Partagez | 
 

 Rencontre Konoha/Kumo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Hattori Fujihiro

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 09/05/2011


MessageSujet: Rencontre Konoha/Kumo   Jeu 6 Juin - 18:16

Rappel du premier message :

Cela faisait 3 jours que j'étais arrivé à ce campement, j'y vivais avec l'ambition de protéger mes ninjas. Il était trop tard pour faire marche arrière, nous ne pouvions pas prendre le risque d'offrir cette puissance à l'ennemi. Ainsi, nos recherches n'avaient pas été suspendues. Alors que je sortais de ma tente, un grondement se fit entendre. Cela ressemblait à une explosion. Je sortais avec précipitation. Les flammes semblaient déjà prendre ma tente. Je ne voyais pas grand chose, une fumée noire m'aveuglait. Par réflexe, je m'écartais pour ensuite grimper sur l'arbre le plus proche. Un ninja du village y était déjà perché.

    - « Que fais-tu là Akari ? D'où provient ces flammes ? Est-ce encore Mabori et ses explosifs ? »

    - « Je crains que ça soit bien pire. J'ai cru entendre le cri de Hanako. Mais, je n'arrive pas à entendre une voix ne m'étant pas familière. Je vous rassure, la plupart des Kumojins sont déjà hors du campement. " »

    - « Je vois. Cette fumée ne me semble pas naturelle. Je crains qu'il soit le temps d'agir. »


Je sautais de l'arbre afin d'atterrir sur le sol boueux de la forêt. C'était une embuscade et l'objectif était de nous séparer. Je ne pouvais pas rester là sans rien faire, il était temps d'agir. Je concentrais mon chakra afin de regrouper un maximum de poison. Ensuite, je sortais de son fourreau mon Katana pour ensuite la lécher et répondre mon poison sur cette lame.
    - « Montrez-vous ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage

Onkyou Katsuya

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1750
Date d'inscription : 05/04/2009


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Lun 24 Juin - 22:20

Elle s’en était sortie, j’étais limite rassurée tout d’un coup.  Sachant cela, ma tête commençait légèrement à tourner, une chance pour moi, mon attaque avait porté partiellement ses fruits. Je commençais à perdre le rythme… c’était mauvais.  Comme à mon habitude, je voulais en faire de trop. Protéger ma sœur tout en combattant. Je n’y pouvais rien, c’était plus fort que moi, mais voici le résultat. Je n’allais plus pouvoir tenir le rythme bien longtemps, il fallait que ma sœur se secoue un peu ! Je m’apprêtais à avancer vers ma jumelle quand une voix se fit entendre :

- « Que vous êtes mauvaises... Restez dans les loges, je m'occupe de la scène ! »

Cette voix agaçante, cette voix à l'allure supérieure qui me donnait envie de répliquer en meurtre, je pouvais la reconnaître entre mille. Malgré la colère qui montait, j'étais vraiment heureuse de l'entendre. Elle en avait mis du temps à se bouger les fesses après tout. Sans vraiment m'en rendre compte, je sentais subitement la présence de ma sœur à côté de moi, je l'avais entendu crier quelque chose, mais c'était vague. Qu'est-ce qu'il m'arrivait ? Il commençait à faire froid, j'avais l'impression de trembler comme une feuille. Je n'étais même pas d'humeur pour répliquer à cette fille complètement égocentrique. Je sentais quelqu'un qui m'aidait à me relever, ma sœur, sans aucun doute, au cas contraire, je serais déjà au paradis. J'ignorais tant bien que mal mon mal de tête qui venait de faire son apparition pour mettre un pas devant l'autre, tout en gardant un rythme assez potable. Je devais tenir, jusqu'à ce que Kasuga me mette en sécurité. Même si je détestais l'idée de devoir quitter un travail non achevé, même si je me sentais sale et lâche de ne pas me battre jusqu'au bout, je n'étais pas en état de discuter. Elle me transportait dans un arbre, sur une branche qui se trouvait bien trop haut du sol à mon goût. Une fois affalée contre le tronc d'arbre, j'avais l'impression que mon état avait empiré. Je me sentais complètement vidée, comment avais-je pu tenir jusqu'ici ? Je luttais contre la fatigue qui s'emparait de mon corps. Ce n'était pas fini, je devais lutter à tout prix, jusqu'à ce que tout ça soit fini. Mais d'un autre côté, je n'entendais plus rien, soit j'étais devenue sourde, soit nous étions éloignées du champ de bataille. Je penchais pour la deuxième hypothèse. Ma sœur avait été géniale sur ce coup, nous ne pouvions pas être trouvée dans un tel endroit. Je levais mon regard vers ma jumelle quand elle me demandait si j'allais bien. Un court silence ce fit entendre, avant que je puisse répondre dans un murmure :

- Papa ... aurait été fière de toi, je suis fière de toi. Tu... as prouvé plus d'une fois ta valeur pendant ce combat, tu es la fierté de la famille Asu.

Je tentais un sourire, qui ressemblait plus à une grimace, car la douleur de ma brûlure revenait à la charge elle aussi. J'avais tellement ignoré mon état pendant le combat, que tout me venait à la figure une fois au calme. Je me rassurais en me disant que ceci était un mauvais moment à passer, qu'une fois reposée, je pourrais être un minimum d'attaque pour réfléchir à la suite des évènements...

Au bout d'un moment j'avais ré-ouvert les yeux. La fatigue m'avait emportée tout compte fait. Ma tête allait beaucoup mieux, j'étais capable de penser normalement de nouveau, comme ma logique m'avait manqué ! Mes muscles étaient toujours un peu endoloris, mais mon état de vide était toujours là, une chance que ma soeur m'avait retirée de là avant que mon chakra ne soit complètement épuisée ... Sans trop analyser mon état physique plus longtemps, je tentais (non pas sans difficulté) de prendre une pommade qui se trouvait dans la poche de mon pantalon, pour la frictionner du mieux que je pouvais sur ma brûlure. L'état de mon épaule ne s'était pas améliorée et je ne pouvais pas la laisser dans cet étant. Ce n'était pas très convaincant, mais j'allais m'en contenter. Après avoir remis ma pommade dans la poche de mon pantalon, je levais les yeux vers ma jumelle. Je la voyais qui me trouvait le dos, regardant au loin. Vu de dos, elle avait l'air en meilleure étât que moi, je l'aurais entendu geindre dans le cas contraire. D'une voix sarcastique, je tentais t'attirer son attention, pour analyser ses dégâts :

- Alors, petit rayon de soleil, on monte la garde comme un chien monterait la garde devant son maître ? Comme c'est gentil de ta part.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Mar 25 Juin - 7:43

Hmm, il n'y avait pas grand monde, j'avais épuisé une grosse ressource de mon chakra et en prime, je sentais comme mes membres s'engourdir, surement dû aux entailles, ils avaient du y mettre de son poison. Hattori m'avait rejoins rapidement, il était foutrement rapide pour un vieux. Je me tournais alors vers lui, toujours avec mon sourire de crocs.


Il me demandait si je fuyais, en quelques sorte oui, je voulais épargner mes hommes d'un spectacle que je n'aime guère, et ce type me disait en prime que ces hommes connaissaient ma position, moi qui voulait épargner le plus de monde. Cette guerre ne va menait qu'a des morts et désolation, comme toujours, mais en tant que male alpha, je ne pouvais faiblir même si il était plus fort que moi, du moins pour le moment. Tout ce qu'il disait été vrai, je sens mes forces m'abandonner, mais c'était bien mon plan.

« Il est certain que ton style me surpasse par ton expérience, mais as tu l'endurance pour continuer. Si je t'ai amené ici, c'est pour imposé mes conditions et non les tiennes, je voulais éviter un bain de sang, en t'entrainant juste toi...hélas... tes hommes sont en routes, donc je vais être bref. »

Je m'avançais alors vers lui quand une voie intérieur me plongeait dans une sorte de transe pendant quelques instants.

(Gekirin, tu n'es vraiment qu'un pauvre imbécile, te laisser blesser et insulter, toi le meneur, la fureur des Ookami, il est peut être temps de montrer notre véritable force, si tu ne trouves pas une solution, je prendrai le relais et tu sais ce qui se passera.)

« Je te propose de rappeler tes hommes, en échanges, je veux trois Hattori qui nous servirons a moi et aux konohajins, pour ce qui est du bijuu que vous avez localisé. Tu pourrais simplement dire que c'était une erreur, qu'il n'y en a pas et laisser tout simplement tomber cette recherche qui mettrait fin a cette guerre inutile et en évitant le plus de mort possible. »

Mon regard avait changer, j'avais repris ma forme de lycanthrope originel d'un blanc pur, le chakra de feu n'était plus là. D'un coup, mes battements s'accéléraient et un manteau de chakra blanc prenait forme tout en tour de mon corps et ma queue semblaient se dédoubler. Je m'avançais alors encore plus près de cette Hattori en le fixant.


«  Trois hommes pour stopper une guerre, tu ne serais pas assez bête pour refuser cela non ?  Si tu refuses mon offre, je te conseille te faire en sorte que tes hommes n'approchent pas notre ère de combat à plusieurs centaines de mètres.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Hana

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 26/12/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Mar 25 Juin - 9:48

Après avoir lancé mon jutsu, je ressentit immédiatement que mes forces faiblissaient encore un petit peu. J'espérais que celui-ci cause un maximum de dégâts. Ma plaie à la main me faisait énormément souffrir et j'avais pris conscience sans le vouloir que je ne pourrais certainement pas terminer le combat.. 


Cet alors qu'une ombre passa au-dessus de moi, se dirigeant tout droit sur l'adversaire. Aucun doute sur la personne : des cheveux longs et blancs, ça ne pouvait être que Nanami. Je fut immédiatement soulagé, elle était enfin intervenue.. Et malgré cela, les renforts tardaient, que faisait ce fichu Asano ? J'espérais que ce crétin n'étais pas mort en route. Quoiqu'il en soit, il fallait que je me reprenne et vite! Nanami aurait certainement besoin de moi. D'un coup sec des deux bras, je ramenais mes faucilles et les réceptionnais non sans une douleur au niveau de ma main blessée. Alors que je m'apprêtais à entamer un mouvement, une explosion retentit non loin de moi. La flèche? Possible. Une légère onde de choc me fit vaciller sans pour autant me faire tomber. Heureusement, je n'avais pas du tout envie de tomber dans tout ces makibishis. Il fallait que je me mette en hauteur, de là je ne risquais pas de me blesser davantage avec ça. Aussitôt dit aussitôt fait, je fonçais en direction de l'arbre le plus proche en évitant soigneusement les makibishis. Lorsque je fut arrivée à une hauteur convenable, je reportais mon attention sur Nanami et la kumo-jin. Elles avaient entamer un combat au corps à corps.


Soudain, alors que je réfléchissais à une façon d'intervenir, je vis une ombre à la gauche de Nanami. Encore elle? Non, impossible, ce devait être un clone. Je fis tournoyer rapidement une de mes faucilles de façon à lui faire prendre de la vitesse et l'envoya en direction du clone. Si s'en était vraiment un il disparaîtra et Nanami pourra se concentrer totalement sur son combat. Cette fille était spéciale, elle avait plein de ressources et un style de combat bien particulier.


Nanami en faisait toujours trop.. La voilà qui éclatait de rire en se moquant de l'adversaire, elle n'avait vraiment peur de rien. Tout en écoutant la modestie de ma partenaire d'entrainement, je sentis une odeur de cramer. Bon sang, tout le terrain de combat prenait feu.. Il fallait absolument qu'on se taille d'ici si on ne voulait pas terminer en cendres. Je me déplaçais de nouveau, de façon à me retrouver dissimulée quelques mètres derrière la kumo-jin qui j'espérais, n'avait pas remarquer ma présence, peut-être trop concentrée sur Nanami. Je me tenais prête à intervenir même si ce ne serait qu'avec mes armes car je sentais bien qu'il m'était impossible de lancer à nouveau un jutsu. J'espérais que ça suffirait pour terminer le combat.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hattori Fujihiro

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 09/05/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Mar 25 Juin - 13:13


    - « Arrêtes de faire ton idiot ! Tes hommes sont en jeu et tu oses tenter de changer la situation ? Serais-tu en train de me sous-estimer ? Nous avons décimé les plus grands. Qu'importe ta force, qu'importe ton chakra, qu'importe tes secrets, j'ai de quoi t’anéantir. Je ne peux que te le jurer. Tu es libre de faire ce que tu veux. Tu peux continuer le combat. Ou y mettre fin. »

Essayait-il de m'impressionner en jouant avec son chakra ? Il avait prouvé qu'il faiblissait. Il pouvait user de sa stupidité pour un temps mais, il ne surpasserait pas mon atout. J'étais maintenant en mesure d'en user. Je n'avais plus qu'à attendre son ultime pouvoir. Méritait-il que j'en use ? Allait-il continuer à faire l'idiot par fierté ? Je sortais l'une de mes trois fusées pour ensuite l'activer. Une fumée mauve se répandait déjà dans le ciel. Ce n'était pas une technique. C'était un avertissement.

Qu'importe la force, l'expérience était inestimable. J'en savais bien plus que lui sur ce monde. Les plus grands étaient tombés face à ma perfidie. Et ce crétin pensait sérieusement me vaincre. J'étais armé jusqu'à l'os, j'étais enfin en possibilité d'utiliser ma puissance. Il devrait remercier son Dieu de n'être pas déjà mort. Une fois de plus, je reprenais avec un air désolé :

    - « Je suis désolé de ne pouvoir te proposer que deux choix. Je n'ai jamais aimé dicter la vie d'une personne. J'espère que ton peuple estime l'être que tu es. Tu pourrais devenir quelqu'un de vraiment bien. Quel est ton choix ? »

Tuer des vieux croûtons hargneux oui mais, affaiblir et ridiculiser à ce point un homme aussi courageux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hattori Machiko

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/06/2013


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Mar 25 Juin - 14:33

Tch... Elle n'était pas mauvaise. Kunaï à la main, j'interceptais avec mes bras ses coups de pied et je contrais avec ma main gauche ses coups de poing. Mon arme était prête à servir mais, mon adversaire était agile et semblait éviter mes coups sans grande difficulté. Elle n'était pas mauvaise. Une faucille venait de passer à travers mon clone. Raté. Il était dorénavant visible et était considéré comme un simple clone d'illusion. Il ne me servait plus à rien. Ainsi, l'illusion n'était plus. Plusieurs sauts en arrière me permettaient de prendre suffisamment de distance. Suite à cela, je composais plusieurs mudras pour ensuite cracher une boule de vent. Celle-ci ne visait absolument pas un être vivant mais... le sol !
    - « Oh non... J'ai raté mon coup. Les cendres deviennent flammes. Le feu est en train de se propager dans la forêt. »

Ce sourire sadique qu'était celui des Hattori faisait son apparition sur mon visage.
    - « Je peux savoir une chose ? Pourquoi n'avez-vous pas attaqués dés le début ? Avec l'autre gars ? J'espère qu'il n'est pas en train de cramer d'ailleurs, les flammes se propagent plutôt rapidement... Nous pouvons continuer le combat ou le suspendre et le remettre à une autre fois... Vous êtes plus nombreuses et vous n'êtes pas si mauvaises... »

Tch... Devoir dire ça... Ce n'était pas dans mon genre. Mais, il ne fallait pas mentir, mes adversaires n'étaient pas mauvaises. Je n'avais pas pu constater le moindre pouvoir spécial chez elles. Elles cachaient peut-être un atout... Akari devait attendre le bon moment. Tch... J'avais besoin de mon chakra au cas où. Je ne pouvais pas tout donner ici pour ensuite cramer comme une idiote... Je restais sur mes gardes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Mar 25 Juin - 14:59

Je ne comprenais vraiment pas ce type, je ne bluffais pas avec mon chakra, ce n'était plus le mien d'ailleurs, savait il ce que c'était ou était il tellement sur de lui que même un jinchu ne lui ferait peur. Cette personne était des plus surprenante et le plus bizarre c'était que je ne sentais aucune agressivité. Il était clair que je voulais faire mes armes, mais je ne voulais pas que mes hommes en payent les conséquences et donc, de mourir par ma faute. Il fallait que tout cela cesse au plus vite. Je m'arretais alors, sans prendre garde a son fumigène, je fermais les yeux un moment pour me calmer et surtout calmer la chose qui était en moi, il fallait voir ce qu'il y avait le mieux à faire et pour tous. S'il avait mieux à me proposer, j'y réfléchirais.

« Je veux bien t'écouter Hattori... mais j'espère pour toi que tu n'essais pas de me pièger car tu peux penser ce que tu veux, mais je n'ai pas encore jouer toute mes cartes. Mais qu'est ce que mon village a à gagner si l'on abandonne tout ? »

Il était vrai que si je mourais ici même, je mettrais le village et mon clan en péril, je me questionnais, un abandon n'était pas en soit une défaite, nous avons souvent eu recours à ce genre de chose dans mon clan pour éviter des pertes inutiles, mais là un bijuu était en jeu, si Kumo le scellait, cela aurait pour effet d'en faire un village très dangereux. D'un coup, une voie retentit dans ma tête à nouveau...

(Ce type est sur de lui, un Hattori est sournois et perfide, si je te prête mon pouvoir, tu dois être sur de le vaincre, je n'ai pas envie de mourir avec toi stupidement. Tu as une grande responsabilité et même si je ne supporte pas le fait que tu sois faible face à ce type, tu dois avant tout penser au clan.)

Il était vraiment bipolaire, il y a une minute il voulait que je le tue et maintenant il me demande de réfléchir. Je levais alors les yeux au ciel en parlant tout haut.

« On va la jouer de la manière douce alors mon gars. »

Je refixais de nouveau le Hattori.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Onkyou Kasuga

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1527
Date d'inscription : 19/10/2010


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Mar 25 Juin - 16:51

Nous étions sur une branche plutôt large et en hauteur. Ainsi, il me serait possible de voir arriver les ennemis. Peu de temps après notre arrivée, Katsuya s'était déjà endormis. Quelle idiote... Elle avait utilisé beaucoup trop de chakra et tout ça, dans le but de me protéger et d'en finir rapidement avec ce combat. La gamine qui nous opposait aurait probablement été du même niveau que nous certes, mais pour ce qui était de ce garçon, si nous n'aurions pas uni nos forces, nous n'aurions pas réussi à ainsi l'affaiblir. J'étais tout de même fière de moi et encore plus de ma jumelle. Elle me paraissait si paisible alors que nous étions enfin au calme, loin des combats. Ce n'était pas encore le moment de rechercher notre père. Il allait surement bien, je ne devais pas m'inquiéter pour lui. Après tout, il était plus expérimenté que nous. Il avait probablement dû éviter les combats en croyant que ce serait aussi le cas pour nous. Malheureusement, nous n'avions pas voulu rester en retrait. Et c'est comme ça que Katsuya s'était retrouvé aussi faible. Je profitai du moment de repos de ma soeur pour sauter sur une autre branche qui se trouvait un peu plus bas. Je n'étais pas vraiment épuisée, comme je n'avais reçu que quelques coups et utilisé moins de chakra qu'elle. Je n'avais pas à me plaindre. Malgré tout, une blessure à la cheville me faisait un peu souffrir, mais ce n'était rien d'alarmant. Je n'étais qu'une branche en dessous de ma soeur, regardant au travers des feuillages et me concentrant afin d'entendre les sons environnants. Je ne n'entendais rien : c'était le silence total. Personne ne nous avait suivis. J'espérais toutefois que cette prétentieuse saurait gérer le combat. Soufflant un peu pour la première fois depuis le début des combats, je bondis à nouveau sur la branche où se trouvait Katsuya en me positionnant à l'extrémité de celle-ci. Je fixais les horizons, silencieuse. Je ne pouvais rien faire d'autre que de la protéger en cas d'attaque. En serais-je capable ? Après tout, je n'étais pas l'experte du combat.

« Alors, petit rayon de soleil, on monte la garde comme un chien monterait la garde devant son maître ? Comme c'est gentil de ta part. »

J'allais sursauter de peur alors que je me rendis compte qu'il s'agissait de la voix de ma soeur. Elle était déjà réveillée . Sans perdre une seconde, je me retournai, les larmes aux yeux en me jetant sur elle afin de la serrer dans mes bras comme si elle revenait d'entre les morts. J'étais tellement soulagée que je ne me rendais pas compte que ce câlin ne lui faisait peut-être pas autant de bien qu'à moi... Je m'éloignai un peu d'elle en la scannant afin de m'assurer qu'elle ne faisait pas d'effort inutile en tentant de rester éveillée. Je n'étais pas médecin, je ne m'y connaissais pas alors tout ce que je pouvais faire, c'était de m'inquiéter. J'arrivai enfin à sourire alors que je lui répondis :

« Je ne voulais pas qu'on nous attaque par surprise pendant que je me reposais avec toi... dis-je en la corrigeant même s'il s'agissait d'une moquerie. Tu m'as sauvé... Tu as tout fait et je n'ai pratiquement rien comparé à toi. J'ai eu peur... Papa qui disparaît, puis toi... C'était trop. »

Je fouillai ensuite dans mon sac et lui tendit une pomme et ma gourde d'eau.

« Reprends des forces, j'ai pas tellement faim. »

Nous ne pouvions pas rester perchée ainsi indéfiniment. Nous allions devoir redescendre bientôt que ce soit pour rechercher notre père, fuir les combats ou encore y retourner... Et il était hors de question de la brusquer. Je voulais avant tout être sûr qu'elle allait bien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Onkyou Katsuya

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1750
Date d'inscription : 05/04/2009


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Mar 25 Juin - 19:21

 - Aïe !

Elle m’avait serrée si fort que mon épaule me faisait encore plus souffrir à présent.  Je tentais de la repousser, en vain. Je n’étais pas certaine qu’elle sentais ma tentative. Comment pouvait-t-elle être aussi émotive ? Certes nous étions jumelles, mais nos caractères étaient si différents, mis à part pour certaines points. Elle avait héritée de la douceur, de l’honnête et d’un don d’empathie, c’était simple tout le monde voulait être son ami à l’académie. Tandis que moi j’avais héritée de la froideur, du sarcasme et d’une irrésistible envie de ne pas faire les choses comme il devrait être fait. Pas étonnant que mes camarades de classe venait me voir, seulement quand ils avaient besoin de mon aide. Il n’y en avait que pour Kasuga, toujours pour Kasuga. Avec le temps, j’avais appris à vivre avec. Du moins, je tentais de vivre avec en ignorant ce sentiment de manque qui me rongeait. Une chance, il y avait ma mère, qui malgré ses occupations, à toujours du temps à me consacrer en cas de coups durs. Je ne pouvais m’empêcher de lâcher un sourire en coin, quand ma sœur n’a pas pu s’empêcher de me corriger. Bon d’accord, je devais bien avouer que mon sarcasme et ma répartie n’étaient pas au top pour l’instant, mais son manque de fermeté dans sa voix, me fit comprendre que sa répartie était absente au rendez-vous, elle aussi.

-« Tu m'as sauvé... Tu as tout fait et je n'ai pratiquement rien comparé à toi. J'ai eu peur... Papa qui disparaît, puis toi... C'était trop. »

Par pitié, j’espérais qu’on allait pas partir dans un mélodrame ! D’accord, je devais bien l’avouer, j’avais commencé, mais j’étais dans les vapes, j’avais une excuse potable. Pour ma sœur c’était son quotidien, tous les jours j’y avais droit !  Ça en devenait lassant.  Je sentais son inquiétude, mais je ne pouvais pas assumer ce poids en plus.  Je ne pourrais pas supporter ce regard de chien battue plus longtemps. Bien sûr il était hors de question pour moi de bouger, j’en étais … pas vraiment capable. Fuir n’était donc pas une option, pour une fois dans ma vie, il allait falloir que … j’affronte le problème. J’hésitais fortement à retourner au combat pour me faire exécuter de suite. Mais c’était sans doute l’idée la plus idiote que je n’avais jamais eu. Je m’éclaircissais la voix d’un raclement de gorge. Quand je m’apprêtait à répondre, elle me fouillait dans son sac pour en sortir … une pomme. Elle me la tendit sans hésiter puis rajoutait :

-« Reprends des forces, j'ai pas tellement faim. »

A cet instant, je voyais ma soeur... différemment. Elle était prête à s'affamer, pour me redonner des forces ? C'était... stupidement gentil. J'en étais déstabilisée, je ne comprenais pas pourquoi. Après tout je savais que ma soeur avait un gentil fond, mais de là à se sacrifier... J'étais perdue. Je prenais la pomme sans vraiment discuter, puis en mangeais la moitié en silence pour la lui tendre à mon tour :

- Nous sommes dans le même bateau, toi aussi, tu dois reprendre des forces.

Je savais que je me faisais trop d'illusions mais... j'espérais vite récupérer pour savoir bouger un minimum. C'était trop dangereux de rester constamment à la même place. J'étais déjà surprise que personne ne nous avait suivi et pour tout dire, je détestais devoir dépendre de quelqu'un. Je me demandais aussi, comment le combat se déroulait. Le jeune homme sur lequel je m'étais acharnée, était-t-il toujours en vie ? Probablement. La fille du Raikage, arrivait-t-elle a venir à bout de la jeune femme ? Même si je ne voulais pas le montrer à ma soeur, cette situation d'ignorance me tuais à petit feu, mais je savais qu'elle m'avait retiré du combat pour me préserver :

- Dès que... enfin, dès que mes jambes voudrons bien m'obéir, nous partirons. Nous allons retrouver papa, comme il semble que tu te fasses bien du soucis pour lui et cette fois-ci, s'il me vient à l'idée de déclencher un combat, assomme moi !

Je tentais ensuite de me redresser, pour m'asseoir, dos au tronc d'arbre. Mon regard était perdu, au loin, tandis que mes pensées vagabondaient d'un endroit à l'autre. Une nouvelle vague de fatigue s'emparait de moi, j'essayais de luter une nouvelle fois, mais je savais que ce n'était pas raisonnable. Je fermais les yeux, me promettant que j'allais les rouvrir au bout d'un petit moment...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hattori Fujihiro

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 09/05/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Jeu 27 Juin - 15:07


    - « Je vais être le plus franc possible. J'ai la situation à mon avantage. Je suis certain de gagner cette guerre. Ainsi, vous n'avez rien à gagner. Nos échanges resteront identiques. »

Il était clair qu'il avait lui aussi un atout en poche. Sa détermination était trop grande. Malheureusement pour lui, j'étais sûr de ma victoire. Qu'importe sa puissance. Il était tombé sur le mauvais adversaire et sur le mauvais champ de bataille. Sa stratégie était en train de le perdre. Mes préparatifs étaient suffisamment préparés pour déjà prôner. Certes, ils perdaient un démon. Je devais relativiser la chose à l'oral :

    - « Vous perdez peut-être un objectif primordial mais, avant cela, les guerres n'étaient plus au goût du jour. Au point que nous ne pouvons pas estimer les troupes de l'autre. Je prône la paix. »

Cet homme était spécial dans un sens. Il était du genre à attaquer lorsque l'adversaire ne disait rien mais, réfléchissait aux dires. J'étais plutôt du type à croire que moins un gars parlait, plus il savait en faire. Sa réaction était plutôt bonne dans le cas présent. Si je voulais éviter le combat, c'était bien pour une raison évidente ; je savais déjà où tout ça mènerait.
    - « Je suis le plus modeste possible. »
Je ne souhaitais pas tant sacrifier pour ce qui pouvait se faire via la parlotte. Mon domaine de prédilection était bel et bien la discussion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Jeu 27 Juin - 15:33

Il est sur que l'on perdait un objectif... puis notre village avait déjà un bijuu puissant avec un jinchuu adéquat. Je me disais que des fois il fallait mieux reculer de quelques pas afin de pouvoir bondir sur son adversaire au bon moment, puis ce type était bien vieux, il n'allait pas durer éternellement.


De plus, ce n'était pas une guerre de territoire, il s'agissait juste pour un démon qui pouvait mettre en danger aussi son propre village. Certe, ca allait leur donner un rapport de force important, mais un désavantage dans le futur...ou pas. Je devais prendre ce risque et misait sur ma puissance et celle de mon village pour les années à venir.


Je baisais alors ma garde et je reprenais une forme humaine, le seul inconvénient, c'était que j'étais nu comme un ver. Je m'avançais vers lui, le sourire aux lèvres.

« Tu sais mon gars, on aurait pu se massacrer et mettre nos villages en péril. Mais je pense que tu as raison, j'ai juste un petit soucis. »

Je me frottais le menton, c'était alors que la voie du bijuu retentissait dans ma tête à nouveau.

(Gekirin, que tu acceptes la paix est noble, pour notre clan mais tu dois pouvoir en retirer un petit quelque chose. Demandes lui le remède à son poison, ca sera un bon gage et c'est peu cher payé pour ce qu'il propose.)

Je me mettais à sourire un peu plus et je semblais me parler à moi-même encore une fois.

« Bien, c'était la meilleur chose à faire. »

Je me rendais à quelques pas de cette Hattori et je tendais alors ma main.

« Je suis d'accord pour cette paix, mais je voudrais un petit quelques choses, pour moi et mon clan. J'aimerai juste une fiole de ton sang ou alors l'antidote, même si ton poison ne m'a pas beaucoup atteint, je préfère être en pleine possession de mes moyens. Cela est ma seule condition pour cette paix et l'abandon du bijuu. Je crois que c'est peu par rapport à ce que tu me demandes. »


Je restais là, le fixant droit dans les yeux, mais je scrutais en même temps voir si il n'y avait personne d'autre, il ne m'aurait pas fallu beaucoup de temps pour reprendre le combat et cette fois ci, à pleine puissance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hattori Fujihiro

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 09/05/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Jeu 27 Juin - 15:58


    - « Je n'ai pas de sang mais, du poison qui coule dans mes veines. Pour ce qui est de ta contamination, je ne peux la guérir. Elle se trouve dans ton crâne. C'est tout simplement psychologique. Si vraiment j'aurais pu t'empoisonner, tu ne serais plus debout.»

Humpf... Bien sûr que ce poison était réel, il en était affecté. Mais, à quoi bon lui donner un antidote ? Ce n'était qu'un petit mal qui allait s'atténuer au fil des heures. Pas de quoi en crever. Puis, cela me permettait d'attiser sa crainte au sujet de mes véritables compétences. Dieu n'était qu'un mythomane. Il n'était qu'un homme sachant mentir. C'était peut-être ça, le véritable pouvoir. Je reprenais mais, je restais sur mes gardes :

    - « Je ne compte pas te serrer la main. Tu es trop jeune pour espérer de la gratitude de ma part. Je sens que nos adieux vont durer n'est-ce pas ? Je suis quelque peu... méfiant. »

Ma nature paranoïaque était reconnue de tous. J'étais du genre à engager un homme pour m'observer dormir et me surveiller. Puis un second pour surveiller l'homme de confiance. Alors, être si proche d'un Kage était pour moi un possible danger. J'étais incapable de lui en donner autant.

Je ne devais pas lui laisser la moindre chance de retourner la situation.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Jeu 27 Juin - 16:27

Décidèment ce vieux était bizarre et méfiant, je ne comptais rien lui faire et il ne voulait pas me serrer la main pfff. Bref, j'avais ma réponse pour le poison mais je n'étais pas entièrement satisfait. Si paix il y a, je voulais des garanties. Je ne pouvais pas faire totalement confiance à un Hattori et je devais assurer mes arrières. Je reculais alors de quelques pas et je levais la tête au ciel. Je n'étais pas un fin négociateur. Je tentais de réfléchir et je me grillais plus les neurones que de trouver une bonne solution. J'entendais à nouveau mon hote qui voulait discuter avec moi.

(Gekirin... cette homme est totalement parano, si tu veux une assurance, il faut être plus persuasif, mais j'ai l'impression que tu ne t'améliores pas, il te faudra prendre des cours auprès des Uzumaki. Laisse moi parler à cette Hattori à travers toi, je serais surement plus persuasif que toi.)

Pff voilà qu'il me faisait une leçon de moral... et pourquoi pas après tout, il pourra peut etre en tirer quelque chose, autant lui laisser cette besogne.

« Bien, vas y. »

Je laissais alors la parôle à mon hote, la seule différence physique était que l'on pouvait voir comme une flamme blanche dans mes yeux.

« La paranoia des Hattori me fera toujours rire, ce que nous voulons c'est une garantie de paix durable et ce n'est pas avec de simple parole que l'on va croire en cela. Tu as la paix et le bijuu, nous voulons un petit quelques choses en retour et une preuve de confiance de ta part Hattori. »

J'étais en moi sans avoir le controle, cela était à chaque fois très bizarre, comme si mon esprit était prisonnier de mon corps et que je ne pouvais rien faire. Heureusement, cela était toujours provisoire, même en combat il me laissait libre de toute action, du moins pour le moment.


« Mon jeune hote est encore un peu inexpérimenté, mais il a de la volonté et c'est un homme de confiance, si accord il y a, il ne sera jamais baffoué, nous ne te demandons pas grand chose, il me temps ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Gaikotsu Nanami

avatar

Rang C




Féminin
Nombre de messages : 764
Date d'inscription : 29/07/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Jeu 27 Juin - 18:03

Elle était agressive, mais pas dangereuse. Elle esquivait mes coups l'un après l'autre avec une grande agilité, tout en répliquant lorsque je lui laissais une ouverture. Heureusement, j'arrivais moi aussi à l'arrêter à temps. Nous nous testions mutuellement. Mais aucune de nous deux ne voulions dévoiler notre véritable puissance. Je cherchais des failles, mais j'étais bien forcée de reconnaître qu'elle se défendait bien. L'ennemie commençait à reculer avec une série de sauts arrières mais je ne la lâchais pas d'une semelle. Elle parvint tout de même à exécuter une technique fuuton qui attisa les flammes. J'appréciais réellement cette chaleur et cette sensation de danger imminent. Un faux pas suffisait pour tomber dans les flammes. Et si la survie était possible, le corps resterait brûlé à vie. Abîmer mon enveloppe corporel n'était pas un problème, j'estimais même qu'en cas de coup dur (des renforts étaient toujours à craindre), les flammes pourraient servir d'issue. Qui pourchasserait quelqu'un dans un tel brasier? Il faudrait être fou. L'ennemie insista sur la propagation du feu dans la forêt, cela m'était bien égal en soit, mais je soupçonnais une diversion.

- Ah ah ah Mystère !!! Peut-être que je suis arrivée ici par hasard. Et parfois le hasard fait bien les choses. Mais peut-être aussi qu'Hana n'aurait pas eu besoin de mon aide, qui sait? Alors disons juste que j'ai soudainement eu envie de me défouler. [...] Cependant, j'ai cru comprendre que toi aussi tu aimais les entrées tardives. »

Notre adversaire avait-elle cru m'amadouer au sujet d'Asano? Mais je n'en avais rien à faire de lui ! Qu'il meurt s'il n'était pas suffisamment prudent pour s'éloigner aux premières étincelles. Toutefois, j'avais cru le voir s'éloigner tantôt pour chercher du secours comme le lui avait suggéré Hana.

- Ah ah ah ah ! Tu abandonnes ?! Ah ah ! Mauviette ! Mauviette ! Ah ah ah ah ! Tu dois avoir tellement honte de ta prétentieuse entrée maintenant que tu t'es apperçue de ta position de faiblesse. »

Un sourire sarcastique marqua alors mon visage, et j'ajoutais avec enthousiasme.

- Tu es peut-être faible aujourd'hui, mais je n'aimerais pas mettre ma vie en danger dans l'avenir, en recroisant un ennemi que j'aurais épargné plus tôt. [...] Essayes de fuir, mais je te suivrai ! Il faut dire que j'aime beaucoup courir après les petits lapins, c'est un jeu qui m'enthousiasme beaucoup. »

Je lui adressais à nouveau un large sourire. J'attrapais un kunai dans ma seconde main et repartais au combat.

- Hana, avec moi ! »

Je tentais de lui enfoncer mon poing droit au niveau de sa mâchoire (légérement à gauche), espérant qu'elle se déséquilibrerait pour le contrer ou l'esquiver. Je souhaitais la déséquilibrer avec mon coup et dans le cas d'une esquive, je m'apprêtais déjà à lui bousculer un peu l'épaule gauche avec un mouvement de rotation léger vers ma gauche. Si la situation le permettait, j'enchaînais dans le même mouvement avec un balayage de sa jambe droite tout en maintenant une pression forte sur son épaule, ou sa mâchoire. Mes mouvements avaient été précis à mes yeux, mais je craignais que ça ne suffirait pas car mon adversaire était plutôt avisée. J'espérais ainsi créer une faille pour Hana. Je l'avais perdue de vue mais je n'imaginais pas une seconde qu'elle serait en train de brûler vive : j'avais confiance en elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hattori Fujihiro

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 09/05/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Jeu 27 Juin - 20:49


    - « Ah... C'était donc ça. Tu es l'hôte de Konoha. C'est ton arme secrète ? Si tu coopères Bijuu, c'est que tu ne peux pas sortir de ce corps assez aisément. Je suppose que ton chakra est bien plus grand que celui de ce gars. Ce sont donc des Fuinjutsu qui sont la cause de cette soumission. »

Pure hypothèse. Mais, je ne pouvais pas admettre qu'une telle créature face copain/copain avec un être humain. De plus, le Ookami avait bel et bien été victime d'un manque de chakra. Sinon il aurait continué le combat. Donc, cette amitié ne pouvait pas être. Et d'après ce que je pouvais constater, l'hôte était était réticent à prendre du chakra. Il craignait d'être corrompu. À partir d'une certaine dose d'énergie spirituelle, le sceau romprait. Et à ce moment, le chakra du démon prendrait le dessus. Je sautais en arrière pour ensuite enchaîner avec une série de mudras. Mon clone s'était sûrement volatilisé avant même d'atteindre sa cible. J'avais besoin du maximum de mes forces.

    - « Je rajoute à mon tour une condition : TON bijuu ! »

Mon corps reprenait sa couleur mauve. Le poison allait le tourmenter pendant ce combat, j'étais en position de force. Je ne pouvais pas laisser tomber une occasion pareille. Avec arrogance, je reprenais :

    - « C'était idiot de montrer ton atout à un tel moment... »

Le manche du sabre était dans ma main droite. Le combat allait-il reprendre ? Devais-je me contenter d'un Bijuu ? Ou montrer mon potentiel pour un second ? Si tel était le cas, ma fusée orange allait peut-être servir... 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hattori Machiko

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 6
Date d'inscription : 10/06/2013


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Ven 28 Juin - 15:55


    - « Humpf, t'es tarée ma vieille. »
Ok, elle était bien là pour sauver l'autre fille. Sa modestie extraordinaire semblait omettre son amour. J'avais pu constater une chose peu semblable ; les deux filles avaient des yeux rouges. De plus, elles se ressemblaient, possédaient-elles un pouvoir spécial ? Je devais prendre de la distance, Akari n'allait pas tarder. Il fallait que je profite de l'effet de surprise pour me fondre dans le décor.
Sans hésiter, lors de l'offensive de mon adversaire, je me baissais pour ensuite composer un seul mudra. La branche se détachait de l'arbre. Cette technique Fuuton était plutôt pratique pour couper. Malheureusement, attaquer une cible mouvante exigeait bien plus de chakra.  Ainsi, nous étions en train de tomber, à deux ! Je profitais de l'effet de surprise pour prendre un Kunaï, le lancer sur un arbre plutôt proche et ensuite pousser sur le fil ninja y étant attaché. Je me retrouvais donc de nouveau sur un arbre, j'y grimpais.
Tch... J'avais été touché par quelque chose au niveau de mon épaule droite. Sûrement une égratignure. Etait-ce elle ? Elle possédait un Kunaï à la main et était plutôt agile !

    - « Faites comme vous voulez»

Était-elle tombée dans les flammes ? Je n'espérais que cela. Malheureusement, son agilité n'était pas moindre, elle avait sûrement été capable de sauter avant ça. Quoi ? Mes oreilles ? Je n'entendais plus le crépitement des flammes... Un chant désastreux se faisait entendre... Cette voix aiguë, c'était bien cette épouvantable technique. Akari, tu aurais pu trouver mieux !!
Je prenais de l'hauteur pour ensuite sauter dans un autre arbre puis dans un autre. Le branchage était un bon lieu pour se camoufler. Les flammes envahissaient rapidement cette forêt. La sécheresse avait été trop longue, je craignais le pire. Je concentrais mon chakra... J'allais devoir me battre en usant de ce jutsu... Je détestais ça.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ookami Gekirin

avatar

Rang B




Masculin
Nombre de messages : 931
Date d'inscription : 13/11/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Dim 30 Juin - 13:36

J'observais la zone de l'intérieur de moi, ce vieux type se met en position d'attaque à nouveau et ce que j'avais entendu ne me plaisait guère à une chose prêt, il supposait mal sur ma relation avec mon hôte, nous n'étions pas ce que l'on pouvait appeller des amis, mais il avait toujours collaborer avec notre clan pour son bien être, quoi qu'il disait et moi de même, nous faisions tout pour le bien de notre clan, et comme il l'avait fait avec ces précédents hôtes. Je lui laissais le libre choix de faire ce qu'il voulait.




Mais ce type me faisait rire, si je ne voulais pas utiliser tout mon chakra, c'était évidemment pour éviter des morts dans mon propre clan par la quantité d'énergie que je pouvais dégager à l'aide de mon hote.




Mon hote entourait alors mon corps de son manteau de chakra, pour le protéger de ce poison certainement, j'étais près a reprendre le relais et en découdre avec ce type une bonne fois pour toute. Mais alors il me parlait intérieurement, je l'écoutais, c'était peut etre le signal.


(Ce type n'est pas très perspicace, tu es nu comme un ver et tu n'as aucun sceau de fuinjutsu, si je suis là, c'est de mon plein grès et non par obligation.)


Je ne disais rien, je voulais le laisser faire pour voir ce qu'il allait se passer.


« Hattori, vois tu un seul sceau de fuinjutsu sur ce corps... Je ne pense pas, je suis l'hôte de ce clan depuis bien avant ta naissance, et nous n'avons pas besoin d'un jutsu de scellement pour me transfèrer, tu veux donc nous combattre afin de m'avoir, penses tu vraiment y arriver ahaha. »


Le démon souriait à travers Gekirin.


« Puis le temps que nous papotions, Gekirin a eu le temps de récupérer, avec mon aide, tu penses bien que je ne me laisserais pas faire ainsi, crois tu vraiment que ce combat est nécessaire surtout que nous te laissons l'opportunité de récupérer un bijuu et que nous aurions pu sceller un pacte de paix en collaborant à la capture de celui ci ? Tu sais bien que seul les Uzumaki peuvent sceller les bijuu qui ne sont pas consentant. Alors, réfléchis bien avant d'agir... »



Il lui proposait une paix, c'était ce que nous voulions tous, mais est ce que ce vieux type allait être raisonnable ou pas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Hattori Fujihiro

avatar

Rang D




Masculin
Nombre de messages : 17
Date d'inscription : 09/05/2011


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Dim 30 Juin - 14:15


    - « Ce chakra est bien trop dense pour que je puisse voir ta peau. De plus, un Fuinjutsu est facilement dissimulable. Ce n'était qu'une simple question. Ta quantité de chakra n'est pas un véritable problème. »

Ce Bijuu ne semblait pas au courant des affaires de Konoha. La vente d'Uzumaki était vieille. Les roux habitaient Kumo. Ils n'étaient pas nombreux mais, certains y habitaient. D'ailleurs, l'un des Uzumaki avait été tué très récemment par traîtrise.

    - « Je suis tout de même désolé de constater qu'un Dieu se soumet à la race humaine. J'ai toujours été un grand admirateur de ce chakra quasi infini et de cette force démesurément inestimable. C'est pourquoi, j'ai toujours refusé être l'hôte d'un tel pouvoir. Vous ne méritez pas la soumission. »

C'était impossible. Un Dieu ne pouvait pas se laisser faire ainsi. Je ne pouvais l'admettre. Ce n'était pas normal. Je reprenais le dialogue :

    - « J'en ai assez vu pour aujourd'hui. Je n'ai pas besoin de votre aide. Ni même de votre paix. Sachez juste que je n'attaquerai pas inutilement. Repliez-vous ou combattez.»

J'allais devoir mettre de côté cette histoire de démons humanisés. J'avais suffisamment de compétences mais... je ne devais pas risquer mon armée pour un combat. 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Onkyou Katsuya

avatar

Rang D




Féminin
Nombre de messages : 1750
Date d'inscription : 05/04/2009


MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   Ven 5 Juil - 14:01

Le soleil s'était couché, avais-je dormis aussi longtemps ? Moi qui espérais me reposer quelques minutes. Il faisait sombre, trop sombre à mon gout. C'était sans doute l'effet des feuillages qui me cachaient la vue. En regardant autour de moi, je pouvais constater que ma jumelle était absente. Pendant un court instant, la panique m'envahissait... Et si elle avait été kidnappée ? Aussitôt, l'idée me semblait stupide, après tout, j'étais toujours en vie. Il était pratiquement impossible que l'ennemie kidnappe une sœur, pour laisser l'autre dormir paisiblement. Mais alors, où était-t-elle ? Sans vraiment réfléchir plus loin, je me levais pour voir si elle ne se cachait pas ailleurs. Rien sur les autres branches, ni au-dessus, ni au-dessous. Étrange... Je descendais de ma branche haut perché, pour sentir la terre sous la plante de mes pieds. Il ne fallut pas longtemps pour me sentir plus rassurée, pas que j'avais le vertige, mais au moins à terre, le risque de chute était réduit. Après avoir crié plusieurs fois le nom de ma soeur, ce qui n'était pas très malin je l'accorde, je fus quelque déçue de n'avoir aucune réponse. Après avoir marmonnée quelques trucs pas très conseillé pour une jeune fille de 11 ans, je partis à sa recherche. Après tout nous étions jumelle, il devait bien avoir un lien où je ne sais quoi qui nous reliait non ? Personnellement, je n'y avais jamais crue, mais ma sœur en était persuadée. Après quelques longues minutes de silence, j'avais cru entendre un murmure qui provenait des buissons. Comme chaque personne saine d'esprit, j'hésitais un court instant avant de me décider d'aller voir de quoi il s'agissait. Lentement, j'écartais les feuilles du buisson à l'aide de mes deux mains, quelque chose m'effleurait l'esprit, la douleur à mon épaule avait complètement disparue ! Une bonne nouvelle en soit, mais cette joie disparue aussitôt, en m'apercevant que ce murmure provenait de mon imagination. Ce buisson était complètement vide.

- Hum...

Je continuais à marcher en zigzaguant entre les arbres, regardant en l'air de temps en temps ou me retournant après avoir entendu un bruit. Généralement des lapins qui sortaient de leurs terrier. Mais toujours aucune trace de ma soeur.

- Katsuya...

Ce murmure, encore. Cette fois-ci, je l'avais entendu clairement. A moins d'être complètement folle et soufrant d'hallucination, il ne venait de mon imagination ! Pendant un court instant, je fermais les yeux pour tenter de le localiser. Une fois la chose faite, je me dirigeais vers le bruit, sans grande conviction. Jusqu'au moment où... un cri aigu se faisait entendre. Il était si fort que les animaux de la forêt devaient pratiquement tous être réveillés à présent. Pourtant, ce sentiment de panique m'envahissait de nouveau. Ce n'était pas le fait que le cri soit si fort, que nos ennemies pouvaient me localiser. Ce n'était pas non plus du fait que je sois seule, dans une forêt sombre, sans armes, vidé de chakra. Non... la panique m'était venue, après avoir entendu ce cri, ce cri qui ressemblait à quelqu'un qu'on...tuait et celui-ci provenait de ... ma soeur ! Avec toutes les forces que j'avais accumulée pendant mon court sommeil réparateur, je courais aussi vite que possible dans la direction d'où venait le cri. En quelques minutes j'étais arrivée sur place et je le regrettais presque aussitôt. Devant moi se trouvais un corps étendu par terre. Mon soulagement ce fit tout de suite sentir quand je remarquais qu'il s'agissait du corps d'un homme. Il devait avoir la 30ène d'année, assez grand, corpulence moyenne. J'avais dû plisser les yeux pour apercevoir ses cheveux noirs, ainsi qu'une fine moustache sur son visage immaculée de sang. Pauvre homme, quelqu'un lui avait tranché la carotide. Il n'avait pas trop souffert c'était déjà ça... Au même instant, mes yeux s'arrêtaient sur l'avant-bras de cet homme. Il y avait quelque chose d'inscrit dessus, un tatouage, les prénoms ont été écrit d'une façon assez spéciale et pour tout dire, il me semblait familier. Lentement, je m'approchais de cet homme pour lire ce qu'il y avait d'écrit sur son avant-bras :

« Kasuga & Katsuya »

C'était impossible, retenant les larmes dans mes yeux, j'essuyais le sang qu'il y avait sur le visage de cet homme pour identifier... mon père. J'en fus tétanisée, je ne pouvais pas détacher mes yeux de son visage. Ce visage qui d'habitude était si souriant, si heureux et qui maintenant se retrouve dans les ténèbres.

- Tsutsu, je suis vraiment désolée...

Kasuga ? Je me levais d'une vitesse, dont même moi j'ignorais l'existence, puis je retournais pour voir s'il s'agissait bien de ma soeur. Elle se trouvait à plusieurs mètres de moi, dans l'obscurité. Voyant que je m'étais retrouvée elle avançait de quelques pas, mais sans quitter l'ombre qui envahissait la moitié de son visage. Elle pleurait, elle aussi était immaculée de sang, mais aucune blessure n'était visible. Dans sa main droit elle tenait un kunai, dont le sang dégoulinait à terre.

- Vraiment désolée...

- Asu, qu'est-ce que tu as fait ?!

- Elle ? Voyons tu l'as connais Katsuya, mis à part jouer le rôle de la petite pleurnicheuse, elle ne sait rien faire d'autre.

Ma soeur fut poussée en avant par une tierce personne, qui lui tenait fermement le bras gauche dans le dos, tandis que son bras droit, lui servait à tenir un kunai sous la gorge de ma soeur. Une nouvelle fois, j'étais tétanisée, la jeune fille m'était si familière. Elle avait de long cheveux noirs, rattachée dans une queux de cheval. Ses yeux étaient aussi noir que le plumage d'un corbeau. Elle avait notre âge et avec se sourire sarcastique sur ses lèvres, qui était reconnaissable entre mille, pour l'avoir utilisé si souvent. C'était simple, j'avais l'impression d'être en face ... de moi-même. Une substitution ? Possible, Asu ne serait jamais partie avec quelqu'un qu'elle ne connaissait pas. C'était la seule chose logique qui pouvait coller avec tout ça. Je devais la sortir de là, il le fallait à tout prix, surtout si je ne voulais pas me retrouver avec un membre de ma famille en moins. Je laissais tomber mon bras subtilement, pour diriger mes doigts vers la proche de mon pantalon où se trouvaient mes kunais :

- Hum... je serais toi, j'oubliais vite, un geste et elle se retrouve dans le même état que celui-là, même si je sais que tu en as très envie, pas vrai ?

Du menton, elle visait mon père qui se trouvait derrière moi. Que... que voulait-t'elle dire par là ? Depuis quand voulais-je voir ma soeur morte, alors que j'avais fait mon possible pour lui sauver les fesses ?! Apparemment, la jeune fille avait vu mon doute, puisqu'elle rajouta :

- Voyons mon chou, toi et moi savons très bien que ta soeur n'est qu'un ..., elle ne sert à rien mis à part te mettre dans les embrouilles les plus sales. Avoue qu'une fois morte, ta vie serait meilleure. Tu rêves de la voir disparaitre depuis que notre cher papounet ne jurait que par elle.
 
Notre cher papounet ? Ce n'était pas une substitution alors, de coup serais-ce un clone rebelle ? Ou une autre jumelle qui me ressemblerait davantage ? RAH, tout ça était casse-tête, j'allais chercher la réponse à cette question une fois que ma soeur serait en sécurité. Mais une chose m'intriguais, la jeune fille, elle savait mes pensées les plus honteuses. Comment étais-t 'elle au courent ? J'en avais parlé à personne ! Elle me fixait dans les yeux de son aire sarcastiquement mesquine ! Je ne comptais pas baisser les yeux et surtout, je ne comptais pas me laisser insulter de la sorte sans réagir :

- La jalousie est un vilain défaut tu sais ?

- A qui le dis-tu ? T'en ai remplit depuis que tu es en âge de comprendre ce qu'il y a autour de toi. Tu fais toujours tout pour la protéger n'est-ce pas ? Mais avoue le, ce n'est pas pour toi que tu le fais ! S'il lui arrivait quoi que ce soit, papa ne serait pas content et s'en serait fini du peu d'attention qu'il ne te prête pas vrai ? Tu me dégoûtes, te traîner à ses pieds comme un chien, lui sauver les miches à celle-là... et pourquoi ? Un peu de mérite d'un homme pour qui ... ton existence n'a tellement pas d'importance.

- LA FERME !

- T'en fais pas, je m'en suis chargé pour toi, comme tu étais trop lâche pour le faire toi-même, maintenant la seule question qui se pose est... je me charge aussi de celle-ci ? Où tu le fais toi-même ?

Comment pouvait-t 'elle savoir ? Comment ? Toutes ces pensées, toutes ces émotions, j'avais gardé tout ça pour moi, j'en avais parlé à personne ! Et pourtant elle savait tout. La seule façon de savoir tout ça, c'était d'être moi et c'était impossible !

- Bon, je vais devoir m'en occuper c'est ça ? Aucun problème, mais n'oublie pas de me remercier une fois que tu profiterais de ta nouvelle vie !

Elle appuyait son kunai sur la gorge de ma soeur, j'ai voulue cirier, mais aucun son ne sortit. Seul un murmure se fit entendre, le même. J'entendais mon nom encore et encore. Le murmure devenant de plus en plus fort, se terminant en cri. Cette fois-ci j'avais l'impression que ce cri venait d'ailleurs :

- KATSUYA, Réveilles toi bon sang !

Mes yeux s'ouvrirent, pendant un court instant, j'étais encore sous l'emprise de la panique. Mais quelque chose me calmais de suite. Il faisait jour, j'étais encore sur ma branche, mon épaule me faisait toujours autant souffrir et surtout... j'avais ma soeur dans mon champ de vision. Propre, sans aucune égratignure. C'était parfait. Après avoir laissé échapper un long soupire, je tentais de me lever, non sans peine. Tout compte fait, c'était plus facile dans mon rêve !

- Faut qu'on se bouge ! J'ai un mauvais pressentiment et puis, faut se chercher à manger, nos réserves se vident...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: Rencontre Konoha/Kumo   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre Konoha/Kumo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» De Konoha à Kumo... [Shio, Aquila et les Kumojins]
» Contexte de Kumo - V2
» Cimetière de Konoha
» Les ruelles de Konoha
» CK005 : Tournoi Chuunin, partie de Kumo
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARUTO SHIPPÛDEN RPG :: [EVENT] Un air nouveau :: Partie RP :: Champ de bataille-
Sauter vers: