sur leurs aide. Du moins pas directement.
Cependant, ce n'était pas l’évènement le plus surprenant. Il y avait un Gaikotsu également dans la réunion. Une pièce de choix qui plus est. Il était très rare qu'un Gaikotsu ose s’adresser à des Hoshizora de la sorte. Il me rappelait la Gaikotsu d'il y a trois ans lors de la réunion préparant l'attaque sur Kiri. Bref, il avait cependant un acte qui méritait son exécution sur le champ. Il avait menacer Kumo et les Hoshizora d'une guerre civile, rien de moin et en temps de crise en plus. Un telle acte de trahison ne pouvait être laisser impuni mais j'allais devoir le faire malheureusement. On ne pouvait ce permettre un telle acte comme il le soulignait. Pour finir, un dernier invité s'incrusta dans la pièce. Un Hoshizora qui répondit rapidement au Gaikotsu qui se laissa à nouveau emporter. Ce Gaikotsu était décidément un cas unique mais il fallait calmer tout sa sinon, cette réunion aller mal finir. Attendant que le Gaikotsu ce calme, je me leva en silence avant de me tourner vers le Gaikotsu et d'applaudir. Cette acte passerai sans doute pour de la provocation mais tant pis, il le méritait.

-Bien, merci de votre intervention mais veuillez garder un peu de sang-froid M.Mantaa. S'énerver ne sert à rien. Je fis une pause avant de prendre un ton beaucoups plus sérieux. Cependant, vous allez trop loin. Vous osez nous menacer d'une rébellion alors même que Kumo vit des heure sombre !? Comme vous l'avez souligner, Kiri et d'autant plus fort qu'il on annexer le village caché de Konoha. Hors, aussi fort soit Kumo, si il décidait d'attaquer maintenant, il y a de forte chance que nous tombions. Les Gaikotsu ne sont pas les seuls au sol. Ils y a également des civile contrairement à ce que vous pouvez croire qui courent autant de risque que vous. Soupirant presque je repris. Puis vous dite que vous nous tenon à l'écart? La vous vous moquez de nous. C'est votre clan qui refuse également de ce mêler au reste de Kumo. Je ne citerai pas certaine pratique de votre clan le prouvant car vous devez les connaitre alors pourquoi devrions nous vous tendre la main alors que vous étés les premiers à vous isoler !? Faite le premier pas avant d'oser rejeter toute la faute sur nous !!!

Je me rassis en soupirant de mon emportement sur la fin, avant de croiser les bras. Il allait certainement très mal le prendre mais tant pis. Sans attendre de réponse, je repris.

-Enfin passons. Sacher que tout Gaikotsu non-apte à ce battre sera autoriser à rejoindre la partie flottante au cas ou les kiri-jin pénétrait le pays. Tout comme la majorité des habitant au sol. Nous n'avons pas le temps de nous déchirer de l'intérieure. Cependant, sacher que votre coup de bluff était inutile. Une révolte aurait été mater et vous le savez aussi bien que nous mais nous ne pouvons pas négliger une aide potentiel. Même négligeable m'étais-je retenus d'ajouter.

Je quitta enfin le Gaikotsu du regard avant de m'adresser au jeune Hoshizora qui était le dernier arrivée.

-Il aurait était polie de vous excuser pour votre retard mais passons. Votre idée de raide n'est pas mauvaise mais elle dissiperais nos force à traver leur pays et le notre. Cependant, on peut réunir cette idée avec l'information qu'a souligner notre ami Gaikotsu. Konoha étant au main de Kiri. Nous pourrions tenter d'infiltrer le village et de nous renseigner sur une éventuelle révolte des Konoha-jin. S'il arrivait à faire un coup d'Etat, nous pourrions alors taper un grand coup...

Posant mes main sur mon bureau, j'attendit leurs réaction. Je scrutait chacun des membre rapidement, certain n'ayant toujours pas participer et d'autre ayant des idée plutôt intéressante comme ce répugnant Gaikotsu que j'avait appeler "ami". Cela allait sans aucun doute le vexer.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Takagi

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 21/10/2012


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Lun 29 Oct - 15:08

Le Gaikotsu s'énerve... Je le fixe du regard, un sourire légèrement méprisant. Je brave son regard du mien en essayant de lui transmettre du regard tout le mépris que j'ai pour son clan. Pour moi les Gaikotsu sont bien de la chair a canon et rien d'autre. De la chair a canon qui se révolte avant une guerre, s'en est comique. Enfin le type au masque se charge de lui rabattre le clapet. Une assez bonne idée a mon avis, si i est la que pour balancer des menaces sa sert a rien... Puis surtout que pour faire simple nous faisons face a Konoha et Kiri en même temps. Je m'éclaircit la gorge et repris la parole:

"Je sais que c'était impoli mais la situation est trop grave pour que nous nous en soucions. Donc pour résumer, on fait face aux deux villages en même temps... On se fait attaquer on ne résiste pas, on attaque on se casse les dents sur leur défense avant de se faire submerger par leur contre attaque. On disperse nos force pour des raids on résistera encore moins bien... Je pense que si il faut attaquer qu'il faut le faire vite. Attaquons Konoha, uniquement les Kiri-jins prenons en prétexte leur libération au lieu d'attendre une révolte qui n'arrivera peut être pas aie lieu. De plus si nous réussissons nous avons des chances pour que les Konoha-jins se rangent de notre côté pour attaquer Kiri ou qu'elle soit. Enfin il faut agir vite, faire un état des troupes et lancer l'assaut. Si nous attendons trop longtemps il se peut que Konoha devienne une deuxième Kiri et qu'ils prennent goût a vivre sous la tutelle du Mizukage. Après ce n'est qu'une idée comme une autre, mais a la place de Kiri moi je me lancerais a l'assaut de Kumo après le succès qu'ils ont connu la-bas."

Je croise les bras derrière la tête et continue:

"La précaution élémentaire serait tout de même de rapeller tous les ninjas en dehors pour mission et évacuer les civils dans la partie haute. On peut s'attendre malheureusement a un assaut assez rapide. Enfin logiquement."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Manta

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 06/03/2011


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Lun 29 Oct - 19:15

    - « Votre proposition prouve votre sourdité sélective. Bref, si le clan Gaikotsu siège avec les Hoshizora, les membres participeront à vos manoeuvres militaires. Tactiquement, le retardataire a raison; nous ne pouvons pas compter sur une potentielle révolte des Konohajins, c'est un fait trop hasardeux. »

Les idées vagabondaient dans ma tête comme des moutons dans un désert. Elles étaient perdues, elle n'amélioraient pas, ne se nourrissaient pas. Le combat était en notre défaveur, ils n'osaient même pas l'admettre. Je reprenais :
    - « Nos pratiques étranges, bien que je ne sois pas au courant de celles-ci, vous seront bien pratiques en temps de guerre. »

Les Hoshizora craignaient encore les Gaikotsu, accablant. Ils étaient en majorité et étaient bien plus puissants que nous. Pourtant, ils s'apeuraient face un possible pouvoir. Je me levais.
    - « Nous parlons énormément et je semble bien trop concerné par le sort des Gaikotsu pour faire avancer cette discussion.. Je propose de rassembler rapidement nos meilleurs combattants, de nous préparer et d'organiser un raid à Konoha. Qu'importe le nombre de victimes, nous confrères nous vengeront ! »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hoshizora Kotaro

avatar

Rang C




Masculin
Nombre de messages : 249
Date d'inscription : 16/10/2010


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Lun 29 Oct - 20:39

Je croisa les bras en les écoutant. Leurs propos était pertinent et vrai. Notre marche de manœuvre était très limiter. Soit nous attendions, sois nous portons le conflit chez eux ce qui était risquer mais pourrais éviter ou précipiter la chute de Kumo. C'est un jeu de hasard dangereux au quelle nous jouions. Mais nous avions encore une dernière carte à jouer. Car le village en lui même pouvait servir d'arme si nous connaissions tous à son sujet. hélas, ce n'est toujours pas le cas.

-Je comprend très bien votre point de vue et je l'approuve. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre du temps. Nous n'avons que deux choix, attaquer les premier ou attendre d'être attaqué comme vous l'avez souligné. Or, porter le premier coup est un avantage que nous ne pouvons négliger.

Je me tourna vers le Gaikotsu. Fini de discuter, il fallait prendre les choses en main rapidement

-Gaikotsu, rassemble les membre les plus apte au combats ainsi que les plus puissant. Puis me tournant vers les Hoshizora. Faite en sorte de faire passer le mots parmi les ninja de se préparer à une potentielle attaque de Kiri et donc de Konoha.

Je me rassis ensuite pour rédiger un mots ou j'inscrivis mes ordre concernant la défense du Pays. Une fois le mots rédiger, je le tendis à l'une des figure décorative de la pièce qui se déplaca vers mois et pris le mots. Je lui expliqua sa destination et il partit par la fenêtre que je lui ouvrit. Je me tourna ensuite de nouveau vers l'assemblée.

-Évacuez les civiles devras se faire assez rapidement mais les capacités de la ville Haute sont limité. Il faudra également prévoir un stock de vivre car elle pourrais subir un siège...

Je ne put terminer ma phrase lorsque la secrétaire accompagnée d'un ninja entra dans la piéce. Signalant l'arrivée d'un homme ce prétendant Konoha-jin, ce qui été plutôt étrange . Surtout qu'il prétendait être avoir tué le bras droit du Mizukage et si cela s'avérer vrai, nous pourrions possédez d'importante information grâce à lui. Congédiant les deux arrivant, je me leva et me dirigea vers la porte.

-Enfin bref, je pense que cette réunion et terminer. Je vous laisse transmettre le message au troupe. Sachez que l'opération doit être maintenue secréte le plus longtemps possible. Il faut éviter la panique des habitant. Vous pouvez rester ici pour vous organiser si vous le souhaitez, je vais quant à moi voir cette étranger. il pourrais posséder des information intéréssant à nous apprendre.

J'ouvrit alors la porte et juste avant de quitter définitivement la pièce, je leurs adressa un dernier regard.

-Je veux vous revoir ici dans 2 jours pour organiser le raid sauf nouvelle convocation de ma part.

[/color]une fois finis, je les salua en fermant la porte. J'avais un inviter surprise à aller rencontrer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Manta

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 19
Date d'inscription : 06/03/2011


MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   Mar 30 Oct - 0:36

Que de choses intéressantes, ce Kotaro était bien mystérieux pour un chef d'assemblée. De plus, cette histoire de Konohajin ayant débarqué à Kumo était très intéressante ! Comme par hasard, les Gaikotsu vivaient dans le camp du bas, c'était donc sur mon chemin. Devoir insister, involontairement, à une telle fête était une rare aubaine. Je prenais donc la direction de la porte en parlant sereinement :
    - « Bon, je me dois d'aller prévenir les Gaikotsu des fruits de cette réunion. Je vous souhaite à tous, une magnifique journée. »

Un sourire à l'air perfide s'affichait sur mes lèvres, ce n'était que le début, cette journée promettait une richesse infinie. Tout de même, un Konohajin renégat débarquant le jour-même de la première réunion des conseillers, drôle d'hasard. Il était fort probable qu'une taupe infiltrait Kumo. Ainsi, les Kirijins débarquaient de suite, ils se servaient d'un plan semblable au nôtre ? Ce Konohajin pouvait aussi être l'âme en péril qu'il se disait être... Pour m'assurer de ses objectifs, je devais impérativement le voir.

J'étais dehors, je regardais à gauche puis à droite pour ensuite me retourner : rien. Je pouvais descendre sereinement sans la crainte de mourir avant de rejoindre mes frères.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Le conseil de Kumo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le conseil de Kumo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [CONSEIL] Nains
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» Charte du Conseil Comtal du Maine: Abrogée
» UN CEP CHAMPWEL ? LE NOUVEAU CONSEIL ELECTORAL DE PREVAL
» Quand le Conseil de presse du Québec pressure un journaliste haitien
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: [RP] Plateau de jeu :: 

 :: Bâtiment du Kage
-
Sauter vers: